forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LES LARMES DE TEVA

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°143 -> Critiques constructives Jeu N°143
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 181
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Mai - 10:07 (2017)    Sujet du message: LES LARMES DE TEVA Répondre en citant

LES LARMES DE TEVA

Nous marchions depuis trois heures sur un chemin caillouteux qui serpentait à travers la forêt luxuriante, bruyante de cris d’oiseaux et de bourdonnements d’insectes. A notre droite, la crête de l’île était dissimulée par les grands arbres qui peuplaient la pente abrupte. A gauche, je pouvais voir par intermittences la surface azur du Pacifique dont les vagues venaient mourir à quelques pieds en contrebas. Je peinais à suivre Ivi, mon guide maori, qui avait noué sa chemise autour de sa taille, dévoilant son dos nu couvert de tatouages en volutes. Je mourais de soif, ma gourde était vide. Au bout d’une longue descente, je le perdis de vue. Une mare transparente s’étendait à mes pieds. Je déposai mon sac et plongeai mon visage dans l’étendue liquide. J’en aspirai une longue gorgée, que je crachai avec dégout ; c’était salé, horriblement amer. J’entendis un rire, juste au-dessus de moi. Ivi, assis sur un rocher, me lança :
« Ce n’est pas bon à boire, c’est un bras de mer ; les larmes de Teva. »
Je vins m’asseoir à son côté, et constatai que nous avions atteint le niveau de la plage. Il me tendit sa gourde. Je bus avidement et le questionnai :
« Teva ? Qui c’est ? »
« Attends un peu, nous arrivons bientôt, en route ! »
Nous longeâmes la plage jusqu’à être dominés par un paysage étonnant : une grande clairière pentue, couverte de fleurs rouge vif, bordée d’un ru qui disparaissait dans le sable de la plage, auquel je m’abreuvai avidement. De l’endroit où le ruisseau quittait la forêt, à mi pente, nous parvenait un bruit de cascade. Nous y montâmes. La cataracte dissimulait une grotte où apparaissait une forme vaguement humaine.
« Voilà Teva, m’annonça Ivi en franchissant la chute, ou ce qu’il en reste ».
Je le suivis. Un tronc se dressait, profondément enraciné dans le sol dur, vaguement sculpté, couvert de coquillages déposés en offrande.
« Et voici son histoire, continua le guide : Maru était la fille du chef de l’île. Son père l’avait promise à Tao, l’homme le plus riche du village, mais elle aimait Teva, un jeune guerrier qui appartenait à une autre tribu. Un jour les deux amants s’enfuirent et le fiancé jaloux se lança à leur poursuite. Ils firent halte ici-même. En voyant Tao sur la plage, tenant un arc à la main, Teva ordonna à Maru de se cacher au fond de la grotte, dissimulée de l’extérieur par la paroi liquide, et il suivit le ruisseau vers le sommet où jaillit la source, en prenant soin d’être bien visible. Il construisit un piège avec des lianes et des branches, et attendit son poursuivant. Il faisait très chaud, Teva avait soif. Il but à la source, si abondamment qu’elle se tarit.
Parvenu à la grotte, Tao vit Maru, qui n’était plus protégée de son regard par la cascade. Elle s’enfuit vers la mer, mais il lui décocha une flèche qui la tua net. Le sang de la jeune fille se répandit sur la clairière, aussitôt des milliers de fleurs rouges y apparurent.
Tao continua sa poursuite et tomba dans le piège. Teva le tua, puis descendit le lit du ruisseau ; arrivé à la grotte, il comprit ce qui s’était passé. Miné par le chagrin et la culpabilité, il ne quitta plus cet endroit. Il pleura une année durant. Il pleura tant que son corps s’assécha et devint un tronc d’arbre sec. Le ruisseau reprit son cours, mais il avait versé tellement de larmes que, depuis ce temps-là, la mer est salée. »
« Voilà une belle légende » dis-je à mon guide.
« Une légende ? Rétorqua Ivi en fronçant les sourcils. C’est la vérité ! »
Je n’osai lui répondre.
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 1 Mai - 10:07 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Armorique
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 808
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Lun 1 Mai - 14:57 (2017)    Sujet du message: LES LARMES DE TEVA Répondre en citant

Mon numéro 1. J'ai beaucoup aimé cette jolie légende bien construite entre mythe et réalité. Belle histoire poétique.
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 740
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Lun 1 Mai - 16:19 (2017)    Sujet du message: LES LARMES DE TEVA Répondre en citant

