forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Jacky

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 650
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 07:37 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Jacky


Tu revenais tous les étés de La Martinique, jeune oncle élégant, vêtu de costumes de lin grège un peu rugueux, taillés sur mesure. Tu roulais en Morgan, un prestigieux cabriolet crème à capote grenat. J’adorais caresser le cuir souple des sièges et le noyer poli du tableau de bord, quand tu m’invitais à faire un tour avec toi.
Cette année-là, je venais d’avoir seize ans, j’avais grandi de douze centimètres en dix mois, et je ne savais que faire de mes bras et de mes jambes trop maigres et trop longs. « Viens ma grande nièce chérie, » m’avais-tu dit. « Je t’emmène au Cap Fréhel.» Cela avait suffi pour que le feu me monte aux joues et que la sueur perle à mon front. Tu portais une casquette bleue délavée et ta boîte à gants était pleine de foulards de soie incroyablement doux sous les doigts. J’en avais choisi un que tu m’avais aidée à nouer à la manière d’Audrey Hepburn dans « Vacances romaines ». Le vent caressait nos joues et nos bras nus. Tu riais quand tu m’entendais crier de peur et de plaisir mêlés à chaque fois que tu faisais crisser les pneus de ta belle Anglaise dans les virages. Au retour, nous nous arrêtâmes au Centre Leclerc, où tu fis des achats somptueux afin de gâter toute la famille: une corbeille pleine d’ananas frais, un 33 tours des « Chaussettes Noires », un jeu de Scrabble, des bouteilles de rhum blanc et de sirop de sucre de canne, et un énorme Paris-Brest. Tu sortis de ta poche revolver une liasse de billets dans laquelle tu puisas un nombre impressionnant de coupures.Tu fis un rouleau de ce qu’il en restait et tu le glissas dans la poche de ta chemisette de soie bleue dont je sentis le contact délicieux dans mon cou quand tu passas ton bras autour de mon épaule. « Viens!ma gazelle ! »me lanças-tu en souriant, et tes mots firent courir un lent frisson sur ma peau. Après avoir casé les courses dans le coffre étroit, nous repartîmes vers Saint-Cast. Tu te garas devant une vitrine de modiste et tu m’achetas un chapeau de taffetas rose décoré d’une grosse fleur en tulle. Tu trouvais qu’il m’allait divinement bien. « Viens !je vais te présenter à quelqu’un ! » Nous entrâmes au Café des Arts dont les murs s’ornaient de portraits de personnages longilignes, aux traits anguleux soulignés de noir. Un homme mince et barbu était accoudé au bar. Son visage s’illumina quand il te reconnut. Et il te prit dans ses bras. « Je te présente ma nièce, Andréa ! » lui dis-tu après une longue accolade. Je me raidis un peu quand l’homme me tendit une main fine que je trouvai molle et moite. « Bonjour, toi ! Tu es belle comme un coeur sous ce chapeau rose… J‘aimerais faire ton portrait ». Je restai muette. Tu me dis : « Mon ami Bernard est peintre ! Et célèbre... » C’est ainsi que je devins, le temps d’un été, le modèle de Bernard Buffet qui fit de moi un portrait peu ressemblant, intitulé « Jeune fille au chapeau rose ». Tu assistas, comme un père soupçonneux, pensais-je alors, à toutes les séances de pose.
Je crois que j’étais amoureuse de toi, Jacky. Tu étais si beau, si rayonnant. Je ne savais pas alors que tu aimais les garçons et que tu enchaînais les aventures. J’ai beaucoup pleuré quand j’ai appris que tu ne reviendrais plus jamais de ton île.
J’ai conservé ton chapeau rose et il suffit que je le regarde pour sentir glisser sur mes bras la caresse du vent et la légère brûlure du soleil, tandis que nous roulions dans ta Morgan, à cette époque bénie où personne encore n’avait entendu parler du sida.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Juil - 07:37 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 571

