forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Cerveau reptilien

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°143 -> Critiques constructives Jeu N°143
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Khéops
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 997
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Mon 1 May - 22:12 (2017)    Post subject: Cerveau reptilien Reply with quote

Les serpents. Ils avancent, glissent sur le sol, furtifs et chuintants. J’ai peur. Comment leur échapper ? Ici il n’y a rien, pas un seul rocher pour se hisser, pas un seul arbre pour se réfugier. De toute façon je sais que ce serait inutile. Rien ne les arrête. Ils franchiraient les rochers, s’enrouleraient autour des troncs pour grimper jusqu’à moi. Pourquoi me poursuivent-ils ? Que leur ai-je fait ? Mais je sais bien que c’est de ma faute. Tout est de ma faute.

J’étais seul dans le labo, mon chef parti à une conférence où il devait faire une intervention : « la parade nuptiale chez les couleuvres ». C’est un spécialiste. Des couleuvres, pas forcément de la parade nuptiale. Enfin si, pour les couleuvres. Bref. En son absence, j’assurais le quotidien du labo. Nourrir les reptiles, les soigner, ranger le matériel, effectuer les mesures qu’il m’avait indiquées et les consigner dans le logiciel dédié. Pour être honnête, mon chef ne se charge pas de ce genre de choses. Il est herpétologue, il étudie les reptiles et les amphibiens, à l’institut où je suis embauché comme « employé technique de laboratoire ». J’ai un CAP, lui un Bac plus cinq, ça fait une différence mais il me fait confiance et je m’acquitte de mes tâches correctement. Sans me vanter.

Je ne comprends pas ce qu’il s’est passé. Je venais de finir de rentrer les données informatiques quand j’ai entendu un bruit bizarre. Une sorte de froissement diffus. Dans le silence du labo, ça résonnait comme un déchirement. J’ai tourné la tête et là, j’ai brusquement jailli de mon siège, l’envoyant valdinguer jusqu’au mur, propulsé par ses roulettes. Il a heurté l’étagère à éprouvettes et un bruit de verre a brisé le calme ambiant. Mais je n’en avais que faire. Les deux yeux ronds de Roosevelt, le cobra égyptien me fixaient, menaçants. Un sifflement, comme un léger ruissellement, s’est répandu en fond sonore dans la pièce blanche. J’ai couru. De toutes mes forces. À travers les couloirs de l’institut, je me suis sauvé, ouvrant une porte ici, une autre là, tentant d’échapper, en vain, à mon poursuivant. Dès que je me retournais, il était là, dardant sa langue venimeuse dans ma direction. Puis ils furent deux, puis trois, puis cinq, puis dix… Je me suis alors souvenu que j’avais oublié de fermer la cage de Roosevelt. Le téléphone avait sonné juste au moment où j’allais le faire et voilà, une seconde d’inattention et la catastrophe s’était produite.

Je ne trouve plus la sortie. Je sais que je suis dans l’aile ouest mais tous ces couloirs se ressemblent. Et la horde des serpents se faufile derrière moi. J’ai le souffle court, mes pieds sont lourds comme du plomb. J’ai du mal à avancer et mes prédateurs se rapprochent. Et toujours ce sifflement effrayant. Que faire, seigneur, que faire ? Au sec…

« Max ! Max, bon sang, réveille-toi ! »

On me secoue. Penchée au-dessus de moi, Pauline, ma petite sœur, me foudroie du regard. J’émerge peu à peu, je me débats.

« Quoi ? Les… les serpents… Je… j’ai pas fait exprès, c’est le téléphone… Ils sont où ?

— Mais de quoi tu parles ? T’es pas au boulot, là ! Fais-nous pas suer avec tes serpents et va plutôt réparer tes bêtises. T’as oublié de fermer les robinets de la baignoire et la salle de bains est inondée, t’as plus qu’à aller éponger avant que les parents arrivent, mon vieux, sinon je donne pas cher de ta peau ! »
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: Mon 1 May - 22:12 (2017)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Silicate
Conjonction volubile

Offline

Joined: 18 Jul 2016
Posts: 2,233
Localisation: Hauts de France
Féminin

PostPosted: Mon 1 May - 22:37 (2017)    Post subject: Cerveau reptilien Reply with quote

Texte d’une belle écriture, mais j’ai tiqué au moment du réveil du jeune homme. Il a un boulot, des responsabilités, je le voyais comme un jeune adulte autonome au début de sa vie professionnelle, et voilà qu’il se fait remonter les bretelles par la petite sœur qui lui promet une belle eng… de leurs parents. Ça ne collait pas.
J’ai dû relire pour vérifier qu’il n’était pas juste en stage ou en apprentissage.
J’ai réfléchi ensuite qu’il n’y avait rien d’impossible à ce qu’il vive encore chez ses parents au tout début de sa vie active, mais z’hélas, je n’ai pas pu revenir sur ma première impression (subjectivité, vous dis-je).

