forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une ombre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 491
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Lun 6 Juin - 12:02 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Une ombre

Cela faisait déjà une semaine : Félix avait tenu bon, malgré les regards désapprobateurs de ses supérieurs, les remarques parfois piquantes de ses collègues, les réflexions de ses interlocuteurs, situées à la frontière - souvent floue - entre la plaisanterie et le reproche à peine déguisé. Il se sentait léger et fier d’avoir bravé les préjugés, choqué les plus réactionnaires parmi ses collaborateurs. Cadre dans une banque depuis vingt ans, Félix n’avait jusqu’alors jamais osé se laisser aller à quelques fantaisies, sous peine d’être épinglé pour excentricité et, en conséquence, de ne jamais l’être au tableau d’avancement ! Partout ailleurs, dans les entreprises, les modes de fonctionnement évoluaient : les cloisons des bureaux tombaient au profit d’un « open-space », les codes vestimentaires changeaient. Ne voyait-on pas de jeunes cadres dynamiques en jeans et baskets dans les start-ups branchées ? Mais la Banque demeurait un monde étriqué où bureaucrate rimait encore avec cravate et respectabilité avec costume cintré.

Imperturbable, du moins en surface, Félix tâchait de rester concentré sur son travail, mais sa fronde avait provoqué des remous et il sentait un frisson courir d’un bureau à l’autre : un murmure de ralliement ou de condamnation, un souffle nouveau qui dépoussiérait un peu tout le service. C’était, pour Félix, une petite victoire qu’il savourait. Peut-être avait-il enfoncé une porte, peut-être d’autres s’engouffreraient-ils à leur tour dans la brèche, peut-être les mentalités allaient-elles évoluer et les préjugés tomber un à un.

A la maison, c’était la même histoire. Au début, Isabelle, son épouse, s’était contentée de hausser les épaules et les jumeaux n’avaient rien remarqué, trop occupés à jouer avec leur cousin venu passer le weekend avec eux. Mais, le lundi soir, le front de contestation avait gagné du terrain : quand leur père était arrivé dans leur chambre, comme à son habitude, juste à temps pour le dernier câlin avant le couvre-feu imposé par leur mère, Jules et Jean avaient fait la grimace et lorsque Félix avait rejoint Isabelle, installée sur le canapé, face à la télé, il avait tenté de la prendre dans ses bras mais elle l’avait repoussé en rouspétant. Il s’était mis à chahuter, transformant un conflit naissant en partie de rigolade. Mais, une fois la bombe désamorcée, elle s’était mise à bouder en silence. La condamnation était sans appel.

Félix patientait. Le temps semblait jouer en sa faveur. A la maison, l’ombre qui avait assombri les visages et le ciel familial s’était peu à peu dissipée. A présent, un petit nuage blanc et joufflu flottait au-dessus de leur maison, annonciateur de jours meilleurs. A la banque, il n’avait plus l’impression d’être constamment sur le fil du rasoir : ses collaborateurs semblaient en avoir pris leur parti. Les regards en biais et les piques avaient cessé.

Félix se sentait bien, léger, en phase avec lui-même et avec son envie de décontraction. Libéré d’un fardeau, il gagnait chaque jour quelques minutes précieuses qu’il consacrait à sa femme, à ses fils. Il avait fini par apprivoiser les siens, à les rallier à sa cause. Une semaine sans se raser : ses fils s’étaient habitués à leur « papa-hérisson » et Isabelle avait reconnu que sa barbe naissante ajoutait du piquant à leur intimité. Tout le monde s’était donc radouci, faisant mentir le célèbre dicton « qui s’y frotte s’y pique ! »
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Juin - 12:02 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 398
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 6 Juin - 12:53 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Sur mon podium (comme (très) souvent les œuvres du même auteur), à la quatrième place. Tout le temps que dure la lecture du texte, on se demande ce qui a bien pu changer dans la physionomie, ou le comportement, de Félix pour qu’il scandalise ainsi son entreprise et sa famille. Baskets ? Blue jeans (Mais ça continue jusque dans la chambre à coucher, donc Cépaça), coiffure iroquois ? (Mais pourquoi lui ferait-elle gagner du temps ?) Boule à zéro ? Il ne se lave plus ? Tatouage sur le front ? Il m’a fallu achever la lecture pour le savoir. « ajoutait du piquant à leur intimité » : bien vu ! On espère que cette semaine sans sera suivie d’autres, et que Félix arborera un jour une barbe de prophète juif, plus douce que la première pousse.
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.


