forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quand il écrit"Voyage"...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°141 -> Critiques constructives Jeu N°141
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 614
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 02:04 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

Quand il écrit « Voyage »...

Quand il écrit « Voyage »
Sur une page blanche,
Des éclats de buccins sonnant à ses oreilles,
Annoncent le retour de galions lourds d'ébène,
De poivre, de safran, de porcelaine et d'or .
Il entend les marins descendant des échelles,
S’élançant sur les quais, légers comme des elfes,
Vers des bouquets de mains alourdies du désir
Qui brûle le regard des femmes dans les ports.


Tous ses mots sur la page
Cisèlent le silence,
Aussi mystérieux que des anges qui passent
Dans les festins servis sur des lins damassés
Quand les oncles lointains reviennent d'Amérique
Et parlent de là-bas avec des voix blasées .

Il se lève soudain,
Pour marcher dans sa chambre
La tête pleine encore
De soie, d'ivoire et d'ambre.
Il aperçoit dehors
Le ciel gris de novembre.
Il se sert du vin noir
Pour larguer les amarres
Et se faire porter par la houle des mots.


Oh ! Partir en voyage sur un très haut navire,
Se frayant un passage dans un fjord reculé,
Entre des blocs bleutés coupés de la banquise
Qui éraflent la nef avant de dériver.

Parcourir à cheval des déserts de pierrailles
En suivant les chemins des conquérants mongols
Et des chasseurs de loups qui franchissent les cols
Pour filer à travers la steppe et les broussailles…

Des termes empruntés aux récits de voyages
Arrivent à grands flots sur ses feuillets noircis,
Fascinants souvenirs qu'il croyait engloutis :
Il se laisse enivrer par l'afflux des images...

Lorsqu'il s'endort enfin grisé de mots sonores
Il se sent receleur de trésors dérobés.

Il rêve qu'il rencontre,
Dans un café désert,
Une femme inconnue,
Au regard de sirène.
Ils boivent du thé vert
Qui embaume la menthe...
Il lui parle longtemps
Des sources des rivières,
De digues submergées aux marées de septembre,
De sentiers s'accrochant aux pentes des volcans
Et de maisons creusées dans les flancs des falaises
Au-dessus de vallées inondées de soleil.

Séduit par son silence, il l'invite au voyage.
Il trouve les mots simples,
Choisis juste pour elle.
Charmée, elle se lève,
La rue sombre les happe...

Ce serait un matin…
Ils marcheraient de front
Sur une longue plage,
Après avoir roulé
Longtemps vers le Levant.
Ils n’auraient pas parlé
Pendant tout le voyage,
Ecoutant la radio,
Station « Manche-Océan ».
Ils auraient entendu
Des chansons en anglais,
Ils auraient fredonné des refrains oubliés
D'où auraient ressurgi un vieux sous-marin jaune
Et des prénoms aimés qui vont très bien ensemble.

Ils iraient sur la digue dans le vent de l’aurore…
Les hôtels seraient vides,
Tous les rideaux baissés,
Les auvents démontés.
Et la mer serait grise
Mais leurs coeurs battraient fort.

Alors ils partiraient vers des terres étranges
Où des pierres se dressent
Au milieu des genêts,
Pour écouter ensemble
De lointaines légendes
Au pied de hautes tours veillant sur les guérets.

Quand il s'éveillerait, il aurait un peu froid.
Et tout en frissonnant, il déploierait pour elle
Un manteau de velours adorné d'hirondelles
Dont les pans voleraient à chacun de ses pas…

Mais elle serait loin,
Pâle muse fragile
Echappée à son rêve,
Envolée vers des îles
Où les mots trop clinquants
Et les clichés faciles
Se trouvent balayés au premier coup de vent.

Il entendrait frapper tant de mots à sa porte
Qu'il les accueillerait dans ses alexandrins
Pour partir à nouveau vers ces pays lointains
Qu'il ne verrait jamais . Mais après tout, qu'importe ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 8 Mar - 02:04 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 654
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 10:29 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

Beau (très) et triste, c’est incontestable, je me suis laissée facilement bercer par le rythme et les images, et je suis très sensible à l’emploi du conditionnel, je l’utilise parfois dans certains de mes textes, parce que je trouve que ça donne un relief et une beauté particulière.
J’ai bien aimé l'opposition entre les rêves que j’appellerais « de légende » (l’or, les galions, l’ébène, le lin damassé…) et celui, sans doute plus profond et beaucoup plus fort, d’une rencontre qui changerait la vie, avec des petites touches de réel attendrissantes (radio Manche Océan, refrain des Beatles).
Mais je ne me sentais pas très « poésie » pour cette fois, j’ai privilégié la prose.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 820
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 12:40 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

Un coup de coeur immédiat: ce texte offre voyage, rêve, illusion, amour, poésie et musique ! Un petit bijou!
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 156
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 14:57 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

J’aime l’alexandrin quand, par la rime, il chante
Mais le trouve bien plat quand elle en est absente.

