forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le temps retrouvé

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques conctructives Jeu N°147
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sophax
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 349
Localisation: Toulon
Masculin

MessagePosté le: Mar 26 Sep - 10:02 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé Répondre en citant

Le temps retrouvé

C'est une expérience singulière que celle de retrouver, au travers du brouillard ténu que laisse derrière lui le passage du temps, la source d'impressions vives qui ont marqué votre enfance. A l'instar du jeune Marcel, bouleversé par la madeleine imbibée de thé ou les pavés inégaux dans les rues de Paris, j'ai été saisi, dans une mesure que je n'aurais su prédire, par ce sentiment de recouvrir soudain des pans entiers de ma mémoire tandis que je revenais pour la première fois depuis toutes ces années sur les lieux de mon enfance. Moi, l'adulte, je faisais au sens littéral ma rentrée, ma rentrée des classes.
Alors que j’avais passé ma jeunesse à déménager sans cesse, éculant tant de villes et de pays à suivre les itinérances de mon père officier de la coloniale, j’étais revenu m’installer dans un quartier qui durant mon enfance m'avait été cher : une quête de repères. Et la boucle semblait bien vouloir se boucler, en ce matin doux qui me voyait enfin, sacoche au poing, refranchir le seuil de cette école élémentaire où j'avais, jadis, user mes fonds de culottes.
Dans la cour, bien peu de choses avaient changé ; je ressentais cependant l'impression que tout y était différent... Les platanes sous lesquels j'avais joué tant de parties de billes ou de chat perché avaient été abattus. Des cages de football y avaient pris place et quelques géoglyphes permettaient à présent aux élèves de jouer à la marelle ou de travailler leur code de la route au croisement de rues et de boulevards imaginaires. Bien sûr, le gros œuvre, les murs aveugles contre lesquels je jouais au ballon, le vaste préau qui nous abritait des intempéries, l'apparence du lieu était intacte, mais son âme avait, quant à elle, indéniablement subi une mutation.
Je déambulais dans la cour, éperdu, serrant quelques mains, échangeant de vains mots. Mais tout entier, je ne me focalisais que sur une seule pensée : pénétrer enfin dans la salle de classe. Car c'était bien en cet autel de la République que j'avais, enfant, tant craint ou honnis, que je trépignais de me rendre maintenant... Comme en un rêve, j'écoutais les consignes pour ce jour singulier, puis ma salle me fut désignée : je fondais en secret l'espoir d'y reconnaître le banc où, un jour, je m’étais assis, élève.
Sur le seuil, devant la porte close, d'abord, je ne reconnus rien. Les lourds vantaux de l'époque avaient été remplacés par de nouvelles portes vitrées affichant de curieux oxymores : « CE1 rose. » Je poussai le vantail et fis mes premiers pas dans la pièce où je ne retrouvai ni les tableaux de conjugaison en pleins et en déliés, ni les cartes de France dont je devais apprendre la géographie des noms, ni l'arrangement en lignes et colonnes des pupitres en bois rugueux ; mais une fois ces constatations faites, une chose, une chose seulement me saisit, fidèle à mes souvenirs les plus secrets : l'odeur du vieux parquet n'avait pas changé.
Je sortis mes affaires sur mon bureau comme un automate, la gorge serrée et les yeux vitreux de larmes que je m'efforçais de retenir. J'avais trouvé ma madeleine qui faisait renaître en moi l'enfant de mes premiers printemps ! Je ne sus comment ce début de journée s'écoula tant je n'étais plus à moi, spectateur de ma joie, jusqu'à ce qu'une voix toute proche me ramène à ma charge nouvelle et me fasse redresser le nez de mon registre des électeurs en l'entendant asséner un péremptoire : « A voté ! »
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Sep - 10:02 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 181
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mar 26 Sep - 10:54 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé Répondre en citant

Sur la première marche de mon podium, troisième au général. J’eusse aimé que l’allusion proustienne fût plus discrète ; la longueur de la première phrase, et de certaines autres, associée au titre, eût été suffisante. J’ai décelé deux fautes ( user, honnis).
A part ça, c’est tout bon. Le style et l’atmosphère rappellent à bon escient ceux de l’auteur de l’œuvre éponyme. Il y a de l’unité, et surtout du sens. Le traitement du sujet imposé, faisant le parallèle entre cette journée d’assesseur et la rentrée scolaire, est original. Et l’explication finale habilement retardée.
Ce récit d’une rentrée du dimanche m’a parlé, comme sans doute à ceux et celles qui ont, comme moi souvent, vécu l’expérience de retourner en salle de cours à la faveur d’une consultation démocratique. J’y ai trouvé une semblable nostalgie, qui m’a touché.
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 972
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 26 Sep - 11:24 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé Répondre en citant

