forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Racines

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°142 A Printemps des poètes -> Critiques constructives Jeu N°142 A
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
rascasse
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2012
Messages: 662
Localisation: Frontignan (34)
Masculin

MessagePosté le: Ven 31 Mar - 21:05 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

Racines




Par un matin mutin d'un automne monotone
Parrain m'a teint la tête pour m'emmener au village.
La terre ocre a sali mon pagne de cretonne
Tels ceux qui, comme moi, marchaient dans son sillage.

Parrain ne souffre pas de notre couleur de peau,
La sienne est plutôt claire comme l'intérieur des mains.
Il nous mène tous au pas, levant haut son drapeau
Et nous force à chanter tout au long du chemin.

Je l'appelle Parrain comme nous l'appelons tous
Mais il n'est pas vraiment quelqu'un de ma famille.
C'est un homme qui parcourt tous les camps de la brousse
Avec de beaux habits et un bâton qui brille.

Ce bâton est magique et sait cracher un feu
Si rapide et si fort qu'il peut ôter la vie.
Mais Parrain est gentil et ne s'en sert que peu
Nous mener au bonheur est bien sa seule envie.

C'est du moins le message qu'il livre à nos parents
En offrant des tissus et des perles de couleur.
De notre proche retour, il se porte garant,
Riches de moult trésors d'inestimable valeur.


Quatre nuits ont passé lorsque devant mes yeux
Se propose un spectacle fort extraordinaire :
Là où meurt la forêt, court un sable soyeux
Vers un lac infini que Parrain nomme la mer.


Des oiseaux inconnus profèrent des menaces
À l'encontre des flots qui roulent leur paresse.
Nous marchons jusqu'à l'heure où le soleil trépasse
Et qu'à nos yeux surpris un village apparaisse.


Un village si grand qu'il en contiendrait mille
Où les cases sont hautes et curieusement rangées
Comme disposées là par une main habile
Pour montrer qu'à cet art nous sommes étrangers.


Notre chemin s'achève vers plus étrange encore :
Construites tout en bois, de gigantesques cases
Reposent sur les eaux par un curieux accord.
Elles dressent vers les cieux leurs arbres en extase.


Des hommes s'en échappent dont je crains le regard.
Leur peau est bien plus pâle que celle de Parrain.
Il s'exprime avec eux, sous nos visages hagards,
Dans une langue inconnue, sans doute celle des marins.


Je comprends tout soudain le malheur qui nous touche.
Les hommes nous rudoient, nous tâtent et nous auscultent
De la plante des pieds jusqu'au fond de la bouche,
Comme des bêtes de somme indignes du moindre culte.


Voilà la nuit en fuite, tout comme notre mentor.
La cale sent la colère, la tristesse et la peur.
De lourds fers à nos pieds ! Vivre, notre seul tort !
Et la chaleur putride de nos corps en torpeur !


Par deux planches disjointes, la terre à l'horizon
S'éloigne lentement, glacée comme un adieu.
Reverrais-je un beau jour le seuil de ma maison ?
Où m'emmènent ces hommes et leur drôle de Dieu ?


Tous les cris et les pleurs ont fini par se taire
Sage raison et folie se disputent l'équilibre.
Et lors qu'un sort injuste me soustrait à ma terre
Ma vie n'est qu'une pensée : vivre… mais vivre libre !
_________________
J'apprécie tout particulièrement les heures pas encore mais déjà plus
http://ericgohier.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 31 Mar - 21:05 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ptit lu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 062
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Sam 1 Avr - 16:01 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

Habituellement, je coince sur les poèmes trop long, mais là... l'histoire m'a accrochée jusqu'au bout !

