forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Stéphane Audran

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> SALON DE THE -> De tout, de rien
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 398
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mar 3 Avr - 12:33 (2018)    Sujet du message: Stéphane Audran Répondre en citant

La décade écoulée ayant été riche en événements dramatiques, ou héroïques, qui sont passé au premier plan de l’actualité, et le zèle de la camarde auprès des artistes ayant peut-être causé une certaine lassitude chez les media et leurs lecteurs-spectateurs, la disparition d’une grande dame du cinéma français a été quelque peu occultée.

Sans être confinée aux seconds rôles, elle n’a pas accédé au rang de star, comme la Bardot, ou la Deneuve. Peut-être prisonnière des rôles chabroliens qu’elle endossait à merveille. Elle a impressionné, entre autres, la pellicule de son charme bourgeois et discret (le titre du film de Buñuel semble avoir été choisi pour elle), et surtout de sa fascinante beauté.

ARTE s’est fendu d’un hommage en bouleversant sa grille de programmes de soirée (28 mars). Ce qui m’a permis, après « la femme infidèle » – un Chabrol de 1969 où une Stéphane Audran étincelante donne la réplique à un Michel Bouquet sournois et complexe – de voir pour la Xe fois le film que je considère comme le sommet de sa carrière, en y découvrant encore de nouveaux aspects. L’actrice y tient le rôle central, celui d’une cuisinière de talent expatriée qui, à la faveur d’un gain important à la loterie, offre aux habitants puritains du village danois où elle est en exil, un somptueux repas. Ce n’est pas un hommage à la gastronomie scandinave ! Seul un officier suédois de passage semble apprécier les mets et les vins fins, les villageois du cru faisant grise mine devant une nourriture qui leur paraît moins céleste que d’inspiration diabolique. L’appétit venant en mangeant, et le militaire accompagnant ses bouchées et gorgées de commentaires dithyrambiques, les invités réviseront petit à petit leur jugement, et Babette bénéficiera de leur reconnaissance. Celle qui l’incarne a quitté sa panoplie habituelle de bourgeoise distinguée pour un tablier de cuisine qui lui va comme un gant. Le rôle est tout en finesse, et le film, au scénario apparemment banal et sans relief, porté par le personnage principal, est un petit chef-d’œuvre.

Que cela n’occulte pas une abondante filmographie et une vie marquée par le cinéma (Trintignant et Chabrol ont été ses maris). Espérons qu’aux prochains César un hommage plus conséquent sera rendu à ce beau visage du cinéma français.
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 3 Avr - 12:33 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2 055
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Avr - 14:44 (2018)    Sujet du message: Stéphane Audran Répondre en citant

Allons bon, la disparition de Stéphane Audran, voilà une information qui m’a échappé.

Alain, tu parles du film « le Festin de Babette », d’après la nouvelle de Karen Blixen, comme d’un chef d’œuvre. Je suis d’accord avec toi. Je l’ai revu il n’y a pas très longtemps, mais ce n’était pas en mars, ça devait être il y a deux ou trois mois, sur Arte, peut-être ? Enfin, bref. De temps en temps, quand je m’intéresse à la programmation, il y a des films dont je me dis que je veux les voir, ou les revoir, et celui là en faisait partie.

C’est un film magnifique, tu as raison, pour ce dont il témoigne également. Babette, dont le mari et le fils ont été tués, a fui Paris en 1870 et se réfugie au Danemark grâce à l’entremise d’un artiste, un chanteur d’opéra, qui connaissait les deux sœurs chez qui elle va trouver refuge. Pendant des années Babette, discrète et dévouée, se mettra au service de ses bienfaitrices, elles-mêmes peu fortunées, et sans en dire plus de son passé en France.
On le découvrira lors de ce festin qu’elle offre à l’austère petite communauté du village sur ce rivage danois battu par les vents où elle s’est intégrée et où, depuis toutes ces années, on l’apprécie.

Ce qui m’avait frappé dans la nouvelle de Karen Blixen et qui est très bien rendu dans le film, c’est que Babette, qui n’a jamais rien dit d’elle, se définit alors non pas comme une simple cuisinière, mais comme une artiste, et que c’est un acte d’amour pour les artistes que de donner le meilleur d’eux même pour les autres. C’est ce qu’elle a voulu faire avec ce repas. La symbolique est très forte.
J’aime beaucoup la fin du film qui se termine, comme la nouvelle, dans l’émotion des deux sœurs quand elles comprennent enfin qui est vraiment Babette et qui lui disent combien, au Paradis, elle enchantera les anges.
Stéphane Audran, sa retenue, son sourire discret, « est » Babette.

Dommage que je n’ai pas vu que ce film passait il y a quelques jours, je pense que je l’aurais regardé à nouveau.
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 762
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Avr - 19:24 (2018)    Sujet du message: Stéphane Audran Répondre en citant

J'ai une pensée pour cette grande dame du cinéma, même si je l'ai vue dans peu de films
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 652
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 3 Avr - 19:31 (2018)    Sujet du message: Stéphane Audran Répondre en citant

Une grande dame qui s'était faite très discrète. Elle est partie aussi en toute discrétion.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:10 (2018)    Sujet du message: Stéphane Audran

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> SALON DE THE -> De tout, de rien Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com