forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le remède

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 820
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 07:46 (2017)    Sujet du message: Le remède Répondre en citant

Comme chaque fois que le blues la submerge, Sarah se réfugie au centre commercial près de chez elle : son remède, non dénué d’effets secondaires. Elle noie sa solitude au milieu de la foule anonyme qui l’ignore, la frôle, la bouscule. Ce mercredi, au premier niveau, debout devant son chevalet, silhouette longiligne, cheveux balayant les épaules, un peintre travaille à une composition abstraite. Elle apprécie le jeu des couleurs acides et des formes torturées qui font écho à son humeur. N’osant répondre au sourire bienveillant de l’artiste, elle s’éloigne vers la dizaine de bambins qui, sous la surveillance de deux adolescentes, trempent leurs mains dans des pots de peinture et les appliquent sur de grandes feuilles blanches. Le spectacle l’attendrit et la désespère à la fois. Elle brûle de se précipiter pour serrer les menottes poisseuses des Picasso en herbe. Désir de maternité, jamais exaucé…
Elle s’engouffre dans une boutique de vêtements pour y cacher ses larmes, caresse le velours d’une veste, réchauffe sa joue à l’angora d’un pull et repart tristement dans son manteau dont le tissu est devenu rêche et luisant. Mais c’est son préféré, le noir, assorti à ses pensées.
Pas d’amant. Pas de travail. Plus d’amis. Éloignés par la déprime dans laquelle elle se laisse glisser tout comme elle se laisse porter, regard absent, par l’escalator qui mène au second niveau. Déterminée, elle entre au supermarché pour y acquérir l’indispensable bouteille de vin blanc bon marché qui l’aidera ce soir à trouver le sommeil. Le contact du verre frais avec ses mains, moites d’un séjour dans ses poches, est déjà un soulagement. Elle ajoute un paquet de chips pour sauver les apparences.
Sa balade va se terminer chez le bijoutier, comme d’habitude. À défaut de pouvoir s’offrir le luxueux médaillon qui trône sur le satin rose d’une vitrine près de la caisse, elle imagine la fraîcheur de la chaîne sur sa peau, le poids du lourd cabochon dans son décolleté.
Une grosse dame suant dans sa fourrure occupe le terrain. Tandis que la vendeuse niche dans un écrin un collier de perles fines, la cliente sort de son sac une liasse de billets froissés. L’œil de Sarah s’attarde sur l’empâtée, maquillée et coiffée de frais, l’air hautain, qui ne connaît pas la carte bleue. Ça fait tilt tout à coup dans sa tête : la bouchère de son quartier, obséquieuse si le chaland demande un gigot, regard méprisant suivi d’un « C’est tout ? » s’il n’a besoin que d’une côtelette ! Direct du tiroir-caisse jusque chez le joaillier, la recette du jour ! Sarah ne fréquente plus la boutique depuis qu’elle se contente de boire et grignoter ! Écœurée, elle imagine le plaisir procuré à la richarde par le contact de ses doigts boudinés et embagousés avec l’épaisse liasse d’euros de papier.
— Elle a fini de me surveiller cette maigrichonne en manteau râpé ? Sûr qu’elle en tâte pas souvent des billets comme ceux-là. Tiens, fais-toi plaisir !
La mégère lui a saisi une main et la presse sur la liasse.
Sarah fuit à toutes jambes, honteuse, en direction des toilettes. Il faut qu’elle savonne cette main qu’elle sent grasse, comme si on l’avait plongée dans un bac de chair à saucisses.
De retour au premier niveau, elle bute contre un sac posé au milieu du chemin : deux grands bras se tendent vers elle et l’empêchent de s’effondrer sur le carrelage. Le peintre lui sourit à nouveau et la garde un instant serrée contre lui. Sous son regard gris, le corps de Sarah est parcouru de doux frissons...
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 12 Juil - 07:46 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 156
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 12:31 (2017)    Sujet du message: Le remède Répondre en citant

Bonne écriture, fluide, la contrainte est bien respectée.

