forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Marketing littéraire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN ECRITURE -> Edition
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 654
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Jeu 27 Avr - 22:36 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

Parfois je me demande si je suis très naïve ou très ignorante. Je viens de lire un article « les secrets du marketing littéraire » (L’Express du 26/04/17) dont les chiffres m’ont laissée pantoise.

Que les grosses maisons d’édition mettent le paquet sur "le" dernier titre de "leur" auteur (pardon, de leur rente-de-situation-fond-de-commerce), bon, ça, je savais, mais à ce point, je n’imaginais pas.

Il y est question de la sortie du nouveau roman de Marc Lévy. Je vous la fais brève :
« L’accent publicitaire, lui, est mis sur les gares plutôt que sur le métro parisien, trop exclusif, et sur les radios d’autoroute comme 107.7 FM. Pour autant, RTL et Europe 1 ne sont pas en reste, avec des spots de vingt à trente secondes, facturés entre 25 000 et 30 000 euros pour la semaine. »
Je rêve…
Le SMIC en janvier 2017 est à 1480,27 € brut, mais pour un salarié, c’est le net qui compte parce que c’est ce qui lui tombe chaque mois : 1149,07 €.
Pratiquement deux ans de salaire au SMIC pour une semaine de pub radio !
Je continue sur l’affichage :
« Il est incontournable […] L’affichage ne consiste pas seulement à annoncer la parution d’un livre, c’est aussi une sorte d’hameçon qui vise à appâter le lecteur en dévoilant l’originalité du thème. Ça coûte cher, environ 40 000 euros la semaine dans le métro. Mais il s’agit à la fois de toucher le plus grand nombre et de rentabiliser au maximum un auteur déjà installé, de reconquérir son public à chaque nouvelle publication »

Hameçon, appâter, rentabiliser au maximum… (bonjour le vocabulaire !) cette fois, on frise les 3 ans de salaire pour une semaine d’affichage. Au secours…

Je dois bientôt aller à Paris, je sais déjà ce qui m’attend à la gare et dans les couloirs du métro. Pas sûr que je digère bien le petit pain au chocolat que j’aurai mangé dans le train en venant.
(au fait, Short éditions, pour tenir la concurrence, faudrait penser à réparer la borne de lecture de la Gare du Nord. C’est fait ? Oui ? Non ? Je vérifierai)

J’ai même appris un mot nouveau dans l’article : vitrophanie. Je ne connaissais pas. Je cite « terme désignant un autocollant géant posé sur une vitre pour être vu de l’extérieur ; le portrait de Marc Lévy en très grand format trône ainsi depuis début avril sur la façade… » etc.
Ô très cher auteur qui rapporte tant, que le lecteur te vénère et offre son obole en sacrifice à ton effigie (flûte, je fonds un plomb, là, je crois…)

Bon, moi, cet homme, je ne le connais pas, je n’ai jamais rien lu de lui. Pour tout dire, j’ai découvert son nom au cours des jeux sur le forum, avec les charades. Oui, bon, ça va, je suis provinciale, je sais.
Pour faire bonne mesure, je dirai que si une collègue ne m’avait pas passé un jour « un livre génial, super, j’ai adoré, tu vas voir » et dont je ne me souviens plus, ben je ne saurais pas trop non plus qui est Guillaume Musso. Pour lui faire plaisir (à la collègue), j’ai lu son bouquin et pour être honnête, sans déplaisir, mais j’ai cherché le « génial, super » et je ne sais plus du tout ni le titre ni de quoi ça parlait. Vite oublié, quoi.

Bon. Voilà. Et dire que pas plus tard que cet après-midi je me suis réjouie que la campagne Ulule pour les éditions du Caïman (voir le fil qui y est consacré) ait passé la barre de son objectif. Vous imaginez ? 4000 euros. Il suffit de 267 personnes (smicards ou non) qui décident de s’offrir un livre papier, ils sauvent une maison d’édition et ils ont un bouquin dans les mains. Un bouquin qu’ils auront choisi eux-mêmes, je précise.

Il faut rire ou pleurer ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 27 Avr - 22:36 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 918
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 27 Avr - 23:00 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

Silicate a écrit:
Parfois je me demande si je suis très naïve ou très ignorante. Je viens de lire un article « les secrets du marketing littéraire » (L’Express du 26/04/17) dont les chiffres m’ont laissée pantoise.

Que les grosses maisons d’édition mettent le paquet sur "le" dernier titre de "leur" auteur (pardon, de leur rente-de-situation-fond-de-commerce), bon, ça, je savais, mais à ce point, je n’imaginais pas.

