forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Hippolyte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques constructives Jeu 148
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 923
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Lun 30 Oct - 15:10 (2017)    Sujet du message: Hippolyte Répondre en citant

Hippolyte

Hippolyte... Tu parles d'un prénom à la noix. Par sa faute, durant toute ma jeunesse, on m'a proposé de manger du "gloubi boulga" et certains rigolos croyaient pertinent de me demander des nouvelles de mon cousin Casimir. Je n'en voulais pas vraiment à mes parents. À ma naissance, ils ne savaient évidemment pas que j'endosserais le nom d'un dinosaure vert, puisque l'émission "L'île aux enfants" n'existait pas encore. Cependant, ce"monstre gentil" mis à part, ils auraient pu se douter que ce choix très original serait un frein à mon épanouissement.
En vérité, seul mon père est coupable de cette situation. En effet, le jour où je vins au monde, il avait joué aux courses et, grâce à un bel étalon nommé Hippolyte, il avait remporté une très jolie somme d'argent. Il avait ensuite copieusement arrosé sa victoire, avant de déclarer ma naissance à la mairie. Éméché, ne se souvenant plus du prénom choisi avec maman, il trouva génial de m'attribuer celui du pur-sang qui lui avait porté chance. En apprenant sa bourde, ma mère tempêta et le maudit, mais il était trop tard : le mal était fait.
Probablement influencé par cette histoire, vers huit ans, je tannais mes parents pour apprendre à monter à poney. En vain. Au lieu de céder à ma demande, avec un sens de l'humour contestable, papa m'offrit, pour "contrebalancer" ma déception, un "cheval de mer", autrement dit un hippocampe, enfermé dans une boule en plastique transparente. Chaque fois que je retournais l'objet, l'animal recevait de la neige sur le museau. Mon père riait de sa blague, il était bien le seul.
Plus tard, nous déménageâmes près d'un hippodrome, mais la proximité des chevaux ne suffit pas à me consoler. Dans mon nouveau collège, les brimades continuèrent. Pour varier les plaisirs, certains de mes congénères me traitaient d'hippopotame, car j'avais pris beaucoup de poids ! Enseveli sous quelques kilos de graisse, timide de surcroît, je m'isolai du reste du monde.
Faute de vie sociale, pour compenser, je me plongeai à corps perdu dans les études, puis me tournai vers la recherche médicale. Mal m'en prit, je devins le plus hypocondriaque des hypocondriaques ! Je ne pouvais croiser un médecin sans le harceler pour qu'il m'ausculte et soigne les éventuelles maladies dont je me croyais atteint. L'un d'entre eux, plus attentif que les autres à mes multiples malaises, m'envoya consulter un psychologue. Il pensait que tous mes maux disparaîtraient si j'acceptais, enfin, de m'appeler Hippolyte.
Je commençai une thérapie. Sans grand succès. Néanmoins, je persévérai et chaque semaine allai m'asseoir dans la salle d'attente du praticien. Jusqu'au jour béni des dieux, où je croisai une jeune fille superbe sortant du cabinet du psy.
- À la semaine prochaine, Astrobale ! lui lança-t-il.
Hypnotisé par sa beauté, je pris racine sur le palier. À ma sortie de catalepsie, je réalisai que cette magnifique demoiselle portait un prénom pire que le mien. Notre rencontre était, à n'en pas douter, un signe du destin.
La semaine suivante, je l'attendis au bas de l'immeuble et l'abordai avec courage. Elle me suivit dans le café le plus proche. S'appeler Astrobale n'avait certes pas été une sinécure pour elle non plus et nous échangeâmes, avec émotion, nos ressentis similaires.
Après cette rencontre, je perdis quarante kilos, j'épousai Astrobale et nous eûmes deux enfants : Léa et Théo.
Ils nous appellent Papa et Maman !
_________________
_________________
Être vieux c'est être jeune depuis plus longtemps que les autres. Ph Geluck


Dernière édition par Armorique le Mer 1 Nov - 09:13 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 30 Oct - 15:10 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 847
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Lun 30 Oct - 15:32 (2017)    Sujet du message: Hippolyte Répondre en citant

Un prénom peu courant que celui d’Hippolyte, mais il y a nettement plus handicapant à la loterie des boulets (j’aime bien, moi, Hippolyte…). En matière de moqueries sur les prénoms, la référence à une série pour enfants n’est pas la pire, surtout quand les personnages sont sympathiques (c’est curieux, je me souviens bien de Casimir, mais pas du tout d’un Hippolyte ?). La focalisation du narrateur sur les conséquences de la déclaration paternelle m’a semblé excessive et partant, peu crédible.

