forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'étroiture

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°135 -> Critiques constructives Jeu N°135
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2 010
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Sep - 10:40 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

L’étroiture

J’ai voulu de l’insolite, je suis servie. Pour l’instant, j’en bave et n’en mène pas large mais ce n’est qu’un mauvais moment à passer. Encore faut-il réussir à le passer.
— Ne force pas, tu t’épuises, relâche-toi un peu et … expiiire.
Relâche-toi, dit-il ! Expire, qu’il ajoute ! S’il me restait assez de souffle je dirais que oui, c’est bien l’impression que j’ai. D’expirer. La semaine prochaine, au bureau, ça deviendra : j’ai cru mourir sur place ! avec juste ce qu’il faut d’exagération pour faire frémir et raconter au prix de quels efforts j’ai surmonté l’épreuve. Toute seule, sans l’aide de personne, même pas celle du moniteur. À sa décharge, sauf à m’encourager et attendre, il ne peut pas me sortir de là. Je me suis portée volontaire pour être la première à remonter, les autres en bas doivent flipper rien qu’à me voir mais chacun pour soi. J’essaye de me consoler, je suis en train de donner à mes petits camarades de stage une excellente leçon sur la façon dont il ne faut pas aborder une sortie de puits quand elle se caractérise par une sévère étroiture.
Une sévère étroiture, en spéléologie, c’est choisir de s’enfiler dans un tuyau d’évacuation des eaux de trente-cinq centimètres de diamètre en dépensant huit cents calories minimum dans l’exercice pour s’extraire de l’autre côté. L’effort n’est pas proportionnel à la longueur du passage. Quand l’étroiture est très très sévère, la séance de sauna est offerte gracieusement, paradoxe d’un monde souterrain à 10 C° où on se caille en permanence. Maintenant, pour apprécier pleinement le masochisme de la situation, il faut imaginer que ledit tuyau n’est pas horizontal mais vertical et qu’on est suspendu à une corde. En dessous, dix mètres de vide et aucune prise pour les pieds. La précision de profondeur est superflue, en l’occurrence. Dix mètres ou cent mètres ne changent rien à l’affaire, on a toujours les jambes qui s’agitent de façon aussi inesthétique qu’inefficace pendant que les bras sont coincés dans le resserrement des parois. Tout est dans la façon de s’y prendre.
— Souuuffle. Tu peux essayer de te positionner autrement ? Tu es mal engagée.
Merci, je sais que je suis mal engagée. Pas besoin d’être moniteur pour avoir compris toute seule que j’aurais dû passer un bras en premier.
Descendre, à l’aller, n’a pas posé de problème. C’était étroit, c’est vrai, mais la pesanteur aidant il a suffi de se tortiller un peu. Le tortillage pallie beaucoup la technique au stade de l’initiation. Sur le papier, cette notion de tortillage n’était pas présente mais l’énoncé m’avait fait envie : Spéléologie dans le Vercors, stage 6 jours, niveau débutants, limité à 7 personnes. Encadrement par deux moniteurs de la Fédération Française de Spéléologie.
Des gens confirmés, ça donne confiance. J’ai envoyé mon bulletin d’inscription sur le champ et commencé à rêver d’exploits souterrains d’autant plus mystérieux et impressionnants qu’ils sont invisibles du vulgum pecus.
Le premier jour, de la balade. Grand, large, vaste. Chaotique et caillouteux quand même, parce qu’aller sous terre, ce n’est pas arpenter les couloirs du métro, c’est du sport. J’adore la spéléo.
Tout cela n’était qu’amuse-bouche. Le lendemain, c’est devenu plus étroit. Plus humide, aussi. Franchement boueux, disons. Le tortillage horizontal façon ver de terre est venu d’instinct parce que j’adore la spéléo.
Puis on nous a appris à nous servir du matériel (penser à dire : matos, ça fera plus pro), oui, tous ces trucs métalliques qui pendouillent au baudrier en sonnaillant à chaque pas au point qu’un troupeau de vaches d’alpage avec ses cloches géantes fait moins de bruit que moi équipée. Une fois intégré le maniement du descendeur, des longes et des bloqueurs, on nous a fait confronter théorie et pratique. Les premiers puits, facile ! Un moniteur en bas, l’autre en haut, le frisson de la suspension dans le vide, l’exaltation ! La spéléo, vraiment, j’adore !
— Attention à la corde, écarte-toi un peu, dit la voix pleine de patience au dessus de moi, de l’autre côté de cette p... de n... de D... de s... d’étroiture où s’effilochent les derniers lambeaux de mon enthousiasme.
Parce qu’en plus de faire le pantin, imaginez-vous avec une bougie sur la tête à l’intérieur de votre tuyau. Je le dis pour l’image, en réalité, c’est la flamme de l’éclairage à acétylène qui siffle sur le casque à quelques centimètres de la corde. La corde qui me retient. Et si la corde fond… j’ai dit que dix mètres ou cent mètres de chute, ça ne changeait pas grand-chose ?
Il était dit que je ne devais pas mourir ce jour-là. Il est dit aussi qu’on finit toujours par se sortir d’une étroiture, aussi sévère soit-elle. Dans le pire des cas, quand il ne reste que le squelette, ça passe tout seul… Oh, ça va, je plaisante. Je vous ai dit que j’adorais la spéléo ?
Mais à tout prendre, je crois que je vais revenir à la philatélie.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Sep - 10:40 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 10 Sep - 14:43 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