Il y est question de la sortie du nouveau roman de Marc Lévy. Je vous la fais brève :
« L’accent publicitaire, lui, est mis sur les gares plutôt que sur le métro parisien, trop exclusif, et sur les radios d’autoroute comme 107.7 FM. Pour autant, RTL et Europe 1 ne sont pas en reste, avec des spots de vingt à trente secondes, facturés entre 25 000 et 30 000 euros pour la semaine. »
Je rêve…
Le SMIC en janvier 2017 est à 1480,27 € brut, mais pour un salarié, c’est le net qui compte parce que c’est ce qui lui tombe chaque mois : 1149,07 €.
Pratiquement deux ans de salaire au SMIC pour une semaine de pub radio !
Je continue sur l’affichage :
« Il est incontournable […] L’affichage ne consiste pas seulement à annoncer la parution d’un livre, c’est aussi une sorte d’hameçon qui vise à appâter le lecteur en dévoilant l’originalité du thème. Ça coûte cher, environ 40 000 euros la semaine dans le métro. Mais il s’agit à la fois de toucher le plus grand nombre et de rentabiliser au maximum un auteur déjà installé, de reconquérir son public à chaque nouvelle publication »

Hameçon, appâter, rentabiliser au maximum… (bonjour le vocabulaire !) cette fois, on frise les 3 ans de salaire pour une semaine d’affichage. Au secours…

Je dois bientôt aller à Paris, je sais déjà ce qui m’attend à la gare et dans les couloirs du métro. Pas sûr que je digère bien le petit pain au chocolat que j’aurai mangé dans le train en venant.
(au fait, Short éditions, pour tenir la concurrence, faudrait penser à réparer la borne de lecture de la Gare du Nord. C’est fait ? Oui ? Non ? Je vérifierai)

J’ai même appris un mot nouveau dans l’article : vitrophanie. Je ne connaissais pas. Je cite « terme désignant un autocollant géant posé sur une vitre pour être vu de l’extérieur ; le portrait de Marc Lévy en très grand format trône ainsi depuis début avril sur la façade… » etc.
Ô très cher auteur qui rapporte tant, que le lecteur te vénère et offre son obole en sacrifice à ton effigie (flûte, je fonds un plomb, là, je crois…)

Bon, moi, cet homme, je ne le connais pas, je n’ai jamais rien lu de lui. Pour tout dire, j’ai découvert son nom au cours des jeux sur le forum, avec les charades. Oui, bon, ça va, je suis provinciale, je sais.
Pour faire bonne mesure, je dirai que si une collègue ne m’avait pas passé un jour « un livre génial, super, j’ai adoré, tu vas voir » et dont je ne me souviens plus, ben je ne saurais pas trop non plus qui est Guillaume Musso. Pour lui faire plaisir (à la collègue), j’ai lu son bouquin et pour être honnête, sans déplaisir, mais j’ai cherché le « génial, super » et je ne sais plus du tout ni le titre ni de quoi ça parlait. Vite oublié, quoi.

Bon. Voilà. Et dire que pas plus tard que cet après-midi je me suis réjouie que la campagne Ulule pour les éditions du Caïman (voir le fil qui y est consacré) ait passé la barre de son objectif. Vous imaginez ? 4000 euros. Il suffit de 267 personnes (smicards ou non) qui décident de s’offrir un livre papier, ils sauvent une maison d’édition et ils ont un bouquin dans les mains. Un bouquin qu’ils auront choisi eux-mêmes, je précise.

Il faut rire ou pleurer ?



Ni rire ni pleurer, juste se dire que si la publicité radio ou par voie d'affichage coûte si cher à l'éditeur, c'est qu'elle lui apporte encore plus ! C'est la loi de l'offre et de la demande, on peut le déplorer mais c'est comme cela que ça fonctionne.
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 820
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Jeu 27 Avr - 23:07 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

Intéressant article, n'est-ce pas ? Qui donne un peu la nausée... tout ce fric...
Mais comme toi, je me réjouis qu'une maison sympathique comme le Caïman qui publie d'excellents bouquins ait réussi grâce à la générosité de ses lecteurs et amis à remonter une pente sur laquelle l'avait fait glisser la faillite d'un diffuseur.
Alors, sourire ! Very Happy
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 654
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Jeu 27 Avr - 23:16 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

Non seulement je déplore mais je désapprouve (ce qui ne changera pas la face du monde, je sais). Et si les "gros" éditeurs se cassaient un peu plus le trognon pour faire découvrir d'autres auteurs ? Quand on a autant d'argent, on peut se permettre de prendre des risques ou je n'ai rien compris ?
D'ailleurs, je crois qu'effectivement tout ça me dépasse.

