forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un parfum de cannelle

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°136 -> Critiques constructives Jeu N° 136
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 152
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 10:18 (2016)    Sujet du message: Un parfum de cannelle Répondre en citant

Les taloches de M. Leroy parce que je regardais par la fenêtre au lieu d’écouter son bla bla bla, les coups de règle sur les doigts de M. Gillot quand je me trompais en récitant les tables de multiplication, les stations debout au coin quand j’avais somnolé sur ma chaise et les lignes, cent fois à copier : « je ne dois pas bavarder en classe », sans oublier les coups de pied aux fesses de mon père quand je rentrais à la maison, voilà quel a été mon lot quotidien à l’école. C’était il y a bien longtemps, les parents n’en faisaient pas une montagne si les maîtres pratiquaient les châtiments corporels, et ils ne rechignaient pas à en remettre une couche.
Je n’étais ni bête ni paresseux. Simplement, à l’école, je m’ennuyais comme un rat mort. Rester assis à écouter l’enseignant soliloquer, fixer le tableau, aligner des mots, des chiffres sur mes cahiers, apprendre par cœur, tout cela me paraissait vain. J’avais besoin d’action, de me sentir utile. Et je l’avoue, j’avais aussi un petit problème avec l’autorité.
Les plages horaires qui me convenaient étaient donc les récréations ! J’organisais les jeux pour mes copains : piquer un cent mètres, taper dans un ballon, tournoi de billes. J’étais actif et j’étais le chef.
Je n’étais pas sot, ai-je dit. Il suffit de voir le chemin parcouru : parti du bas de l’échelle et aujourd’hui PDG toujours fringant de la chaîne « Délices et Desserts ».
J’ai eu mon certificat d’études – c’était encore quelque chose dans les années 50 – et je suis resté à l’école élémentaire jusqu’à quatorze ans vu qu’on ne me jugeait pas apte à entrer au collège. Je n’en avais aucune envie. Encore du bourrage de crâne ? Des journées à perdre mon temps dans les livres et à gratter du papier ? Attention, je raconte mon vécu, je ne me donne pas en exemple, les temps ont changé.
J’admirais mon père quand il bricolait dans la maison et sautais de joie quand il me laissait lui donner un coup de main. Mais par-dessus tout, j’aimais regarder ma mère s’activer dans sa cuisine : j’étais fasciné par ses mains blanches malaxant la pâte sablée ou feuilletée. Mes mains me démangeaient et je jubilais si elle me permettait de prendre le relais.
J’en viens à ce soir de juillet 1951. Nous fêtions traditionnellement le premier jour des congés de mes parents, l e début d’un repos bien mérité. Mon père avait débouché une bouteille de mousseux, ma mère qui préparait d’ordinaire un entremets m’avait autorisé à confectionner seul une tarte aux pommes. J’y avais mis tout mon cœur, levé à l’aube, pétrissant avec amour, coupant les fruits et les déposant sur la pâte avec délicatesse. J’avais emporté en classe avec moi le parfum de cannelle qui s’échappait du four.
J’ai descendu mes deux verres sous l’œil attendri des parents, celui admiratif de ma jeune sœur. Moi aussi, j’avais quelque chose à fêter. Je devenais un grand, un actif. Dans la journée, j’avais rendu mes livres au maître qui m’avait souhaité bonne chance, dit au-revoir aux copains et bouilli d’impatience en attendant 17h, le moment de quitter l’école. Ce que j’ai fait sans un regret , sans me retourner sur le vieux bâtiment de pierre, sifflotant, caracolant, heureux et fier, les yeux et l’esprit remplis d’un soleil qui n’avait rien à envier à celui de juillet. La semaine suivante, j’allais entrer en apprentissage chez le pâtissier du quartier.
Mon meilleur souvenir scolaire ? Sans aucune hésitation, le jour où j’ai quitté l’école.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 5 Oct - 10:18 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 290
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 12:08 (2016)    Sujet du message: Un parfum de cannelle Répondre en citant

