forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une famille heureuse, de Nana et Simon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ysiad
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juin 2010
Messages: 293
Féminin Balance (23sep-22oct) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 17:27 (2017)    Sujet du message: Une famille heureuse, de Nana et Simon Répondre en citant

Une famille heureuse, de Nana et Simon

Avec Ia Shugliashvili (Manana)

On m’avait dit grand bien de ce film géorgien et du jeu de l’actrice Ia Shugliashvili et c’est pour cette raison que je suis allée voir « Une famille heureuse ». Je ne le regrette pas, bien au contraire : ce film dont l’histoire se cache derrière une antiphrase rattrape mes déceptions cinématographiques récentes.

Une famille heureuse rassemble sous un même toit trois générations : grands parents, parents, enfants, qui tâchent de cohabiter au mieux. Il est vrai qu’il n’est pas facile de vivre ensemble, de se supporter, d’établir un modus vivendi permettant de ne pas empiéter sur la liberté d’autrui. Parmi ces êtres, celle qui a atteint le point de rupture, c’est Manana, la mère. Tout est intériorisé : regard, attitude, gestes, posture au sein de cette famille dont les antagonismes renvoient à ceux de bien d’autres familles. Manana ne laisse rien voir, ou presque. Aux conflits familiaux elle oppose un profil lisse alors qu’au fond, elle n’en peut plus de tout : de sa mère qui la houspille sans cesse, de son père qui ne cesse de se plaindre, de ses enfants (un fils sans gêne, une fille compliquée), de Soso, son mari indélicat qui ne la voit même plus. En bref : elle n’en peut plus de sa vie. Elle doit en changer, c’est ce qu’elle ressent et c’est bien ce qu’elle fait. Son anniversaire célébré, elle s’en va vivre dans un appartement qui sera son toit, loin de cette famille qui l’a poussée à bout.

Au début, chacun s’insurge contre sa décision : Pourquoi bouleverse-t-elle les codes de la famille en Géorgie ? De quel droit ? Dans quel but ? Nous l’apprenons par le jeu de la caméra qui la filme dans son appartement à elle, prenant ses marques, se détendant, appréciant de déguster un gâteau en écoutant Mozart, regardant la pluie à travers la vitre, ou corrigeant tranquillement ses copies à la nuit tombée. Cela s’appelle renaître à soi-même, et c’est exactement ce que l’actrice nous donne à voir et à ressentir, sans jamais forcer le trait.

La scène clé du film me semble être celle où, invitée chez des amies, Manana apprend, à l’occasion d’une conversation, que Soso, son mari, l’a jadis trompée avec une femme de laquelle il a eu un fils. Sans doute Manana se rend-elle compte, des années plus tard, de sa cécité psychique, et sans doute réalise-t-elle que cette volonté de se cacher la vérité lui a permis de supporter son quotidien. La distance qu’elle met entre sa famille et elle finira par faire souffrir Soso, qui cherchera à la reconquérir.

La scène où Manana se met à chanter une chanson d’amour est pour moi la plus belle du film.

L’humour est loin d’être absent de cette histoire, notamment lorsque le fiston présente au cercle de la famille sa copine bien vulgaire, qu’il a mise enceinte. L’histoire s’arrête avant que Soso et Manana ne deviennent grands-parents à leur tour, avant que Manana ne décide de revenir ou pas. La question reste entière. La fin est ouverte, comme le sont les paris.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 28 Mai - 17:27 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN CULTURE -> Allons au théâtre ou au cinéma Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com