forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vertige de la tour

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°138 -> Critiques constructives Jeu N°138
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 658
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Lun 28 Nov - 22:49 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

Vertige de la tour

Et voilà, encore une fois, il court, il galope, et derrière je m’essouffle à vouloir tenir le rythme. C’est son grand défi avec moi, grimper les escaliers quatre à quatre. Quand il était petit, je lui laissais le plaisir de se croire le plus rapide, sautillant sur la même marche pendant qu’il les gravissait une à une. Puis il a grandi et nous avons couru à la même vitesse. Puis il m’a distancé, toujours aussi heureux d’arriver le premier.
— Ouaiiis ! Je t’ai battu, papa !
Et il courait, bondissait, à plus forte raison si l’escalier nous avait menés sur une hauteur à l’air libre. Que de frayeurs m’a-t-il causées ! Je tremble encore au souvenir du jour où il a voulu se pencher du sommet d’un phare.
Le temps a passé. Aujourd’hui, au pied de cette tour observatoire, nous n’avons pas dérogé à notre rituel.
— Comme d’hab’, papa ? le premier en haut ?
— Tu vas voir, ai-je riposté.
Comme si quelques années de plus allaient me laisser à la traîne !

Mais plus nous grimpons, plus une étrange distorsion du réel s’intercale entre l’homme d’âge mûr que je suis et le jeune homme qui m’a défié sur la première marche. À l’arrivée, c’est un enfant qui jubile.
— Battu, papa !
Et il éclate de rire avant de partir comme un fou sur la plate-forme. Il ne s’est rendu compte de rien mais jamais montée ne m’a parue si pénible. Jambes tétanisées par l’effort, bras gourds, je n’aspire qu’à m’appuyer sur la balustrade. Même respirer m’est difficile. Je voudrais bien qu’il arrête de sauter partout, qu’il vienne me rejoindre, que nous regardions ensemble le paysage qui s’offre à nous mais je n’arrive pas à proférer le moindre son.
Je deviens vieux, très vieux, et me découvre avec horreur paralysé et impotent, accroché à cette rambarde comme un vieux lichen grisâtre. Je voudrais crier, appeler mon fils, mais il joue à se rouler par terre, sur le dos, sur le ventre, grisé d’espace, de ciel, de vent. Et il devient petit, si petit, il roule vers les claires-voies entre parapet et plancher, il rit, ferme les yeux et ne voit pas le vide.

L’imminence du danger me lacère, pauvre loque que je suis, racornie, dissoute, impuissante à protéger mon enfant. Le vertige de la terreur me fait perdre pied, je voudrais retenir le temps, revenir en arrière, redescendre les marches, nous retrouver en bas, sur le sol, comme avant, comme hier, comme tout à l’heure, il y a un quart d’heure.
Mais je vacille, la plate-forme vacille, mon fils vacille, il bascule, tombe, la plate-forme s’effondre, m’entraîne, et le temps change de dimension pour me faire éprouver dans l’horreur chaque millième de seconde de la chute fatale.
Un cri déchirant sera mon dernier souvenir, quand nous ne sommes plus, lui et moi, que des os disloqués dans des poutres brisées.

— Papa ! tu as tout fait tomber !
Il proteste, mon fils, et se penche vers le sien, petit bonhomme de deux ans hurlant de désespoir.

Je me redresse, contemple d’un air hébété le sapin qui clignote, les bougies sur la table et l’effondrement à mes pieds d’un amas de bûchettes d’où dépassent deux Playmobil.
Je viens d’échapper à une catastrophe, je me réveille sur un canapé. Maudits pieds qui n’ont pas su se tenir tranquille dans mon sommeil !
Avant que je ne m’assoupisse, le jeune papa et son petit garçon construisaient près de moi une tour avec les Kapla reçus du Père Noël. L’enfant serrait une figurine dans sa main, tout excité.
Et j’entends encore, attendri, mon fils disant au sien :
— Et après, on leur fera faire la course jusqu’en haut.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 28 Nov - 22:49 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 737
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mar 29 Nov - 17:03 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

Mon numéro 2. J'ai beaucoup aimé que la réalité se transforme en rêve où les paroles entendues dans le subconscient du dormeur provoque des émotions qui lui semblent très concrètes .
_________________
Homme sans histoires recherche éditeur pour devenir écrivain. Pierre Dac
Revenir en haut
ptit lu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 073
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Mer 30 Nov - 09:38 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

Belle idée, bien dans le thème et joliment menée. J'ai bien aimé, moi aussi, cette "distorsion du réel". Sur mon podium !
Revenir en haut
Khéops
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 919
Localisation: Villeneuve St Georges
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 30 Nov - 11:10 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé aussi ce texte, mon n° 2. On est bien plongé dans le rêve et le retour à la réalité se fait avec fluidité. J'ai bien aimé le parallèle entre l'enfant du rêve qui oscille entre plusieurs âges, l'adulte qui vieillit et les trois générations du réel, avec le petit garçon. Et puis c'est plutôt bien écrit Smile
_________________
http://ahvousecrivez.blogspot.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 159
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mer 30 Nov - 12:01 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

Mon premier et mon coup de cœur. Estimation apparemment partagée. Il ne s’agit pas, pour moi, dans ce jeu d’écriture, de juger de la seule qualité d’un texte détaché des contraintes, comme si je le lisais dans un recueil « normal », du moins pas seulement, mais aussi de le considérer comme une réponse au thème imposé. Celui-ci est le seul qui tout en collant au sujet, réussit vraiment à paraître naturel ; il pourrait d’ailleurs mériter une publication sans qu’on y fasse allusion au synopsis proposé, dans un... recueil « normal ».