Je n'ose pas me lancer dans les critiques car je maîtrise assez mal la prosodie... Je laisse la place aux "vrais poètes" comme les nomme Tonina Mr. Green
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 819
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Sam 1 Avr - 18:33 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

Une histoire qui accroche en effet . Je ne suis pas experte en poésie mais j'aime les alexandrins et j'en ai trouvé quelques-uns qui boitaient, ce qui a été un critère pour mon choix. ' Je veux dire par là que certains ont bien 12 pieds si on fait une petite gymnastique à l'oral mais à la lecture, ça ne passe pas. Exemple:. "Parrain m'a teint la tête pour m'emmener au village." Il faut prononcer: Parrain m'a teint la têt' pour m'em'ner au village . Je chipote ?
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
rascasse
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2012
Messages: 662
Localisation: Frontignan (34)
Masculin

MessagePosté le: Sam 1 Avr - 19:08 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

Au pays de Brassens on dit effectivement que c'est un peu chipoter mais je pardonne bien volontiers les chipotailleries car avec l'excellente excuse de la licence poétique le magasin est vaste et la marchandise abondante.
_________________
J'apprécie tout particulièrement les heures pas encore mais déjà plus
http://ericgohier.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mariam
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2016
Messages: 108
Localisation: Perpignan
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Dim 2 Avr - 13:22 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

Souffrances et espoir
_________________
Il reste toujours un parfum à la main qui donne des roses... (Confucius)
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 323
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Dim 2 Avr - 17:49 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

Un joli poème, long mais, là aussi, pour moi, quelques petits problèmes de musicalité qui me l'ont fait écarter du podium.
Revenir en haut
MamLéa
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 629
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Dim 2 Avr - 22:12 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

Un très beau texte sur l'esclavagisme que j'ai trouvé superbement rythmé et dont la longueur est justement une qualité. Ça se lit facilement et m'a fait vibrer.
Mon numéro 1, dès la première lecture, sans hésiter.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hégésippe
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 444
Localisation: Auderghem
Masculin

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 11:00 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

Mêmes remarques que Danielle et Tonina.
Le texte lui-même est superbe, l'émotion est bien présente.
Revenir en haut
rascasse
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2012
Messages: 662
Localisation: Frontignan (34)
Masculin

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 11:18 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

C'est un texte écrit il y a longtemps que j'ai mis en musique... sur des accords blues bien entendu. Promis qu'à l'oral ça passe bien.
_________________
J'apprécie tout particulièrement les heures pas encore mais déjà plus
http://ericgohier.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 819
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 12:53 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

La mise en musique, en effet, ça explique tout !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
MamLéa
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 629
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 14:05 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

On aimerait pouvoir l'écouter...
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 652
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Avr - 22:17 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

rascasse a écrit:
C'est un texte écrit il y a longtemps que j'ai mis en musique... sur des accords blues bien entendu. Promis qu'à l'oral ça passe bien.


C'est vrai que la musique va te permettre de tricher un peu parce que tu vas glisser des syllabes sur deux croches là où normalement tu n'en aurais eue qu'une sur une noire (je parle de musique, on est bien d'accord) si tu te cantonnais aux seuls douze pieds. Dommage qu'à la simple lecture, ça coince.
Mais bon, puisque c'était pour chanter, ça ira donc pour cette fois ! Mr. Green
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 156
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Avr - 15:44 (2017)    Sujet du message: Racines Répondre en citant

Ayant salué la richesse des rimes dans « aux mille collines », je ne peux esquiver un commentaire sur ce poème, où un certain soin a été apporté sur cet aspect. Il semble que ce texte, c’est confirmé par l’auteur, soit fait pour être écouté plutôt que lu en silence. Il y manque la partition, qui ferait passer les élisions de voyelles et les carambolages de consonnes. Sur le fond, on a une belle et triste histoire, avec une progression intelligente qui fait passer le lecteur du point de vue d’un simple villageois qui ne comprend pas ce qui lui arrive à l’événement bien plus général que fut la traite négrière.

Les qualités et le travail qu’il y a derrière sont un peu éclipsés par l’aspect « slam », qui se dégage de la lecture brute, cependant ils sont là.
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:49 (2017)    Sujet du message: Racines

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°142 A Printemps des poètes -> Critiques constructives Jeu N°142 A Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com