forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Oscar et Louis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°147 -> Critiques conctructives Jeu N°147
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 929
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Sep - 09:25 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Sur une idée géniale de Canardo (mettons en scène Oscar, le squelette) une participation que nous avions prévu de faire à 4 mains, si des soucis informatique ne l'en avaient empêché. Du coup, je me suis débrouillée seule.


Oscar et Louis

Cette année là, le 1er octobre tombait un mardi, ce qui annonçait une longue semaine de rentrée.
Je fus installé comme d'habitude au fond de la classe, à proximité du vieux poêle à bois, là où se dessèchent les cancres.
Mon nouveau voisin fut le petit Louis, un invétéré farceur. Proximité qui annonçait une année non dénuée de surprises. Louis était un rude gaillard, petit par sa taille, mais parmi les "grands" de la classe ; il redoublait la section de cours fin d'études 2.
- M'dame, s'écria t-il quand la maîtresse eut terminé l'appel, vous avez oublié Oscar.
L'institutrice, consciente que son autorité reposait sur les premières heures de classe, réprima son envie de rire, hésita sur la manière de punir…
Dois-je préciser qu'Oscar est mon surnom ?
Madame Petitcollin opta pour une punition pédagogique :
- Tu es privé de récréation, et tu conjugueras "respecter Oscar" à tous les temps de l'indicatif. Ça peut t'être utile pour ton certificat d'études de fin d'année. Je te fais grâce pour cette fois du conditionnel et du subjonctif.
Quand les élèves eurent quitté la classe pour se rendre dans l'espace réservé à leurs jeux, sous les séculaires marronniers de la place du village, Louis s'empara de son cahier de brouillon et d'un crayon à papier au bout mâchonné. Il bâcla la punition, peu soucieux des "s" présents ou pas aux terminaisons à la deuxième personne du singulier.
Il lui restait un peu de temps. Il se tourna vers moi, exempté de récréations pour raison de… santé !
- Bouge pas, Oscar, je vais te dessiner.
S'emparant d'une craie blanche, il fit un portrait fidèle sur le tableau noir. Il m'attribua la compagnie d'un petit chien décharné et inscrivit d'un côté "Oskar" et de l'autre "Ornicar". C'était très ressemblant ! Louis était plus doué en dessin qu'en conjugaisons.
Un brouhaha se fit entendre dans le couloir. Les élèves troquaient leurs galoches boueuses contre des charentaises confortables. La quarantaine d'écoliers de la classe unique de madame Petitcollin s'esclaffèrent en découvrant le tableau et tous en cœur se mirent à scander :
- Os-car, mais où est donc Or-ni-car ! Os-car…
Sans perdre son sang-froid, madame Petitcollin rétablit le silence, laissa le temps à chacun de regagner son pupitre et, avant de donner l'autorisation de s'asseoir, déclara :
- J'ai prévu deux sorties cette année. La première nous conduira à Bar-le-Duc où vous pourrez admirer les œuvres de Ligier Richier, un grand sculpteur de la Renaissance, et la seconde à Douaumont pour les cérémonies des quarante ans de la bataille de Verdun.
- Louis sera chargé de rédiger les comptes-rendus, et comme il est doué en dessin, je suis sure que ses illustrations seront très réussies. Le transi de Bar-le-Duc, les crânes et ossement empilés à l'ossuaire, ça lui apprendra le respect des squelettes !

Quant à moi, accroché à ma potence entre une vieille armoire bancale et le Godin, je ris sous cape. S'ils savaient que je m'appelais Oskar Schmidt, soldat allemand déserteur de la guerre de 70, puis anonyme clochard sous les ponts à Paris où je suis mort de la grippe espagnole le 11 novembre 1918…
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Sep - 09:25 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 247
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mar 26 Sep - 12:52 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Troisième chez moi. L’idée est bonne et originale, tout le suspens tournant autour de l’identité du narrateur. Je pressentais la chute peu après avoir lu la moitié du texte ; surtout grâce au prénom, bien moins fréquent chez les écoliers de toutes générations que chez les assistants muets qui leur font face. Je me souviens d’un Oscar dont le prof nous avait révélé la probable origine indienne ; chez les Hindous le culte des restes humains n’est pas de même nature que chez nous, et la pauvreté des familles poussait les habitants du sous-continent à leur permettre un voyage rémunéré jusqu’aux banlieues des villes européennes ; où ils vivaient une deuxième vie, tout en – qui sait ? – enrichissant leur karma.

