forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le choix

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Dulcie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 24 Oct 2016
Posts: 298
Localisation: Canet en Roussillon
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猴 Singe

PostPosted: Sun 20 Aug - 10:27 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

- Voici les deux modèles, fermées et ouvertes – dit la vendeuse en posant les boîtes devant Lisa.
Elle enfila d’abord les sandales en faisant en sorte que personne ne remarque la cicatrice. Ensuite elle fit tourner ses chevilles avec grâce devant le miroir, en une contorsion qui cachait la partie du talon gauche zébrée par la blessure. Elle adorait ce modèle mais elle l’essayait en sachant pertinemment qu’elle ne le prendrait pas. Elle était dans l’incapacité de marcher dans la rue en exhibant ce témoignage du drame.
Une discussion entre des parents et une adolescente attira son attention. Sans doute pour un mariage, la jeune fille voulait des talons très hauts. Ce à quoi la maman répliqua qu’elle ne serait pas capable de poser un pied devant l’autre. Le père choisit la neutralité mais son visage montrait qu’il s’amusait beaucoup de la situation. Cette famille toucha Lisa par leur normalité. Ils partageaient un moment à trois et ce mini drame n’avait pas beaucoup d’importance. Il faisait partie de leur vie quotidienne. Mais elle, elle n’avait jamais vécu cela. Sa mère ne sortait pas et commandait tout sur catalogue. Quant à son père, il l’avait toujours totalement ignorée. Aussi elle le traitait tout comme un voisin que l’on croise, un voisin perpétuellement ivre. Ce qu’ils faisaient ensemble ? Prendre les repas. Et elle aurait tant voulu éviter ces moments de tension absolue pendant lesquels sa mère ne levait pas les yeux de son assiette tandis que son père l’insultait en remplissant son verre.
Pour effacer cette vision, elle se tourna vers le miroir. Son talon droit avait eu plus de chance le soir où elle avait couru pieds nus dans la rue. Outre qu’elle s’écorcha sérieusement les plantes, elle glissa sur un tesson qui lui ouvrit une longue estafilade et la blessure s’agrandit car la douleur n’arrêta pas sa course. La cicatrice déjà peu discrète à l’époque avait suivi sa croissance. Puis le bourrelet s’était aplati et la peau avait pris une teinte plus brune. Elle n’avait plus jamais porté de chaussures ouvertes mais elle ne pouvait résister à l’envie d’en essayer. Son cœur bondissait en attachant la lanière faite aussi pour attirer l’attention sur la cheville, cette partie du pied si délicate. Une joie indicible l’envahissait à voler ces instants d’une liberté recouvrée.
Pendant ce temps l’adolescente avait accepté d’essayer une paire plus « raisonnable» et elle se mit à marcher, un peu maladroite mais visiblement fière de porter ses premiers talons hauts. C’était le même modèle que celui de Lisa qui, baissant les yeux, prit une décision : ne pas acheter les escarpins. Elle cachait cette cicatrice pour fuir les inévitables questions et être obligée de mentir sur les circonstances. Comment dire d’un ton léger : « Ce n’est rien. C’est juste que, lorsque j’avais douze ans, ma mère a fui le domicile conjugal. Mon père nous a retrouvées. Fou de rage, il a défoncé la porte et menacé maman. J’ai pu sauter par la fenêtre de ma chambre et courir chercher de l’aide. Les voisins puis la police sont arrivés trop tard. Il l’avait tuée ».

Lorsque la vendeuse s’approcha, elle dit :
- Je prends celles-ci et je les garde aux pieds.
L’employée vit la grande cicatrice, ne fit aucun commentaire et Lisa en fût soulagée. En sortant dans la rue, elle avança avec un imperceptible tremblement dans les jambes. Mais dès que le vent vint caresser son pied, elle sentit toute peur s’évaporer et son âme s’alléger un peu du poids de la culpabilité.
_________________
Il y a certaines paroles qui ne sont d'une vérité profonde qu'une seule fois.
Stefan Zweig - La confusion des sentiments
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 20 Aug - 10:27 (2017)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
BB1
Conjonction volubile

Offline

Joined: 28 May 2017
Posts: 222
Localisation: Alpes Maritimes
Masculin

PostPosted: Mon 21 Aug - 03:53 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

