forum du cercle maux d'auteurs Forum Index

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Hasta siempre

 
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°131
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Alan
Conjonction volubile

Offline

Joined: 14 Nov 2012
Posts: 399
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Thu 5 May - 09:31 (2016)    Post subject: Hasta siempre Reply with quote

Hasta siempre

C’en était trop ! Mérinos enrageait, au point de devenir fou. Cette situation l’exaspérait, elle ne pouvait perdurer décemment.
― Il faut agir, quoi ! Le camion vient juste d’arriver. Vous savez ce que ça signifie, n’est-ce pas ? Inutile de vous faire un dessin, on n’est pas dans Le Petit Prince ici ! Y’en a marre qu’on nous ravisse nos proches, comme du vulgaire bétail, sous nos yeux et sans réagir. On ne va pas continuer à se laisser égorger comme ça, quand même ? bêla l’animal, fiévreux.
Le troupeau, apeuré, écoutait l’orateur. Les ovidés tremblaient de tous leurs membres, comme atteints de scrapie. Pas une bête n’osait répondre. On entendait même les mouches voler. Dans le ciel, les nuages blancs imitaient mutinement cette masse floconneuse qui surgeonnait sur terre, au milieu du pré. Un écho visuel, ça pourrait s’appeler. Mais revenons à nos moutons.
― Laisse pisser, le Mérinos ! chevrota, au bout d’un moment, Astrakan, le doyen du cheptel. On n’échappe pas à sa condition… C’est notre destin, après tout… À quoi bon lutter ?
― Mais justement ! brailla le mouton noir, excédé par tant de couardise et de sottise. Ils ne sont grands que parce que nous sommes des quadrupèdes ! C’est à nous de nous prendre par les sabots ! Y’en a assez de nous faire tondre. Et assez de nous associer à cet avilissant Panurge qui nous colle tant à la laine ! Ovins du parc, unissons-nous ! Soyons réalistes, demandons l’impossible !
Par extraordinaire, à force de criailleries enflammées, de promettre nourrissants alpages et autres transhumances vivifiantes, le Che Mérinos parvint à galvaniser le peuple ruminant, pourtant viscéralement pacifique. Même Astrakan s’était échauffé sous son harnois et s’apprêtait désormais à bouffer de la viande à tous les repas, malgré une dentition inadaptée.
Le plan fut établi. L’histoire était en marche, et rien ne pourrait l’arrêter.
Quand le chauffeur du camion pénétra dans l’enclos avec l’éleveur, monsieur Labastille, les événements se précipitèrent. Mérinos, tel un bélier, courut sus à l’ennemi sur-le-champ.
― Taïaut, taïaut, taïaut ! Prenons Labastille ! À bas les tyrans ! Allez ! Ce ne sont que des singes améliorés ! s’égosilla-t-il, de façon à encourager la troupe. Or, la troupe avait tourné casaque aussitôt après l’entrée des deux hominidés, et broutait maintenant, l’air de rien, paisible, les brins d’herbe à portée de museau. Le temps d’un éclair, les séditieux étaient redevenus aussi doux que des agneaux.
Mérinos, aveuglé par sa fougue et emporté par son élan, ne vit rien de la défection de ses congénères. Il continua jusqu’à ce que la réalité s’abatte violemment sur le râble, matérialisée par le bâton en bois noueux du propriétaire.
La brebis galeuse, étourdie, en paya les conséquences. Son comportement hostile et singulier fut jugé douteux. Destination l’abattoir. En chemin, dans un compartiment du camion, la créature frondeuse eut tout le loisir de philosopher, et de conclure que le propre des révolutions, finalement, c’est d’être avortées. Il ne faut jamais faire de vagues…
Le soir venu, comme à son habitude avant de se coucher, Labastille ouvrit son journal intime. Mais en panne d’inspiration, en ce mois de juillet, il ne trouva rien de mieux que de gribouiller ce mot, juste au-dessous de la date du jour qui s’achevait : « rien ». Puis il s’allongea sous ses couvertures de laine, éteignit la lumière, et ferma les yeux. Pour s’endormir, l’homme avait sa technique rituelle, infaillible : il comptait les moutons.
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 5 May - 09:31 (2016)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Thu 5 May - 12:53 (2016)    Post subject: Hasta siempre Reply with quote

Mon n°1, en tenant compte de la prime de risque Mort de Rire

Parce que tout de même, ah, ciel! Deux humains ! Oui mais: le chauffeur est absolument secondaire (donc pas "protagoniste") et Labastille...!!