Janis nous a déjà fait le coup du vers régulier non rimé. C’est pour ça que je l’avais reconnue. Bon, le poème serait magnifique, pour moi, s’il était plus classique. Que voulez-vous ? C’est une question de goût ; et des goûts et des couleurs… C’est comme le rap, le slam, l’art contemporain, ou le lièvre à la royale quand on est allergique au lièvre, ou Marylin Monroe quand on n’apprécie pas la blondeur. Tout ce qui n’est point vers est prose, et inversement ; mais je suis mal à l’aise dans l’entre-deux. Désolé ! Crying or Very sad
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MamLéa
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 634
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 15:00 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

Je suis confuse d'avoir douté de la paternité de ce texte ! L'irrégularité des vers, quelques images bretonnes (tu as dit une fois ne pas laisser ce genre de preuve) ou du moins marines, en sont la cause.
Les images, les mots, leurs agencements sont superbes, pourtant, j'attendais de ce jeu un côté plus narratif que je n'ai pas trouvé. Je n'ai donc pas accroché.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2013
Messages: 469
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 15:18 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

Je me suis faite embarquer dans ce vol pour la destination "voyage" à mon insu.

Très beau texte, très évocateur et belles images.
Bravo !
_________________
Rien à dire, tout à écrire...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 614
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 17:40 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

J'ai lu avec plaisir vos appréciations ainsi que vos critiques auxquelles je m'attendais pour certaines d'entre elles. Je savais qu'en mélangeant poésie régulière et poésie libérée (ou libre?... Je ne sais jamais quel terme il faut employer...)je ne convaincrais pas les amateurs de poésie classique. mais dans ce texte j'ai justement voulu opposer les images plus convenues, plus travaillées, qui s'expriment à travers les vers classiques et les émotions plus vraies qui se disent avec des mots plus simples et une musique moins attendue. ( Et j'ai vu que Silicate avait tout de suite compris mes intentions...)
Quand j'ai relu ce texte après l'avoir envoyé, j'ai vu "qu'il y avait des détails que..." j'aurais pu améliorer( dans le genre, supprimer certains hiatus, éviter des terminaisons en ées au milieu des alexandrins que j'aurais pu m'appliquer davantage à faire rimer... )Mais, bon... j'ai été un peu prise par le temps. Et j'ai été contente d'avoir réussi, avant la date limite, à caser dans ce texte l'histoire que j'avais envie d'y raconter.
Merci a toutes celles et ceux qui ont apprécié ce poème "métissé" qu'ils l'aient retenu dans leurs votes ou pas. Et merci aussi à Sophax qui a proposé ce sujet très "inspirant" pour ceux qui ont participé.
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 737
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 21:31 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

Mon numéro 2. J'ai beaucoup apprécié ce poème qui se rapprochait de la prose par son côté peu classique, ce qui, de mon point de vue, lui a permis d'être en concurrence totale avec les textes en prose. Je ne sais pas si je suis bien claire...
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 918
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 8 Mar - 22:59 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

D'habitude, je ne vote pas pour les poèmes dans le cadre des jeux d'écriture, d'une part parce que j'estime qu'ils ne peuvent pas concourir sur un même pied d'égalité avec les nouvelles (les critères de jugement ne sont pas les mêmes), d'autre part parce que je préfère la nouvelle à la poésie. Mais ici, j'ai fait une exception parce que ce poème m'a vraiment fait voyager avec ses mots. Il est très évocateurs et j'ai aimé, contrairement à d'autres, le mélange des genres. Le seul bémol que j'émettrais c'est qu'il a des longueurs, il se délaye un peu par moment, c'est dommage.
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 614
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 9 Mar - 00:14 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

Merci Armorique et Khéops. je comprends très bien ce que vous avez ressenti en lisant ce "poème" . je me suis assez longuement demandé si je devais écrire ce texte en vers ou bien choisir ce qu'on appelle la prose poétique, dans laquelle on garde les images, le rythme et la musicalité d'un poème, tout en écrivant en prose. Finalement mon texte est un compromis entre les deux, car je n'ai pas vraiment réussi à trancher. Je suis contente que le résultat de mes hésitations vous ait plu malgré ses imperfections.
Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 567

