forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Récréation

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques constructives jeu 157
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
BB1
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2017
Messages: 165
Localisation: Alpes Maritimes
Masculin

MessagePosté le: Mer 1 Aoû - 07:53 (2018)    Sujet du message: Récréation Répondre en citant

Récréation

21h et quelques minutes. Le coup d’envoi du match de football venait juste d’être donné lorsque le fracas du tonnerre déchira le crépuscule et qu'Eric se retrouva devant l’écran noir de sa télévision. Il était en slip kangourou, vautré sur le canapé, un pack de bière fraîche à ses côté, prêt à s'enthousiasmer pour son équipe favorite et tout se compliquait d'un coup.
- Merde, manquait plus que ça, se lamenta-t-il, agacé.
Sur ces fortes paroles, il jeta un coup d’œil par la porte vitrée. Il ne faisait pas encore sombre, la pluie tombait avec abondance. Il se serait cru dans une serre tropicale tant l'atmosphère était moite. L'eau risquait de monter, il devait aller sur la terrasse, s'assurer que l'évacuation n'était pas bouchée par des feuilles mortes. Il serait de toutes façons trempé. Il enleva en maugréant son seul vêtement pour le préserver et sortit. Pris par sa tâche, il s'habitua rapidement à l'eau qui coulait dans ses cheveux, le long de son dos. Il s'activa, retira la matière gluante et regarda satisfait le flux qui s'écoulait maintenant normalement dans l'égout. Ce qui ne l'empêcha pas de sentir bientôt un petit vent plus frais l'envelopper, lui frôler les jambes, sans que ce soit forcément désagréable. Même le contraire. Lorsque la douche cessa, il faisait nuit, il avait oublié son match, ses sens étaient en éveil. Il vit l'ombre d'une chauve-souris passer rapidement, il se sentit bizarrement heureux, en harmonie avec la nature environnante maintenant que la pluie et la boue l'avaient baptisé. Il était libre de toute entrave. Poussé par une force inconnue, il mit ses sandales, s'aventura, sortit sur la petite route. Il vit alors dans l'obscurité Claire, sa voisine qui était là, elle aussi trempée et toute nue. Il ne fut même pas étonné, juste un peu admiratif devant cette chair abondante. Elle lui fit signe et le plus naturellement du monde elle l'emmena vers le centre du village. D'autres personnes convergeaient dans le plus simple appareil, bientôt il y eut foule. Fait étrange, on s'apostrophait, on se causait sans gêne aucune. Rien n'était incongru, on se saluait en se caressant le sexe comme on se serait serré la main ou fait la bise la veille encore. Certains, les plus polis, mettaient beaucoup d'application dans ces civilités. Quelle était l'objet du rassemblement? Personne ne savait trop, on avait eu envie de venir, c'était tout. Monsieur le Maire se crut obligé de prendre la parole, son discours ne sembla pas aussi officiel et empesé que de coutume:
- Mes chers administrés, je vois votre entrain, Mesdames, vos yeux brillants, Messieurs, votre vigueur. Moi-même, avec dix ans de moins, … Non, non, ne riez pas, ne perdons pas de temps en vains discours, nous allons boire de ce petit vin blanc directement sorti de ma cave. Amusons-nous, faisons des bêtises, tout est bien sûr permis ce soir.
Ces paroles guillerettes furent vivement applaudies et perçues comme une invitation, s'il en était encore besoin, aux débordements festifs. Après les salutations prodiguées à l'envie, on trinqua à qui mieux-mieux. Du désir de l'ivresse à l'ivresse du désir, tous s'enhardirent. On vit des silhouettes courir, on entendit des cris amusés, on s’agglutina, on se dispersa, on ne savait plus très bien qui était avec qui. La bacchanale s'étirait dans l'herbe fraîche au clair de lune. Le diable qui s'était installé dans une cave d'où il contemplait par le soupirail le spectacle, afficha un large sourire dans l'obscurité. Il avait mis en scène ce petit divertissement et pouvait maintenant tranquillement reprendre son somme, en attendant de récolter ses dividendes, en terme de crises de jalousie et de scènes de ménage le lendemain.
_________________
Je boirai du lait quand les vaches brouteront du raisin
Toulouse Lautrec
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 1 Aoû - 07:53 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 562
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Aoû - 12:09 (2018)    Sujet du message: Récréation Répondre en citant

Sur mon podium ! Texte pimenté et coquin, je me suis amusée à sa lecture.
J'imagine le diable en voyeur hilare au soupirail.

C'est... jouissif ! Embarassed
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 510
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 1 Aoû - 12:40 (2018)    Sujet du message: Récréation Répondre en citant

Du pur délire mais quel plaisir de laisser aller au rire ! Un grand bravo ! Okay
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Pierre
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 251
Masculin

MessagePosté le: Mer 1 Aoû - 20:53 (2018)    Sujet du message: Récréation Répondre en citant

Sur mon podium ! J'ai vraiment apprécié l'originalité et l'humour de ce texte. Mettre en scène un supporter de foot basique (slip kangourou et pack de bières...) devenant, par le miracle d'un orage et d'une pluie diluvienne, sensible à la poésie des éléments, il fallait oser ! La chute m'a dérouté un peu. Il faut dire que mon côté fleur bleue imaginait déjà un autre avenir à Eric et Claire ! Mais bravo, tu t'es vraiment lâché, et à la lecture, ça fait du bien!
_________________
La vérité est dans les romans
http://pierremangin.eklablog.com/?logout
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 605
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Jeu 9 Aoû - 19:42 (2018)    Sujet du message: Récréation Répondre en citant

Beaucoup de textes avaient opté pour l'humour nous offrant des textes très sympas, mais il n'y avait pas beaucoup de marches...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:30 (2018)    Sujet du message: Récréation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques constructives jeu 157 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com