forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Coeurs embrasés

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques conctructivesJeu 153 B (prose)
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Armorique
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,438
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Sat 31 Mar - 20:54 (2018)    Post subject: Coeurs embrasés Reply with quote

Coeurs embrasés

Si l'on croisait un regard échangé entre ces deux êtres, on était frappé par l'ardeur des sentiments qui les unissaient. L'arc électrique qui les reliait était visible à l'oeil nu. Un panneau "danger, risque d'électrocution" aurait pu être disposé sur sa trajectoire.
A la vue des amoureux, les réactions étaient diverses, cependant la jalousie prédominait. Les femmes qui n'avaient jamais été l'objet d'une telle ferveur se demandaient avec aigreur ce que ce garçon pouvait bien trouver à cette jouvencelle, somme toute assez banale.
Celles qui avaient, en leur temps, vécu une semblable dévotion se rendaient compte à quel point elle faisait partie d'un lointain passé et elles enviaient la jeunesse et l'inexpérience des deux tourtereaux.
La gente masculine, plus pragmatique, souriait et pensait avec une certaine convoitise que l'homme n'aurait pas de souci à se faire pour arriver à ses fins.
Lorsque madame de T. intercepta l'échange brûlant, sa réaction fut instantanée, elle chancela et dut se rattraper pour ne pas tomber au bord de la lourde table en fer forgé de la terrasse. Femme de caractère, elle reprit rapidement ses esprits. Il était hors de question que Lucie, sa fille chérie, la chair de sa chair, se compromette avec François, le rejeton du jardinier. Elle n'inscrivait pas sa progéniture à tous les rallyes de la région pour que celle-ci perde sa virginité dans les bras d'un moins que rien !
Madame de T. tenta de se rassurer. Rien d'irrémédiable n'avait encore dû se passer. Si cela avait été le cas, la frénésie qu'elle venait d'apercevoir dans leurs yeux aurait déjà cédé la place à une connivence plus sereine, moins chargée d'électricité.
L'aristocrate pouvait encore espérer couper court aux commérages inévitables si un public trop nombreux assistait à ce genre de scène. Elle prit donc la décision qui s'imposait et s'interposa entre les jeunes gens. D'une voix glaçante, elle intima à Lucie de la suivre dans la demeure familiale. Celle-ci obéit en jetant un dernier regard plein d'une ferveur désespérée vers François.
L'amoureux transi ne s'avoua pas vaincu. Il n'allait pas se laisser éconduire sans lutter, la force de son amour était plus grande que la volonté d'une femme qui vivait encore avec des valeurs d'un autre siècle.
François attendit la nuit et lorsque toutes les lumières furent éteintes, il rejoignit sa belle silencieusement dans sa chambre. L'éplorée lui apprit que sa mère avait l'intention de l'envoyer dans un internat en Suisse afin de l'éloigner de lui.
Seulement, madame de T. n'avait pas réalisé que sa fille venait d'atteindre ses dix-huit ans et qu'elle était donc majeure, grâce à la loi du 5 juillet de cette année 1974. La jeune fille était libre de quitter ses parents sans que la police intervienne et ce, dès aujourd'hui.
Avec frénésie, les jeunes gens emplirent des sacs de vêtements et de papiers indispensables. Ils ne s'interrompaient que pour s'embrasser et se caresser passionnément. Ils ne cessaient de se sourire avec exaltation.
Enfin, ils s'éclipsèrent sur la pointe des pieds et quittèrent le château pour aller se réfugier chez la grand-mère du jeune homme, trop heureuse de faire la nique à ces richards en abritant les amours interdites de son petit-fils.
La lune derrière la fenêtre fut le seul témoin de la rencontre charnelle des deux amants qui s'aimèrent avec fougue jusqu'à l'aube...
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 31 Mar - 20:54 (2018)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
MamLéa
Modérateur

Offline

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 4,502
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Sat 31 Mar - 22:35 (2018)    Post subject: Coeurs embrasés Reply with quote

La châtelaine m'a semblé trop anachronique et ces amoureux ne m'ont pas émue, désolée !
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
Armorique
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,438
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Sun 1 Apr - 09:21 (2018)    Post subject: Coeurs embrasés Reply with quote

Je me doutais bien que ce texte n'emballerait pas grand monde... Je me suis amusée à écrire à la manière de Barbara Cartland ou de Delly ( les plus âgés auront peut-être entendu parler de cette auteure qui a ravi ses lectrices au siècle dernier).
Arroser l'ardeur avec de l'eau de rose a été réjouissant. On ne sait jamais, la collection Harlequin va peut-être me contacter ? ( je plaisante évidemment )
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Back to top
Jodie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 21 Jul 2011
Posts: 1,799
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Sun 1 Apr - 14:01 (2018)    Post subject: Coeurs embrasés Reply with quote

J'aime bien ton expression : "arroser l'ardeur avec de l'eau de rose". Et pourquoi pas, finalement ? Ils sont mignons, ces petits chéris. Et oui, on les envie !!! Heu...bon, finalement on les déteste, ça leur apprendra à être heureux égoïstement ! Vive la marâtre empêcheuse de s'aimer en rond ou en travers. Bon, qu'est-ce qu'ils disent pour leur défense, les jouvenceaux aux hormones en feu ? Ben justement... c'est cela que j'aurais bien aimé lire dans ton texte, Armorique, la parole ou la pensée des deux coeurs embrasés. Tu me diras, ils n'ont pas envie de parler, ils n'en ont pas besoin. J'ai bien compris, les veinards ! Mais juste un petit peu, un petit mot. Peut-être aussi connoter le texte plus avant dans notre Histoire pour que vraiment le délit social soit si grand, si tabou, que seule une ardente ardeur, si j'ose dire, pouvait le transgresser et le rendre un tantinet plus pertinent. Peut-être...
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Back to top
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,556
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Mon 2 Apr - 06:03 (2018)    Post subject: Coeurs embrasés Reply with quote

Oui, Armorique, c'était un peu trop tiède à mon goût Wink Et puisqu'il faut choisir ...
Back to top
ptit lu
Modérateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 7,189
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Mon 2 Apr - 17:38 (2018)    Post subject: Coeurs embrasés Reply with quote

Un peu trop rose... trop gentil... mais un style toujours agréable à lire. Du coup, je me demande s'il ne serait pas intéressant de reprendre ce texte... Les suggestions de Jodie sont intéressantes...
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 20:34 (2019)    Post subject: Coeurs embrasés

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques conctructivesJeu 153 B (prose) All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group