forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le cloître des oiseaux

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques constructives jeu 149
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 623
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 30 Nov - 11:24 (2017)    Sujet du message: Le cloître des oiseaux Répondre en citant

Le cloître des oiseaux

Un soir de mai.
Il entra dans le salon et déclara : « J'ai un oisillon lové dans chaque oreille, j'effleure leurs plumes avec mon auriculaire ! » Son colocataire, habitué depuis dix ans au fantasque de son ami, grommela, laconique « Ils finiront bien par s'envoler. »

Matin de mai.
Il entra dans la cuisine et écrivit sur la boîte de céréales : « Matt, je n'entends plus rien qu'un bruissement de plumes. Les oisillons ont picoré mes oreilles. Je suis devenu sourd ! » Matthew crut à une plaisanterie, puis comprit qu'il n'y avait pas matière à rire. Alors lui, le pragmatique, confia son colocataire réticent aux doigts palpeurs de la médecine, lesquels assurèrent n'avoir touché aucun plumage dans les conduits auditifs, par ailleurs aptes à fonctionner. Psychosomatique diagnostic. O.K., avait pensé Matthew, mais vivre, ce sera comment pour lui et moi, maintenant ?

Larmes de printemps, senteurs d'été.
Il entrait dans une pièce sans plus jamais rien dire. Le silence en ses oreilles emplumées avait colonisé sa bouche. Il ne savait plus parler, comme exilé du continent de l'oralité, anachorète dans un nid ouaté et Matthew, Matt le taiseux de la maison, voué dès lors à percevoir pour deux le chant du monde, approcha, dompta et enfourcha la parole, bête rétive en sa gorge, la cala sur sa langue et piqua des éperons : il donna verbe. Ses phrases enfin détachées, sans maîtrise se ruèrent, frappèrent l'ami qui n'entendait plus mais se recroquevillait sous le grésil des postillons, la colère de Matthew « Pourquoi tu nous fais ça ? Y a rien dans tes oreilles. Pas d'oisillons, merde ! Tu deviens fou ! » Il déversa les impardonnables de la rage, épelés en staccato, saisit la jolie tête de l'ami, lui enfonça les doigts dans les oreilles, hurla qu'il étranglait les oiseaux pour lui, qu'il pouvait revenir à la voix et au bruit mais... il vit soudain la détresse de celui qui accompagnait ses saisons depuis dix ans, le noir brouillé des yeux et ce visage d'enfant boudeur qu'il trimbalait à trente ans comme une arme, devant laquelle la furie verbeuse de Matt se tarit. L'homme, doucement, retira ses doigts des oreilles sourdes et, éberlué, regarda une minuscule plume bleue voleter depuis son index.

Doré des feuilles sur les arbres.
Ils entrèrent ensemble dans la nouvelle vie, celle où les mots n'avaient d'écoute que pour les autres. Eux, créèrent. Parole d'évangile, parole d'argile : comme jumeaux potiers ils inventèrent et modelèrent leur propre langage en leur foyer. Plus besoin d'écrire pour signifier. Ils se servirent de leurs mains, de leurs corps entiers, des mimiques de leurs visages pour figurer ce qu'ils avaient à se dire. Leurs amis hébétés assistaient à ces échanges d'où la fusion des deux silencieux en leur cloître les excluait ; ils observaient une gestuelle, des arabesques des doigts qu'ils ne décryptaient pas, y lisaient pourtant une osmose qui leur donnait envie de pleurer tant ils l'enviaient.

Enfin, le temps d'hiver.
Il entra dans la chambre de Matt, le réveilla puis, voix altérée, articula « Il neige et mes oiseaux se sont envolés par la fenêtre... ils attendaient l'hiver. Le cloître est vide, Matt, le bruit va nous envahir. » Ils se regardèrent. Silence, sourires. Alors les deux amis appuyèrent respectivement les mains sur les oreilles de l'autre, édifièrent la muraille de la surdité volontaire pour qu'en eux, le cloître des oiseaux ne cessât jamais d'être le rempart au cri sans fin du monde extérieur.
_________________
"I have a tender spot in my heart for Cripples, Bastards and Broken Things."
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Nov - 11:24 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 079
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Jeu 30 Nov - 11:41 (2017)    Sujet du message: Le cloître des oiseaux Répondre en citant

Il est des textes qui vous laissent sans voix, sans mots, tellement ils vous étonnent, vous épatent par leur originalité, leur poésie. Le cloître des oiseaux est de ceux-là, avec sa petite part de mystère qui fait battre le coeur. Mort de Rire
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
sophax
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 379
Localisation: Toulon
Masculin

MessagePosté le: Jeu 30 Nov - 16:59 (2017)    Sujet du message: Le cloître des oiseaux Répondre en citant

Ah, en voilà un titre qu'il est beau ! Tu pourrais donner quelques conseils pour ceux qui souhaitent parfaire cet art si compliqué de donner un titre à un texte ? Merci d'avance.

