forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

220 volts

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN CULTURE -> Littérature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tobermory
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2011
Messages: 508
Localisation: Montpellier
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mer 28 Juin - 19:26 (2017)    Sujet du message: 220 volts Répondre en citant

Après deux romans qui ont été de gros succès, Ramon Hill, le narrateur , stagne en pleine crise d’inspiration sur son troisième. Quant à son couple, il bat de l’aile. Margot, sa femme, une belle plante sportive de surcroît, lui reproche de se laisser aller. Elle propose pour relancer son inspiration et leur couple, qu’ils aillent se retirer durant quelques semaines dans la résidence secondaire des beaux parents à la montagne. D’abord réticent, Ramon finit par accepter. Bonne idée semble-t-il puisque le roman redémarre. Mais dans ce chalet où Margot est venue seule plus d’une fois, Ramon fait des découvertes troublantes. La belle l’a-t-elle trompé, et qui plus est, avec son rival en bestsellers, un homme qu’il déteste ? Paranoïa, réalité ? En tous cas le ver est dans le fruit.

Un matin Ramon se réveille avec Margot à ses côtés dans le lit, ce qui n’a rien d’étonnant, mais ce qui l’est davantage, morte. L’aurait-il tuée dans l’une de ces crises de somnambulisme dont il est coutumier ? Plutôt que de demander à la police d’élucider ce mystère, il va s’employer à faire disparaitre le cadavre. Et là, les ennuis vont s’accumuler. Crise d'inspiration, crise du couple, et accessoirement crises de somnambulisme, pour ce qui est du mal être du héros, on est gâtés, mais ce n'est encore rien au regard de la suite.

Un bref polar, très noir, intense,au langage parfois très cru, riche en rebondissements et en péripéties à la fois sordides et cocasses, et une fin aussi ironique que totalement immorale. Les codes du roman noir pervertis d’une façon jubilatoire.

Joseph Incardona, un auteur français dont j’ignorais jusqu’au nom, mais vers lequel je reviendrai sans tarder.
_________________
Entre le départ et l'arrivée, il reste beaucoup de place pour le doute.
Anita Brookner


Dernière édition par Tobermory le Jeu 29 Juin - 10:15 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 28 Juin - 19:26 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MamLéa
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 629
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 28 Juin - 20:12 (2017)    Sujet du message: 220 volts Répondre en citant

Merci !

Et hop ! dans ma liseuse.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:50 (2017)    Sujet du message: 220 volts

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN CULTURE -> Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com