forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le fauteuil

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°142 B Printemps des nouvellistes -> Critiques constructives Jeu N°142 B
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Ghostwriter
vocable éloquent

Offline

Joined: 09 Aug 2015
Posts: 29
Localisation: pays des mots
Féminin

PostPosted: Fri 31 Mar - 22:44 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

Le fauteuil


Elle est là dans ce fauteuil, la petite vieille, les rides aux joues, l’œil un peu terne.
Des jours anciens passés là-bas, il lui reste des images ensoleillées.
Le souffle chaud dans le jardin en contrebas, sa peur des sauterelles, ses pieds nus sur le carrelage. La petite dernière qui se cache derrière une porte, son biberon dans une main, son oreiller dans l’autre. Les garçons qui traînent dans la ruelle en pente et regardent passer les filles. Le rire des femmes qui résonne sur les balcons voisins, le temps d’étendre le linge que le soleil viendra bientôt frapper de ses feux.
La petite vieille regarde par la fenêtre. La grisaille s’efface derrière ces clichés en couleurs, images du siècle dernier. Elle est née là-bas, sur cette terre africaine, tout au nord, aux portes du désert. Très loin d’ici. Elle n’est pas malheureuse, juste nostalgique. Souvent, elle raconte sa jeunesse, pauvre mais insouciante, au pays qui était le sien. Elle parle de la plage où elle allait avec ses sœurs, de sa rencontre avec celui qui sera son mari, le grand jeune homme très beau dont elle n’aurait jamais osé rêver. Elle vit comme au premier jour son voyage de noces, de l’autre côté, à Marseille. Son premier voyage en métropole, avant le retour forcé quelques années plus tard.
Pour elle, j’ai rassemblé des cartes postales trouvées çà et là, qui ressemblent à ce qu’elle décrit et je les lui passe sur sa télévision. La première fois, elle n’a pas compris comment sa terre natale pouvait s’afficher entre le journal télévisé et une série. Il avait fallu lui expliquer qu’un petit boîtier permettait le transfert d’un ordinateur à cet écran. Enchantée, elle l’avait tout simplement admis. Moi, je pensais à tout ce chemin parcouru depuis le petit port de pêche où elle était née.
De temps en temps, je lui montre la grand place avec l’esplanade et son kiosque légèrement de biais. Un palmier, les pieds dans le sable, rafraîchit l’espace baigné de lumière, logé entre le bord de mer et l’Hôtel de France. Les façades immaculées lui rappellent la ville blanche, la capitale où elle n’est jamais allée. En s’éloignant de la place, elle empruntait parfois l’avenue la Poste puis passait sous la vieille porte romaine, vestige du peuple conquérant qui l’avait précédée sur ce continent. Elle traversait le square, s’arrêtait sur le banc face au monument du 3è Zouaves, puis entamait la montée vers l’hospice. De là-haut, elle avait une vue imprenable sur le port et la Méditerranée. Encore quelques pas, et elle était chez elle, à l’abri du vent chaud. Dans ses yeux, on lit encore le bonheur d’alors. Elle semble oublier sa chambre aseptisée, les longues années qui la séparent de l’exil, abandon de la seule terre qu’elle ait connue, de ses ancêtres enterrés là-bas.
Quand elle évoque ses souvenirs ensoleillés, on lui demande parfois si elle a grandi à la plage. On lui a même dit qu’elle a eu une jeunesse dorée. Mais elle n’ose pas parler de sa souffrance lorsqu’elle a quitté l’Algérie et tire un trait sur les moqueries de ceux qu’elle appelle « les Français ». Il faut dire que maintenant, on ne sait plus vraiment ce que sont les pieds-noirs.

Elle était là dans ce fauteuil, la petite vieille que j’aimais tant. Hier, elle me faisait un signe de sa faible main et me demandait de prendre soin de sa fille, ma mère.
Aujourd’hui, je pleure ce portrait d’un continent qu’elle m’a tant raconté. Le fauteuil est vide.
Ma grand-mère nous a quittés. Elle aurait eu 100 ans dans un mois.


Last edited by Ghostwriter on Thu 6 Apr - 12:00 (2017); edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 31 Mar - 22:44 (2017)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
ptit lu
Modérateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 7,214
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Sat 1 Apr - 16:06 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

J'ai adoré !!!!!!! L'écriture est belle, sensible et l'histoire m'a touchée.
Back to top
rascasse
Conjonction volubile

Offline

Joined: 01 Nov 2012
Posts: 663
Localisation: Frontignan (34)
Masculin

PostPosted: Sun 2 Apr - 06:18 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

Mon texte vainqueur. Émouvant. J'ai vécu dans ce milieu : sans doute cela a-t-il contribué à me faire chavirer. Et puis naturellement cette règle africaine qu'un aîné à disparaître emporte avec lui d'inestimables trésors.
_________________
J'apprécie tout particulièrement les heures pas encore mais déjà plus
http://ericgohier.e-monsite.com/
Back to top
Visit poster’s website
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Offline

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,544
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Sun 2 Apr - 13:14 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

Mon premier, en phase avec l’avis général. C’est bien écrit, plein d’images et de nostalgie. J’apprécie le choix d’avoir traité de l’exode des Pieds noirs (je pense qu’il faut une majuscule), une histoire bien africaine, qui s’écarte des sentiers battus. Un récit émouvant qui mérite son bon classement.
_________________
La terre est plate ?
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Back to top
Visit poster’s website
Tonina
Conjonction volubile