Dernière édition par Alain Kotsov le Lun 6 Juin - 14:02 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ailleurs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2014
Messages: 378
Féminin

MessagePosté le: Lun 6 Juin - 13:18 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Sur mon podium. Alain a tellement bien exprimé ce que j'aurais voulu dire, que j'en ajoute pas plus
_________________
"...la vérité et la justice sont souveraines, car elles seules assurent la grandeur des nations...tout peuple qui ne baserait pas sur elles son unique raison d'être, serait aujourd'hui un peuple condamné." Emile Zola
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 6 Juin - 13:20 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Tout comme Alain, je me suis interrogée tout du long pour enfin me joindre au moment de la chute au choeur plaintif et douloureux des peaux à tendance atopique : "Bon sang, mais c'est bien sûr!!"

Excellent texte (et oui-da, excellent "piquant") mais petit podium farouchement squatté et défendu par mes quatre indétrônables. Ce qui ne m'a nullement empêchée de me régaler à la lecture de cette histoire.
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 214
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Lun 6 Juin - 16:12 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Très chouette texte. Bon suspens. J'ai hésité entre l'absence de toilette et l'absence de rasage, un petit instant. Comme je l'ai dit dans les commentaires, ton texte aurait très bien pu se retrouver sur mon podium...
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 842
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mar 7 Juin - 13:37 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Le texte porte la marque d'une plume aguerrie et il véhicule une bonne histoire. Il ne figure cependant pas sur ma liste ; de mon point de vue le rythme est en cause avec des sommaires allongés frôlant la pause.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 651
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 7 Juin - 16:20 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Sur mon podium aussi. Un agréable petit moment d'histoire familiale à partager. Suspense bien maintenu ! Je me suis demandé longtemps ce que cet homme avait pu faire pour changer de l'ordinaire. Quant au style de Tonina, on en connaît la qualité.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 615

MessagePosté le: Mar 7 Juin - 18:24 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Une histoire savamment construite pour amener la chute.
Aujourd'hui, on se laisse pousser la barbe en hommage au prophète Mohamed pour certains, parce que, une barbe de 3 jours, de 8 jours, c'était la seule mode qu'on n'avait pas essayée encore. Une mode donc. Que même des présentateurs du JT suivent parfois ; ça ne devrait pas beaucoup choquer. Mais la banque est certainement (dame tonina a sans doute raison) un milieu conservateur, voire réactionnaire.
Le registre de langue est soutenu, alors "rouspéter" et "rigolade", familiers, détonnent.
Une phrase me semble être un vrai casse-tête chinois : Peut-être avait-il enfoncé une porte, peut-être d’autres s’engouffreraient-ils à leur tour dans la brèche, peut-être les mentalités allaient-elles évoluer et les préjugés tomber un à un. ---> 3 peut-être. On peut avoir la certitude que la répétition est voulue et, on doit donc la respecter. 4 verbes. Un au passé (avait-il enfoncé), 3 au futur (s'engouffreraient-ils), (allaient-elles évoluer), (les préjugés tomber).
s'engouffreraient-ils = futur dans le passé, allaient-elles évoluer = futur proche dans le passé, "tomber" = futur proche dans le passé, l'auxiliaire "aller" est sous entendu.
L'ordre des verbes respecte la chronologie mais les temps utilisés ne respectent pas cette logique : le futur de ="s'engouffrer" ne peut pas précéder le futur immédiat des verbes suivants. Bref, je dirais :
Peut-être avait-il enfoncé une porte, peut-être d’autres allaient-ils s’engouffrer à leur tour dans la brèche, peut-être les mentalités évolueraient-elles tandis que les préjugés tomberaient un à un.
ou bien : Peut-être avait-il enfoncé une porte, peut-être d’autres / allaient-ils s'engouffrer / s’engouffreraient-ils / à leur tour dans la brèche, faisant évoluer les mentalités et tomber les préjugés un à un.
la forme factitive (faire + infinitif) présente l'avantage d'exprimer le rapport causal en évitant la lourdeur habituelle.
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 491
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Mar 7 Juin - 22:48 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Merci à tous pour vos avis.
Pour ce jeu, la première idée qui m'a traversé l'esprit a été la bonne : je n'ai eu ni le temps ni l'envie d'en chercher une autre ( meilleure peut-être ! )
A vrai dire, elle m'est venue alors que mon mari venait de m'embrasser et, comme il a la fâcheuse manie de ne pas se raser tous les jours ( peut-être pour ressembler au beau Laurent Delahousse mais pourtant, il y a du travail, il faudrait déjà qu'il se teinte en blond ! Razz ), à chaque fois qu'il m'embrasse, il pique et je grimace ( pourtant, j'aime bien les bisous ! Wink )
De plus, je me souviens d'un copain qui a travaillé trente ans dans une banque et qui a attendu le jour de sa retraite pour se faire percer une oreille et arborer fièrement une boucle d'oreille : il prétendait que la Banque était un monde étriqué dans lequel on ne pouvait se permettre aucune fantaisie ...

