forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

A coiffe et à solex

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°135 -> Critiques constructives Jeu N°135
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
rascasse
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2012
Messages: 663
Localisation: Frontignan (34)
Masculin

MessagePosté le: Mer 14 Sep - 15:57 (2016)    Sujet du message: A coiffe et à solex Répondre en citant

[[size=16]b]À coiffe et à solex[/b][/size]


2003. La canicule. Mes premières vraies vacances. À 40 ans. Il était temps… petit navire. Et justement, premières vacances après vingt ans sur un navire de pêche en Méditerranée.
Bon, pas d'atermoiements. Ce n'était pas le bagne. Travail intensif par beau temps. Mais répit l'hiver aux jours de grand vent et de flots toutes lames dehors.
Et puis premières VRAIES vacances parce que deux semaines d'affilée de congés payés. Un bonheur retrouvé en abandonnant celui de la mer qui s'était mis à prendre des allures de cauchemar. Frais en hausse, revenus et cours en baisse. Vases communicants en décapilotade. Tout bien, cons sidérés, si les gens préféraient s'empoissonner avec du poisson d'élevage…
Vraies vacances aussi parce que possibilité de louer un gîte et de se déplacer dans un véhicule fiable. Septembre toutefois parce que dès fin août les tarifs de location entament une cure d'amaigrissement.
Sans oublier la foule… le bruit et l'odeur comme l'avait si justement fait remarquer J.C.
Pas le fils de… l'autre !

Ne manquait plus que la destination.
L'étranger ? Impossible. Pour cause de chien à faire suivre. Un labrador des garrigues, espèce endémique aux landes méridionales, plus Rantanplan que Rintintin. La campagne ? Oui, mais… vous comprenez…
Où alors ? Ben à la mer tiens !
D'accord, dépaysement très moyen mais à convenance de mon fils qui traversait à 17 ans sa période surf, drague et rock'n roll.

La côte Atlantique donc. Partie haute, pour les tempêtes. La Bretagne à y être. Terre de légendes. Arthur, les korrigans, Viviane, Merlin l'Enchanteur. Les landes de bruyères fouettées au sang par les vents océans. Les îles aux dictons maléfiques : Groix, Molène, Sein. Des calvaires. Des ex-voto tapissant les chapelles.
Et puis, pour un marin pêcheur : la référence suprême.
Phares giflés par les vagues, pêche à pied, coefficients de grande marée. Même si la Méditerranée est loin d'adopter cette indulgence qu'on lui prête à bon compte.
Bretagne Sud tout de même parce que si on se méfie des idées reçues on se méfie aussi qu'elles ne le soient cinq sur cinq.

Et les vacances se déroulent. Plutôt plaisantes. À part pour le chien, à booster à l'aspirine pour cause d'entorse, un truc à lui pour qu'aucun autochtone ne remette en cause son côté Rantanplan.
Mais vacances très déprimantes pour le côté breton du climat.
Un jour de pluie en deux semaines. Fractionné en trois brefs épisodes…
Pas de vent. Peu de nuages.
Des sites superbes, des grèves désertes, des délaissés de mer, des chemins côtiers, des cimetières de bateaux, des natifs attachants.
Mais quid de l'ambiance bretonne ?

Brocéliande réduite à un jeu de pistes au cœur d'une forêt privée. Locronan au ciel bleu. La Pointe du Raz déguisé en lac Léman. Crozon verte et fleurie comme l'Aubrac au printemps.
Il y avait tromperie. Duperie sur toute la ligne.
Alors, pour ne pas sombrer dans l'illusion d'être partis en vacances sur la Côte d'Azur, repas dans des crêperies avec bolée de cidre pour faire passer la pilule.
Jusqu'au jour où…
Jusqu'au jour où… !

Expédition à la Pointe de la Torche. LE SPOT. La Mecque des surfeurs bretons. Quelques prouesses dans un océan mollement agité mais houleux par nature. Retraite dans la crêperie locale. En terrasse s'il vous plaît.
Galettes très honnêtes. Café.
Et soudain un mirage !
Qui prend la forme d'un rêve.
Venue d'on ne sait où, une vénérable bretonne sur un Solex, coiffe sur la tête. Impossible d'abandonner du regard ce dinosaure. Cette anthologie monolithique d'une culture bigoudène en voie de désagrégation.
Par son apparition, l'azur du ciel vient soudain de se teindre d'un onirique gris.