Juste au pied de mon podium. Le texte repose, bien en équilibre, sur la dernière phrase, pleine d’humour, qui lui donne tout son sens. Celles et ceux, ils sont nombreux, pour lesquels l’école était ressentie comme un passage quotidien obligatoire au purgatoire, y retrouvent leurs impressions du moment ; l’ennui, l’attente impatiente de la récréation, des congés. Et pour le narrateur, plus intéressé par les tables de cuisine que de multiplication, la délivrance finale. Ce n’est pas une apologie du cancre, celui-là a réussi par qu’il été animé d’une vraie passion, simplement la scolarité ne lui convenait pas. Que ça n’empêche pas nos jeunes lecteurs de bien travailler à l’école. Même si c’est pénible, ça donne d’énormes atouts dans la vie, on reçoit un jour le salaire de son travail. J’en sais quelque chose…
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 992
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 13:07 (2016)    Sujet du message: Un parfum de cannelle Répondre en citant

Mon numéro 2. J'ai un peu hésité à voter pour ce texte car s'il était tout à fait intéressant il ne racontait pas vraiment un bon souvenir d'école, puisque l'école n'en avait pas laissé au narrateur, mais finalement j'ai considéré que son meilleur souvenir c'était bien le jour où il avait quitté cette école...
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Eyrlis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2012
Messages: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 13:56 (2016)    Sujet du message: Un parfum de cannelle Répondre en citant

Mon n°2 juste derrière mon numéro 1 après beaucoup d'hésitation.
C'est fluide, touchant, plein d'émotion et avec une idée originale pour traiter le sujet de ce départ de l'école qui m'a bien plu.
Le titre est accrocheur et la dernière phrase finit en beauté.
Malgré tout, j'ai tiqué sur quelques petits trucs notamment sur le " Attention, je raconte mon vécu, je ne me donne pas en exemple, les temps ont changé" que je ne trouve pas tellement utile. Il raconte son propre vécu, ses sentiments à une époque donnée. Nulle besoin de ce que j’appellerai "un petit coup de morale" ! Wink

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Revenir en haut
danielle
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 152
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 13:59 (2016)    Sujet du message: Un parfum de cannelle Répondre en citant

On va dire que de la part d'un grand-père, ce n'est pas vraiment anormal de glisser son petit couplet moralisateur... Mr. Green
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Eyrlis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2012
Messages: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mer 5 Oct - 14:07 (2016)    Sujet du message: Un parfum de cannelle Répondre en citant

Tout dépend du caractère du grand-père Wink Et à qui il s'adresse ! Dans un contexte précisé cela aurait pu tout à fait avoir sa place mais du coup plutôt dans un texte plus long Okay
_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 19:40 (2016)    Sujet du message: Un parfum de cannelle Répondre en citant

Un texte au message sympathique, qui rappelle que la passion est un moteur efficace pour pousser vers l'accomplissement, et que ce qui compte surtout est de trouver sa voie. Cela m'a fait songer à cette vieille pub "Guy Degrenne" dans laquelle le petit Guy dessinait dans les marges de ses cahiers: "Ce n'est pas comme ça que vous réussirez dans la vie (...) Il est aujourd'hui le premier" Smile
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 913
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Oct - 17:30 (2016)    Sujet du message: Un parfum de cannelle Répondre en citant

Beau texte qui remet à sa place l’autre forme d’intelligence de ceux qui ne rentrent pas dans la prétendue « norme » français-calcul-cahiers-leçons. Ceux qui ont d’autres qualités qui ne demandent qu’à s’épanouir. Oui, je sais, ce n’est pas vraiment une critique constructive, mais sinon je n’aurais rien à dire : tous les mots sont justes.
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 096
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Dim 9 Oct - 20:14 (2016)    Sujet du message: Un parfum de cannelle Répondre en citant

Mon n°2...
Rien à redire, et une pensée émue à tous les "cancres" qui se révèlent et trouve leur bonheur dans un métier manuel.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:00 (2018)    Sujet du message: Un parfum de cannelle

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°136 -> Critiques constructives Jeu N° 136 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com