forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une valse à 20 ans

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques conctructivesJeu 153 B (prose)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
BB1
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2017
Messages: 197
Localisation: Alpes Maritimes
Masculin

MessagePosté le: Sam 31 Mar - 12:51 (2018)    Sujet du message: Une valse à 20 ans Répondre en citant

Une valse à 20 ans


Les Vosges, ses ballons, ses lacs de toutes couleurs et ses fermes auberges. Ah, vous ne connaissez pas les fermes auberges vosgiennes? Mais faudrait vous bouger! Des bâtisses au milieu des bois et des champs, incontournables pour tout randonneur, car on y propose pour le déjeuner, tenez-vous bien, des repas à base de pâtés lorrains, cochonnailles, ragoûts ou pot-au-feu, munster local et tarte à la rhubarbe, le tout à profusion, à même d'apporter les calories nécessaires aux bûcherons des grands froids. Les habitués sont des campagnards aux formes massives, dépassant le quintal, et que l'abondance culinaire n'effraie pas. Le vosgien est un bon vivant. Le petit vin blanc des vignobles tous proches permet bien sûr de tout digérer, à la condition qu'il coule en abondance. Un doigt d'alcool de mirabelle parachève le tout.

Cette fois-là, l'effort physique nous avait bien mis en appétit et nous nous étions repus. Une musique de bal musette accompagnait les agapes, déversée par une modeste radio cassette et deux haut-parleurs. Avant de passer au dessert, j'ai vidé mon verre et je me suis levé pour entamer quelques pas de valse avec l'idée de bien secouer le ventre pour faire descendre tout le fatras ingurgité, comme on fait avec un grand sac plein de pommes de terre. J'allais inviter une paysanne assise à la table voisine, que j'aurais qualifiée à l'époque de grand-mère. La valse est avant tout un exercice d'équilibre à deux, deux qui ne font qu'un, chacun retenant son partenaire et le maintenant dans la trajectoire. Autant dire que la partie allait être serrée. Mais de façon surprenante, ma cavalière a fait preuve d'un dynamisme insoupçonné malgré ses rondeurs notables, allant même jusqu'à emmener le mouvement, ce que je laissais faire. Elle riait et fredonnait, le visage rougeaud, se remémorant peut-être des épisodes heureux de sa vie. Je n'étais pas triste non plus. Elle était encore belle, les rides n'altéraient pas la vivacité de son regard, j'imaginais, je ne sais pourquoi, que sa chevelure avait été rousse. Et on tournait, et on tournait avec la légèreté de deux percherons dans un carrousel. L'accordéon résonnait de plus belle. Il y avait cinq couples sur la piste, l'espace entre les tables et les bancs n'en aurait pas permis d'avantage et il fallait donc bouger en synchronisme sous peine de heurt et de bousculade, des légers coups de coude permettant de contrôler en douceur les sorties de virage. Nous nous sommes enhardis, portés par l’exaltation. La musique entraînante, le tournis provoqué autant par le sylvaner que par les rotations rapides, la chaleur du feu dans le poêle en faïence, les éclats de voix, tout concourrait à renforcer la bonne humeur et l'entrain des danseurs. Et on tournait toujours avec ardeur, chaque couple plongé dans un univers qui lui était propre, chacun regardant l'autre avec complicité. On sentait une ferveur incroyable, un vrai instant de bonheur. Et puis ce qui devait arriver arriva, les notes se sont espacées, la musique s'est tue, il était temps de se quitter, un peu tristes que le moment de grâce ait pris fin.

Lorsqu'on est sortis pour rechausser les skis de fond, l'air vif a fouetté les visages. Le cerveau embrumé par l'alcool, je me suis demandé plein d'illusions si je pourrais poursuivre mes pas de danse dans la neige toute fraîche. Les pentes de la Schlucht en ont décidé autrement et m'ont envoyé embrasser les sapins dans un mouvement qui n'avait plus rien de calculé ni d'élégant.
_________________
Je boirai du lait quand les vaches brouteront du raisin
Toulouse Lautrec
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 31 Mar - 12:51 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 728
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 31 Mar - 13:18 (2018)    Sujet du message: Une valse à 20 ans Répondre en citant

Je ne connais pas la nourriture des auberges vosgiennes mais apparemment si la faim tenaille c'est là qu'il faut aller !
Rien de bien constructif à te dire si ce n'est que j'ai peut-être été retenue de participer à la valse par la lourdeur ressentie entre la nourriture et la corpulence des personnages et l'étroitesse des lieux, même si évidemment cela participe du thème que tu as choisi, c'est entendu et bien rendu. Mais j'avais peut-être besoin d'air, je ne sais si j'en ai profité pour embrasser les sapins moi aussi mais je suis sortie du texte, je pense. Dommage. A la prochaine, dans une autre auberge Mr. Green
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 804
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Sam 31 Mar - 22:31 (2018)    Sujet du message: Une valse à 20 ans Répondre en citant

Moi, je les connais, Jodie !

