forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chaos

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°143 -> Critiques constructives Jeu N°143
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mariam
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2016
Messages: 108
Localisation: Perpignan
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 1 Mai - 08:46 (2017)    Sujet du message: Chaos Répondre en citant

Chaos


La vie était belle et paisible en cette contrée lointaine jusqu'au jour où, chacun s'en souvient, les villageois refusèrent d'offrir à boire à un étranger en haillons, lui demandant de passer son chemin. L'homme s'approcha de la fontaine, fut chassé à jets de pierres, lança un regard de braise et se dirigea vers la montagne. Et c'est ainsi que l'obscurité se fit dans le village, la fontaine se tarit. Ils connurent la faim et la soif.
Beaucoup sont partis à sa recherche avec des lances, des arcs et des flèches. Personne n'en revint jamais.
Le sage explique que le salut arrivera le moment venu.
Une petite fille prénommée « Éclat de lumière » part à son tour sans en rien dire à personne, ils sont tous bien trop occupés à pleurer sur leur sort !
Elle se dirige vers la montagne, laisse envoler sa voix au firmament, et raconte l'histoire de l'homme au regard de braise. Elle se souvient des paroles de sa grand-mère partie au royaume magique d'où nul ne revient jamais. Ses mots appellent la puissance, la noblesse du cœur, la pureté, la beauté féerique.
Et c'est ainsi qu'une licorne traverse le rideau aux coulures de plomb en fusion, galope parmi des corps que la sève de la vie a cessé d'irriguer. Seuls des ossements, des chairs desséchées gisant dans la nuit témoignent d'une vie passée.
Sous le martellement de ses sabots, le sol lâche un nuage opaque de poussière à l'odeur âcre, se fissure jusqu'aux entrailles de la terre, s'effondre, s'ébranle, libérant les parois de la caverne sombre, à l’atmosphère chaude et humide, suintante de gouttes de sang.
Un monstre est tapi dans la puanteur de ce marais stagnant. Il détient la lumière dans ses écailles engluées de vase. Seule l'obscurité trône dans ce glauque glacial, opaque, à la recherche de reflets de braise dans son regard devenu trouble.
La licorne se cabre, piaffe, tête relevée et gorge dégagée, ses hennissements emplissent la grotte de résonances et soudain la bête immonde se dresse face à elle, menaçante, terrifiante. Dans un déploiement de tous ses tentacules visqueux, elle fouette l'espace de ses cinglantes zébrures et cherche à happer l'éclair d'argent.
Avec légèreté, la licorne esquive dans une danse improvisée, s'éclipse pour se mettre hors d'atteinte observe à la recherche du point de vulnérabilité. De sa corne torsadée, elle pourfend la bête entre les deux écailles engluées, juste au-dessus de sa tête. Un bruit sourd dans un soupir s’exhale de la grotte, le monstre s'abat de tous ses tentacules dans la répugnante fange de son antre.
En cet instant, chaque écaille libère un fluide irisé, l'air se remplit de lumière, d'énergie de braise et
la vase devient liquide amniotique, clair, chaud, en apesanteur.
Dans cette renaissance, les gouttes de rosée apparaissent, se rejoignent. On entend le murmure de la rivière ondulante, elle invite à un bain de pureté dans une nudité innocente, chacun se mire et cherche son écho dans les regards avec pudeur.
Les sources jaillissent des rivières souterraines, convergent en torrents dans les montagnes, se lâchent dans la fraîcheur en une cascade bouillonnante de vie, plonge à travers la grotte dans les profondeurs de l'océan
où tout va,
s'en va,
et s'en retourne,
dans la fluidité.
_________________
Il reste toujours un parfum à la main qui donne des roses... (Confucius)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 1 Mai - 08:46 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 737
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Lun 1 Mai - 14:55 (2017)    Sujet du message: Chaos Répondre en citant

Cette histoire merveilleuse a un bon potentiel. Il y a de belles idées et de belles tournures de phrases pleines de poésie. J'ai été gênée par le changement de temps. Ce conte devrait , à mon avis, rester au passé du début à la fin. Je n'ai pas bien compris ce qu'était devenue la petite fille du début... En reprenant quelques phrases afin de les rendre plus limpides je pense que ce texte serait excellent.
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 657
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Lun 1 Mai - 16:23 (2017)    Sujet du message: Chaos Répondre en citant

J’avais trouvé que ça commençait bien, avec l’histoire de l’étranger à qui l’on avait refusé de l’eau et qui se vengerait des villageois.
Mais que le texte commence au passé et continue au présent, ça ne va pas.

