forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Confluences

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques Constructives Jeu N°152
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
LYSBEL
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 130
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 11:11 (2018)    Sujet du message: Confluences Répondre en citant

Confluences
Et sa colère montait, montait. Elle ferma les yeux. Non, elle ne devait pas se laisser submerger.
Si elle l’avait pu, elle aurait préféré pleurer, laisser s’écouler un torrent de larmes. Mais elle ne pouvait pas. De cela non plus elle n’était plus capable.
Bon, d’accord, elle était virée. Cela arrivait de nos jours à un tas de gens. Derniers rentrés, premiers sortis, flux et reflux des vagues successives de licenciements après restructurations. Il faut aux salariés d’aujourd’hui, outre des compétences professionnelles certifiées, développer sans en faire étalage, les talents d’un surfer aguerri apte à s’aligner sur le rouleau pour mieux maîtriser l’équilibre instable sur un océan démonté. Mais si en bord de mer la crête est un défi enivrant, et l’immersion dans l’eau de mer une jouissance, sur le plan professionnel c’est une gageure où l’on tombe le plus souvent dans le creux d’une vague doublement amère et périlleuse.
Elle, en cet instant, se contentait de marcher et ses pas la ramenaient chez elle.
Au carrefour, elle retrouva l’habituel campement improvisé sous le tunnel du métro. Pour la première fois, elle se sentit proche d’eux, semblable à eux, quelque peu hébétés sans doute par l’incompréhension de leur sort, rejetés malgré tous leurs efforts sur des rivages désespérant d’incertitude. Il lui paraissait impératif d’endiguer le flot d’émotions qui l’envahissait, se maîtriser, devant le spectacle affligeant de tous ces pauvres gens, venus d’ailleurs, entassés là, sous leurs toiles précaires sortis d’on ne sait d’où, et leur regard porté vers ailleurs, au loin, au-delà du métro aérien. Car, aujourd’hui, tout-à-coup, elle les comprenait, elle se sentait concernée. Certes leurs parcours n’étaient pas identiques au sien ; ils étaient bien plus compliqués. Mais ils partageaient les notions désormais communes de dérive sinon de noyade…
Arrêtée au passage pour piétons, son regard se fixa sur un jeune homme, coudes posés sur les genoux et tête dans les mains, engoncé dans une veste difforme qui dégageait, même de loin, une odeur de lessive pas faite et d’absence de douche. La pluie tombait drue, projetant en reflets aveuglants la lumière qui ruisselait des néons et des phares de voitures s’écoulant en chapelet, noyant ainsi la rue d’une lumière crue.
Sans doute qu’il se sentit observé car il releva la tête et leurs yeux se croisèrent. Feignant la distraction, son premier mouvement fut de détourner les siens. Aussitôt, elle s’en voulut. Alors elle lui jeta un nouveau regard et sourit. Encombrée de son parapluie et trempée, elle s’approcha et avec difficulté sortit de son sac fourre-tout un billet qu’elle lui tendit. Elle, comme eux, désormais, courait le risque de se retrouver en épave. Alors non, il lui fallait agir, réagir. Que pouvait-elle craindre aujourd’hui, sinon de se laisser couler? Surtout ne pas se laisser dévaster !
Tandis qu’elle se penchait vers lui, elle nota ses baskets que venait baigner l’eau ruisselant du caniveau. Elle s’immobilisa un instant et lui fit remarquer dans un élan d’empathie stupide: « Faites attention! Il pleut si fort ce soir et vos pieds sont mouillés » !
« Fluctuat nec mergitur ». Tout un programme pour nous tous ! se dit-elle revigorée en prenant l’ascenseur vers son dixième étage.
_________________
Il faut croire aussi en l'avenir malgré le passé et en Dieu malgré ses absences...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Mar - 11:11 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 152
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 14:17 (2018)    Sujet du message: Confluences Répondre en citant

En relisant ce texte, je me rends compte qu'il est tout à fait intéressant et qu'il raconte fort bien une histoire hélas d'actualité. Je ne l'avais pas retenue dans un premier temps certainement à cause de son pessimisme.
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 368
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 15:12 (2018)    Sujet du message: Confluences Répondre en citant

Malgré une hydraulicité présente tout au long du texte (que d’eau, que d’eau !), je trouve qu’il est limite HS. Il n’y a pas à proprement parler d’inondation, de crue ; même si on en sort tout mouillé. Et la fin m’a semblé plate, pas assez pétillante. L’écriture est claire (comme de l’eau de roche !) et riche. Ça n’a pas suffi pour le faire émerger chez moi.

Deux phrases m’ont fait tiquer :
« Arrêtée au passage pour piétons, son regard se fixa » : si le personnage était masculin, il y aurait confusion et faute, le regard serait alors arrêté. On comprend ici que c’est la narratrice, mais la tournure est bizarre.
« son premier mouvement fut de détourner les siens » : le pronom précédent concerne le jeune homme. Bien qu’il soit évident que c’est elle qui détourne les yeux, je vois là une petite faute.
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
LYSBEL
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 130
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 15:48 (2018)    Sujet du message: Confluences Répondre en citant

Ben, à la relecture, je me rends effectivement compte de l'incohérence de ma dernière phrase qui faute de transition tombe à plat sur les flaques. Sans conteste possible, il manque une bouée...
Laquelle aurait sans doute contribué à rendre crédible une note de fin porteuse d'espoir dans le pessimisme ambiant. Rrraté.
Merci des commentaires!
_________________
Il faut croire aussi en l'avenir malgré le passé et en Dieu malgré ses absences...
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 573
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 16:31 (2018)    Sujet du message: Confluences Répondre en citant

Pour moi aussi, un texte à la limite du hors sujet. En dépit de l'utilisation du vocabulaire de l'eau, de la pluie, il n'y a pas vraiment crue ou inondation. Non, ce texte ne m'a pas convaincue, même si l'écriture en est agréable.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
LYSBEL
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 130
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 19:07 (2018)    Sujet du message: Confluences Répondre en citant

Bon, j'ai relu le sujet....En effet je reste la mauvaise élève de service car je ne prête pas assez d'attention aux consignes ou je les interprète...C'est congénital chez moi (hormis sur le plan professionnel!). Bon, c'est pas grave. Merci d'attirer mon attention une fois de plus sur ce problème
_________________
Il faut croire aussi en l'avenir malgré le passé et en Dieu malgré ses absences...
Revenir en haut
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 838
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mer 7 Mar - 14:43 (2018)    Sujet du message: Confluences Répondre en citant

Une histoire fort altruiste véhiculée par un récit correct et digeste. Hors sujet (en mon sens) le texte est resté en marge de ma liste .
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:47 (2018)    Sujet du message: Confluences

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques Constructives Jeu N°152 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com