Je t'en veux, BB1, pour cette vilaine caricature des fermes-auberges vosgiennes ! D'abord, elles sont fermées en hiver, on n'y sert pas de pâté lorrain, ni de ragout, ni de pot au feu. Le repas marcaire est riche, je te le concède, mais on peut choisir un menu plus "léger". On n'y sert sûrement pas de tarte à la rhubarbe, mais à la myrtille. Elles ne sont pas entourées de champs, mais sur les Hautes-chaumes où paissent les jolies vaches de race Vosgienne.
Fréquentées par les randonneurs et les touristes, et pas par ces caricatures que tu fais du Vosgien, ni par le moindre paysan ou bûcheron !
Quant au bal musette… et au Vosgien "bon vivant", au visage rougeaud, je ne sais pas où tu as été chercher ça ?
Bref, tu l'auras compris, j'ai bondi à la lecture de ton texte, dans lequel tout sonne faux ! Tu méritais bien de finir par embrasser les sapins, seule "chute" qui m'a amusée. Fallait pas forcer sur le Pinot ou le Riesling…

Sinon, le style est alerte et acide !

Bon, je ne sais pas si ma critique est… constructive ?
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
BB1
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2017
Messages: 197
Localisation: Alpes Maritimes
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Avr - 12:35 (2018)    Sujet du message: Une valse à 20 ans Répondre en citant

Chère MamLéa,

tout n'est pas idiot dans ce que tu dis (litote Confused ) et je te remercie pour ces informations, en particulier sur le repas marcaire.

J'ai écrit à partir de souvenirs anciens et épars et des corrections sont nécessaires. J'ai eu aussi le tort de généraliser en introduction des choses qui auraient pu passer en fait spécifique, comme l'ouverture en hiver, la tarte à la rhubarbe, les petits pâtés lorrains qui sont de telles merveilles qu'il fallait en parler ...

Par contre j'ai bien vu des habitués vosgiens tels que je les décris, des paysans aussi, dans une de ces fermes. Quant à un bal musette improvisé, pourquoi pas ?

Pour finir, je suis surpris que le style t'ait paru acide. Ce n'était pas mon sentiment.
_________________
Je boirai du lait quand les vaches brouteront du raisin
Toulouse Lautrec
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 804
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Avr - 10:36 (2018)    Sujet du message: Une valse à 20 ans Répondre en citant

...acide au sens où ton humour n’épargne pas ses objets !

Je serais curieuse de connaitre "ta ferme-auberge" ! était-elle à proximité des pistes de ski de fond ?
Sans rancune... je trinque avec toi avec un petit verre de kirsch !
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 656
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 2 Avr - 12:24 (2018)    Sujet du message: Une valse à 20 ans Répondre en citant

Pas grand-chose à reprocher à ce texte côté style. Sur le fond, je ne connais pas très bien les Vosges et ses habitants mais force m'est admettre qu'il m'a été difficile de trouver de l'ardeur dans ces personnages "aux formes massives", rougeauds, dans l'afflux de nourritures du premier paragraphe et dans une valse exécutée "avec la légèreté de deux percherons"!
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/


Dernière édition par danielle le Jeu 5 Avr - 08:45 (2018); édité 2 fois
Revenir en haut
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 842
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Lun 2 Avr - 20:12 (2018)    Sujet du message: Une valse à 20 ans Répondre en citant

Belle description, riche et variée. On ressent l’ambiance, c’est plus un texte documentaire bien écrit. Le récit souffre cependant d'un problème de rythme. L'intérêt des premier et dernier paragraphes est discutable. L'ardeur n'apparait pas comme le thème du texte. Aussi la chute ne m'a pas motivé pour le retenir.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
BB1
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2017
Messages: 197
Localisation: Alpes Maritimes
Masculin

MessagePosté le: Mer 4 Avr - 09:58 (2018)    Sujet du message: Une valse à 20 ans Répondre en citant

Je vous remercie tous, Jodie, MamLéa, danielle, aimard, pour vos commentaires.
_________________
Je boirai du lait quand les vaches brouteront du raisin
Toulouse Lautrec
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 765
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Mer 4 Avr - 11:08 (2018)    Sujet du message: Une valse à 20 ans Répondre en citant

Il y avait beaucoup d'excellents textes dans cette fournée et le tien ne me semblait pas être celui qui illustrait le mieux le thème... même si j'ai salué l'effort de l'auteur pour trouver une accroche originale et apprécié ton humour. Quel repas !!! J'en avais la nausée !!! Mr. Green
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 804
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 4 Avr - 21:09 (2018)    Sujet du message: Une valse à 20 ans Répondre en citant

J'allais oublier : le Vosgien mérite une majuscule !
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:15 (2018)    Sujet du message: Une valse à 20 ans

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques conctructivesJeu 153 B (prose) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com