(edit : mon message s'est télescopé avec le tien, Danielle. Je faisais suite au message de Khéops.)
Revenir en haut
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 918
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 28 Avr - 12:06 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

Silicate a écrit:
Non seulement je déplore mais je désapprouve (ce qui ne changera pas la face du monde, je sais). Et si les "gros" éditeurs se cassaient un peu plus le trognon pour faire découvrir d'autres auteurs ? Quand on a autant d'argent, on peut se permettre de prendre des risques ou je n'ai rien compris ?
D'ailleurs, je crois qu'effectivement tout ça me dépasse.

(edit : mon message s'est télescopé avec le tien, Danielle. Je faisais suite au message de Khéops.)



Que ce soit clair, je ne défends pas les "grosses" maisons d'édition, je fais juste le constat d'une réalité. Bien sûr qu'elles pourraient prendre plus de risques puisqu'elles ont les reins plus solides que les petites maisons. Pourtant, ce sont souvent les petits éditeurs qui les prennent, ces risques et c'est d'ailleurs bien pour cette raison que les auteurs pas connus mais qui ont du talent, trouvent à se faire publier chez eux ! C'est assez paradoxal mais je crois que c'est une différence d'échelle qui produit cela. Le petit éditeur aura peu d'auteurs, qu'il aura choisis et qui feront tourner sa maison tous à peu près à part égale et de façon modeste. Le petit éditeur ne fera donc pas fortune et ce n'est peut-être pas son but non plus. Par contre, il publiera ce qui lui tient à coeur. Pour le gros éditeur, la problématique n'est pas la même, il est à la tête d'une entreprise, avec tout ce que cela comporte, notamment des salariés qu'il faudra payer à la fin du mois. Qu'il cherche donc à rentabiliser les choses ne me semble pas aberrant. Alors, bien sûr, on peut rentabiliser une entreprise de différentes façons et je suis sûre que la politique éditoriale n'est pas partout la même, certains par exemple, font bcp de rééditions, ou tablent sur la publication des auteurs étrangers connus et beaucoup tablent sur des "locomotives", leurs auteurs maison bankable. Chacun sa stratégie et je suis persuadée que même les gros éditeurs peuvent mettre en avant un nouvel auteur pas connu, s'ils croient vraiment en lui. C'est souvent une question de volonté mais la période est instable économiquement et les gens deviennent frileux... Ne désespérons pas Wink
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/


Dernière édition par Khéops le Ven 28 Avr - 12:09 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 654
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Ven 28 Avr - 12:08 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

Khéops a écrit:

Ni rire ni pleurer, juste se dire que si la publicité radio ou par voie d'affichage coûte si cher à l'éditeur, c'est qu'elle lui apporte encore plus !

Je reviens sur ton message, Khéops. Là, je suis entièrement d'accord avec toi. Si les éditeurs étaient des philanthropes ou des mécènes, ça ce saurait. Leur boutique doit tourner, c'est normal.

Khéops a écrit:
C'est la loi de l'offre et de la demande, on peut le déplorer mais c'est comme cela que ça fonctionne.

L'économie n'est pas mon fort, mais je ne pense pas qu'il s'agisse ici de loi de l'offre et de la demande.
Si on me dit par contre qu'il s'agit de "créer de toutes pièces" (je force le trait, j'assume) un désir ou un besoin, je pencherais pour cette option. D'ailleurs, les mots "hameçonner", "appâter", parlent d'eux même.
Je ne dis pas qu'il n'y a pas des bons bouquins dans ces sorties littéraires mises en avant mais j'ai l'impression d'être face à la petite ouverture d'un entonnoir : Vas-y, gobe, avale, c'est ça que tu dois lire, tu dois, tu dois, c'est ce qu'il y a de mieux en ce moment, ne t'inquiète pas, on pense pour toi, parce que si tu ne lis pas ce livre, haro sur toi, ce sera la hooooonte !
Et j'ai juste la réaction opposée, à tourner la tête et fermer le bec pour ne pas être une oie qu'on gave.


