forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une ile

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°141 -> Critiques constructives Jeu N°141
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 915
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 11:35 (2017)    Sujet du message: Une ile Répondre en citant

Pour ce texte, j'aimerais des critiques un peu approfondies. J'ai le projet de le faire figurer dans un recueil. Si les CC du jeu ne sont pas l'endroit le plus approprié, je déplacerai mon texte dans l'atelier. Danielle, tu me diras ce qu'il vaut mieux Smile


Allongé sur son lit, les mains sous la nuque, Vincent regarde le plafond. L’ampoule suspendue fait un rond de lumière jaune sur la peinture. Autour, la pénombre. La rumeur sourde de la rue ronronne doucement derrière les vitres fermées. Vincent rêvasse, imagine. La mer, un bateau doucement balancé par la brise, posé tel un oiseau sur la crête des vagues. Un bateau bleu avec une voile blanche, c’est ça. Mais le bleu de la coque se confond avec celui de l’eau. Tout est calme. Vincent tient la barre, les yeux sur l’horizon.
Il lui semble sentir la tiédeur de l’air sur son visage, apercevoir la blondeur du sable de l’île, au loin. Un oiseau, un grand oiseau blanc traverse le ciel, venant caresser de son aile la voile gonflée de vent. Sur l’île, peut-être un palmier au tronc rugueux se dresse contre les nuages. Vincent a hâte d’accoster, d’enfoncer ses pieds dans la chaleur des grains rêches, de les laisser couler entre ses doigts ouverts. Comme ce sera bon !

C’est la carte que lui a envoyée le cousin Max. Il l’a reçue hier, il l’a longuement contemplée, il la connaît par cœur. Il se souvient surtout de l’oiseau, avec ses deux grandes ailes déployées. Être ce marin ou mieux, cet oiseau, s’envoler comme lui vers d’autres horizons. Mais il est là, entre les murs verdâtres de sa chambre, les murs lépreux qui le cernent et qu’il ne quitte presque jamais. Alors il se lève et les poings serrés, s’approche d’une table en formica. Une pile de cartes postales y trône. Il la balaie d’un revers de main rageur, et les cartes s’éparpillent sur le sol poussiéreux. L’une d’elles retient son attention. Une forêt sombre, de grands arbres serrés, un mur de briques rouges, à gauche, au fond. Il la ramasse, l’observe un moment, puis la retourne : « Temps superbe, région magnifique, passons de bonnes vacances. Baisers. A bientôt. Max. »

Encore le cousin Max. Max voyage. Tout le temps. Et il lui envoie toujours des cartes postales. Sur celle-ci, un temple bouddhiste avec ses statues dorées, ses chaussures qui attendent sagement la fin de la prière à l’entrée. Sur celle-là, une rivière serpente au milieu de rochers ronds comme des galets. La fraicheur de l’eau, les senteurs de mousse s’exhalent dans la chambre. Sur cette autre, c’est écrit en allemand. Vincent ne connaît pas l’allemand. Ni l’Allemagne. Peut-être est-ce la Bavière. Des forêts profondes, des châteaux mystérieux. Vincent soupire. Tout le monde imagine ça au sujet de la Bavière. Peut-être un jour ira-t-il vérifier.
Mais lorsqu’il lève les yeux, le mur qui s’écaille lui fait face. Ces lambeaux de peinture sale, comme une peau qui pèle après la brûlure du soleil, se décollent, se détachent, finissent par tomber par terre, laissant nue la chair blafarde de la cloison. Un derme ravagé, scrofuleux, ruiné. Sur le sol, les cartes sont toujours éparpillées. Vincent s’accroupit, les ramasse, ouvre un tiroir de la table et en sort une boite de punaises. Puis, patiemment, il trie les cartes postales et les accroche une à une sur le mur galeux.
Deux heures plus tard, la paroi est recouverte d’îles, de forêts, de châteaux, de montagnes enneigées ou pas, de plages, de ponts, de monuments exotiques, tous les endroits où le cousin Max a voyagé.

Alors, approchant une chaise face à la tapisserie colorée, Vincent s’assoit et regarde. Il imagine, il rêve. Bientôt, il part. Il s’envole, comme l’oiseau blanc. Il voyage à son tour. Il rejoint peut-être le cousin Max là-bas, loin, très loin de sa chambre.
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 8 Mar - 11:35 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 652
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 11:43 (2017)    Sujet du message: Une ile Répondre en citant

Khéops, je te mets mon premier jet, écrit avant les résultats et brut de décoffrage.

"Ça aurait pu être « voyage autour de ma chambre », ou le voyageur immobile. J’ai plutôt pensé aux armoires de bureau sur lesquelles on scotche les cartes des collègues à défaut de savoir où les mettre (dans un tiroir ?). Pas mon genre de déco, mais ça n’engage que moi. Pourtant, dans le décor miteux et la solitude du personnage, voilà un texte qui réussit à rendre les cartes postales de vacances presque poétiques. Mais pas assez pour m’emporter dans l’illusion, ce qui lui a coûté la troisième place. S’il y en avait eu quatre, il l’aurait eue."

