forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Conversion amphibienne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques Constructives Jeu N°152
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 690
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 13:41 (2018)    Sujet du message: Conversion amphibienne Répondre en citant

Conversion amphibienne

Ils rechignaient à passer le seuil. Les regards du chien et de la femme étaient braqués au-delà, en direction du lavabo, sur la faïence duquel déambulaient des batraciens. Grenouilles, rainettes, crapauds ? « Pour ce que j'en sais... » songea Marjolaine. Elle fit reculer son chien qui tremblait et ferma la porte de la salle de bains, décida qu'elle se laverait plus tard, ou demain ou jamais. Sur le carrelage, des masses de têtards vibraient.

Dans la cuisine assombrie du matin, la femme et le chien déjeunèrent. « Bizarre, la venue de ces bestioles coassantes... » murmura Marjolaine. Son unique compagnon, husky abâtardi, se mit à gémir, queue basse. « De quoi t'as peur ? » s'inquiéta la femme. Elle tendit l'oreille et comprit : nul bruit ne parvenait du dehors. « Le Coréen et l'Américain n'ont quand même pas appuyé sur leurs boutons respectifs pendant qu'on dormait ? » plaisanta à demi Marjolaine. Elle se leva et ouvrit ses volets. Autant en avoir le cœur net et l'irradiation spontanée.

Le fleuve le plus proche s'écoulait à vingt kilomètres du domicile de Marjolaine, or ce matin, il était là, large et sans-gêne sous les fenêtres. La femme tendit la main et caressa l'eau, porta les doigts à sa bouche : ils avaient un goût de sel. « Merde, ces cons ont fait exploser la mer ! »

Des heures plus tard, Marjolaine et son chien, assis sur leur toit, guettaient un signe de la vie. Derrière eux, bâillait la lucarne du grenier. « Toute l'humanité est morte ! » répéta la femme hébétée à son husky. À leurs côtés, clabaudant sur les tuiles, des grenouilles et tritons luisaient. Sur l'eau, sarabande et carnaval, les cadavres défilaient. Marjolaine, qui ne savait plus si elle s'adressait à son chien ou aux anoures fit remarquer que ne flottaient aucune épave de voiture, ni arbres déracinés. Pas de carcasses animales, pattes en l'air et panse gonflée à dénombrer, seulement des hommes portés par l'eau, trépassés dont les visages tournés vers Marjolaine avaient gardé les yeux ouverts. Des yeux vitreux mais reconnus, des traits que la femme mourait d'envie de parcourir de la paume et des lèvres. Ce désir la terrifiait.

Ensuite, il n'y eut plus que la cheminée à laquelle s'agripper. Quand son husky avait glissé dans l'eau deux heures plus tôt, avalé par un tourbillon, Marjolaine avait tant hurlé que plus un son ne parvenait depuis à franchir sa gorge brûlée. « Je ne pourrai bientôt que coasser, moi aussi » angoissait la femme seule sur son toit. Non, pas seule, car sur les épaules de Marjolaine, sur ses cheveux, son dos, ses cuisses encerclant la cheminée, son corps entier : des batraciens immobiles, gluants et la recouvrant comme une armure post-apocalyptique, une conversion amphibienne à la nouvelle planète bleue.

Près du lit où le corps sanglé respire, des médecins se penchent. L'un explique aux plus jeunes que la femme allongée a sombré dans une sorte de catalepsie à l'intérieur de laquelle l'activité psychique se manifeste parfois de façon intense. « Quel traumatisme a-t-elle vécu ? » interroge un interne. On lui répond que l'homme qu'elle aimait comme une idolâtre s'est suicidé par noyade, devant elle, qui n'a pu le sauver car elle ne sait pas nager. Lorsqu'elle est rentrée chez elle ce jour-là, elle a décroché le fusil et tué son chien. Puis ses deux enfants. Elle, elle s'est ratée.
Sur la main de la patiente, autour du tatouage d'une grenouille, la peau frémit, semble avoir verdi.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 13:41 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Elie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2013
Messages: 496
Féminin

MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 14:13 (2018)    Sujet du message: Conversion amphibienne Répondre en citant

Que dire... j'en frémi toujours...
glagla ! J'ai froid.
Glouglou ! Je me noie.