Si l'on admet communément que la différence essentielle entre homme et animal réside dans l'âme et/ou la conscience, démonstration est ici faite de l'absence de l'une comme de l'autre dans le cerveau de Labastille. Pour preuves, ce "rien" qu'il note dans son carnet, cette absence de pensées à l'heure du sommeil, meublée par un décompte machinal de moutons. Voilà un postulat qui ne pouvait qu'emporter mon adhésion, à fortiori suite au scandale des brutes d'Alès ou de Vigan Evil or Very Mad

Et voici également une manière futée et à mon sens magistrale d'éviter le HS Okay Il est fort, cet Alan... En plus, le texte est vraiment excellent dans sa forme également, je n'ai pas boudé mon plaisir. Merci et
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
danielle
Administrateur

Offline

Joined: 21 May 2010
Posts: 12,032
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Thu 5 May - 13:00 (2016)    Post subject: Hasta siempre Reply with quote

Un bon moment de lecture, beaucoup d'humour, mais comme il me fallait départager plusieurs textes, j'ai éliminé avec regret celui qui faisait apparaître des humains !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Back to top
DDDLV
Conjonction volubile

Offline

Joined: 07 Mar 2014
Posts: 865
Localisation: Ardenne
Masculin

PostPosted: Thu 5 May - 14:01 (2016)    Post subject: Hasta siempre Reply with quote

J'ai particulièrement apprécié :

"Comme du vulgaire bétail" ; l'écho des nuages, et son retour aux moutons ; la dentition inadaptée... d'autres clins d’œil tiennent plutôt du jeu de mot et freinent la lecture.

De manière plus générale, j'ai apprécié le côté "On est bien peu de chose" et moins ce qui ressemble à une tentative d'épuiser le champ lexical du mouton.
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Back to top
Thaïs
Conjonction volubile

Offline

Joined: 29 Apr 2013
Posts: 1,948
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

PostPosted: Thu 5 May - 14:08 (2016)    Post subject: Hasta siempre Reply with quote

Entre deux rangs de carottes et quatre de haricots (je profite du beau temps!) un détail m'est du reste revenu : je pense qu'il s'agit d'une denture inadaptée et non d'une dentition (sauf si les dents d'Astrakan ont poussé de travers, ou sont cariées, et que ces raisons compromettent son passage au régime carné... mais je ne crois pas Laughing )
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Back to top
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Online

Joined: 25 Jan 2016
Posts: 1,517
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Fri 6 May - 12:06 (2016)    Post subject: Hasta siempre Reply with quote

Entre la ferme des animaux et une chronique de la Révolution. Les allusions, les rapprochements avec 68, Cuba, 1789, donnent du sens à ce texte ; bien que « Labastille » soit un peu téléphoné. Un peu HS aussi. Au pied de mon podium.
_________________
La terre est plate ?
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Back to top
Visit poster’s website
aimard
Conjonction volubile

Online

Joined: 05 Nov 2012
Posts: 863
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

PostPosted: Sat 7 May - 00:49 (2016)    Post subject: Hasta siempre Reply with quote

Bon début, un style allègre. Le thème est intéressant mais le dernier paragraphe me semble en trop et frôle le hors sujet
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Back to top
Armorique
Conjonction volubile

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 4,437
Localisation: Dinan
Féminin

PostPosted: Tue 10 May - 18:18 (2016)    Post subject: Hasta siempre Reply with quote

Mon numéro 4. Je n'ai pas tenu compte de l'intervention des humains qui n'étaient que des personnages secondaires. L'histoire est amusante et les moutons bien sympathiques
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Back to top
ptit lu
Modérateur

Offline

Joined: 05 Jun 2010
Posts: 7,185
Localisation: Grenoble
Féminin

PostPosted: Wed 11 May - 20:30 (2016)    Post subject: Hasta siempre Reply with quote

Ben, je dois être la méchante qui a aimé ton texte mais t'as recalé à cause des humains qui se tapent l'incruste... même s'ils tiennent un rôle secondaire. Ok, je sors... Wink
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 12:08 (2019)    Post subject: Hasta siempre

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    forum du cercle maux d'auteurs Forum Index -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Critiques constructives Jeu N°131 All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create my own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group