Texte en deuxième place chez moi. On sent l'émotion, la nostalgie et la tendresse à chaque ligne, sans jamais tomber dans le larmoyant. Le style est effectivement en adéquation avec l'allusion à Proust, j'ai bien aimé ce clin d'oeil. Et la surprise finale est très bien amenée, en toute fluidité. Je trouve également ce texte très bien écrit. Bravo !
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armorique
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 808
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Sep - 14:51 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé Répondre en citant

Histoire tout à fait agréable à lire. Le ressenti de cet homme qui revient longtemps après dans son école est très bien rendu. Je n'ai pas voté pour ce texte, car, pour moi, il est hors sujet puisqu'il ne s'agissait pas d'une rentrée des classes, mais d'un vote dans les locaux de l'école. Si l'homme avait été un professeur faisant sa pré rentrée dans l'école de sa jeunesse cela m'aurait totalement convaincue.
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 889
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 26 Sep - 15:48 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé Répondre en citant

J'ai un peu hésité à donner la seconde place à ce texte qui m'a paru dans un premier temps friser le hors sujet. Puis le style, l'atmosphère de nostalgie, la profonde émotion qui baignent ce texte m'ont convaincue qu'il y avait là un traitement original, magistral, du thème banal de la rentrée.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
sophax
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 349
Localisation: Toulon
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Sep - 10:25 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé Répondre en citant

Merci à vous tous pour vos commentaires. Je m'empresse de corriger ces erreurs, Alain. J'ai bien conscience d'avoir flirté avec les friches en choisissant cette approche. Dommage pour moi si je m'en fie au commentaire d'Armorique, mais je crois que sans cet angle, cette construction autour de la recherche proustienne dont a si savamment parlé Alain, je n'aurai pas pu participer à ce jeu de rentrée.

Au plaisir.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 181
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mer 27 Sep - 10:57 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé Répondre en citant

Pour moi ce texte n’est pas hors-sujet ; c’est même un bon exemple de « devoir » qui semble a priori HS, mais qui, à la réflexion, ne l’est pas du tout. Il en irait autrement s’il y manquait ce passage ; « …je faisais au sens littéral ma rentrée, ma rentrée des classes. » Ce jour, qui ne peut évidemment coïncider avec la rentrée, ni d’ailleurs avec aucun jour d’école, est pourtant assimilé à celle-ci par le narrateur. Les nombreux parallèles établis entre les deux, l’atmosphère scolaire qui baigne le récit, l’exemptent totalement de ce défaut. A mon avis…
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 972
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 27 Sep - 11:17 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé Répondre en citant

Même avis qu'Alain, j'ai également perçu ce texte tel qu'il le dit.
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 563
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 27 Sep - 13:23 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé Répondre en citant

Plusieurs ressentis avec ce texte. D'abord j'ai beaucoup aimé la chute, qu'évidemment je n'avais pas vu arriver. Très habile, ai-je pensé. Et puis, à la relecture, plus tard, j'ai eu le même sentiment qu'Armorique : attends, est-ce bien une rentrée des classes dont il est question ici ?... hum hum... Et puis encore après, j'ai pensé comme Alain K. dans son deuxième post, pour finalement trouver que le rendu émotionnel et nostalgique était, à mon goût du moins, un tantinet too much pour que j'adhère complètement et vote pour ce texte. Mais au moins, il m'aura fait cogiter Mr. Green
_________________
"I have a tender spot in my heart for Cripples, Bastards and Broken Things."
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 747
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 27 Sep - 21:59 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé Répondre en citant

Très beau texte nostalgique. On se demande où tu vas nous mener, et ce n'est qu'à la dernière phrase qu'on comprend la situation.
Hors sujet ? peut-être, sauf si c'est son premier vote, et sa rentrée dans l'âge adulte.
En dehors de mon podium.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 571

MessagePosté le: Jeu 28 Sep - 00:52 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé Répondre en citant

style délicieusement suranné.
qq fautes : user, honnis déjà signalés
ce sentiment de recouvrir des pans de ma mémoire >>> il me semble que c'est "recouvrer" qui conviendrait
"était intacte" >>> ce verbe être a 4 sujets, donc "étaient intacts"
Revenir en haut
sophax
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 349
Localisation: Toulon
Masculin

MessagePosté le: Jeu 28 Sep - 08:36 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé Répondre en citant

Merci pour vos commentaires à tous. Je suis heureux de voir que mon texte a suscité des interrogations et c'est en effet par le truchement du ressenti du narrateur, qui a intimement et explicitement (comme le cite Alain) le sentiment de faire une rentrée des classes plus que de situer ma narration dans le cadre spatio-temporel d'un premier jour d'école, que j'ai voulu traiter ce sujet. Comme si la force des impressions donnait plus de crédibilité qu'une concordance des temps. Mais cela ne serait-il pas encore un emprunt proustien ?
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:58 (2017)    Sujet du message: Le temps retrouvé

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> CRITIQUES CONSTRUCTIVES DES JEUX D'ECRITURE -> Critiques conctructives Jeu N°147 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com