Edit : mince, encore un téléscopage de message.
Complétement d'accord avec toi, Khéops, sur ton message d'il y a deux minutes. C'est juste que de mon point de vue de lectrice potentielle, je n'aime pas, d'une part, qu'on me dicte mes lectures et même si c'était (ben oui, si on ne me suggère pas tel ou tel livre, je ne vais pas forcément deviner non plus) je trouve cette débauche de moyens ...euh, je le dis ou je le dis pas ? je le dis : indécente.
(On n'est pas obligé de penser comme moi.)
Revenir en haut
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 918
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 28 Avr - 12:16 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

C'est drôle mais je ne ressens pas cette injonction à lire ceci ou cela. Je lis ce que j'ai envie de lire, que ce soit connu ou pas et si c'est connu et encensé mais que je n'ai pas aimé (bah oui, ça arrive !), je le dis. Je ne me sens pas tenue d'aimer tel ou tel livre parce que la critique en dit du bien. Peut-être que je serai curieuse de lire à force d'en entendre parler, ça oui, ne soyons pas hypocrite, mais si au bout du compte je trouve le livre mauvais, ça ne me fera pas changer d'avis (bien sûr, j'aurai des arguments Smile )
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 654
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Ven 28 Avr - 12:26 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

Ce que tu viens d'écrire, j'aurais pu l'écrire.

Sauf le début "je ne ressens pas cette injonction à lire ceci ou cela" parce que moi, si. Très fort. Ce n'est pas pour ça que je cède aux sirènes mais ça me fait réagir, de façon épidermique, je le concède. En fait, la pub m'agresse... (vous avez un divan quelque part ? c'est pour une introspection... Mr. Green )

J'aimerais avoir plus de détachement... (soupir)
Revenir en haut
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 918
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 28 Avr - 12:45 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

Je n'ai pas de divan mais un canapé d'angle, je t'invite si tu veux ! Mr. Green

Cette discussion est très intéressante, en tout cas, j'aime bien débattre comme ça en toute convivialité Smile
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 654
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Ven 28 Avr - 23:15 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

D'accord avec toi pour l'intérêt de la discussion ; donner son avis, c'est bien, mais gratuitement ça n'a pas grand sens, alors qu'avoir un écho, avec des nuances dans les appréciations, dans ce qu'on ressent, se faire rappeler que les autres ont des sensibilités différentes et peuvent ne pas voir les choses de la même manière, ou du moins sous un angle* différent, moi aussi j'y trouve mon compte.


* J'ai compris ! C'est pour ça que tu as un canapé d'angle ? Il paraît que ça se fait beaucoup, le couch-surfing, si j'ai besoin d'un pied à terre, il faut donc que j'apprenne à négocier les virages, parce que surfer à angle droit sur un canapé, attention les retournements de situation ! Mort de Rire
Revenir en haut
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 918
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 28 Avr - 23:40 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

Laughing

Figure-toi que je n'avais absolument pas pensé à ça ! C'est tout à fait involontaire. Et j'ai vraiment un canapé d'angle Smile
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 820
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Sam 29 Avr - 08:47 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

Je la ressens, moi aussi, cette injonction à lire à l'occasion du battage médiatique autour des prix littéraires de la rentrée, en particulier. Comme si toute personne cultivée se devait absolument de se précipiter sur les ouvrages primés ! Mais cela fait longtemps qu'elle ne me gêne plus et que je passe outre. Il y eut une époque de grâce (ma jeunesse!) où mes cadeaux de Noël étaient en général ces fameux prix littéraires et ils faisaient mon bonheur parce qu'ils étaient vraiment excellents!
Aujourd'hui, j'ai compris que le choix était le plus souvent commercial et si je lis certains de ces ouvrages, c'est sans précipitation, quand je mets la main dessus en médiathèque. Je ne me souviens pas d'avoir été éblouie ces dernières années par un Goncourt,un Renaudot ou autre.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 654
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Dim 30 Avr - 23:29 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire Répondre en citant

Hin, hin ! Devinez qui m'a regardée d'un air narquois de huit mètres carrés et en pas moins de six exemplaires pendant que j'attendais mon train ce soir à la Gare du Nord ? Pas moyen d'y échapper, c'était couru d'avance !
Vous avez dit qui ? Marc Lévy ? Vous n'y êtes pas. C'était à fond la promo sur Guillaume Musso !

Patiente (comme si j'avais le choix) et stoïque, j'ai sorti le recueil de nouvelles que j'avais en cours et je m'y suis plongée en faisant mon indifférente. Et toc !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:37 (2017)    Sujet du message: Marketing littéraire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> COIN ECRITURE -> Edition Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com