J'ai aimé cette histoire et l'ai mise sur mon podium.
La seule chose qui m'a interrogé c'est le mot culpabilité à la fin. Même si on peut deviner de quoi il s'agit, le mot arrive un peu abruptement et mériterait à mon avis une phrase d'explication.
_________________
Je boirai du lait quand les vaches brouteront du raisin
Toulouse Lautrec
Back to top
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Offline

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,541
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Mon 21 Aug - 10:52 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

Ce choix a été l’objet du mien puisque je l’ai classé premier. Ce qui pourrait être considéré comme le principal défaut de ce texte, je devrais dire le seul, tient dans l’importance énorme que prend une disgrâce aussi légère. Une cicatrice, même vilaine, à la cheville, ce n’est pas une tache de vin, un bec-de-lièvre, un nez de travers, ou autres imperfections très visibles et qu’on ne peut facilement dissimuler. Mais je ne suis ni le personnage ni l’auteur, et ce n’est pas à moi de juger de la gène de l’héroïne à exhiber sa blessure podale, qui même dévoilée par des chaussures ouvertes, ne doit pas tant que ça attirer les regards. D’autant plus que ce stigmate est celui d’un drame familial et que c’est surtout les questions qu’il pourrait soulever, plus que son apparence, que craint Lisa.

Tout ça pour dire que, cette réserve qui n’en est pas vraiment une mise à part, j’ai été séduit par cette histoire simple où le tragique apparaît en filigrane pour donner du sens à ce simple essai de chaussures (des salomés ?) dans un magasin tout à fait banal.

Le propos est clair, la narration équilibrée, la progression dramatique surprenante, et la fin en forme de « happy end » bien écrite.
_________________
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Mon 21 Aug - 12:35 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

J'ai été surpris, moi aussi, par le mot "culpabilité".
Cette histoire mériterait d,être réutilisée à condition, toutefois, qu'on en corrige les fautes.
"famille" est un "singulier collectif" (comme groupe, bande, classe, équipe, bataillon etc) l'accord se fait donc au singulier > sa normalité, elle partagerait
"fermées et ouvertes" s'accordent avec "modèles"(masculin)
suivent qq verbes au passé simple qui mériteraient d'être au PQP me semble-t-il.
"son coeur bondissait en attachant..." cela signifie que c'est le coeur qui attache
J'ai noté encore une ou deux petites choses mais j'écris si mal que je suis incapable de me relire...
Back to top
Dulcie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 24 Oct 2016
Posts: 298
Localisation: Canet en Roussillon
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猴 Singe

PostPosted: Mon 21 Aug - 14:44 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

@BB1 et Tyu : dans mon idée elle se sent coupable de ne pas être arrivée à temps pour secourir sa maman. La blessure ne l'a pas empêchée de continuer à courir mais l'a sans doute ralentie. Je ne vois pas quel autre terme employer. Une idée ?

@ Tyu :
Ok pour famille
Pour "fermées et ouvertes" j'ai tellement pensé à chaussures que ne n'ai pas pensé au masculin de modèle Neutral
Verbes au passé simple... : lesquels, stp ?
" Son coeur bondissait au moment d'attacher... ", c'est mieux ?
Sinon j'ai aussi été surprise...de comprendre que tu étais un homme Smile

@Alain Kotsov : ces compliments, surtout venant d'une personne aussi exigeante que toi, me font vraiment très plaisir.
Tu cites des imperfections principalement au niveau du visage et c'est vrai que ce sont celles qui sont les plus difficiles à cacher. Toutefois, pour une femme un tant soit peu coquette, toute marque ou cicatrice peut prendre à ses yeux une importance exagérée. Et elle pense que les regards se porteront immédiatement sur cet endroit précis.
Oui, pourquoi pas des salomés ? Mr. Green
_________________
Il y a certaines paroles qui ne sont d'une vérité profonde qu'une seule fois.
Stefan Zweig - La confusion des sentiments
Back to top
ptit lu
Modérateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 7,211
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Mon 21 Aug - 16:32 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

Comme Alain et Tyu, j'ai buté sur cette "culpabilité" et me suis demandée si j'avais tout compris... Dommage, cette histoire toute simple a beaucoup de charme.
Back to top
janis
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 3,956
Localisation: bretagne
Féminin

PostPosted: Wed 23 Aug - 18:08 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

J'ai été sensible à la finesse de l'analyse psychologique et à la manière dont le récit a été mené avant d'aboutir à la mort de la mère. Et cette première chute dans le récit enchâssé a l'intérieur du texte est plus réussie que les deux dernières lignes. C'est peut-être aussi cette histoire de culpabilité qui m'a fait renoncer à garderce texte sur mon podium. Dommage.
Une remarque, il ne faut pas d'accent circonflexe sur "fut" dans "fut remarquée".


