forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Elans retenus

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques conctructivesJeu 153 B (prose)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 884
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Dim 1 Avr - 23:01 (2018)    Sujet du message: Elans retenus Répondre en citant

ÉLANS RETENUS

Après des mois passés dans un pensionnat gris, combien de temps encore te faudra-t-il attendre des jours d’été moins mornes, des vacances moins vides, dans ce village austère? Tu n’as pas dix-huit ans et tu te désespères de voir filer les heures sans que rien ne t’arrive de neuf et d’excitant.
Tu as souvent rêvé de matins de plongeons dans des calanques tièdes, de longues heures bleues à lire des romans sur des plages secrètes, de rencontres fortuites sous des pins-parasols, de soirées qui s’étirent dans des jardins bien clos et parfumés de figues, quand des guitares vibrent en hommage à Django et qu’une odeur de thym monte de la garrigue.
Tu voudrais ressembler aux filles de ton âge qui, pendant tout l’été, sortent, s’amusent et dansent, accompagnées partout de jeunes gens brillants qui relisent Camus et connaissent par coeur tous les textes de Vian. Si tu étais comme elles, tu marcherais légère en ballerines bleues dans les rues d’un vieux port, tu flânerais un peu, le soir, près des pontons et jouerais au flipper au Bar de la Marine. Ta jupe serait blanche, sans doute un peu trop courte, sur tes jambes bien lisses. Tu te sentirais belle dans les yeux des garçons aux longs tricots rayés qui voudraient t’emmener jusqu’à L’île aux Oiseaux...

Mais sous l’ennui qui sourd de ta terre farouche, les ajoncs restent ras sur la colline en friche, alors que dans tes rêves, des palmiers se balancent. Personne ne devine tous tes désirs d’Ailleurs, personne ne soupçonne le feu qui couve en toi...

Enfin , les résultats tant attendus arrivent! Ta joie de vivre emplit ta chambre : tu viens d’être reçue au bac. Ton père est fier de ta mention. Dans la maison, ta mère chante…
Tu bouges, ris et déambules, tu déploies colliers et foulards que tu essaies devant la glace. Tu tries des livres et des dossiers, tu t’imagines à la fac. Tu passes et repasses sans cesse ton premier disque de Ferré :« L’île Saint-Louis/ En ayant marre/ D’être à côté de la Cité/ Un jour a rompu ses amarres/ Elle avait soif de liberté... »
En toi les rêves se bousculent.
Flâner sur les bords de la Seine, fredonner Brassens et Gréco, réciter Rimbaud et Verlaine, voir jouer Brecht et Ionesco. Sur le chemin de la Sorbonne, croiser Beauvoir en turban blanc, entendre, échappées d’une cave, les notes bleues d’un saxophone inondant de jazz le trottoir.
Tu t’imagines dans la ville, marchant rieuse et insouciante, bien loin des internats pour filles… Tout se mélange dans ta tête: ta soif d’apprendre et ton désir de liberté.

A l’ombre fraîche des grands hêtres, tu lis « Paris est une fête » …
Le temps s’écoule lentement, dans ton village somnolent qui s’anime une fois par an.
Un bal musette sous les tilleuls. Tes parents croient que tu t’amuses en te voyant danser avec le fils de vos voisins. Tu le connais depuis l’enfance, et jamais il ne t’a troublée. Tu rêves d’un garçon moins sage, d’une joue ferme contre ta joue, d’un souffle brûlant dans ton cou. « Il n’est pas question à ton âge, de te laisser tourner la tête par le premier homme venu. » C’est ce que répètent tes parents, qui te surveillent discrètement…
Tu attends la fin des vacances pour échapper à leurs regards. Ta vie loin d’eux, sans eux, sauras-tu l’assumer? Vas-tu laisser enfin jaillir de toi ces élans retenus qui dénoueront les liens de leur chaude tendresse ? Pourras-tu renoncer à combler leurs vieux rêves pour vivre enfin les tiens ?
Tu frémis d’impatience et de craintes mêlées...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 1 Avr - 23:01 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 491
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Avr - 05:36 (2018)    Sujet du message: Elans retenus Répondre en citant

Comment résister au charme des textes de Janis ? Quand ce n’est pas de la poésie, c’est de la prose poétique. Ces « élans retenus » sont un condensé de sensualité. Tout y est : les odeurs, les sons, les couleurs, les chansons … Un condensé d’une époque que Janis fait revivre par petites touches. Mais ce désir d’émancipation de l’héroïne, cette soif d’un Ailleurs plus prometteur ont une portée universelle. C’est sans doute ce à quoi aspirent nombre d’adolescentes recluses dans leurs rêves.