Tyu, merci pour votre analyse de ma phrase aux temps tortueux ! Vous avez entièrement raison, je n'ai pas assez peaufiné ( pas pris le temps) et, effectivement, un futur proche ne peut pas précéder un futur. Vous avez aussi raison pour les deux mots familiers qui tombent comme un poil de barbe dans la soupe, dans un texte au style, par ailleurs, pas très relâché.
Merci Maître Tyu ! Wink
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 863
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 9 Juin - 22:21 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

J'ai trouvé ce texte agréable et un peu léger. J'aurais justement aimé un peu plus de piquant.
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 789
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Dim 12 Juin - 19:16 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Mon N° 2.
Un détail : Manque systématique des accents sur les A majuscules.
Qui s'y frotte s'y pique n'est pas un dicton, mais une devise (celle des ducs de Lorraine).

Une barbe de 7 jours pique moins qu'une barbe de 2 jours.


Pour start-ups : il me semble qu'on ne met un "s" au pluriel que si le mot est écrit sans tirets : des start-up ou des startups.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mariam
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2016
Messages: 141
Localisation: Perpignan
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 13 Juin - 19:57 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Suspens habilement ménagé.
j'ai eu beaucoup de plaisir en lisant cette histoire à essayer de trouver l'objet de la rébellion ,
_________________
Il reste toujours un parfum à la main qui donne des roses... (Confucius)
Revenir en haut
Mariam
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2016
Messages: 141
Localisation: Perpignan
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 13 Juin - 20:02 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Suspens habilement ménagé.
J'ai eu plaisir à essayer de découvrir l'objet de la rébellion de Félix,
amené à la fin avec humour.
_________________
Il reste toujours un parfum à la main qui donne des roses... (Confucius)
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 491
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Mar 14 Juin - 22:29 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

MamLéa a écrit:
Mon N° 2.
Un détail : Manque systématique des accents sur les A majuscules.
Qui s'y frotte s'y pique n'est pas un dicton, mais une devise (celle des ducs de Lorraine).

Une barbe de 7 jours pique moins qu'une barbe de 2 jours.

C'est obligatoire les accents sur les A majuscules ? Je ne sais pas faire ... Embarassed

Sinon,

Pour start-ups : il me semble qu'on ne met un "s" au pluriel que si le mot est écrit sans tirets : des start-up ou des startups.



C'est obligatoire les accents sur les A majuscules ? Je ne sais pas faire ... Embarassed

Sinon, pour le pluriel de start-up, tu as sans doute raison !

Pour la barbe de 7 jours qui pique moins que celle de 2 jours : tout à fait d'accord, c'est la raison pour laquelle, dans mon texte, je dis que " le temps semblait jouer en sa faveur " et qu'à la maison, " l'ombre s'était peu à peu dissipée " .

merci à tous pour vos observations !
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 789
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Juin - 10:27 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Les majuscules non accentuées, c'est considéré comme une faute. Si tu travailles sur word, tu écris ta lettre accentuée en minuscule, puis tu la sélectionnes et fais "changer la casse". (onglet accueil - police, Aa).
Sinon, il y a le raccourci clavier : touche Alt et (en même temps) 0192.

Pour ma part, j'ai mis l'option majuscule automatique en début de phrase, et ça se fait tout seul.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 491
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Juin - 18:47 (2016)    Sujet du message: Une ombre Répondre en citant

Merci à toi, je vais essayer de suivre ton mode d'emploi !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:49 (2018)    Sujet du message: Une ombre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com