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 16:09 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Pas bredouille mais c'est tout comme : le Robert micro met un trait d'union à "poche-revolver".Et puis un aveu intéressant : vous jouez au scrabble contre Dame Janis, c'est tout juste si elle ne vous demande pas de lui rappeler les règles comme si elle avait découvert ce sport des méninges il y a 8 jours à peine et voilà que nous apprenons qu'elle s'entraîne depuis l'adolescence !
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 747
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 16:58 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Très beau texte… poétique, nostalgique à souhait que j'ai d’emblée attribué à Janis.
Juste un peu déçue par l'allusion au sida, qui, en final, cassait un peu l'ambiance et lui a fait perdre une place dans mon classement.
J'ai cherché à quoi ressemblait une Morgan,
https://www.google.fr/search?q=automobile morgan&source=lnms&tbm=is…
et le tableau de Bernard Buffet. (Wikipédia)


_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 650
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 17:01 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Tyu: ferais-tu partie de ces lecteurs qui confondent l'auteur d'un texte et le narrateur de l'histoire? Dans le privé je ne m'appelle pas Andréa, je n'ai jamais eu de chapeau rose, Bernard Buffet n'a pas fait mon portrait, et mon adolescence n'était plus qu'un lointain souvenir quand tu m'as appris à jouer au Scrabble!!!
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 650
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 17:10 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

J'ajoute pour Mamléa, que ce qui est vrai dans cette histoire ce sont les balades en Morgan, et que j'ai même conduit cette voiture... une fois!
Merci Mamléa pour ton appréciation sur ce texte . En l'écrivant j'ai fait ressurgir de ma mémoire quelques belles années d'insouciance et de bonheur.
Revenir en haut
BB1
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2017
Messages: 63
Localisation: Alpes Maritimes
Masculin

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 17:47 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Un très beau texte plein de nostalgie. Il m'a fait penser à l'amant de M.D.
_________________
Je boirai du lait quand les vaches brouteront du raisin
Toulouse Lautrec
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 747
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 18:41 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

janis a écrit:
J'ajoute pour Mamléa, que ce qui est vrai dans cette histoire ce sont les balades en Morgan, et que j'ai même conduit cette voiture... une fois!
Merci Mamléa pour ton appréciation sur ce texte . En l'écrivant j'ai fait ressurgir de ma mémoire quelques belles années d'insouciance et de bonheur.


Dans la même verve que tes vacances en 37 ! Sur ce thème rétro-nostalgique, tu pourrais faire un joli recueil... j'achète (en souscription !)
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 181
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 19:58 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Resté au pied de mon podium, de peu. L’écriture est sans défaut, mais la narration à la première personne et la profusion de pronoms « tu » aplatit le style. Il y a une chute, un peintre, du toucher, un centre commercial (qui ne tient pas un grand rôle, mais bon, pas de HS), une liasse. Un bon texte pour un podium trop petit. Mais un maillot jaune au général, que je salue.
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 946
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 22:05 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Beau texte, belle nostalgie, un moment de lecture délicieux qui fait appel à tous nos sens

En ce qui me concerne, la chute est venue casser l'ambiance : "Je crois que j'étais amoureuse de toi, Jacky... Je ne savais pas alors que tu aimais les garçons... à cette époque bénie où personne encore n'avait entendu parler du sida".
Le fait que Jacky aime les garçons ne change rien à l'affaire puisque de toutes façons, c'est son oncle (ce qui compromet tout de même l'idylle) : du coup, pourquoi préciser son homosexualité ?
L'évocation du sida tout juste après celle de l'homosexualité de Jacky m'a gênée, aussi. La juxtaposition des deux propositions suggère une forme de suite logique qui m'inspire certaines réticences et là encore, je ne vois pas trop l'intérêt du passage par rapport au reste du texte.

Bref, j'ai ressenti une sorte de rupture étrange entre le corps du texte et la chute... Embarassed

J'ai également relevé chez notre séducteur un petit tic de langage : Viens ma grande nièce chérie, viens ma gazelle, viens je vais te présenter quelqu'un... Laughing
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 650
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 07:29 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Thaïs, je comprends ta réticence devant l'association homosexualité -sida, mais l'histoire racontée dans ce texte commence avant le début des années quatre-vingts, décennie au cours de laquelle nous avons perdu plusieurs amis homosexuels, victimes du sida.
En ce qui concerne la chute, elle est là justement pour "casser l'ambiance", et la "rupture" entre le corps du texte et la fin de l'histoire, fait volontairement partie de la construction du récit.
Une adolescente timide et naïve qui tombe amoureuse d'un oncle séduisant et plein d'attentions pour elle, cette situation n'a rien d'exceptionnel, et l'adolescente ne se demande pas si leur histoire est possible ou non, elle la "vit", un peu comme un conte de fées...
Pour ce qui est de la répétition de ce "Viens:", je ne m'en étais pas aperçue. Merci Thaïs d'avoir fait une lecture attentive de mon texte.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 889
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 08:08 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