« dans laquelle elle se laisse glisser tout comme elle se laisse porter… » : c’est peut-être voulu, mais ça sonne bizarre. J’ai trouvé la chute et la fin un peu molles, préférant à la médecine douce les remèdes de cheval. Au pied de mon podium.
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
BB1
vocable éloquent

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2017
Messages: 44
Localisation: Alpes Maritimes
Masculin

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 13:13 (2017)    Sujet du message: Le remède Répondre en citant

On imagine bien Sarah, sa solitude, ses sentiments, la bouchère aussi est pittoresque et très bien campée.
Je n'ai par contre pas adhéré à la chute finale, la fille démoralisée passe bien rapidement du blues aux doux frissons !
_________________
Je boirai du lait quand les vaches brouteront du raisin
Toulouse Lautrec
Revenir en haut
Mariam
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2016
Messages: 108
Localisation: Perpignan
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 15:40 (2017)    Sujet du message: Le remède Répondre en citant

Tous les personnages sont bien campés dans leur ressenti,
leur psychologie.
On comprend le mal-être de Sarah dans notre société de consommation, où il ne s'agit que de paraître,
où la valeur de chacun est fonction de sa place dans la société,
de son compte en banque ..( ou ses liasses de billets ...)
J'avais oublié le peintre,
il apparaît juste à la chute !
Et évite la chute à Sarah !
C'est un hasard ?
Certains pensent qu'il n"y a pas de hasard ...

Merci Danielle pour ce moment de lecture
_________________
Il reste toujours un parfum à la main qui donne des roses... (Confucius)
Revenir en haut
Mariam
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2016
Messages: 108
Localisation: Perpignan
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 23:16 (2017)    Sujet du message: Le remède Répondre en citant

La chute en question :

Il est vrai que les jambes de Sarah étaient plutôt flageolantes,
sa volonté plutôt molle ( je préfère penser volontairement molle )

et l'artiste peintre,
tel un chevalier l'a saisie et l'emporte sur son vaillant coursier,
avec force et puissance Okay
_________________
Il reste toujours un parfum à la main qui donne des roses... (Confucius)
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 946
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Ven 14 Juil - 09:02 (2017)    Sujet du message: Le remède Répondre en citant

Une Cendrillon, une marâtre, un prince charmant, tout y était... Et le texte l'est aussi, charmant.

Quelques petits détails pourtant sont venus freiner mes élans romantiques : l'indispensable bouteille de vin, les mains moites (éventuel signe de manque), et le "depuis qu'elle se contente de boire et de grignoter". Autant d'indices qui évoquent à mon sens un alcoolisme installé sinon titubant, avec ses stigmates peu discrets : visage rougeaud, congestionné, yeux bouffis, haleine de poney... Du coup, je doute un peu de l'effet coup de foudre que suggère le récit Mr. Green
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 820
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 14 Juil - 11:08 (2017)    Sujet du message: Le remède Répondre en citant

Il faut donc que je me documente sur l'alcoolisme ? Mort de Rire Dans mon esprit, celui de Sarah était récent, je ne le voyais pas déjà afficher de signes tels que visage rougeaud, yeux bouffis. Et les mains moites étaient plutôt pour moi un signe d'anxiété, de mal-être !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 946
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Ven 14 Juil - 13:19 (2017)    Sujet du message: Le remède Répondre en citant

En principe la perte d'appétit est l'un des premiers signes de cirrhose Laughing Mais il est vrai que ce pourrait être aussi lié à sa dépression, j'ai sans doute une fâcheuse tendance à envisager le pire !
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
ptit lu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 064
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Lun 17 Juil - 18:13 (2017)    Sujet du message: Le remède Répondre en citant

La fin m'a gênée, j'ai été un peu déstabilisée... j'suis p't'être pas assez fleur bleue... Sinon, c'est très sympa à lire, on imagine aisément les scènes successives, les mimiques, les frustrations...
Revenir en haut
MamLéa
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 634
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Dim 23 Juil - 17:10 (2017)    Sujet du message: Le remède Répondre en citant

Comme Thaïs, j'ai trouvé ça "charmant" ; j'aurais dit "gentil" sas y mettre de notion péjorative.
La fin est improbable.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:35 (2017)    Sujet du message: Le remède

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com