Cette situation abracadabrantesque du fils qui retourne en enfance est ici expliquée de façon claire et sans user d’artifices, on y croit.

Ajoutons que la chute, c’est le cas de le dire, est très bien vue ; le rêve trouve son écho en miniature dans la réalité. La dernière phrase est pertinente. L’écriture est simple, fluide, la lecture agréable ; une réussite !
_________________
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MamLéa
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 2 649
Localisation: Toulois (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 30 Nov - 12:42 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

Aucune critique à faire sur ce texte d'une belle qualité, et qui s'est placé en tête de mon podium dès la première lecture !

Tout simplement : bravo !
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 567

MessagePosté le: Mer 30 Nov - 13:46 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

Après qu'on a achevé la première lecture, il nous paraît évident qu'une impression de mouvement, de dynamisme s'est imposée à nous et l'on a la certitude que le texte qu'on vient de lire appartient bien au genre de la nouvelle : pas un mot de trop ! Mais à quoi tient cette impression ? Un rapide décompte nous renseigne de façon immédiate : voilà un texte débarrassé de "la surabondance de la mauvaise graisse des adjectifs et des adverbes" dirait Gilles Perrault. Mais alors, qu'est-ce qui reste ? Les inévitables outils de la langue, les articles, les conjonctions etc..., bien sûr, et les nombreux noms et verbes : parfois, les verbes représentent 1/4 des mots de la phrase et... certains noms (défi, distorsion, chute, montée, par exemple) qui sont des nominalisations pourraient sans inconvénient être rangés avec les verbes.,
Bref ! Un texte très réussi.
Ah ! Une faute : jamais montée ne m'a parue aussi difficile. >>> paru.
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 323
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Mer 30 Nov - 18:18 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

Mon coup de cœur : un texte intelligent, bien construit, qui réussit à raconter une histoire avec un début et une fin, en peu de signes. La chute est chouette ( celle du texte et celle de la tour en Kapla ! ) et enfin, l'écrite est alerte, bravo !
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 946
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 30 Nov - 22:05 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

Mon n°1 pour toutes les raisons évoquées, au premier rang desquelles fluidité et .... logique, un comble dans un univers onirique. Tout se tient, avec beaucoup de légèreté, et cette chute souriante et quasi anodine offre de jolies perspectives qui (me) parlent de transmission. L'air de rien, elle fait mouche, avec tout le charme de la discrétion.

Oui, vraiment, bravo
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 658
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 23:39 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

A tou(te)s : je suis très touchée de vos avis et critiques. Vraiment. Je tiens sincèrement à vous en remercier.

Vous avez vu dans ce texte bien plus que ce que j'ai songé consciemment à y mettre et je me dis que parfois, (on ne rigole pas, je vous prie) il peut y avoir des phases d'écriture comme un état de grâce.
Ce qui me fait dire ça, c'est que (je l'ai dit, d'ailleurs, je crois) j'ai tout écrit d'un seul jet et tout m'a semblé être à sa place du premier coup. Apparemment, pour vous aussi. Preuve que parfois, ce genre de fulgurance atteint son but, mais je n'en aurais pas eu conscience sans vos retours.
Les retouches que j'ai faites ensuite n'ont été que pour alléger encore des bouts de phrases et rentrer dans la contrainte des 3500 signes.

Un merci particulier à Tyu (mais que les autres n'en prennent pas ombrage) pour son analyse qui tient quasi de la dissection, ce qui n'est pas pour me déplaire car il souligne ce que je cherche à atteindre et je suis contente que ça commence à se voir (depuis le temps que j'y travaille) : j'ai presque réussi à virer les adverbes dont j'abusais il y a encore quelques années et je me suis maintenant attaquée aux adjectifs, ce qui me semble en bonne voie. Surtout si ça commence à devenir une habitude d'écriture (je ne parlerai pas encore d'automatisme).
Je ne sais pas, Tyu, si tu t'es amusé pour de bon à calculer le nombre de verbes dans mes phrases, mais j'aime qu'on me mette sous les yeux des explications claires sur ce qui fait qu'un texte fonctionne ou non.
Et puis, merci pour l’œil de lynx sur les accords de participe (tu n'aurais pas une bonne méthode à me conseiller ? ça fait deux fois que je trébuche là-dessus, des révisions s'imposent.)

PS : ceci n'étant pas un texte à soumettre à la critique, vous me pardonnerez une certaine profusion d'adverbes en -ment dont je constate la présence en début de message et que je laisse... volontairement.



Dernière édition par Silicate le Mar 13 Déc - 18:47 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 10 828
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 2 Déc - 09:30 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

Un texte qui m'a énormément touchée tant les relations père-fils sont bien vues à travers ce rêve et le retour à la réalité. C'est l'énorme tendresse sous-jacente qui me l'a fait classer.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
ailleurs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2014
Messages: 305
Féminin

MessagePosté le: Ven 2 Déc - 12:31 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

Un texte dont la lecture m'a donné beaucoup de plaisir
On voit bien que c'est exprimé dans une langue qui appartient à l'auteur
_________________
"...la vérité et la justice sont souveraines, car elles seules assurent la grandeur des nations...tout peuple qui ne baserait pas sur elles son unique raison d'être, serait aujourd'hui un peuple condamné." Emile Zola
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 658
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Ven 2 Déc - 23:20 (2016)    Sujet du message: Vertige de la tour Répondre en citant

Merci, Danielle et Ailleurs. Je suis ravie que ce texte ait pu vous plaire. Je n'ai pas l'air mais je suis une grande sentimentale, alors quelquefois, la tendresse déborde...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:39 (2017)    Sujet du message: Vertige de la tour

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°138 -> Critiques constructives Jeu N°138 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com