Je pensais que le point crucial était la comparaison avec un dinosaure, j’ai été surprise de l’irruption des chevaux de course. Je me suis demandé ce qu’était vraiment le problème : avoir le nom d’une grosse marionnette ou le nom d’un canasson ? L’auteur aurait dû choisir, à mon sens, soit l’un, soit l’autre.

Et puisque le nom du gamin dérivait de celui d’un cheval de course, il y avait de quoi bien le plomber en donnant au texte une touche humoristique bienvenue (« Oh mais vous ne connaissez pas mon fils ? Je vous présente Équinoxe » Mr. Green ). D’ailleurs, la partie la plus intéressante de l’histoire commence, mais hélas trop tard, avec l’arrivée d’Astrolabe.

Sur ce point, la dernière phrase est parfaite. Okay
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 923
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Lun 30 Oct - 16:00 (2017)    Sujet du message: Hippolyte Répondre en citant

Tu as raison Silicate, il y a des prénoms bien pire que celui d'Hippolyte, mais je n'ai pu résister à l'idée de rajouter un "hippo" supplémentaire à la liste imposée...
Dans" l'île aux enfants" Hippolyte n'est pas apparu tout de suite, ce doit être pour ça que tu ne t'en souviens pas bien, il était d'un très joli vert.
_________________
Être vieux c'est être jeune depuis plus longtemps que les autres. Ph Geluck
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 247
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mar 31 Oct - 11:46 (2017)    Sujet du message: Hippolyte Répondre en citant

Je n’ai rien d’important à reprocher à ce texte, c’est pour ça qu’il m’est difficile à commenter. Pourquoi ne l’ai-je pas sélectionné ? Sans doute parce que l’histoire manque d’intensité. Alors qu’elle est propice à ce qu’on en rajoute une louche dans l’humour et la fantaisie. Le prénom n’est pas catastrophique en soi et ne se justifie que par l’idée d’ajouter un hippo supplémentaire. Le féminin, lui, est, il est vrai, plus dur à porter. L’arrivée de l’hippodrome est un peu téléphonée. Pourquoi la famille déménage-t-elle près d’un champ de courses ? Il suffirait que le père passe son temps à l’hippodrome. Je dis ça, je ne dis pas grand chose…

Faute d’inattention : « sans le harceler afin pour qu'il m'ausculte »

PS : Léa et Théo sont aussi des prénoms ridicules. Non, je blague.
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 026
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 1 Nov - 09:51 (2017)    Sujet du message: Hippolyte Répondre en citant

Un texte plein d'humour sur la difficulté de porter certains prénoms. Les mots imposés sont très astucieusement insérés dans l'histoire... et dans l'ordre. Un bon moment de lecture.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 923
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Nov - 20:12 (2017)    Sujet du message: Hippolyte Répondre en citant

Merci à vous deux
_________________
Être vieux c'est être jeune depuis plus longtemps que les autres. Ph Geluck
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 616
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 3 Nov - 08:20 (2017)    Sujet du message: Hippolyte Répondre en citant

J'ai voté pour ton texte car j'ai aimé son originalité et son humour (bien aimé aussi celui du père, d'humour Mr. Green ). J'ai adoré me souvenir du cousin de Casimir, cela m'a fait sourire et hop, j'étais conquise. Donc, merci !
_________________
"I have a tender spot in my heart for Cripples, Bastards and Broken Things."
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 923
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Nov - 15:16 (2017)    Sujet du message: Hippolyte Répondre en citant

Merci Jodie
_________________
Être vieux c'est être jeune depuis plus longtemps que les autres. Ph Geluck
Revenir en haut
Lucie
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2017
Messages: 52
Localisation: brive la gaillarde
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 牛 Buffle

MessagePosté le: Ven 10 Nov - 09:58 (2017)    Sujet du message: Hippolyte Répondre en citant

Ce texte est sur mon podium : de l'humour, des mots bien intégrés, une lecture facile et le petit sourire pour une fin de texte parfaite!! J'ai simplement aimé
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 923
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Ven 10 Nov - 18:09 (2017)    Sujet du message: Hippolyte Répondre en citant

Merci Lucie
_________________
Être vieux c'est être jeune depuis plus longtemps que les autres. Ph Geluck
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 190
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Lun 13 Nov - 20:29 (2017)    Sujet du message: Hippolyte Répondre en citant

Une lecture bien sympathique, fluide. Tu sais manier l'humour et la tendresse
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:42 (2017)    Sujet du message: Hippolyte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques constructives Jeu 148 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com