Très belle légende, j’y ai cru. D’ailleurs, si on me disait maintenant que c’est une transcription et qu’elle n’est pas inventée, je dirais « ben oui, c’est évident ».
Tout est cohérent, tout s’ajuste parfaitement, et tout est très visuel dans la description des paysages, je me voyais marcher dans l’eau et entrer dans la grotte avec le guide maori. Texte forcément sur le podium.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 889
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 2 Mai - 18:47 (2017)    Sujet du message: LES LARMES DE TEVA Répondre en citant

Mon numéro 4: j'ai beaucoup aimé l'originalité de la légende et les belles descriptions que nous offre l'auteur. Et en effet, Silicate, cette belle histoire est si bien menée qu'on aurait plaisir à y croire.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 747
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 2 Mai - 21:50 (2017)    Sujet du message: LES LARMES DE TEVA Répondre en citant

Très belle légende, mais j'ai préféré des textes avec plus de punch.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 972
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 3 Mai - 11:37 (2017)    Sujet du message: LES LARMES DE TEVA Répondre en citant

Mon n° 3. Une belle légende très bien racontée, par laquelle je me suis laissé bercer. C'est fluide, bien écrit, tendre... Smile
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
K-Lou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 3 Mai - 17:09 (2017)    Sujet du message: LES LARMES DE TEVA Répondre en citant

Le texte très bien écrit mais j’ai préféré porter mon choix sur les histoires un peu plus dynamiques.
Revenir en haut
Madelicea
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2015
Messages: 112
Localisation: pas trés loin de Lyon
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鷄 Coq

MessagePosté le: Ven 5 Mai - 18:11 (2017)    Sujet du message: LES LARMES DE TEVA Répondre en citant

Jolie légende tendre et poétique ???
On a quand même un type qui tue la femme avec qui il est censé se marier parce qu'il préfère la voir morte plutôt qu'heureuse avec un autre et un autre type, assez couillon pour dévoiler la cachette qu'il avait lui-même indiqué à sa chérie et qui finalement tue un homme ! Poétique et tendre, vous avez dit ?

Bon, en fait, je pinaille. Je sais bien que les légendes sont souvent tragiques.
J'ai trouvé que c'était super bien écrit et vivant et coloré. Très plaisant à lire en réalité.
PS : j'ai relu 2 fois parce que je ne voyais pas comment tu avais évité le mot interdit ! Bien joué.
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 650
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Sam 6 Mai - 00:22 (2017)    Sujet du message: LES LARMES DE TEVA Répondre en citant

On comprend que cette légende se situe quelque part en Polynésie, à cause des prénoms des personnages et de l'emploi du mot maori, mais j'ai regretté que l'évocation des paysages, de la faune, de la flore restent trop vagues(le chemin caillouteux, la crête de l'île, les arbres qui ne sont ni nommés ni décrits, les oiseaux dont on ignore tout, la plage, la mare...pourraient se situer dans n'importe quelle île ) Les détails typiquement "polynésiens" se limitent à quelques clichés: la forêt luxuriante, l'azur du Pacifique, les tatouages... sans que l'ensemble soit véritablement imprégné de la couleur locale que l'on s'attend à découvrir en toile de fond d'une légende dont les personnages et les schémas sont le plus souvent interchangeables. Ainsi, Alain, la lecture de cette histoire au récit cependant bien mené, m'a donné une légère impression de frustration... Mais ce n'est que M.T.H.A. Confused
Revenir en haut
Mariam
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2016
Messages: 114
Localisation: Perpignan
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 8 Mai - 10:25 (2017)    Sujet du message: LES LARMES DE TEVA Répondre en citant

J'y crois, sacrément!
Je marche sur ce chemin, d'ici ou de là-bas ...
Toutes les évocations sont pour moi autant de visas pour des voyages en liberté.
Désormais,
je porte un autre regard sur
les roses,
les coquelicots,
l'océan ...
je vais ressentir des sensations nouvelles en me baignant dans mer,
le sel a une autre saveur ...

Merci pour ce voyage et ses rencontres.
_________________
Il reste toujours un parfum à la main qui donne des roses... (Confucius)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:59 (2017)    Sujet du message: LES LARMES DE TEVA

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°143 -> Critiques constructives Jeu N°143 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com