Personnellement, je voyais ce texte en haut de l'affiche, en dix fois plus gros que n'importe qui son nom s'étalait... mais je me suis trompé, de peu. Pourtant, j'ai été séduit par la poésie de cette plume, celle qui écrit et pas celle qui volette, en l'occurrence. Quelle créativité ! Quelle maîtrise !

Si je devais corriger deux petits détails je dirais, mais juste pour faire mon pinailleur, que deux fois "mai" au début m'a un peu dérangé. Une autre formule aurait été la bienvenue. Puis la dernière phrase me paraît un peu maladroite. "Le rempart au cri sans fin du monde extérieur", ce n'est pas à la hauteur du reste. Un sentence plus simple aurait mieux conclu, comme "un rempart au cri du monde" ou quelque chose de plus succinct.

Mais encore bravo pour ce très très beau travail. Je suis fan !
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Revenir en haut
Zigue
vocable éloquent

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2017
Messages: 23
Féminin

MessagePosté le: Ven 1 Déc - 01:00 (2017)    Sujet du message: Le cloître des oiseaux Répondre en citant

Un texte ciselé, original et poétique. Un cadeau. Merci
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 719
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Ven 1 Déc - 12:11 (2017)    Sujet du message: Le cloître des oiseaux Répondre en citant

J'ai déjà dit dans un autre post que j'ai placé ce texte en tête de mon podium sans hésiter. J'ai aimé ce conte poétique , très bel hommage à l'amitié. J'ai apprécié le rythme du récit qui se déroule sur quatre saisons, introduite chacune par une image, ce qui fait penser à un procédé employé dans certains grands films en technicolor que j'ai adorés. J'ai noté aussi le souci de l'auteur de tenir compte de l'intitulé du sujet, en montrant l'impétuosité inefficace du langage face au silence. Bravo Jodie!
Ce que j'ai un peu moins aimé, c'est le titre. Razz
Revenir en haut
plumeétoilée
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2017
Messages: 279
Féminin

MessagePosté le: Ven 1 Déc - 13:22 (2017)    Sujet du message: Le cloître des oiseaux Répondre en citant

C'est, en effet, un très beau texte ... et même si je ne l'ai pas mis dans mon classement (là, on entre dans des questions de goût, de ce qui résonne en soi lors de la lecture d'un texte... ).

Je rejoins la remarque de Sophax, mais dirais que c'est surtout "extérieur" qui casse un peu quelque chose ; donc, je dirais : "le rempart au cri sans fin du monde" (en d'autres termes, je trouve qu'on peut garder "sans fin", ça ajoute quelque chose ; tandis que "monde extérieur" serait presque maladroit, ici ; donc, ne pas conserver "extérieur" !).
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 267
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Ven 1 Déc - 16:17 (2017)    Sujet du message: Le cloître des oiseaux Répondre en citant

L’écriture originale, ah oui ! et stylée, dégage une poésie déjantée, ah oui ! Je ne suis pas entré dans l’histoire, que j’ai trouvée un tantinet ennuyeuse, et noyée dans le style. Mais je reconnais qu’elle a pu séduire, et son classement le prouve, les lecteurs qui se sont réglés sur la bonne longueur d’onde. Juste une question de fréquence. Mystère insondable de l’art littéraire !
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 954
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Ven 1 Déc - 16:26 (2017)    Sujet du message: Le cloître des oiseaux Répondre en citant

C'est un très beau texte comme toujours chez toi Je ne l'ai pas retenu, car ce n'est pas mon univers et j'ai du mal m'y sentir à l'aise. Mais comme le dit Alain , c'est très personnel et manifestement ce n'est pas le ressenti de la plupart des votants.
_________________
Être vieux c'est être jeune depuis plus longtemps que les autres. Ph Geluck
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 623
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 2 Déc - 14:17 (2017)    Sujet du message: Le cloître des oiseaux Répondre en citant

Merci à tous, et pour vos compliments, et pour vos remarques judicieuses. J'en tiens compte
_________________
"I have a tender spot in my heart for Cripples, Bastards and Broken Things."
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 992
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Sam 2 Déc - 15:14 (2017)    Sujet du message: Le cloître des oiseaux Répondre en citant

Très beau texte issu d'une belle plume, si j'ose dire.
Comme pour Armorique, ce n'est pas mon domaine.
Ce qui m'a peut-être retenu de voter pour lui, c'est peut-être le "saucissonnage" , qui enlève de la fluidité à la lecture ?
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:40 (2018)    Sujet du message: Le cloître des oiseaux

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques constructives jeu 149 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com