forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Nationale 7

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°144 -> Critiques constructives Jeu N°144
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 737
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Juin - 11:19 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Nationale 7

Nous partîmes à sept heures pile, en direction du Midi, ce matin-là. Ce départ m'a marquée, car mon père avait affirmé, sûr de lui :
- A cette heure-là, on évitera les bouchons !
Le problème, c'est que tout le monde avait dû raisonner ainsi, car les bouchons ne furent pas évités, loin de là... Comme nous habitions à la campagne, nous roulâmes sans soucis, sur de calmes départementales, durant les premiers kilomètres. Papa affichait la mine réjouie de celui qui a tout compris. Evidemment, lorsque nous rejoignîmes des routes plus importantes, son sourire se crispa et disparut totalement lorsque nous nous faufilâmes, difficilement, entre une 4 Chevaux et une Panhard rutilante, sur la nationale 7. Hé oui, je vous parle d'un temps que les moins de cinquante ans ne peuvent pas connaître. C'était l'époque où il n'y avait pas d'autre choix que d'emprunter cette voie, devenue mythique par la suite. Charles Trenet nous le chantait gaiement :
"Nationale Sept
Il faut la prendre qu'on aille à Rome à Sète
Que l'on soit deux trois quatre cinq six ou sept
C'est une route qui fait recette"
Dans notre Aronde, après de nombreux kilomètres au "touche touche", la chaleur devint suffocante et l'ambiance se détériora rapidement. La climatisation n'existait pas et un soleil de plomb tapait de toutes ses forces sur l'habitacle. Nous transpirions allègrement. Le bras de mon père, replié sur le rebord de la portière, prit au fil de la journée une magnifique teinte cramoisie. De superbes cloques se formèrent dès le lendemain et il pela tout le reste des vacances... Dans le but d'améliorer notre confort, maman récupéra une serviette de toilette qui fut coincée à l'arrière, du côté ensoleillé ; après le déjeuner on la passa à l'ouest. Cela ne suffit pas à nous apaiser et nous continuâmes à geindre de plus belle !
Pourtant, papa décida de rouler jusqu'à deux heures de l'après-midi, car, disait-il, les français mangeaient à heure fixe et forcément, le flot de voitures serait moindre entre midi et deux heures. Au mécontentement déjà grand, s'ajouta la faim qui se fit bientôt sentir. Dans l'espoir de nous calmer, maman distribua des gâteaux secs bourratifs qui nous donnèrent encore plus
soif ! Pour nous distraire, lorsque nous roulions suffisamment vite et que nous dépassions des personnes déjeunant sur le bord de la route, mon père les saluait d'un geste du bras et criait :
"Bande d'abrutis !" ...
Et les gens qui comprenaient : " bon appétit", disaient merci en montrant leurs sandwichs. Nous en riions aux larmes toutes les trois, tandis que maman grondait papa d'un air offusqué.
Notre repas fut pris à la vitesse de l'éclair et nous repartîmes vers le sud dans une circulation toujours aussi chargée. D'après le grand maître à bord, nous n'avions pas le droit de nous plaindre, car nous avions la chance d'habiter à seulement six cents kilomètres de Fréjus, nous avions donc gagné quatre cents kilomètres par rapport aux malheureux Parisiens. A sept ans, ces considérations m'indifféraient et je ne pensais qu'à une chose : pouvoir sortir de cette bagnole surchauffée.
Je posais sans cesse au chauffeur cette question cruciale :
" C'est quand qu'on arrive ?"
Il répondait, au choix :
" Chaque tour de roue nous rapproche" ou "on n'a jamais été aussi près".
Cela avait le don de m'exaspérer...
Enfin, la pancarte "Fréjus" apparut devant nos yeux émerveillés, la grande bleue nous accueillait pour trois semaines de vacances.
Il était sept heures du soir.
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac


Dernière édition par Armorique le Lun 5 Juin - 13:18 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Juin - 11:19 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 159
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Juin - 12:38 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Sur mon podium, à la sixième place. Il manque deux tirets (« ce matin là », « cette heure là »). Et il y a, je pense, une faute : « on n'a jamais été aussi prêt ».

Un petit « road movie » bien ficelé. Le « bande d’abrutis », épisode bien connu d’un sketch de Coluche, est un peu « téléphoné ».

Je me suis appesanti lors de ma lecture sur des détails qui n’en méritaient sans doute pas tant : la position du bras du père, la course du soleil, le timing. Le voyage dure 12h00, la plus grande partie sur la N7, direction nord-sud. Le soleil se levant au nord-est, il est au plus haut au milieu du voyage, juste avant le déjeuner. C’est après, quand il passe « de l’autre côté », de l’avant de la voiture vers sa droite, qu’il tape le plus fort. Le bras du papa n’a pas rougi l’après-midi et le matin, le soleil a-t-il brillé assez pour lui infliger des coups de lui-même ?

Autre question d’importance équivalente : d’où vient la famille ? De Suisse ?
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 946
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 5 Juin - 13:04 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Texte madeleine traité avec beaucoup de naturel, qui a parfaitement fonctionné avec moi Okay Des années de Colmar - La Croix Valmer en 404, avec la caravane derrière, ont laissé de furieux stigmates Mr. Green

Bien fait, bien rendu, je m'y suis crue.... ou revue.

