forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

"Quelle heure est-il, madame Cécile ?"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°133 -> Critiques constructives jeu N°133
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 096
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 12:30 (2016)    Sujet du message: "Quelle heure est-il, madame Cécile ?" Répondre en citant

Après avoir lu quelques lignes, et papilloté des yeux sur un polar pourtant passionnant, je m'étais lovée, béate, dans ma couette moelleuse. Bercée par le ronronnement du chat confortablement installé sur mon oreiller. C'est fou le nombre de moutons qu'il y a dans un troupeau, et on a beau les compter plusieurs fois, on ne sait jamais combien il y en a exactement. Je gesticulais dans le lit, tournant tantôt mon côté face, tantôt mon côté pile vers la pleine lune dont les rayons i illuminaient la chambre au travers de la fenêtre grande ouverte. Le radio-réveil affichait parfois des horaires particuliers tels que 01:23 puis 02:02… Je ne parvenais pas à trouver le sommeil. Le marchand de sable avait encore dû faire une livraison de mauvaise qualité.

Avais-je rêvé où la sonnerie du téléphone avait-elle effectivement retenti ? Le réveil affichait 02:20. Je n'avais pas dormi bien longtemps, mais profondément. Le chat avait déserté le lit et la chambre baignait dans le silence. La sonnerie du téléphone résonna, bien réelle cette fois. Un appel en pleine nuit ne pouvait être que de la plus haute importance. Je bondis hors du lit, traversai le couloir "au radar", ayant évité d'allumer la lumière, me cognant au passage le pied dans le chambranle de la porte, et saisis fébrilement l'appareil qui s'excitait sur mon bureau.
Mon :
- Allo !...
… sortit des brumes du sommeil dans lequel j'étais encore à demi plongée.
- Coucou, c'est moi ! t'en as mis du temps à décrocher…
- Qui… "moi" ?
- Ben, moi ! Cécile, quoi !...
Je mentis :
- Ha, oui, je reconnais ta voix, excuse-moi…
J'avais perdu Cécile de vue depuis plusieurs années et je dois reconnaitre que je ne m'attendais pas du tout à un appel de sa part, surtout entre deux et trois heures du matin ! J'avais d'elle le souvenir d'une fille bien gentille, plutôt farfelue et toujours à côté de la plaque, mais surtout dépourvue de cervelle. Le genre "blonde" dont on se moque sans qu'elle comprenne pourquoi.
J'enchaînai :
- Que se passe-t-il ? Que deviens-tu ?
- Tu te souviens de Mike… Il m'a quittée après quelques mois de vie commune. Tu me connais, je suis une fille sensible. J'ai mal supporté la séparation et j'ai fait une grosse déprime… J'ai voulu faire un break…
Je compris que les explications allaient être longues. Résignée, je me blottis dans mon fauteuil, massant mon orteil douloureux d'une main et caressant de l'autre le chat venu se blottir sur mes genoux.
J'avais posé le combiné sur mon bureau et, dans l'ampli, Cécile débitait son monologue. J'écoutais ses explications d'une oreille distraite, sans chercher à l'interrompre.
- … que tu pourrais venir me chercher quand je débarquerai à Roissy. Je n'ai nulle part où aller et j'ai pensé que… le temps de trouver un studio...
Je sursautai. Roissy ! Je commençais à comprendre, éjectai le chat qui s'enfuit en miaulant, pour saisir le combiné dans lequel je balbutiai :
- Mais… t'es où ?
- Je suis à Sydney, à Kingsford Smith airport. Mon avion décolle dans une heure. J'espère que je ne t'ai pas dérangée ?
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 13 Juil - 12:30 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 096
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 12:34 (2016)    Sujet du message: "Quelle heure est-il, madame Cécile ?" Répondre en citant

Impatiente de savoir pourquoi mon texte était nul ! Crying or Very sad

Je ne pense pas avoir fait trop de fautes d’orthographe et de grammaire ?
Pour l'originalité, je n'ai pas été la seule à exploiter le thème du décalage horaire... je veux bien admettre l’absence de piment/poivre ou tout autre épice que vous aimez.

Merci d'avance pour votre franchise.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 152
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 17:49 (2016)    Sujet du message: "Quelle heure est-il, madame Cécile ?" Répondre en citant

Rassure-toi, je n'ai relevé qu'un petit où qui ne méritait pas d'accent !"Avais-je rêvé la sonnerie du téléphone avait-elle effectivement retenti ?" L'ensemble coule bien et l'humour est présent.
Personnellement, ce qui m'a gênée, c'est le côté invraisemblable de l'appel de cette "amie" qui n'a pas l'air d'avoir été une intime et qui ne s'est pas manifestée depuis des années. N'avait-elle pas des parents,des frères et soeurs, des proches à qui demander de venir la chercher et surtout de l'héberger? Même si tu l'as présentée comme une fille écervelée, "toujours à côté de la plaque, j'avoue que ça a un peu freiné mon enthousiasme.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 992
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 19:09 (2016)    Sujet du message: "Quelle heure est-il, madame Cécile ?" Répondre en citant