Sur mon podium, pour le choix judicieux de l'auto-dérision qui permet de rendre d'emblée ce texte sympathique. Et parce qu'il colle assez à mon idée du pire Smile
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 510
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Sam 10 Sep - 18:09 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

Mon N°2. Je ne connais rien à la spéléologie mais ce texte m'a parlé, ou plutôt, je l'ai trouvé très "visuel", un vrai petit film, hilarant, accompagné des commentaires savoureux de la narratrice !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Mariam
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2016
Messages: 141
Localisation: Perpignan
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 10 Sep - 19:23 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

Une découverte pour moi dece monde souterrain, loin des grottes aménagées avec son et lumière.
Se me suis laissée prendre au jeu de cette aventure.
Merci et félicitations
_________________
Il reste toujours un parfum à la main qui donne des roses... (Confucius)
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 605
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Dim 11 Sep - 13:41 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

Un coup de cœur ! Parfois, je me demandais si je devais frémir ou rire ! Un style dynamique, visuel ! Très adapté à cet exercice. Bravo
Revenir en haut
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2 010
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Dim 11 Sep - 18:15 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

Merci à toutes pour vos appréciations.
Si vous vous êtes laissé prendre, si vous avez "vu" la scène, alors tant mieux, j'en suis très contente parce que la difficulté était pour moi de rendre vivante et "compréhensible" (j'ai dû faire attention aux termes que j'employais, qu'ils ne soient pas trop techniques) une chose qui se déroule d'ordinaire à l'abri des regards. Et pour vous faire frémir, Ptit Lu et Thaïs, je dirais qu'il y a des situations en spéléo vraiment, mais vraiment, pires.
Maintenant, même entre spéléos, le pire n'est pas le même pour tout le monde.
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 562
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 16:02 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

Pas loin de mon podium… peut-être parce que la mésaventure qui aurait pu mal tourner est traitée avec (trop d') humour ?
Je t'invite dans les grottes de mon village : on s'y déplace en rampant dans des boyaux étroits, la tête de côté, sinon, le casque ne passe pas ! Et que dire du passage glissant où il faut trouver un appui improbable pour grimper de quelques mètres dans un puits !
Je n'en menais pas large, mais ce fut une excellente et unique expérience. Claustrophobe s'abstenir !
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2 010
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 16:40 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

