forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sur le GR34

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques constructives Jeu 158
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 627
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Sep - 13:42 (2018)    Sujet du message: Sur le GR34 Répondre en citant

Le sentier des douaniers part sur la gauche de la plage, raidillon dans les pins biscornus, avec ses hautes marches naturelles de blocs rocheux polis par l'érosion. Puis il suit les courbes de la côte. On m'a installé sur un promontoire. Mon assise est taillée dans un granite gris clair, polie sur le dessus, aux rebords rugueux, posée sur deux blocs de pierre brute. Sur mes tranches mal dégrossies, les lichens cuivrés ont la chaude couleur des cheveux des gens d'ici. Tout autour de moi, l'Armérie maritime, ondulant dans le vent, fait un tapis, gazon vert ponctué des petites boules roses de ses fleurs et des corolles des silènes blanches. Parfois, un furtif lézard vert se chauffe au soleil, à mes pieds. Comme je n'ai pas de dossier, celui qui veut faire une halte a le choix de s'installer dans un sens ou dans l'autre. Il peut contempler d'un côté le village, par-delà la plage, avec ses maisons brunes aux tuiles ardoises luisantes blotties autour de la vieille église dont Botrel chanta le clocher à jours. L'autre côté permet d'admirer la falaise abrupte que les vagues de l'océan viennent heurter avec fracas, m'éclaboussant d'éclats d'écume volant dans l'air comme de légers papillons blancs les jours de tempêtes.

Mais, il faut l'avouer, je suis peu confortable et n'accueille que les brèves haltes des promeneurs. Au tout début de la saison, les baliseurs y posent leur matériel, le temps de s'éponger le front avec leurs grands mouchoirs à carreaux en haut de la grimpette : pot de peinture rouge et pot de peinture blanche pour marquer le GR ; faux, ébrancheur et hachette pour contenir, un peu plus loin, l'invasion des fougères aigle, des ronces, et des pruneliers dans lesquels s'accroche le chèvrefeuille parfumé. Le randonneur non plus ne s'assoit pas. Il s'y déleste de son sac à dos, le temps d'avaler, face au rivage, une gorgée d'eau tiède dans sa gourde cabossée. Les gens du village ne viennent plus s'y installer, pas même l'ancien marin pêcheur, vêtu de sa vareuse bleu délavé, coiffé de sa casquette défraîchie elle aussi par des années de soleil et de crachin. Vers 5 heures du soir, il guettait à l'horizon le retour des chalutiers, suivis dans leur sillage par une kyrielle de goélands affamés.

J'aimais bien accueillir la jolie Lenaïc, la fille du maire, et son amoureux, Yann. Parti faire ses études à la ville, il ne revenait que pour les dimanches. J'étais témoin de leurs tendres et parfois coquines retrouvailles. Un jour de septembre, alors que la marée d'équinoxe s'accompagnait d'un noroît particulièrement violent, ce n'est pas Yann que Lénaïc trouva sur le banc du rendez-vous. Je l'ai vue se débattre quand l'homme en noir a voulu soulever sa jupe. Mais je ne saurais pas dire si, après son forfait, il l'a poussée dans le vide ou si le pied de la mignonne a glissé sur la terre noire du chemin. On a repêché avec beaucoup de difficultés, quelques heures plus tard, son corps disloqué en bas de la falaise. On n'a jamais su la vérité. Les anciens ont dit que c'était la faute à l'Ankou.

Depuis, les villageois prétendent que l'endroit est maudit et ne s'aventurent plus sur le GR34. Nul n'enlève la vilaine mousse grise et rase qui me souille. Je me contente de servir de halte à de rares touristes. Il y en a parfois qui pique-niquent en regardant au loin le passage des bateaux de pêche, et, à leurs pieds, en bas de la falaise, les cormorans noirs qui sèchent leurs ailes déployées sur l'écueil fatal, émergé à marée basse.

Les bancs qui m'ont inspirée, même s'il n'y a pas vraiment de falaise à cet endroit

Baie de Kernic (29)

_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Sep - 13:42 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pierre
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 270
Masculin

MessagePosté le: Mar 4 Sep - 07:14 (2018)    Sujet du message: Sur le GR34 Répondre en citant

Quelle belle écriture ! Un véritable régal. Avec un bravo particulier pour la description paysagère : c’est superbe ! Il n’en dit pas trop ce banc, juste ce qu’il voit, ressent. Il est conscient de son inconfort, inconfort qui conditionne les visites qu’il reçoit. J’ai adoré !
Petite remarque sans rapport avec le sujet : je vois que je ne suis pas le seul à photographier des bancs... Me voilà rassuré !
_________________
La vérité est dans les romans
http://pierremangin.eklablog.com/?logout
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 660
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Sep - 17:36 (2018)    Sujet du message: Sur le GR34 Répondre en citant

MamLea, tes textes gagnent en qualité jeu après jeu, ta maîtrise du sens du récit aussi, bravo à toi ! Rien de bien constructif, juste une demande : continue de nous offrir de telles narrations On y est, on ressent, on partage les émotions de ce banc...

J'ai un faible pour le 1er banc à l'allure plus rugueuse.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 573
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 5 Sep - 18:55 (2018)    Sujet du message: Sur le GR34 Répondre en citant

Un récit qui sent le vécu et nous entraîne sur ce Gr34 et sur ce banc qui s'exprime dans une belle langue imagée et sensible.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 368
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Sam 8 Sep - 10:24 (2018)    Sujet du message: Sur le GR34 Répondre en citant

Mon premier. Il y a du style, de belles descriptions, et une histoire. On se sent imprégné de la couleur locale, sans cesse présente, qui donne à ce texte un cadre typique et un relief opportun.
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 838
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 11:03 (2018)    Sujet du message: Sur le GR34 Répondre en citant

Premier sur ma liste, je garde du texte l'arrière goût d'une sortie de table gastronomique au menu fort attrayant, avec : un cadre et un décor bien plantés à la saveur d'une entrée prometteuse , l'approche et le déroulé d'un évènement inoubliable pour le plat de résistance, enfin un épilogue captivant en guise de dessert copieux. Chapeau à MamLéa pour sa constance et sa persévérance.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 627
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Sep - 22:25 (2018)    Sujet du message: Sur le GR34 Répondre en citant

Merci à vous tous... vos compliments et encouragements me touchent. C'est super si la participation aux jeux me fait progresser !
Excusez ma réponse tardive, due à 8 jours de voyage pendant lequel je ne touche à aucune tablette ou ordi.

Vous aurez compris que j'adore la Bretagne. Je vais devoir me méfier pour situer mes futurs textes si je ne veux pas être reconnue, mais j'aurais bien du mal à les localiser dans le sud !
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:46 (2018)    Sujet du message: Sur le GR34

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques constructives Jeu 158 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com