Une histoire glaçante comme je les aime (avec des surprises !)... qui ne laisse pas indifférent. L'ambiance amphibienne y est pour quelque chose.
Je voulais voter pour ce texte.
_________________
Rien à dire, tout à écrire...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 152
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 15:39 (2018)    Sujet du message: Conversion amphibienne Répondre en citant

Numéro 4 chez moi. J'avais deviné rapidement quel en était l'auteure... Il n'y a rien à dire, c'est bien écrit et ton imagination fertile est au rendez-vous.
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 368
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 17:14 (2018)    Sujet du message: Conversion amphibienne Répondre en citant

Belle écriture, au service d’un texte angoissant qui flirte avec le surréalisme avant de basculer dans le « gore ». La fin nous fait retomber sur terre, sans pour autant nous délivrer du malaise ; le drame devient réel, mais ne perd pas son horreur. Un texte fort, resté au pied de mon podium, faute de place.
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
chris
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 175

MessagePosté le: Ven 2 Mar - 11:05 (2018)    Sujet du message: Conversion amphibienne Répondre en citant

Que dire ? Mon numéro 1.
En étant tatillon, j'ai trouvé dommageable l'allusion à la réalité politique.
Revenir en haut
BB1
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2017
Messages: 169
Localisation: Alpes Maritimes
Masculin

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 18:05 (2018)    Sujet du message: Conversion amphibienne Répondre en citant

Mon numéro 2, un texte habité par une vision, comme toujours chez Jodie. Le petit truc qui m'a fait tiquer, c'est le meurtre des 2 enfants, à mon avis inutile dans le récit et moyennement réaliste.
_________________
Je boirai du lait quand les vaches brouteront du raisin
Toulouse Lautrec
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 573
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Dim 4 Mar - 19:42 (2018)    Sujet du message: Conversion amphibienne Répondre en citant

Mon N°2. Superbe écriture pour un texte qui donne le frisson ! Fantastique, folie, JOdie nous gâte avec sa Barjolaine ! Mr. Green
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 690
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Lun 5 Mar - 09:17 (2018)    Sujet du message: Conversion amphibienne Répondre en citant

Merci à tous pour vos avis et commentaires, je les ai lus avec attention.

@Danielle : mdr pour Barjolaine, j'adore !!
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2 021
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Mar - 21:25 (2018)    Sujet du message: Conversion amphibienne Répondre en citant

Étrangeté du monde de Jodie ! Rien qu’aux grenouilles grouillant dans la salle de bain, et à la seule réaction de la femme « je me laverai plus tard, ou demain ou jamais », je ne doutai pas de l’auteur ! Les formules, aussi « avoir l’irradiation spontanée » (j’aurais dit instantanée, peut-être ?), « faire exploser la mer »…

La situation, d’étrange, vire au cauchemar. Plus de repères dans cet horizon liquide, l’angoisse monte avec le niveau de l’eau, et la noyade du chien, prélude à la seule issue qu’on imagine, la noyade de la femme, ajoute sa dose d’horreur.
La fascination et le désir ambigu de Marjolaine pour les visages morts aurait dû me mettre sur la voie que tout ça n’était qu’hallucination mais peu après, j’ai plongé dans l’univers… de Dune !
Dune (oui, j’ai lu beaucoup de SF autrefois), cette planète de sable où l’un des personnages, en se laissant recouvrir de « truites des sables » (une forme larvaire de vers terrifiants, si je me souviens bien) devient lui-même un de ces monstrueux vers des sables qui vivent dans le désert de Dune. J’ai alors cru qu’elle allait se transformer en batracien, avant que le dernier paragraphe ne donne l’explication. Mais la dernière phrase et le tatouage qui frémit laisse encore planer une menace. On n’a jamais fini d’explorer un texte de Jodie. C’était le podium obligé !
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 690
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 7 Mar - 09:53 (2018)    Sujet du message: Conversion amphibienne Répondre en citant

Merci Embarassed , Silicate !
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 838
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mer 7 Mar - 14:04 (2018)    Sujet du message: Conversion amphibienne Répondre en citant

Bravo à Jodie pour ce texte dont le surréalisme a manifestement englué mon objectivité au point de l'exclure de ma liste. C'est dire qu'après une relecture tardive, hélas, j'ai réalisé ma cécité subjective à une fiction qui a bien mérité sa deuxième place sur le podium.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:46 (2018)    Sujet du message: Conversion amphibienne

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques Constructives Jeu N°152 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com