J’ai beaucoup aimé le « furtiffff’et chhhhuintant » du début. On croirait les entendre se couler en souplesse, les « ssserpents qui ssssifflent sssur nos têtes ». (Je ne retrouve pas le nom qu’on donne à l’utilisation cette figure de style, flûte et zut). Là je trouve que ça rend très bien leur mouvement.
Back to top
Khéops
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 997
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Mon 1 May - 22:48 (2017)    Post subject: Cerveau reptilien Reply with quote

Oui, dans mon esprit il était au début de sa vie professionnelle, d'où le fait de vivre encore chez ses parents. J'ai tenté de parsemer des indices : il a un CAP (donc il est assez jeune), il a peur de mal faire (d'où son cauchemar, d'ailleurs), il admire son chef, ingénieur et il est fier qu'il lui donne des responsabilités... Il a 18/20 ans, en gros...
Back to top
Visit poster’s website
Armorique
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,436
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Mon 1 May - 23:44 (2017)    Post subject: Cerveau reptilien Reply with quote

J'ai apprécié cette histoire. Ces serpents m'ont fait frémir, je déteste ces bêtes ! Mais j'ai été déçue de ce retour à la réalité. J'aurais aimé une autre fin plus incroyable et qui ne serait pas obligatoirement explicable...

Silicate wrote:
.

J’ai beaucoup aimé le « furtiffff’et chhhhuintant » du début. On croirait les entendre se couler en souplesse, les « ssserpents qui ssssifflent sssur nos têtes ». (Je ne retrouve pas le nom qu’on donne à l’utilisation cette figure de style, flûte et zut). Là je trouve que ça rend très bien leur mouvement.


Cela s'appelle une allitération ( en S par exemple pour les serpents qui sifflent sur vos têtes). J'adore le mot "allitération " , donc je suis contente de pouvoir l'employer, ce n'est pas toujours facile à placer dans la conversation... : Mr. Green
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Back to top
MamLéa
Modérateur

Offline

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 4,494
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Tue 2 May - 10:14 (2017)    Post subject: Cerveau reptilien Reply with quote

Le cauchemar du jeune employé de laboratoire est bien dans le ton de l'image proposée, et le texte s'est hissé sur la 3ème marche de mon podium ; pourtant, je trouve en général que l'idée de décrire un rêve et que la chute soit le réveil est une solution de facilité.
Rêver de serpents est lourd de symboles pour qui croit à l'interprétation des rêves.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Online

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,516
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Tue 2 May - 15:17 (2017)    Post subject: Cerveau reptilien Reply with quote

Médaille de bronze chez moi. La formule du rêve dévoilé à la fin, qui permet de faire avaler au lecteur les histoires les plus rocambolesques est certes un tantinet éculée. Je m’y attendais un peu. Sans grande originalité, mais fluide et bien écrit.
_________________
La terre est plate ?
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Back to top
Visit poster’s website
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,030
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Tue 2 May - 18:40 (2017)    Post subject: Cerveau reptilien Reply with quote

J'ai été désarçonnée par le hiatus entre le côté très pro, très scientifique de la première partie qui me laissait imaginer un narrateur largement adulte et la chute: le réveil du cauchemar qui m'a donné l'impression que la narrateur était un enfant. Mauvaise lecture, sans doute...
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
K-Lou
Guest

Offline




PostPosted: Wed 3 May - 17:05 (2017)    Post subject: Cerveau reptilien Reply with quote

J’ai beaucoup aimé ce texte même si comme d’autres je trouve qu’au réveil on le voit mal en temps que jeune adulte, le seul petit hic pour moi. Bien que les serpents ne sont pas non plus mes animaux de compagnie préférée mais c’est toujours mieux que les tarentules …
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 22:57 (2019)    Post subject: Cerveau reptilien

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°143 -> Critiques constructives Jeu N°143 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group