Ici le squelette est celui d’un Prussien dont nul, à part lui, ne connaît le parcours pittoresque. Comme d’ailleurs celui de notre soldat inconnu, moins visible et plus emblématique. Sa place au classement lui accorde une opportune réhabilitation.
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 923
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Sep - 13:36 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Histoire tout à fait agréable et amusante à lire. Seulement troisième sur mon podium , peut-être parce que j'ai compris la chute un peu trop tôt .
_________________
Être vieux c'est être jeune depuis plus longtemps que les autres. Ph Geluck
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 929
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Sep - 14:36 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Merci pour vos commentaires et vos suffrages. Pour la chute, ça change de celles qu'on m'a reproché d'être trop brutales.

Oscar fut le nom d'un de mes chats.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 026
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 26 Sep - 14:43 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Mon N°3 ! Savoureux ! Pour moi, le suspense a été ménagé jusqu'à la fin. Je me suis bien amusée à la lecture et j'ai apprécié la chute !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 615
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mar 26 Sep - 16:48 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Je fais partie des générations qui n'ont pas connu d'Oscar dans leur classe de primaire. Du moins n'y en avait-il pas dans la mienne. Alors même si grâce aux films ou différents récits je connais l'existence de ces Oscar, évidemment je n'ai tilté là encore que tardivement. Facile à piéger je suis, comme je l'ai déjà précisé. Le récit est enlevé et fleure bon un petit côté ciné noir et blanc de La guerre des boutons ou les Disparus de Saint-Agil. Si je n'ai pas voté pour lui, bien que ton texte, MamLéa, ait fait partie de mes sélectionnés c'est justement à cause de la fin ; elle est bien, elle est nécessairement explicative, sans doute, mais justement, je la trouve, comment dire... un peu trop "je dois vous expliquer qui je suis en fait". Comment amener autrement ce qu'il faut dire, je n'en sais rien, je n'ai pas la solution à ce qui m'a gênée (oh à peine) mais bon, j'ai trouvé que la légèreté du texte, du coup, retombait un peu mais au vu du destin de l'Oskar en question, c'est sans doute normal. Bon, en fait je dis n'importe quoi Mr. Green Bravo pour cette belle histoire, en tout cas !
_________________
"I have a tender spot in my heart for Cripples, Bastards and Broken Things."
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 929
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Sep - 17:57 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Merci à vous deux pour vos commentaires divergents et intéressants.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 986
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 27 Sep - 10:26 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Troisième dans mon classement. Un texte léger et très sympathique qui m'a amusée. Les portraits du squelette et du petit Louis sont très bien brossés et j'ai beaucoup aimé aussi celui de l'institutrice, obligée de sévir pour maintenir son autorité mais finalement compréhensive et reconnaissant le talent de son jeune élève. Elle est empathique et on sent qu'elle aime bien ses élèves. L'explication finale ne m'a pas gênée, bon, c'est vrai qu'elle est un peu appuyée mais pas tant que ça ! En tout cas, un bon moment passé à lire ce texte Smile
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 929
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 27 Sep - 12:24 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Merci, Khéops.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sophax
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 379
Localisation: Toulon
Masculin

MessagePosté le: Jeu 28 Sep - 07:43 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Bravo, Mamléa, d'être parvenu à me faire placer dans ma sélection un texte offrant un point de vue subjectif d'un acteur non-humain de cette rentrée. En effet, après la révélation du possible subterfuge dès l'énonciation du sujet, je pensais ne pas pouvoir adhérer à ce choix. Mais la chute à mon sens bien amenée et l'écriture vive et plaisante m'ont fait revoir mes rigueurs initiales. Bravo encore. Je notais juste l'emploi un peu trop intriqué de deux «annonçait» dans les premières lignes du texte.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 929
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Sep - 08:46 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Merci... Effectivement, la proximité des 2 "annonçait" n'est pas très heureuse.
"Proximité qui annonçait une année ..." -- > "cette proximité faisait présager"... C'est mieux ? et ça enlève un vilain "qui".
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sophax
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 379
Localisation: Toulon
Masculin