J'ai été séduite de suite par le ton nostalgique pimenté de petits clins d'oeil humoristiques. Et cette façon de s'adresser au disparu "tu, tu, tu" le fait paraître encore plus présent dans les souvenirs de la narratrice.
Ah ! les amours d'adolescente... que l'on n'oublie jamais...
Bref, un N°1 sans hésitation pour moi !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 747
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 10:17 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Chute ou chutes ? j'en vois 3 :
- C'est Bernard Buffet qui fait son portrait
- Jacky est homosexuel
- Le sida...

AMHA, il y en a une de trop, la dernière, même si elle est cruellement vraisemblable.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 650
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 12:05 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Mamléa je pensais qu'il n'y avait qu'une chute, ou plutôt une fin, c'est l'annonce du décès de Jacky, qui "ne reviendra plus jamais de son île". Et c'est à ce moment là que la narratrice découvre que son oncle, victime du sida, était homosexuel, ce qui dans le récit est en partie perceptible: j'ai cru y avoir semé quelques discrets indices...
Explique-moi pourquoi tu trouves que le portrait peint par Bernard Buffet peut être considéré comme une chute.
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 747
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 16:14 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

La mention de Bernard Buffet est déjà une belle surprise, assez inattendue. C'est vrai que les autres éléments sont liés, étroitement !
J'aurais aimé rester sur une note poétique, quand bien même ce fut le décès de Jacky... évoqué par la phrase que tu cites.

N'empêche, même si je pinaille, ton texte est magnifique.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mariam
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2016
Messages: 114
Localisation: Perpignan
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 16:42 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Nostalgie,
Histoire de vie
_________________
Il reste toujours un parfum à la main qui donne des roses... (Confucius)
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 650
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 18:08 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Mamléa, ceux qui connaissent la vie de Bernard Buffet savent qu'il fut l'amant de Pierre Bergé(avant Yves Saint-Laurent) et qu'il vécut à Saint-Cast(22), petite station balnéaire où il eut beaucoup d'amis, si bien que la présence de ce peintre célèbre dans la vie de Jacky et "l'amitié" qui les lie, peut être perçue par le lecteur comme une allusion à son homosexualité. Mais la narratrice est trop naïve pour savoir cela.
Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 571

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 19:22 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Non, Dame Janis, je ne confonds point le personnage de fiction et l'auteur mais je pense qu'il y a toujours un peu du second chez le premier...
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 650
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 20:07 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Tyu a écrit:
Non, Dame Janis, je ne confonds point le personnage de fiction et l'auteur mais je pense qu'il y a toujours un peu du second chez le premier...


Tu as entièrement raison Tyu... Je sais que tu sais, mieux que personne, lire entre mes lignes, et distinguer ce qui est pure fiction de ce qui relève du vécu...
Je disais ça juste pour te taquiner un peu, après que tu as voulu me faire passer pour nulle au Scrabble... ce que je ne suis point!
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 101
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Juil - 21:53 (2017)    Sujet du message: Jacky Répondre en citant

Un joli texte jusqu'au bout, même si à la 1ère lecture, moi aussi, j'ai été un peu surprise par la rupture créée lors de l'évocation du sida, mais j'ai ensuite cru comprendre que la "cassure" était volontaire.

Oui, oncle et nièce... mais la narratrice évoque une période insouciante de sa vie au cours de laquelle elle "s'inventait" un amour... Tout à fait plausible, à mon avis. Et puis, c'est peut-être un oncle très très très éloigné, une sorte de "grand oncle" Wink

Tiens, je vois que je ne suis pas la seule à avoir pensé à L'amant de Duras.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:57 (2017)    Sujet du message: Jacky

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com