Pierre-la-Treiche, n'est ce pas ? J'y ai fait mes premiers rampings lorsque j'étais étudiante à Nancy. Je ne sais plus qui nous en avait parlé ; on était trois ou quatre, un week-end, à être restés à la cité U. On a décidé d'y aller faire un tour, même pas peur. Aucun de nous n'avait jamais fait de spéléo, on est parti tel qu'on était, avec des vêtements qui ne craignaient pas trop quand même, et la lampe électrique entre les dents. J'ai adoré de suite.
Aucune notion de ce qu'était une topologie, et absolument aucune idée de l'éventualité, non pas de se perdre, mais de tourner en rond très longtemps avant de retrouver la sortie.
D'ailleurs on ne s'est pas perdu, et une autre fois, on a rencontré des vrais spéléos (la combi, le casque, l'acétylène et tout), d'abord un peu surpris de nous voir, et qui nous ont emmenés avec eux plus loin, dans des passages un peu plus verticaux (je ne me rappelle plus si l'équipement était à l'échelle fixe ou si c'est une qu'ils avaient avec eux). Les passages étaient peut-être un peu plus boueux, aussi.
Oui, il y a quelques galeries bien étroites, mais sèches, dans mon souvenir. Et avec des étoiles de Sion. C'est bien si tu y es allée et si ça t'a plu.
En tout cas, c'est à Pierre-la-Treiche que je me suis tout de suite sentie à l'aise sous terre.
Je n'y suis jamais retournée après avoir quitté Nancy, mais ça reste un bon souvenir. Et si je cherche bien dans mon bazar, je dois avoir quelques diapos qui traînent (parce qu'en plus, on avait pris des photos !)
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 562
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 17:48 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

C'est bien dans ce village. Dangereux de s'y aventurer seul et il y a déjà eu des drames. C'est l'USAN qui encadre les sorties découvertes et les groupes plus confirmés.
Pas d'étoiles de Sion ailleurs qu'à... Sion, mais peut-être quelques pièces de tiges d'encrines ! Rolling Eyes

J'espère que tu as également conservé un bon souvenir de Nancy, j'y ai aussi fait mes études.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2 010
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 18:49 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé Nancy, c'est une ville splendide, même si je n'ai pas eu le temps d'en profiter beaucoup (2 ans), j'étais en IUT à Villers, au Montet, au dessus de la fac de sciences.

Pierre-la-Treiche ou n'importe quelle autre site, avec l'expérience de mes années de spéléo, je suis d'accord, ce n'est jamais à faire seul (seul vraiment seul, je ne parle pas d'un petit groupe comme nous l'étions. Objectivement, aujourd'hui, je dirais que dans notre inexpérience, et au vu d'autres zones karstiques où je me suis aventurée, nous ne courrions pas grand risque. A part ne pas retrouver la sortie tout de suite, mais ça n'a même pas été le cas.).
Pour autant que je me souvienne, il n'y a que très peu de dénivelé, donc pas ou peu de verticales. Pas de puits en tout cas qui atteigne la dizaine de mètres, ou alors des puits ascendants (vers la surface et non vers le fond) ? L'absence de verticales réduit les risques (chute) mais dans ce genre de galeries fossiles, pas très loin de la surface, je verrais bien des risques d'éboulement. Et ça, où qu'on soit, ça craint !

Quant aux étoiles de Sion, les tiges de lis de mer, si si. Pas des quantités, mais quand même, un peu. Après tout, c'était le même océan aussi, à l'époque.
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 562
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 20:38 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

Silicate a écrit:

Quant aux étoiles de Sion, les tiges de lis de mer, si si. Pas des quantités, mais quand même, un peu. Après tout, c'était le même océan aussi, à l'époque.

