forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le bruit de l'eau qui coule

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques Constructives Jeu N°152
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
chris
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 175

MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 11:19 (2018)    Sujet du message: Le bruit de l'eau qui coule Répondre en citant

Le bruit de l'eau qui coule

Il pensait à sa femme. À sa femme qui en ce moment précis, assise en tailleur, les pieds crochetés, les yeux fermés et les doigts noués, se vidait l’esprit des ondes négatives de son quotidien de femme entretenue. Il pensait à sa femme, à son yoga, aux idées saugrenues qui accompagnaient chacun de ses retours, quand les yeux légèrement plissés, dans une posture que la nature n’avait pas permis à l’Homme de maîtriser, elle débitait un tas de sornettes avant de se goinfrer de salades, de steaks au soja arrosés d’un jus de théière verdâtre dont l’unique vertu qu'il lui connaissait était celle de le réveiller plusieurs fois dans la nuit.
« Rien au monde ne relaxe plus que le bruit de l’eau qui coule », avait-elle dit une fois. Il s’accrochait à cette maxime avec la force du désespoir quand le martèlement de l’eau sur l’inox de l’évier lui montait à la tête alors qu’il immergeait une Atlantide d’assiettes à récurer surmontée de coraux de couverts agressifs.
Une voix fluette et niaise provint du salon. Oui-oui remplaçait Barbapapa dans l'éducation de ses deux enfants, qui, plongés dans une contemplation cathodique, restaient figés dans une pause béate et un silence d'or.
Malgré les circonstances, faire la vaisselle, garder les enfants, le barrage de sa conscience contre les débordements de son caractère irascible tiendrait. Il accueillerait son épouse en vainqueur zen de son quotidien de mari parfait. Ébahie devant cette attitude inconnue, ses chakras s'ouvriraient sitôt la lumière de la chambre éteinte, lui offrant un mysticisme profond. Le sourire aux lèvres, il songeait au bruit de l'eau qui coule et à la lune de miel qui s'annonçait.
― Papa ! Inès, elle fait que m'embêter !
S'accrocher au bruit de l'eau qui coule. Oublier le flot de colère qui menace le barrage.
― Même pas vrai ! C'est lui qu'a commencé !
Zen. Serrer les dents pour déverser un peu de ce trop-plein de bile et préserver l'oeuvre yogi, synonyme d'une nuit lascive. Détourner son attention, oui. La vaisselle, mets-toi à l'ouvrage et néglige la progéniture. L'eau est chaude. C'en est presque agréable.
― Ouinnnn !!! Papa, Geoffrey il m'a tapé.
Le vent se lève, une déferlante ! Pourvu que l'édifice tienne ! Prier ? Jamais fait. Non, plonger les mains dans l'eau, c'est ça, vite. Aïe ! Le couteau, me suis coupé le doigt, putain ! Un tsunami ! Fuyons !
Fracas, chaos, horreur. Le barrage, vaine construction devant sa nature humaine, céda pour laisser libre champ à un torrent de rage qui lui inondait l'esprit. Porté par une furie incontrôlable et irraisonnée, il sortit de la cuisine en trombe, agrippa sa fille. Le corps ne retenait plus cet excès de colère qui suait de ses pores, défigurait son visage devenu rouge. Un déluge de cris, d'insultes et de mouvements désordonnés s'épancha dans la pièce. Les pleurs de la fille redoublèrent tandis que le garçon, conscient du danger de ce courroux paternel, détala discrètement. Brave, il revint cependant et dit d'une petite voix :
― Papa, tu as...
C'en fut trop. Tchac !
― Tiens, celle-là tu sais pourquoi.
Les deux enfants en larmes, la vallée dévastée. Le calme revenu en lui, il constatait l'ampleur du désastre quand le téléphone sonna.
« Oui... oui, désolé pour le bruit... Quoi ? Une fuite dans la cuisine ? Oh putain l'évier ! »
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 11:19 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 690
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 14:38 (2018)    Sujet du message: Le bruit de l'eau qui coule Répondre en citant

Bonne idée que cette crue des sentiments, ce débordement d'agacement-rage. Pour que cela fonctionne il fallait y aller par étape, avec le vocabulaire adéquat et qui va crescendo dans le débordement tout en gardant la lorgnette braquée sur le point originel de l'énervement : la femme-yoga et par extension la vie de famille. L'évier est le port d'attache zen auquel le capitaine d'infortune s'agrippe malgré lui, les moutards braillards vont briser les amarres. Paf, tout pète. Le bruit rend fou, même celui "relaxant" de l'eau qui coule. Bravo, Chris.
(Léger bémol : un tantinet moins aimé la toute fin)
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 152
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 15:41 (2018)    Sujet du message: Le bruit de l'eau qui coule Répondre en citant

Histoire originale et très bien racontée. J'ai préféré des inondations et crues plus terre à terre...
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 368
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Ven 2 Mar - 17:36 (2018)    Sujet du message: Le bruit de l'eau qui coule Répondre en citant

Mon deuxième. Une façon originale d’aborder le thème de l’inondation. Celle-ci, qui n’est au final qu’une tempête dans un bénitier dégénérant en dégât des eaux, trouve son écho dans celle, bien plus violente, qui se déverse dans le cerveau d’un père surbooké et noyé dans ses problèmes familiaux. Le style vivant, haché par les dialogues, plutôt les geignances des petites pestes, dépeint avec bonheur ( !) ce stress domestique. Auquel la fin catastrophique dispense paradoxalement un début d’apaisement.
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2 021
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Ven 9 Mar - 00:50 (2018)    Sujet du message: Le bruit de l'eau qui coule Répondre en citant

Ah le mauvais calcul ! Jouer les hommes de maison accomplis dans le but d’obtenir les faveurs de sa femme ! Pas que je la trouve très excitante, l’adepte du zen, mais après tout, ça ne regarde que lui.
En tout cas, elle a trouvé le filon : se désintéresser des tâches ménagères et des gosses, tout en gardant la mainmise sur les plaisirs qu’elle lui consent. Pas étonnant qu’il se sente floué !
Il a fondu les plombs, à défaut de gagner l'ouverture des chakras. Aïe ! Je serais lui, je me trouverai un autre mantra : le bruit de l’eau qui coule, ça ne marche pas très bien. Je dois dire que le voir perdre les pédales est une scène que j’ai observée avec beaucoup d’intérêt.
(Je crois qu'il y a des jours où je manque vraiment de charité envers mon prochain, mais je n’ai même pas honte d’avoir aimé ce texte. Trop bien vu !)
Revenir en haut
chris
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 175

MessagePosté le: Ven 9 Mar - 12:43 (2018)    Sujet du message: Le bruit de l'eau qui coule Répondre en citant

Merci à tous pour vos remarques et je suis content que le texte vous ait plu.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:47 (2018)    Sujet du message: Le bruit de l'eau qui coule

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques Constructives Jeu N°152 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com