forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Caller l'orignal

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°139 -> Critiques constructives jeu N°139
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 614
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 13:19 (2016)    Sujet du message: Caller l'orignal Répondre en citant

Caller l'orignal

Jérôme et moi roulons sur le chemin tout blanc de neige blanche le long du Saint-Laurent, vers une maison inconnue. Le chercheur québécois qui nous a accueillis à l'aéroport nous a invités à venir chez lui partager un sanglier à la broche. Invitation insolite. Pierre, notre nouvel ami, s'est entiché de nous en un éclair. Impossible de refuser.
Sur la rive, plusieurs silhouettes d'hommes qui font tourner une broche au-dessus d'un brasero. se découpent sur fond de ciel rouge. Pierre, venu à notre rencontre, me fait entrer dans la maison de bois, plantée au bord du fleuve. Sa femme est là, près du feu qui s'endort doucement. Elle tient un bébé dans ses bras et elle s'avance vers moi en chuchotant : « Le marchand de sable est passé. Tu veux-tu bien le tenir un moment pour que je mette la table ? » Et, le temps de me débarrasser de ma pelisse et de ma chapka, me voilà en train de bercer un nourrisson endormi. Tout en disposant le couvert, elle me parle : « Alors, t'es Anna ?Moi, c'est Sonia. Pierre m'a parlé d'toi. Il est très content qu't'arrives de France pour épauler l'équipe ! »
Sur ce, les hommes entrent, apportant des plats chargés de viande fumante découpée en quartiers. Ils les déposent au chaud sur le fourneau. Et tout le monde s'installe autour de la table dans un bruit de chaises rapprochées. Les verres se remplissent, s'entrechoquent. Les voix sont fortes et les rires sonores. Je ne comprends pas le quart de ce qui se dit, tant le débit est rapide et l'accent de Gaspésie puissant. On place devant moi une assiette pleine de viande dorée et de haricots blancs. Mes lunettes s'embuent. On remplit mon verre de vin rouge… Les présentations ont été faites dans le brouhaha. Je ne sais plus qui est le chasseur, le bûcheron, l'universitaire, le marchand de fourrures, le vétérinaire ou le vendeur de sirop d'érable : ils portent tous la même chemise à carreaux, ils ont les joues cramoisies, le rire facile, la mastication énergique et la descente rapide. Jérôme, installé à l'autre bout de la table, me fait un signe de la main, comme pour m'encourager à tenir le coup. « C'est ton chum ? » me demande alors mon voisin, dont j'ai retenu le prénom, Marius . Carrure de docker, dents étincelantes, yeux vifs, visage avenant... La bouche pleine, j'acquiesce du menton. Peu après, pour être aimable, je me tourne vers lui :« C'est toi le chasseur de sangliers ? » Il me regarde avec des yeux écarquillés. « Moi ? Non!J'chasse pas l'sanglier, mais j'calle l'orignal souvent l'samedi soir.» Ces mots dont je ne comprends pas le sens, il les a prononcés d'une voix forte, de façon à être entendu de tous. La virile tablée éclate de rire, un rire cyclopéen qui secoue les épaules et les panses. Je voudrais n'être jamais venue dans ce lieu si chaleureux au début, mais où je me sens soudain mal à l'aise. Ils se moquent de moi ? Je me lève en faisant tomber ma chaise. Jérôme me regarde, surpris. J'attrape mes vêtements et je sors dans la nuit. J'enrage et je grelotte. Jérôme m'a suivie. « Mais enfin !Anna... Qu'est-ce qui t'a pris?
– J'ai pas compris pourquoi ce chasseur d'orignal s'est moqué de moi.
-Marius ? C'est pas un chasseur d'orignal! C'est l'ingénieur de recherche de l'équipe du labo où tu es affectée. Ton futur boss, quoi ! Il a juste voulu faire une plaisanterie sur sa réputation d'incorrigible fêtard! »

Aujourd'hui, je travaille avec Marius et les expressions québécoises courantes n'ont plus de secret pour moi.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 13:19 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 156
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 14:39 (2016)    Sujet du message: Caller l'orignal Répondre en citant

Une expression québécoise est le point central de ce court récit. Il m’a évidemment fallu faire un tour sur c’te maudjite Gougueule pour en trouver la signification. L’argument m’a paru trop ténu pour en faire une histoire, qui se résume en finale à une confusion faisant croire à la narratrice que son futur boss est un chasseur d’élans. Il y a des fautes de frappe, trop. Ça me semble écrit à la va vite, surtout connaissant l’auteur, que j’ai l’habitude de bien mieux noter.
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MamLéa
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 634
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 15:45 (2016)    Sujet du message: Caller l'orignal Répondre en citant

J'avoue que je n'ai pas eu la curiosité d'aller vérifier la signification du titre (to call = appeler m'ayant suffit), ni compris pourquoi la narratrice se vexait.
Les personnages sont hauts en couleurs et bien campés.
Habituée à davantage de poésie de sa part, j'étais à 1000 lieues d'identifier Janis comme auteur de ce texte.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 654
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 18:25 (2016)    Sujet du message: Caller l'orignal Répondre en citant

Les expressions québécoises m’ayant laissée sur la touche, je suis comme la narratrice Anna, pas trop à l’aise parce qu’il y a des passages qui m’ont échappé. Et là-dessus, Go**le ne m’affichant que des histoires de chasse et d’imitation de bestiau en rut, j’étais vraiment perplexe (et moi qui croyais en plus que les Québecois se faisaient un devoir de ne pas utiliser d’anglicisme, ça ne m’a pas éclairci la chose).
Je suis retournée sur Ggle tout puissant après les premiers commentaires, en me disant que j’avais dû louper quelque chose, mais ce n’est qu’à la troisième page (trop loin pour moi) que j’ai trouvé le double sens de cette expression.
Bon. Je n’ai pas accroché à l’histoire. Ça arrive.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 820
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 19:03 (2016)    Sujet du message: Caller l'orignal Répondre en citant

Mon N°3. Cette pauvre femme perdue dans un monde inconnu où l'on parle un langage inconnu pour elle m' a bien amusée. Une ambiance de fête dépeinte avec talent et humour. Le jeu de mots ne m'a pas posé de problème.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 614
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Ven 30 Déc - 14:18 (2016)    Sujet du message: Caller l'orignal Répondre en citant

Finalement, mon texte n'est pas si mal classé, malgré les reproches qu'on peut lui faire et je suis assez contente d'avoir écrit une histoire qui se tient en 3500 signes après de nombreuses semaines d'interruption dans ma participation aux jeux d'écriture. Alain, tu penses que ce texte a été écrit à la va-vite... Non pas tant que ça...mais c'est que maintenant il me faut de plus en plus de temps pour lire et écrire, et je reconnais que les fautes de frappe échappent à mes yeux défaillants.
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 323
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Jan - 17:07 (2017)    Sujet du message: Caller l'orignal Répondre en citant

Je ne t'ai pas du tout reconnue, Janis. J'ai beaucoup apprécié ce texte ( mon numéro 2 ) à la fois fort ( je pense aux portraits d'hommes bien "carrés" : les voix fortes, les rires sonores, les carrures de docker ) et dépaysant. J'ai aimé cette ambiance chaleureuse et rustique, très bien rendue par les descriptions.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:31 (2017)    Sujet du message: Caller l'orignal

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°139 -> Critiques constructives jeu N°139 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com