Bien sûr, sauf qu'on ne les appelle ainsi uniquement sur la colline de Sion, à cause de la légende. Ailleurs, ce sont des éléments de tiges d'encrines. (Parole de géologue ! moi, j'ai étudié à la fac de sciences... à Vandoeuvre.)
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2 010
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Sam 17 Sep - 00:28 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

Géologue, haaaa, intéressant ! Et aller plus encore au cœur même de la roche ne t'as pas tentée ? Tu n'as jamais eu envie de renouveler ailleurs l'expérience dont tu dis que tu l'as trouvée excellente ?
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 562
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Sam 17 Sep - 10:12 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

Silicate a écrit:
Géologue, haaaa, intéressant ! Et aller plus encore au cœur même de la roche ne t'as pas tentée ? Tu n'as jamais eu envie de renouveler ailleurs l'expérience dont tu dis que tu l'as trouvée excellente ?


Non, je me suis spécialisée dans le sol ! Peut-être aurais-je aimé vivre le "Voyage au centre de la terre" ?
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Silicate
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2 010
Localisation: Hauts de France
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Sep - 00:34 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

Voyage au centre de la Terre ! Dans les mêmes pages, de la spéléologie, l'Islande et un volcan Eolien réunis (c'était le Stromboli, je crois, mais il faudrait que je vérifie).
Le rêve, quoi !
J'ai un peu moins accroché aux champignons géants et aux monstres préhistoriques, mais pour le reste, ce que Jules Verne a pu me faire rêver...

Il paraît qu'à Hawaï, on peut faire de la spéléo dans des couloirs de lave solidifiés, la paroi ayant refroidi comme un tube alors que la lave continuait à couler à l'intérieur. Je ne pense pas que ça soit très diversifié en matière de progression, mais ça doit être impressionnant, déjà rien que de se poser la question : euh, au bout, il y a quoi ? Elle est loin la poche magmatique ?
Sinon, il y en a qui font aussi de la spéléo sous glaciaire, mais ça, franchement, il faudrait me payer cher pour y aller. D'ailleurs, non, pas la peine d'insister, je n'irai pas. Trop peur d'une rupture de poche d'eau. Et pourtant, l'eau, en spéléo, est omniprésente (sauf dans les réseaux fossiles, comme Pierre-la-Treiche, par exemple) et les rivières souterraines, j'en ai parcouru quelques unes. Mais sous-glaciaire, brrrrr... (et je ne fais pas allusion au froid).
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 562
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Sep - 14:38 (2016)    Sujet du message: L'étroiture Répondre en citant

Silicate a écrit:
Voyage au centre de la Terre ! Dans les mêmes pages, de la spéléologie, l'Islande et un volcan Eolien réunis (c'était le Stromboli, je crois, mais il faudrait que je vérifie).
Le rêve, quoi !
J'ai un peu moins accroché aux champignons géants et aux monstres préhistoriques, mais pour le reste, ce que Jules Verne a pu me faire rêver...

Il paraît qu'à Hawaï, on peut faire de la spéléo dans des couloirs de lave solidifiés, la paroi ayant refroidi comme un tube alors que la lave continuait à couler à l'intérieur. Je ne pense pas que ça soit très diversifié en matière de progression, mais ça doit être impressionnant, déjà rien que de se poser la question : euh, au bout, il y a quoi ? Elle est loin la poche magmatique ?
Sinon, il y en a qui font aussi de la spéléo sous glaciaire, mais ça, franchement, il faudrait me payer cher pour y aller. D'ailleurs, non, pas la peine d'insister, je n'irai pas. Trop peur d'une rupture de poche d'eau. Et pourtant, l'eau, en spéléo, est omniprésente (sauf dans les réseaux fossiles, comme Pierre-la-Treiche, par exemple) et les rivières souterraines, j'en ai parcouru quelques unes. Mais sous-glaciaire, brrrrr... (et je ne fais pas allusion au froid).


Oui, Jules Verne, c'est le Stromboli. Il m'a fait rêvé dans ma jeunesse !
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:32 (2018)    Sujet du message: L'étroiture

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°135 -> Critiques constructives Jeu N°135 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com