Last edited by janis on Thu 24 Aug - 09:18 (2017); edited 1 time in total
Back to top
Dulcie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 24 Oct 2016
Posts: 298
Localisation: Canet en Roussillon
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猴 Singe

PostPosted: Wed 23 Aug - 18:24 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

Tu m'en vois désolée aussi Sad mais je te remercie pour ton appréciation.

Grrrr... cet accent m'embête tout le temps.
_________________
Il y a certaines paroles qui ne sont d'une vérité profonde qu'une seule fois.
Stefan Zweig - La confusion des sentiments
Back to top
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Fri 25 Aug - 10:50 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

Beaucoup de choses ont déjà été dites à propos de ton texte, Dulcie. J'ai aimé ton travail pour son rythme, avec ses phrases coup de poing qui viennent chercher le lecteur. La culpabilité de la fin m'a également laissé perplexe. Merci pour ta proposition.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
Dulcie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 24 Oct 2016
Posts: 298
Localisation: Canet en Roussillon
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猴 Singe

PostPosted: Fri 25 Aug - 11:24 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

Merci à toi Sophax Smile

C'est fou comme un mot peut avoir tant d'incidence Sad
_________________
Il y a certaines paroles qui ne sont d'une vérité profonde qu'une seule fois.
Stefan Zweig - La confusion des sentiments
Back to top
DDDLV
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Mar 2014
Posts: 865
Localisation: Ardenne
Masculin

PostPosted: Sat 26 Aug - 12:11 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

Ah, la culpabilité !

A moins d'être psychopathe, ce qui est très confortable, elle peut s'insinuer dans les moindres recoins de notre esprit, et surtout, par des chemins qu'on ne soupçonne pas.

"Si j'étais sortie par la fenêtre du débarras, si j'avais couru plus vite, si j'avais d'abord parlé au policier moustachu..."

A relire le texte, je me dis que finalement, il aurait pu concurrencer le bal de Janis dans mon cœur.
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Back to top
Dulcie
Conjonction volubile

Offline

Joined: 24 Oct 2016
Posts: 298
Localisation: Canet en Roussillon
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猴 Singe

PostPosted: Sat 26 Aug - 14:17 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

DDDLV wrote:


A relire le texte, je me dis que finalement, il aurait pu concurrencer le bal de Janis dans mon cœur.


Merci beaucoup DDDLV Smile

DDDLV wrote:

"Si j'étais sortie par la fenêtre du débarras, si j'avais couru plus vite, si j'avais d'abord parlé au policier moustachu..."
.


C'est exactement ainsi que j'ai raisonné et tu me rassures quant à l'utilisation de ce mot qui a gêné certains lecteurs Wink
_________________
Il y a certaines paroles qui ne sont d'une vérité profonde qu'une seule fois.
Stefan Zweig - La confusion des sentiments
Back to top
sophax
Conjonction volubile

Offline

Joined: 02 Jan 2012
Posts: 379
Localisation: Toulon
Masculin

PostPosted: Sat 26 Aug - 15:31 (2017)    Post subject: Le choix Reply with quote

Un mot, ou une place pour ce mot dans un texte. C'est sans doute le poids donné à ce «culpabilité» en le plaçant ainsi en clôture du texte sans qu'il n'éclaire ou ne soit éclairé qui suscite non pas tant d'intérêt (cela aurait put être ton but après tout) mais d'impénétrabilité. Tu semble vouloir ouvrir une porte sans allumer la lumière dans la pièce que tu laisse apercevoir. On s’abîme alors les yeux à chercher à en pénétrer les secrets.
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 04:03 (2019)    Post subject: Le choix

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group