Sur mon podium et...
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 737
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Juin - 13:23 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

J'ai fait les corrections, merci.
@ Thaïs , je n'ai jamais connu la Nationale 7 ni le midi, dans ma jeunesse. J'allais en vacances en Bretagne... Mais j'ai imaginé et j'ai regardé des documents qui retraçaient l'histoire de cette route mythique. Je suis contente que mes faux souvenirs aient bien fonctionné.
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 323
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Juin - 22:45 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

J'ai revécu beaucoup de souvenirs d'enfance, à travers ce récit, bouffée de nostalgie. J'ai donc trouvé du charme à ce texte que j'ai mis dans ma sélection.
Revenir en haut
MamLéa
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 643
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Juin - 13:33 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Beau souvenir d'enfance que j'ai vécu dans les années 50/60, au temps de la 4CV puis de la Dauphine, et qu'il n'y avait pas d'autoroute. Et on crevait de chaleur, toutes fenêtres fermées, car maman craignait les courants d'air, prétendant que ça n’arrangeait pas son rhume des foins.
Sur mon podium, pour la nostalgie qui s'en dégage.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 737
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Juin - 17:42 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Merci à toutes les deux.
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 826
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 6 Juin - 20:03 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Dans ma sélection: un texte qui sent le vécu et parle à tous, un thème traité avec naturel et humour !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 737
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Juin - 16:23 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Merci
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 617
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Juin - 16:59 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

J'ai apprécié ce récit plein de vivacité et d'humour, et je l'ai placé à la 2eme place sur mon podium. Armorique, j'aime la manière que tu as de raconter les choses simples de la vie et de susciter, l'air de rien, l'émotion des lecteurs, qu'ils aient, ou pas,connu l'époque bénie où l'Aronde était la reine des routières dans les familles de Français moyens.
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 737
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Juin - 20:07 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Merci Janis.
Si je n'ai pas connu la Nationale 7 , l'Aronde a bien été la première voiture de mon père . Rien que de me rappeler l'odeur des banquettes surchauffées un léger mal au cœur me revient .... Embarassed
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
Geache
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2012
Messages: 114
Localisation: Mons
Masculin Bélier (21mar-19avr) 猪 Cochon

MessagePosté le: Jeu 8 Juin - 16:18 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Ce côté nostalgique, la remémoration de mes propres départs en vacances, direction le soleil, le "Bande d'abrutis" compris comme "Bon appétit" (un truc que je me vois bien faire au volant de ma voiture, tiens), le côté j'suis-plus-malin-que-les-autre-mais-au-final-j'aurais-mieux-fait-de-la-boucler du conducteur, le "c'est quand qu'on arrive des mômes"... Drôle, bien écrit, efficace. Ca sent le vécu, et je suis fan.

Jolie plume Armorique !
Revenir en haut
Madelicea
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2015
Messages: 112
Localisation: pas trés loin de Lyon
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鷄 Coq

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 10:42 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Naturel, chaud et ensoleillé ... sympa, mais il manque quelque chose, une petite aventure ou un petit évènement.
Même une panne ou une crevaison suffirait.
ça se passe trop bien !
A part ça, j'aime bien (et ça me rappelle mon père !)
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 737
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 15:11 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Merci Geache et Madelicea.
Une crevaison aurait fait exploser le compteur ( des 3500 caractères )
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
ptit lu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 071
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 20:04 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Une très agréable lecture ! Comme Janis, je trouve que tu sais très bien raconter les petites choses de la vie, leur donner du relief. Si j'avais voté, ton texte aurait été dans ma sélection.

Si tu le développes, par exemple pour un concours, tu pourras tenir compte des suggestions des uns et des autres. Et tu pourras compter sur moi pour te relire, bien entendu.
Revenir en haut
rascasse
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 01 Nov 2012
Messages: 663
Localisation: Frontignan (34)
Masculin

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 20:22 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Au risque de faire pleurer dans les chaumières, je ne suis jamais parti en vacances avec mes parents. Ils bossaient comme des fous et pour nous c'était donc colo. En revanche, quand j'ai pris la nationale 7 à vingt ans je n'avais pas l'intention de faire la route retour. je voulais vivre dans le Midi... je n'ai pas changé d'idée. Ce qui m'a permis d'entendre de nombreux récits de touristes sur les quais narrant leur galère de transhumance autoroutière. Voilà la raison pour laquelle j'ai placé ce texte en deuxième position parce que de nombreuses choses et si justes, bien observées... et toujours d'actualité.
_________________
J'apprécie tout particulièrement les heures pas encore mais déjà plus
http://ericgohier.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 657
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 22:53 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Dans la série « souvenirs vécus », je n’ai jamais pris la 7, mais j’ai d’autres numéros qui pourraient faire l’affaire, tout aussi fatigants et sudoripares. Même si un peu plus tard les autoroutes existaient déjà, prendre les nationales, au volant de ma 4L, c’était des frais en moins.
Ce texte a fait du step un moment sur mon podium, manque de pot pour lui au moment où j’ai voté, il n’était pas sur la marche… il s’en est fallu de pas grand-chose, je ne saurais même plus dire quoi (ce qui n’enlève rien au pittoresque du voyage, que j’ai apprécié).
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 737
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Juin - 12:09 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Merci à vous trois.
Je suis très heureuse d'avoir réussi, au travers de ce texte, à faire revivre des souvenirs d'un temps déjà ancien...
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
Gaspard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2010
Messages: 227
Masculin

MessagePosté le: Mar 20 Juin - 19:23 (2017)    Sujet du message: Nationale 7 Répondre en citant

Perso, ça m'a plutôt rappelé de mauvais souvenirs, d'autant que j'habitais au nord de Paris. Mais c'est plaisamment raconté et je te pardonne.
_________________
« Vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne.
Jean-Jacques Rousseau
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:48 (2017)    Sujet du message: Nationale 7

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°144 -> Critiques constructives Jeu N°144 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com