forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La fille du squat

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°139 -> Critiques constructives jeu N°139
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 329
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 23:13 (2016)    Sujet du message: La fille du squat Répondre en citant

La fille du squat


Angel fait claquer ses gros godillots sur la route cabossée qui mène au squat. Rick vient de lui confirmer par texto que la plupart des filles présentes la veille au soir l’attendent. « La plupart » grommèle Angel, « si elle n’est pas là, à quoi bon ! » Comment l’identifier ? De son visage, il ne garde aucun souvenir. Il n’est pas prêt d’oublier son parfum mais ce lendemain de fête a des relents de cocktail « gueule de bois-haleine chargée » et il est fort probable qu’elle sente à présent le tabac froid et le Gin plus très tonique ! Le seul espoir d’Angel, c’est la bottine arrachée au pied de sa belle. Des images de la nuit passée valsent dans sa tête ...

La fête ne bat plus son plein. Elle est blottie contre lui, allongée sur le sol du squat transformé en salle de bal, près du feu qui s’endort doucement au creux d’un braséro rouillé. Elle se lève, titube. Il est incapable de la retenir : le marchand de sable est passé au-dessus de lui et des autres mais la poudre blanche répandue ce soir n’a que l’apparence du sable ! Il est dans un état second, comateux, et il ne parvient qu’à s’agripper à une chaussure qui lui reste entre les mains. Cendrillon part en claudiquant entre les mégots, les cadavres de bouteilles et les corps endormis. Il ferme les yeux, se rendort en serrant la bottine contre son ventre...

Quelle drôle de soirée ... et celle qui s’annonce n’est pas moins insolite ! La bottine pointure 35 enfouie dans un sac bat contre son épaule à chacun de ses pas comme pour le rassurer. Oui, c’est grâce à ses petits pieds qu’il va retrouver sa princesse ! Il a envie de croire à ce conte de fée mais si Cendrillon est clouée au lit à cause d’une pneumonie, c’est fichu ! Quelle idée, aussi, de marcher en chaussettes dans la nuit froide ...

Quand Angel pousse la porte du squat, dehors, il fait nuit noire. Le hangar est rempli de filles installées sur des palettes de bois, des tonneaux renversés, des parpaings empilés. Certaines sont assises en tailleur autour du braséro d’où s’échappent quelques flammes maigrichonnes. En voyant son copain arriver, Rick se lève et s’adresse aux filles d’un ton bourru : « Enlevez vot’godasse, nan, pas l’pied droit, le gauche ! ». Les filles s’exécutent de mauvaise grâce, retirent basket, botte, sabot, pataugas, bottine tout en discutant avec la voisine. Angel se rend compte qu’aucune ne se précipite, les joues rouges et le regard brillant. Point de Javotte ou d’Anastasie prête à se couper les orteils pour enfiler la pantoufle ! Il n’a rien d’un prince charmant, c’est un fait, pas même une gueule d’ange. Elles sont là parce que Rick les a appâtées : sans doute leur a-t-il fait miroiter un cocktail explosif ou un peu de poudre blanche.

Angel soupire, sort la bottine de son sac et se déplace de fille en fille. C’est à lui de saisir le pied qu’on ne lui tend pas, de tirer sur la chaussette qui fait des plis, et d’essayer d’enfiler la chaussure. Il peste, sue, s’acharne tandis qu’en face de lui les prétendantes au titre bâillent, s’impatientent. Au bout d’une vingtaine de vaines tentatives, il se décourage.

C’est alors que son portable sonne. Il lâche un pied, la bottine, et répond. C’est elle, il reconnaît sa voix ! Mais comment a-t-elle eu son numéro ? Qu’importe ! Elle lui donne rendez-vous dans un café, une heure plus tard, et il est fou de joie ! Avant de raccrocher, il entend sa princesse lui susurrer « n’oublie pas mon petit soulier » ...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 23:13 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 747
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Ven 30 Déc - 12:07 (2016)    Sujet du message: La fille du squat Répondre en citant

Aucune critique à faire... vu l'excellence.
Ne pouvant faire d'ex æquo, le sort l'a placé en 2 sur mon podium...
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 181
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Ven 30 Déc - 12:57 (2016)    Sujet du message: La fille du squat Répondre en citant

Mon number one, et mon coup de cœur ! Une façon très originale de traiter le sujet. La dernière phrase clôt fort élégamment ce texte, qui serait autant apprécié en dehors du jeu. J’ai un certain goût pour les parodies de contes, et j’ai déjà planché sur celui-là, de façon plus comique. Là, on est dans le glauque, le sordide, dont la puissance de l’écriture renforce les traits. Je suppose que l’idée est venue à l’auteur avec la première phrase proposée : « Sur le long chemin tout blanc de neige blanche.... »

Excellent dans le fond et la forme. Première place amplement méritée.
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dulcie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2016
Messages: 266
Localisation: Canet en Roussillon
Féminin Taureau (20avr-20mai) 猴 Singe

MessagePosté le: Ven 30 Déc - 15:21 (2016)    Sujet du message: La fille du squat Répondre en citant

Mon numéro un !
Comme mes camarades, je ne trouve aucune critique à formuler.
Et puis j'ai un point commun avec cette fille. Oh, un tout petit je te rassure. Nous avons la même pointure Smile
_________________
Il y a certaines paroles qui ne sont d'une vérité profonde qu'une seule fois.
Stefan Zweig - La confusion des sentiments
Revenir en haut
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 889
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Sam 31 Déc - 13:11 (2016)    Sujet du message: La fille du squat Répondre en citant

Mon N°2. Mais à un tout petit poil de mon N°1. Une de ces histoires qui réconfortent, font croire qu'il existe encore de l'amour dans ce monde !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 740
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Dim 1 Jan - 16:45 (2017)    Sujet du message: La fille du squat Répondre en citant

Je crois que cette Cendrillon d’un nouveau genre a fait une quasi unanimité. Je ne me distinguerai pas des autres sur ce point. L’écriture est impeccable. (Ah ! quand je disais, si j’avais seulement le quart de la moitié du quinzième… du talent de Tonina ! Wink )
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 101
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Dim 1 Jan - 20:14 (2017)    Sujet du message: La fille du squat Répondre en citant

Bon, et bien je n'ai pas grand chose à dire de plus... Les copains sont passés avant moi et ont bien résumé l'ensemble. Bravo Tonina, un succès amplement mérité et un texte qui pourrait sans doute être utilisé dans un concours... Rien de bien constructif...
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 329
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Jan - 17:25 (2017)    Sujet du message: La fille du squat Répondre en citant

Merci à vous tous !

Non, Alain, c'est l'histoire du petit soulier qui m'a tout de suite donné l'idée de Cendrillon ! Et j'ai eu envie de m'amuser un peu. Je suis ravie que ce texte vous ait plu !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:57 (2017)    Sujet du message: La fille du squat

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°139 -> Critiques constructives jeu N°139 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com