MessagePosté le: Jeu 9 Mar - 11:46 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

Dame Janis, ce n’était pas indispensable de jouer les « noyeuses de poissons » après que j’avais dit qu’un léger doute m’avait saisi quant à la paternité (la maternité ???) de ce texte que d’ailleurs j’ai placé en « 1 ». Quel crédit va-t-on accorder à ta parole après ça ? J’entends d’ici : « Cette Dame Janis ! Une vraie Pénélope, ma chère ! »
J’avais donc qq raisons de douter de ce que ces vers fussent nés de la plume de Dame Janis parce qu’elle nous a habitués à la perfection et que l’on pouvait y dénicher qq imperfections dont, d’ailleurs, elle a parfaitement conscience : hiatus, « le » à la queue leu leu(cisèlent le...)
Je m’interroge à propos du verbe « embaumer » : le dico donne « embaumer un corps », « remplir d’une odeur agréable » : ce bouquet embaume la chambre, « parfumer : ces roses embaument »
Ce verbe est donc intransitif ou il dit quel lieu est embaumé, or ici, la menthe est un moyen, pas un lieu...
qq chose que je n’ai pas aimé : « Il se sert du vin noir/ pour larguer les amarres », ça évoque pour moi une comptine : il se sert du vin rouge /pour que ça bouge, il se sert du vin gris/ pour aller faire pipi.
Voilà, en ce qui concerne les doutes.
Maintenant voyons ce qui les fait oublier...
l’ambiance très janisienne
le mariage des hexa et des alexandrins »
les allusions : le yellow submarine, le tonton Cristobal qui est revenu, « la tête pleine encore » qui évoque la petite musique verlainienne : « ... ma tête toute sonore encore »
charmé par son silence... EVIDEMMENT : IL PARLE TOUT LE TEMPS
se frayer un passage dans un fjord » n’est pas toujours une bonne idée : un fjord étant un cul-de-sac, on a des chances de se retrouver au point de départ
les allitérations : « entre des blocs bleutés coupés de la banquise », c’est somptueux ! 3 « b » dont 2 « bl », on pourrait presque dire 4 « b » puisque le « p » met en marche la même mécanique (occlusive bilabiale) que le « b » et que le seul point qui les oppose est que l’un est sourd et l’autre sonore, je pourrais ajouter la rudesse du k (bloc, banquise)
Je m’arrête BRAVO Yvonne !
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 614
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 9 Mar - 14:16 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

Merci Tyu, d'avoir pris le temps de lire attentivement mon texte et d'en rédiger une longue critique. je sais que rien n'échappe à ton regard aiguisé et que tu repères toujours les points sur lesquels je me suis moi-même parfois interrogée.
Pour "embaumer" je reconnais que son emploi dans " qui embaume la menthe" est considéré comme familier (Dictionnaire culturel de la langue française. Le Robert-Alain Rey) maisc'est une expression que j'ai souvent entendue dans mon entourage et on la trouve chez Roger Martin du Gard "un couloir qui embaume l'encaustique". Donc on considère que cette construction n'est pas fautive. Pour le reste tu as tout à fait raison. Et pour tous les compliments qui suivent tes réserves, merci encore.
Revenir en haut
MamLéa
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 634
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Jeu 9 Mar - 15:34 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

Ton texte gagne à être lu et relu pour dévoiler toutes ses finesses. Il mérite bien sa place en haut du podium, bien qu'il soit difficile de comparer des textes en prose et des vers.
Y aurait-il gagné en "prose poétique" ? Ce n'est pas certain.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
sophax
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2012
Messages: 329
Localisation: Toulon
Masculin

MessagePosté le: Ven 10 Mar - 14:19 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"... Répondre en citant

Beaucoup de choses dites déjà sur ce beau poème.
J'ai tout de suite été séduit par la qualité de l'écriture. Le titre est magnifique. Le deuxième vers me déçoit par contre un peu. Il y a de très belles choses, des changements d'atmosphère, une riche construction et la progression dans le poème est savamment menée. J'ai trouvé la dernière strophe un petit peu décevante cependant et qui aurait mérité un traitement plus approfondie. Mais les thèmes abordés de l'écriture et du rêve comme charpente en réponse au sujet de l'illusion du voyage l'ont fait "dégringoler" sur la deuxième marche de mon podium. Mais un très beau traitement toutefois, un texte qui me fait dire : "J'aurais aimé pouvoir l'écrire."
_________________
Il n'y a pas de chemin, il n'y a que cheminer.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:31 (2017)    Sujet du message: Quand il écrit"Voyage"...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°141 -> Critiques constructives Jeu N°141 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com