Elle s'arrête à l'orée du chemin menant à la Pointe. Cent mètres nous séparent. Solex mis sur béquille. Sacoches ouvertes. Va-et-vient au pied d'une croix où elle dispose…
Va savoir quoi à cette distance !
Aussi. Très vite. Café avalé. Addition. Marche à grands pas vers le mythe.

Plus vieux encore qu'imaginé. Plus beau vu d'aussi près. Coiffe et longs rubans rouges. Costume avec tablier et surplis enrichis de broderies. Doigts secs et noueux. Peau tannée. Et le regard… Bleu acier. Perçant. Presque liquide à force d'osciller entre terre et mer. Une dentellière. Qui vend des napperons.
Comment résister à l'approche ? Entrée en matière peu originale. L'émotion sans doute. Remarque anodine de considération climatique. Basse flatterie sur un ciel que les mauvaises langues prétendent toujours en larmes.
L'œil se fait soudain plus bleu. La pupille s'étrécit. La menace tombe. Plus tranchante qu'un couperet.
– Ne vous y fiez pas… ça ne va pas durer.
Puis le regard survole la mer, glisse vers les nues. Se perd vers d'invisibles horizons. Débute alors l'interminable attente. Que va dire la Pythie ? Quel vieil adage ? Quel proverbe ancestral ? Quelle divination née de la seule scrutation du ciel et des nuages ?
La sentence tombe. Cruelle. Dans le fracas assourdissant des illusions perdues.
– Ils l'ont dit tout à l'heure sur TF1…
_________________
J'apprécie tout particulièrement les heures pas encore mais déjà plus
http://ericgohier.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 14 Sep - 15:57 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 913
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 13:03 (2016)    Sujet du message: A coiffe et à solex Répondre en citant

Est-ce vraiment une critique constructive de dire à l’auteur d’un texte dont la seule première lecture l’a placé d’office sur le podium, qu’on l’a énormément apprécié (le texte, je parle du texte, quoique je ne doute pas de la sympathie que puisse inspirer aussi l’auteur) ?
C’est le style, je crois, qui me plait chez Rascasse. Cette façon de décrire les choses, à coup de phrases brèves, percutantes. Cette façon aussi de faire d’un évènement d’apparence insignifiante (pour nous, mais pas pour lui) une histoire avec son décor, ses personnages, son ambiance, ses couleurs (ah ! l’azur qui se teint d’un gris onirique), ses détails infimes mis en relief, son suspense...
Mon numéro deux après moultes hésitations. Si les mésaventures aéroportuaires dans le Golfe persique l’ont emporté sur les aléas de la météo bretonne, c’est à cause de l’entrée en matière. La première partie sur le pourquoi des premières vraies vacances a retardé un peu trop l’arrivée dans le vif du sujet, pour mon goût.
Revenir en haut
rascasse
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2012
Messages: 663
Localisation: Frontignan (34)
Masculin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 13:24 (2016)    Sujet du message: A coiffe et à solex Répondre en citant

Merci quoi qu'il en soit pour cette si tendre analyse. Je ne veux pas jouer les regretteurs d'hier mais j'aime que chaque élément prenne sa place pour donner du volume au tout. Et tant mieux si parfois je mouche le cœur de cible.
_________________
J'apprécie tout particulièrement les heures pas encore mais déjà plus
http://ericgohier.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 096
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 13:55 (2016)    Sujet du message: A coiffe et à solex Répondre en citant

Texte au pied de mon podium, parce qu'à mon avis, on peut trouver pire comme souvenir que ce décalage entre l'idée que le narrateur se fait de la Bretagne et le fait qu'une Bigoudène folklorique tire ses infos à la télé ! Comme quoi, les clichés sur cette province sont tenaces.
Rien à redire sur le style, plaisant. La Bretagne en septembre, j'aime beaucoup.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1 913
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 13:57 (2016)    Sujet du message: A coiffe et à solex Répondre en citant