Ton texte n'est pas nul, loin de là ! Il manque de rythme à mon avis. Le préambule est trop long et ce premier paragraphe inutile puisqu'il n'enrichit pas du tout l'histoire. Tous ces caractères récupérés permettraient ainsi d'avoir une conversation entre les deux femmes beaucoup plus intéressante, avec peut-être des quiproquos par exemple.
Voilà mes idées pour améliorer ta nouvelle. Mais ce ne sont que des suggestions...
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 19:27 (2016)    Sujet du message: "Quelle heure est-il, madame Cécile ?" Répondre en citant

Rien à redire concernant la forme mais, oui, l'invraisemblance. Le fait que les deux femmes n'aient pas été proches, à l'époque où elles se côtoyaient, rend peu probable tout véritable stress de la narratrice. Un coup pareil, perso, je rigole deux minutes, me recouche et me rendors aussi sec.

Je ne sais pas... il aurait fallu qu'elles aient été âmes soeurs, dans leur jeunesse, que la sans-gêne ait été le premier amour du mari de la narratrice. Et qu'elle débarque en mini-short et brassière, parfaitement conservée et bronzée. Je pense que là, j'aurais mieux saisi le ressort dramatique Mr. Green ... ou le côté fun...
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 096
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 19:38 (2016)    Sujet du message: "Quelle heure est-il, madame Cécile ?" Répondre en citant

Merci pour vos suggestions, surtout que j'étais loin des 3500 caractères.

Pour le côté invraisemblable, il me semblent que tous les textes ne le soient pas. Est-ce important ?
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen


Dernière édition par MamLéa le Mer 13 Juil - 20:54 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alain Kotsov
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 290
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 20:04 (2016)    Sujet du message: "Quelle heure est-il, madame Cécile ?" Répondre en citant

Juste au pied de mon podium ; la bulle au général. Méritait beaucoup mieux à mon avis. Bon, s’il y avait une place de plus sur le podium, blabla… Le système de notation, blabla… Il faut faire des choix, blabla…

C’est le décalage horaire, ma première idée, qui a été choisi comme axe de l’histoire. Bonne idée, puisque je l’ai eue aussi, et un(e) autre machiavélique auteur(e) aussi. C’est bien mené, avec humour, gouleyant, et la chute serait surprenante s’il ne s’agissait d’une vraie blonde Mr. Green (là je plaisante). Là, aucun machiavélisme dans le coup de téléphone importun, juste de la bêtise. Les blondes et les jeunes font baisser le niveau ! (TUA !)
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alain Kotsov
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 290
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 20:11 (2016)    Sujet du message: "Quelle heure est-il, madame Cécile ?" Répondre en citant

MamLéa a écrit:
Impatiente de savoir pourquoi mon texte était nul ! Crying or Very sad

Mais ton texte n’est pas NUL ; il n’a marqué aucun point, c’est différent. D’ailleurs aucun texte de cette fournée n’était nul, ni médiocre. Dans chacun d’eux il y avait des qualités, et j’avais très bien noté celui-là. Il a raté mon podium d’un cheveu… blond !
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 096
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 20:57 (2016)    Sujet du message: "Quelle heure est-il, madame Cécile ?" Répondre en citant

Ha... merci ! Tu me rassures... mais juste un peu.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 21:14 (2016)    Sujet du message: "Quelle heure est-il, madame Cécile ?" Répondre en citant

MamLéa a écrit:
Pour le côté invraisemblable, il me semblent que tous les textes ne le soient pas. Est-ce important ?


Je peux me tromper, mais... Si la réalité peut souvent dépasser la fiction, je pense que la fiction par contre doit toujours pouvoir rattraper la réalité. Ou alors, revendiquer haut et fort son parti pris loufoque ( ex. dans ce jeu, Fort en Chocolat)
Par ailleurs, si des actes ou des situations invraisemblables ne sont pas un souci, et même parfois bien au contraire, des sentiments, des ressentis peu crédibles ont plus de mal à passer, tout simplement parce qu'inconsciemment on se projette toujours un peu dans le texte, on cherche à s'identifier. Dès lors, une réaction improbable à une situation donnée, surtout lorsque celle-ci est à priori plausible, chahute inconfortablement notre système limbique. Le feeling, l'intuition, tous ces machins irréfléchis et très spontanés.

Ici, par exemple, on ne parvient pas à ressentir le stress de la narratrice: instinctivement, quand une vague connaissance pas vraiment appréciée et surgie de nulle part nous demande de nous mettre en quatre pour elle, qui plus est à deux heures du matin, ben... on hésite peut-être (pour les très très altruistes) mais je ne pense pas qu'on se mette la rate au court bouillon. Surtout que les hôtels, ça existe.

AMHA, il va sans dire

Et Alain parle d'or : ton texte est très loin d'être nul, d'autre part en effet je pense aussi que les textes se tenaient dans un mouchoir de poche... du coup, humeur du jour et du moment...
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

En ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 096
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 13 Juil - 21:39 (2016)    Sujet du message: "Quelle heure est-il, madame Cécile ?" Répondre en citant

Merci, Thaïs ! Pas assez loufoque !
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:47 (2018)    Sujet du message: "Quelle heure est-il, madame Cécile ?"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°133 -> Critiques constructives jeu N°133 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com