Mais pour répondre à ta demande, je vais reprendre la lecture et creuser un peu. A suivre, donc.
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 156
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 14:23 (2017)    Sujet du message: Une ile Répondre en citant

Mon troisième. Un autre voyage imaginaire qui s’appuie sur des objets aussi ordinaires que des cartes postales. C’est bien écrit, et j’ai apprécié l’évolution du style qui fait « décoller » le lecteur ; on part d’un environnement banal, voire sordide, pour aboutir à un univers de couleurs et de paysages, très loin du mur lépreux de la chambre qui est devenu un tableau qui pourrait s’intituler « l’invitation au voyage ».
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MamLéa
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 629
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 14:42 (2017)    Sujet du message: Une ile Répondre en citant

Très joli texte qui a obtenu mes suffrages, en 2ème position.
Je n'aurais pas beaucoup de CC à faire. Lecture très agréable. L'ambiance est bien décrite, le désarroi du personnage qui ne voyagera probablement jamais et le côté minable de son horizon, poignants. Il faudrait peut-être insister davantage sur cette "fatalité" ? à part qu'il envoie valser les cartes, il semble ensuite plutôt résigné à voyager juste en imagination .
Remarque : un bateau doucement balancé par la brise : c'est plutôt la houle qui balance le bateau.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 915
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 16:42 (2017)    Sujet du message: Une ile Répondre en citant

Merci pour vos commentaires, je note précieusement vos remarques Smile (et oui, la houle plutôt que la brise Wink )
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 819
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 21:22 (2017)    Sujet du message: Une ile Répondre en citant

Je crois que ton texte est mieux ici, Khéops, l'atelier souffrant un peu de désaffection. A demain pour un avis circonstancié !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 737
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 21:58 (2017)    Sujet du message: Une ile Répondre en citant

J'ai retenu ce texte dans ma première sélection. Il est bien construit et ce voyage immobile est très bien raconté. Pour davantage de suspense, je changerais la première phrase, à la place de:

Allongé sur son lit, les mains sous la nuque, Vincent regarde le plafond.

je mettrais :

Allongé, les mains sous la nuque, Vincent regarde le ciel.


Ainsi, durant le premier paragraphe, le lecteur ne penserait absolument pas que Vincent est sur son lit dans sa chambre.

La première phrase du second paragraphe :C’est la carte que lui a envoyée le cousin Max., me semble un peu abrupte, je mettrais plutôt :

Dans ces mains il tient la carte envoyée par son cousin Max.

Voilà, pour mes petites réflexions...
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 819
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Jeu 9 Mar - 17:30 (2017)    Sujet du message: Une ile Répondre en citant

J'ai voulu décortiquer ton texte en faisant abstraction du thème imposé: pari impossible, thème brillamment exploité au fil des lignes.

Ceci dit, j'ai peu de choses à proposer pour l'améliorer. Modifier la première phrase en faisant disparaître le lit ne me semble pas d'une grande utilité puisqu'on parle tout de suite après de l'ampoule suspendue au plafond. Où serait-il allongé? Par terre ? Qu'est-ce que ça changerait ?
Dans ce 1er §, je supprimerais un des deux doucement en évitant de remplacer l'un des deux par un de ces adverbes en ment aux quels il est vivement conseillé de faire la chasse !n
"L'ampoule fait un rond.": le verbe faire est bien past. Dessine, Accroche ?
Idem pour: "C'est la carte que lui a envoyée le cousin Max." Un peu plat. Soit; il tient la carte, soit il a en mémoire la tête du cousin...

Fraîcheur prend un accent circonflexe.

"Sur cette autre, c'est écrit en allemand": pas très heureux non plus. Au dos de cette autre, le texte est écrit en allemand ?

Sinon, il y a un excellente gradation entre les sentiments du narrateur: on commence avec une part de rêve mêlée de regrets , on enchaîne avec un mouvement de colère et de frustration qu'il parvient finalement à canaliser en trouvant une solution pour oublier le sordide du décor de sa chambre et s'envoler, heureux sur les ailes du rêve.
Sincèrement, je n'ai pas d'autre observation sinon que je me suis demandé pourquoi il ne pouvait pas voyager mais on peut tout imaginer et est-ce vraiment important?
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 915
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 9 Mar - 17:59 (2017)    Sujet du message: Une ile Répondre en citant

Merci Armorique et Danielle, je note aussi vos remarques très judicieuses Smile

S'il vit dans une pauvre chambre aussi lépreuse, c'est peut-être qu'il n'a pas les moyens financiers pour se loger mieux et donc il ne peut pas non plus voyager, c'est ce que je sous-entendais mais peut-être n'est-ce pas assez marqué ? Les cartes postales du cousin Max sont pour lui des bouffées d'oxygène...
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 915
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 9 Mar - 18:14 (2017)    Sujet du message: Une ile Répondre en citant

Sinon, je pense à une chose : il ne peut pas tenir la carte à la main puisqu'il est allongé, les mains sous la nuque. En fait, il pense à cette carte, il la voit parce qu'il la connait par coeur, dans les moindres détails. La description de la carte, qui précède est là pour en témoigner. Et cette carte est le déclencheur qui fait qu'il se lève et balaie la pile d'un revers de main.
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 819
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Jeu 9 Mar - 20:36 (2017)    Sujet du message: Une ile Répondre en citant

Très juste ! Il ne peut pas avoir la carte en main !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:49 (2017)    Sujet du message: Une ile

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°141 -> Critiques constructives Jeu N°141 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com