Je comprends que tu aies voulu aussi développer les raisons qui t'ont valu tes premières vraies vacances. Sinon, il n'y aurait même pas eu ce souvenir.
Ce que je ressens, c'est que tes années pêche (c'est comme ça que tu les as nommées dans une autre rubrique) sont toujours là, très présentes en toi, très fortes, malgré le choix (l'obligation ?) d'avoir dû y renoncer.
Le lecteur toujours trop pressé ne te tiendra pas rigueur d'y faire allusion, puisque c'est le socle de ton histoire, et que tu nous le donnes à voir avec le même style.
Revenir en haut
rascasse
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2012
Messages: 663
Localisation: Frontignan (34)
Masculin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 14:06 (2016)    Sujet du message: A coiffe et à solex Répondre en citant

Pour info, une dernière vraie frayeur (la xième !) m'a décidé à lâcher ce qui était une passion mais finissait pas coûter plus cher en émotions qu'elle n'en procurait. Quant au cliché, Micheline, il n'est pas question de cela lorsque l'on parle météo aux gens de mer. très souvent, leur vie en dépend et je te promets que leur savoir empirique ne tient pas de la légende. Personnellement, je ne mettais jamais de matériel à l'eau lorsque les fous de Bassan étaient venus à la côte. De mémoire, la houle a toujours été au rendez-vous de même que la neige l'appelait ou que la vision nette des Pyrénées augure de pluie. Trois petits exemples qui ont rendu la réponse de cette bretonne si décevante à mes yeux...
_________________
J'apprécie tout particulièrement les heures pas encore mais déjà plus
http://ericgohier.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 096
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 15:10 (2016)    Sujet du message: A coiffe et à solex Répondre en citant

D'accord avec toi, Eric, mais dans ton histoire, le personnage n'est pas un marin (ils disposent de météos sures et de "signes" avant coureurs, comme effectivement les oiseaux de mer), mais là, il ne s'agit que d'une personne qui vend en costume breton, de la dentelle aux touristes.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
rascasse
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2012
Messages: 663
Localisation: Frontignan (34)
Masculin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 15:35 (2016)    Sujet du message: A coiffe et à solex Répondre en citant

Alors Micheline, c'est que je me suis mal exprimé par texte interposé car cette personne qui devait avoir 80 ans au bas mot présentait tout l'arsenal laissant à supposer qu'elle était vêtue ainsi toute l'année sans nul souci de donner dans la ritournelle folklorique... mais peut-être jouait-elle si bien son jeu que je m'y suis laissé prendre... d'où le malaise ressenti.
_________________
J'apprécie tout particulièrement les heures pas encore mais déjà plus
http://ericgohier.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 17 Sep - 13:26 (2016)    Sujet du message: A coiffe et à solex Répondre en citant

J'ai réellement beaucoup aimé ce texte que je n'ai cependant pas retenu pour les mêmes raisons que Mamléa : il y avait selon moi pire en matière de pire. La notion est certes particulièrement subjective dès lors que ce qui plaît aux uns peut aisément déplaire aux autres : les épinards, la canicule ou que sais-je encore...

Ici, à titre tout personnel, le coup de la bretonne pur jus dont on découvre qu'en fait de sonder le ciel elle tire ses enseignements de la lucarne télévisuelle, ce coup-là, je l'avoue, m'a fait plutôt l'effet d'un gag savoureux et d'un excellent (car marrant) souvenir de vacances !

Ceci mis à part, vrai chouette texte !
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
rascasse
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2012
Messages: 663
Localisation: Frontignan (34)
Masculin

MessagePosté le: Dim 18 Sep - 06:06 (2016)    Sujet du message: A coiffe et à solex Répondre en citant

Merci Valérie pour ton chaleureux commentaire. J'admets complètement le côté subjectif du pire. Je savais que l'aspect dramatique de l'anecdote ferait plus sourire que grincer des dents la plupart des lecteurs. Mais en tant que scrutateur du ciel pour des raisons inhérentes à la profession la remarque de cette vieille dame m'avait inquiété sur le pas que prend l'information pré mâchée sur celle née de l'observation et de l'analyse. L'essentiel de toute manière c'est que le texte ait plu... Merci donc encore une fois pour ton appréciation.
_________________
J'apprécie tout particulièrement les heures pas encore mais déjà plus
http://ericgohier.e-monsite.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:53 (2018)    Sujet du message: A coiffe et à solex

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°135 -> Critiques constructives Jeu N°135 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com