MessagePosté le: Jeu 28 Sep - 15:45 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

ou laissait présager ?
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 190
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Sep - 16:35 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

J'ai apprécié et n'ai pas vu venir la chute. Bravo MamLea !
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 929
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Sep - 19:58 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Merci, ptit lu.
Sophax : OK pour " laissait présager", mieux que faisait.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 847
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Oct - 21:54 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

J'ai placé ce texte en troisième choix, et c'est assez drôle de constater, au final, que cet Oscar et mon pupitre, deux "objets" qui racontent (et non pas des élèves), ont tous deux été placés en tête des suffrages au point de se partager l'ex-aequo !
L'histoire est vive et j'ai beaucoup aimé son déroulé, sans deviner la fin. Je me suis fait avoir comme une bleue. Et pourtant, pour avoir employé le même procédé, j'aurais pu (dû?) comprendre beaucoup plus rapidement le subterfuge ! Mais j'ai toujours eu besoin qu'on me mette les points sur les "i".
Tout au plus Oskar Schmidt aurait-il pu se contenter de donner son nom et sa nationalité (Oscar n'étant pas un prénom français très courant), les détails de sa fin, à mon sens, n'apportant pas de plus au récit.
En tout cas, MamLéa, mes intuitions géographiques ne m'avaient pas trompée sur l'auteur ! Mr. Green
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 929
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 4 Oct - 08:33 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

Silicate a écrit:

Tout au plus Oskar Schmidt aurait-il pu se contenter de donner son nom et sa nationalité (Oscar n'étant pas un prénom français très courant), les détails de sa fin, à mon sens, n'apportant pas de plus au récit.

J'aurais même aimé expliquer qu'on avait tous le même destin, qu'on soit noble ayant vécu au XVIe (René de Chalon), soldat anonyme tombé dans les champs de bataille de Verdun ou déserteur prussien ayant sombré dans la misère, celui de devenir un squelette. Si j'avais eu droit a plus de caractères, et si ça n'avait pas été une nouvelle courte.

Citation:

En tout cas, MamLéa, mes intuitions géographiques ne m'avaient pas trompée sur l'auteur ! Mr. Green

Je n'ai rien cherché à cacher, jusqu'au nom très lorrain de l'institutrice... mais n'importe qui aurait pu se cacher derrière la "lorrainitude", pour tromper l'adversaire.

En tout cas, merci pour ton commentaire.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 847
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Mer 4 Oct - 10:04 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis Répondre en citant

MamLéa a écrit:

J'aurais même aimé expliquer qu'on avait tous le même destin, (...................) celui de devenir un squelette. Si j'avais eu droit a plus de caractères, et si ça n'avait pas été une nouvelle courte.

C'est pas mal comme idée, mais je ne vois pas ça à la suite d'Oscar et Louis : la tonalité ne serait plus la même ; d'un côté une histoire qui a la légèreté et l’espièglerie de l'enfance, de l'autre une réflexion plus profonde sur la vanité d'une existence humaine. Il y a matière à faire quelque chose d’intéressant, cela dit. Tu te lances ?

MamLéa a écrit:
Je n'ai rien cherché à cacher, jusqu'au nom très lorrain de l'institutrice... mais n'importe qui aurait pu se cacher derrière la "lorrainitude", pour tromper l'adversaire.

Tu as tout à fait raison, mais je sais que je ne me risquerais pas, à titre personnel, à produire un texte très ancré au niveau régional. Quand on ne connaît pas bien un secteur géographique, on aura vite fait une erreur qui sera rédhibitoire pour les natifs de l'endroit.
Mes années étudiantes à Nancy ne m'ont pas permis, par exemple, de reconnaître un patronyme local dans "Petitcollin", pas plus que je ne peux prétendre avoir y acquis une "lorrainitude" autre que de me rendre familiers certains noms de lieux.
Faut dire aussi que sur un campus universitaire, on n'a pas trop l'occasion de faire du tourisme, et on fréquente assurément plus de français d'autres régions et d'étrangers que de purs autochtones ! Mr. Green
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:01 (2017)    Sujet du message: Oscar et Louis

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°147 -> Critiques conctructives Jeu N°147 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com