forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

To the end of love

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu 158
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 4 Sep - 11:53 (2018)    Sujet du message: To the end of love Répondre en citant

To the end of love

Elle vient de s ‘asseoir, seule, face à la mer. Elle s’appuie à mon dossier grisâtre que la pluie et les embruns ont gercé, délavé, Seules quelques veinules vert-sombre rappellent qu’autrefois une peinture brillante me protégeait des agressions du ciel et de la mer. Elle m’a d’abord caressé du bout des doigts, puis elle m’a essuyé du plat de la main et elle a étalé son écharpe de coton blanc sur mon assise avant d’y poser ses fesses rondes et fermes. Je sens la tiédeur de ses cuisses, de ses reins et de ses hanches à travers les fins tissus. Les volants légers de sa robe frôlent mes pieds, les enveloppent, retombant autour de ses jambes qu’elle bouge lentement au rythme de la chanson qu’elle fredonne « Danse me to the end of love. » Je partage avec elle un moment unique, précieux. Nous sommes tous les deux seuls sous le ciel balayé d’étoiles filantes, au-dessus de la plage. La mer toute proche, lèche la digue de clapotis réguliers, avec de doux bruits de baisers. La forme tiède et tendre de son jeune corps épouse la courbe de mes planches fatiguées, et je sens une source oubliée circuler dans mes fibres. Sur les paroles et la musique de Leonard Cohen, sa voix chuchote puis devient plus forte, plus ferme, prend son élan et s’élève dans la nuit. C’est alors qu’il arrive et s’écrie : « Ah ! Monica ! J’ai entendu ta voix ». Elle se lève. « Oh ! Vincent... »Maintenant elle est debout contre lui. Il lui a passé les bras autour de la taille et ils se mettent à danser sur la piste sablée qui borde la mer et devant laquelle on m’a placé depuis que la Promenade de la Digue est devenue un parcours sportif, emprunté par les joggeurs et les cyclistes qui font parfois une pause haletante près de moi, et s’appuient à mon dossier pour étirer leurs jambes après l’effort. Ceux-là, je les déteste, ils m’éclaboussent de leur sueur et me salissent de leurs semelles souillées de menus graviers, de vase ou d’herbe écrasée.
Mais je chasse vite de mes pensées le souvenir des gêneurs... Je profite de l’instant qu’ils m’offrent ces deux amoureux enlacés, si beaux sous la lumineuse nuit d’août. Les paroles qu’ils se fredonnent l’un à l’autre me troublent. « Dance me to your beauty with a burning violin » Je ne comprends pas exactement ce que signifient ces mots, mais je devine en eux toute la force et le feu de l’amour qui les lie. « Lift me like an olive branch and be my homeward dove... »Ils se pressent l’un contre l’autre. De temps en temps ils se taisent. Le visage de Vincent plonge dans le cou de Monica, les mains de Monica caressent le dos de Vincent et s’accrochent à ses épaules. Leurs pieds volent sur la piste de sable ocré, la jupe de Monica s’enroule autour de ses longues jambes nues. Le souffle déplacé par leur danse se coule à mes pieds, envahis soudain d’étranges picotements venus des profondeurs farouches gorgées des liqueurs secrètes qui se répandent au-dessous des blocs de béton auxquels de solides écrous me tiennent attaché. Une sève venue d’un autre âge monte à nouveau dans mes veines comme lorsque j’étais un grand châtaignier, debout sur les bords de la Dordogne, avant que l’on ne m’abatte, m’élague, me tronçonne, me débite en planches et me transporte jusqu’aux ateliers où l’on m’a donné ma forme figée d’aujourd’hui.
« Touch me with your naked hand or touch me with your glove »
Fasciné par leur chant et le spectacle de leur tendresse, de leur beauté et de leur désir, je me sens redevenir vivant.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Sep - 11:53 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 4 Sep - 16:29 (2018)    Sujet du message: To the end of love Répondre en citant

On peut écouter sur Youtube, différentes interprétations de "Dance me to the end of love", ainsi que plusieurs clips montrant des couples dansant sur cette musique, Al Pacino et une belle danseuse, ainsi que Monica Bellucci et Vincent Cassel, entre autres...
Revenir en haut
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 656
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 4 Sep - 18:06 (2018)    Sujet du message: To the end of love Répondre en citant

Comment résister à la musique de Léonard Cohen que ce fichu banc s'est si bien approprié sous la baguette de Janis ! Mon coup de coeur !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Pierre
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 312
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Sep - 06:37 (2018)    Sujet du message: To the end of love Répondre en citant

L’émoi du banc au contact de ce corps jeune ferme et sensuel est palpable. La musique de la mer se mélange à celle de Leonard Cohen, c’est agréable à lire, j’ai presque envie de dire agréable à écouter. « Je me sens redevenir vivant », dit à la fin le banc. Pourtant il m’a semblé bien vivant tout au long de ce texte !
_________________
La vérité est dans les romans
http://pierremangin.eklablog.com/?logout
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Sep - 11:24 (2018)    Sujet du message: To the end of love Répondre en citant

Pierre, ta remarque à propos de la dernière phrase de mon texte me semble judicieuse... d'autant plus que j'ai hésité sur cette phrase finale. J'avais d'abord écrit " Je suis redevenu vivant".
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 765
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Sep - 17:39 (2018)    Sujet du message: To the end of love Répondre en citant

D'accord avec Pierre, ce banc semble vivant au fil des mots. Peut-être modifier la toute fin de cette phrase ? Jolie proposition, dame Janis
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 492
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Sep - 16:43 (2018)    Sujet du message: To the end of love Répondre en citant

La jolie petite musique de la prose de Janis a encore opéré ... Tous nos sens sont en éveil, à cette lecture. Un charme dont on ne se lasse pas.
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 399
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Sam 8 Sep - 10:34 (2018)    Sujet du message: To the end of love Répondre en citant

Deuxième chez moi. Le style riche et la mise en scène de personnages humains et attachants donnent une âme à cet objet inanimé, c’est le sens profond de ce texte qui se conclut avec bonheur sur une renaissance.
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 842
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 11:50 (2018)    Sujet du message: To the end of love Répondre en citant

Troisième sur mon podium, le texte est un bel hymne à la tendresse. C'est tout simplement beau, il se passe quelque chose de sublime. Les personnages, le cadre, les décors composent une harmonie parfaite.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 804
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Sep - 22:47 (2018)    Sujet du message: To the end of love Répondre en citant

Une de mes chansons préférées de Cohen, la Bretagne, une qualité d'expression exceptionnelle : autant de bonnes raisons pour placer ce texte en haut de mon podium.
Bravo Janis.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:50 (2018)    Sujet du message: To the end of love

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu 158 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com