Un texte évocateur qui avait tout pour me séduire.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 652
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 2 Avr - 12:17 (2018)    Sujet du message: Elans retenus Répondre en citant

L'mpatience, la soif de liberté,l'ardeur de l'adolescence exprimées avec poésie et sensibilité. Mon N°3.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 842
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Lun 2 Avr - 16:45 (2018)    Sujet du message: Elans retenus Répondre en citant

Sur ma liste. Un texte à l'allure épistolaire, focalisé sur le courant de pensée intérieure du personnage, des évocations qui restituent bien l’ambiance provinciale et celle du pensionnat. J’attends que quelque chose survienne, rien n’arrive, mais la description des élans retenus résonne subtilement avec l'ardeur latente.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 762
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Avr - 17:40 (2018)    Sujet du message: Elans retenus Répondre en citant

Mes copains ont, ci-dessous, déjà bien fait le tour de ce texte. Un charme démodé que j'ai adoré ! Un voyage dans le temps, quelques jolies références, des sensations palpables... Excellent, rien à redire
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 725
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mar 3 Avr - 12:52 (2018)    Sujet du message: Elans retenus Répondre en citant

Les sensations, les sentiments sont si bien rendus... Ce que j'ai trouvé quant à moi le plus séduisant dans ce texte, et même si je n'ai pas voté pour lui au final (peut-être retenue par la retenue), c'est le tutoiement de la narratrice à cette autre elle-même du passé, comme si elle était si loin dans le temps que dire "je" en version passé simple aurait évoqué le côté "exercice de mémoire"souvent parfaitement assommant. Là, tutoyer l'autre du passé, permet une sorte de distance, une poésie épistolaire, une abolition du temps ; cela met en place un présent narratif qui regarde avec amitié, nostalgie ?, regrets ?, une époque partie, une fille changée, métamorphosée par la vie mais néanmoins ayant été soi et étant toujours soi, ce qui, on le sait tous, nous rend parfois bizarrement étrangers à nous-mêmes...
Bon j'arrête de m'égarer dans les méandres du temps et de l'être, on ne va pas faire de mauvaise métaphysique Mr. Green . En tous les cas, bravo, Janis !
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
hopak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 501

MessagePosté le: Mer 4 Avr - 20:28 (2018)    Sujet du message: Elans retenus Répondre en citant

Comment ne pas être sensible à ces élans que beaucoup d'entre nous ont connus,à l'espoir qui embrase le coeur et l'esprit...mais l'on sent venir la nostalgie. L'impatience, les frémissements de l'avenir rêvé, Janis nous les offre en partage comme une friandise que son écriture riche et sensible nous permet de savourer.
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 794
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 4 Avr - 21:18 (2018)    Sujet du message: Elans retenus Répondre en citant

Je partage les avis ci-dessus.
Très belle ambiance, et une écriture irréprochable, histoire pleine de nostalgie et de poésie.La qualité, comme d'habitude.
Sur mon podium.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 884
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 5 Avr - 15:55 (2018)    Sujet du message: Elans retenus Répondre en citant

Je reproduis ici mon post initialement placé dans "résultats du jeu 153B"et je vous renouvelle mes remerciements pour l'accueil que vous avez réservé aux deux textes que j'ai proposés pour les jeux 153 A et 153 B. Vos commentaires ont eu une influence bénéfique sur mon moral. bien amicalement à tous. )

merci à vous toutes et tous pour vos votes et vos appréciations dans les C. C. Je suis désolée de n'avoir pu ni lire les textes ni voter pour le jeu 153 à la suite d'une baisse brutale de ma vision déjà défaillante. Maintenant cela va un peu mieux et j'espère participer au jeu 154.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:12 (2018)    Sujet du message: Elans retenus

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques conctructivesJeu 153 B (prose) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com