Il y a des choses que je n’ai pas très bien comprises : est-ce que le monstre puant à écailles et tentacules est l’étranger du début ? Dans ce cas j’aurais aimé en savoir plus sur lui, savoir ce qu’il était, pourquoi (ou comment) il s’était transformé.
Et je me suis demandé si l’on parlait du même endroit quand il y a d’abord là où sont partis ceux qui cherchaient l’étranger et d’où «personne n'en revint jamais » et ensuite là où est partie la grand-mère «au royaume magique d'où nul ne revient jamais ».

J’ai trouvé dommage aussi que la petite fille n’ait pas d’autre rôle que de faire venir la licorne, on ne sait plus rien d’elle ensuite, j’aurais aimé qu’elle ait un rôle plus important, surtout avec le nom qu’elle a. En fait j’aurais bien aimé que ce soit elle qui fasse revenir l’eau (tiens, c'est drôle, ça me fait penser à Kirikou !).
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 159
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 1 Mai - 21:57 (2017)    Sujet du message: Chaos Répondre en citant

Stylé ! Du style, il y en a. C’est la qualité de ce texte, très descriptif, soutenu par une pléthore d’adjectifs qui le font baigner dans une atmosphère épaisse évoquant pour moi le peu que j’ai lu de Lovecraft et le peu que je connais de Tolkien. C’est très en phase avec l’image, avec son aspect glauque et fantastique.
J’ai été dérouté par les changements de temps, et par la fin bizarre que j’attendais plus nette, comme une conclusion à une histoire un peu décousue qui ne demandait qu’un réassemblage, en forme de morale ou de résumé. Oui, le titre est bien choisi !
Quand on dit : « La critique est aisée »… Eh bien, cette nouvelle est vraiment très difficile à critiquer. J’ai beaucoup de mal à exprimer ce qui me dérange dans cette demi-réussite, qui a recueilli quelques suffrages mérités. Peut-être en le formulant ainsi : des pièces de patchwork finement tissées dont seul pêche l’assemblage.
En finale, j’ai préféré la forme au fond. Ou plutôt j’aurais souhaité une plus grande cohérence entre l’une et l’autre, davantage de fluidité ; dont il est, je le reconnais difficile d’imprégner un texte si ambitieux, et dans un si petit format.
Remarque : une petite faute : « Les sources jaillissent des rivières…, plongeNT ».
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MamLéa
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 643
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 2 Mai - 21:54 (2017)    Sujet du message: Chaos Répondre en citant

Je n'ai pas de critique particulière à faire sur ce texte -assez proche de celui d'Alain Kotsov- qui n'a pas retenu mes suffrages.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
K-Lou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 3 Mai - 17:13 (2017)    Sujet du message: Chaos Répondre en citant

Je n’ai pas non plus de critiques particulières avancées, le texte ne m’a tout simplement pas accroché.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 826
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Jeu 4 Mai - 16:58 (2017)    Sujet du message: Chaos Répondre en citant

Mon N°2. J'ai aimé l'atmosphère très poétique de ce conte merveilleux, et je le reconnais, nimbé de mystère, ce qui ne m'a pas gênée le moins du monde.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Mariam
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2016
Messages: 108
Localisation: Perpignan
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 8 Mai - 10:04 (2017)    Sujet du message: Chaos Répondre en citant

Sentiments de rejet, manque, refus de communication et autres engendrent colère, haine, révèlent la noirceur ...
L'étranger a voulu se venger, il a confisqué la lumière.
En décidant de punir les villageois, il se plonge lui aussi dans l'obscurité,
chacun devient monstre, bourreau, victime à la fois, englué dans le même piège.
La petite fille a su garder la flamme présente depuis le début des temps, à son tour la transmet à son tour.
À travers la pureté de la licorne,
par sa voix,
elle fait passer le monde de l'obscurantisme, l'ignorance,
à la lumière par la renaissance,
la reconnaissance,
chacun à sa place, bien positionné.

J'ai eu beaucoup de bonheur à écrire ce texte,
merci pour ce sujet
Je reconnais,
j'ai laissé beaucoup de place à l'implicite.

Merci beaucoup pour tous vos commentaires,
pour vos suffrages.






Merci beaucoup pour vos votes,
pour toutes vos paroles
_________________
Il reste toujours un parfum à la main qui donne des roses... (Confucius)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:45 (2017)    Sujet du message: Chaos

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°143 -> Critiques constructives Jeu N°143 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com