Offline

Joined: 04 Jun 2010
Posts: 3,565
Localisation: Seine et Marne
Féminin

PostPosted: Sun 2 Apr - 17:33 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

Je n'ai rien à reprocher à ce texte qui est beau et sensible.
Juste une petite chose qui m'a fait un peu tiquer : l’appellation " la petite vieille " pour parler de sa propre grand-mère. Rien de bien constructif !
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,073
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sun 2 Apr - 17:53 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

Mon °2: encore un texte qui m'a séduite par la magie de son style. Une histoire nostalgique, sans pathos. "La petite vieille" ne me choque pa, j'y perçois plutôt une énorme tendresse... retenue !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
Hégésippe
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,456
Localisation: Auderghem
Masculin

PostPosted: Mon 3 Apr - 15:20 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

Un superbe portrait, plein d'émotion, très bien écrit.
Mon n° 2.
Back to top
MamLéa
Modérateur

Online

Joined: 06 Sep 2014
Posts: 4,573
Localisation: Lorraine (54)
Féminin Bélier (21mar-19avr) 鼠 Rat

PostPosted: Mon 3 Apr - 21:27 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

Mon numéro 2, pour l'émotion qui se dégage du texte.
C'est vrai que derrière le terme "Afrique", on tend à oublier les Pieds-noirs.
Petite vieille ne me dérange pas, je trouve au contraire que c'est affectueux.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Back to top
Visit poster’s website
Ghostwriter
vocable éloquent

Offline

Joined: 09 Aug 2015
Posts: 29
Localisation: pays des mots
Féminin

PostPosted: Tue 4 Apr - 10:04 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

Merci pour vos compliments !
Je reconnais ne pas avoir vérifié la majuscule à Pieds-noirs, oups...
Je comprends que l'expression "petite vieille" puisse interroger, pourtant c'est affectueux, oui, comme pour essayer de souligner le décalage entre l'apparence et ce qui est ressenti.
Back to top
Silicate
Conjonction volubile

Online

Joined: 18 Jul 2016
Posts: 2,257
Localisation: Hauts de France
Féminin

PostPosted: Tue 4 Apr - 19:36 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

Je ne cache pas que ce texte a manqué de peu prendre la deuxième place de mon podium. J’ai hésité, pour « préférer » (le mot ne traduit pas exactement mon choix) un autre texte qui tout en parlant de la fin d’une vie, comme celui-là, m’ouvrait une perspective de lendemain avec l’arbre planté.
Mais s’il y avait eu la possibilité de mettre des ex-aequo, alors aucune hésitation à m’emparer du fauteuil de la petite vieille (avec toute l’affection qu’il y a ici dans ce terme) pour le mettre sur un pied d’égalité avec le banc en fromager du vieux tirailleur de Rascasse.
Tout est juste dans ce texte, tout sonne juste, c’est plein d’émotion, c’est imagé, c’est à la fois triste et joyeux, tu devrais revenir ici écrire plus souvent, Ghostwriter !
Back to top
Ghostwriter
vocable éloquent

Offline

Joined: 09 Aug 2015
Posts: 29
Localisation: pays des mots
Féminin

PostPosted: Wed 5 Apr - 11:26 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

Merci Silicate, c'est très gentil ! Je vais essayer de venir écrire régulièrement, promis !
Back to top
Tyu
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Jun 2010
Posts: 1,618

PostPosted: Wed 5 Apr - 16:23 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

C'est le mot "pudeur" qui me vient le premier à l'esprit. Très beau texte qui s'élève doucement contre l'incompréhension et une certaine bêtise... Image très réaliste de la côte algérienne : bien des villes pourraient se reconnaître dans cette description. Il est habile de ne pas avoir donné de nom à celle dont il est question.
Quelques petites remarques : "elle n'aurait jamais osé rêvé " = "réver" n'est pas ici un participe passé mais un infinitif.
Je les lui passe sur sa télévision = "sur son téléviseur" serait préférable
une petite étourderie = lorsqu'elle qu'elle
"tout au nord, aux portes du désert = si cet endroit a les pieds dans l'eau, les portes en question sont à quelques centaines de kilomètres de là...
Je ne considère pas "la petite vieille" comme insultant. De nombreux Algériens désignent leur mère - ou même s'adressent à elle - en employant un mot qui se traduit par "la vieille" et, si nous leur disons que nous trouvons cela péjoratif, ils protestent car ils n'avaient pas du tout l'intention de se moquer et ils ont raison car s'il y a une femme qu'ils vénèrent, c'est bien leur mère...

pied-noir" est écrit avec des minuscules dans mes divers dicos... les Français, les Bretons, les Normands ont une majuscule !
Back to top
Ghostwriter
vocable éloquent

Offline

Joined: 09 Aug 2015
Posts: 29
Localisation: pays des mots
Féminin

PostPosted: Thu 6 Apr - 11:59 (2017)    Post subject: Le fauteuil Reply with quote

Merci pour les coquilles signalées Tyu. Je serai plus attentive la prochaine fois !
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 12:09 (2019)    Post subject: Le fauteuil

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°142 B Printemps des nouvellistes -> Critiques constructives Jeu N°142 B All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group