forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Circumnavigation

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 417
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mar 5 Avr - 07:07 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

CIRCUMNAVIGATION


Jadis, j’étais marmot, rêvant de voyager ;
Mes parents trop à sec pour s’offrir l’étranger,
Je n’embarquais alors pour des courses lointaines
Qu’aux premiers jours d’avril, à la fête foraine.

Tout près de la cité morne où nous habitions
Les gitans affairés montaient leurs attractions,
Faisant d’un triste champ à l’herbe défraîchie
Durant une semaine un lieu de féérie.

De tous les édifices installés sur le pré
Un vieux manège en bois était mon préféré,
Y tournaient des avions, des coches, des autos,
Et surtout une cage en forme de bateau.

Quand je montais à bord de cette humble nacelle
Elle prenait un air de fière caravelle,
J’en devenais sitôt le hardi commandant
Parti vers l’horizon braver les flots grondants.

Je devenais Colomb découvrant l’Amérique
Ou Vasco de Gama qui contournait l’Afrique,
Dans ma ronde sans fin sur ce rafiot branlant,
En moins de mille tours j’égalais Magellan.

L’enfance dépassée, les courses solitaires
Ne me suffisant plus, je partais pour Cythère ;
J’invitais à monter dans mon embarcation
De belles passagères avides d’évasion.

Oh ! combien de Marie, combien de Madeleine !
Dans ce fier bâtiment m’eurent pour capitaine.
Oh ! Combien de Vénus je parvins à séduire
Dans un petit voyage à bord de mon navire.

Un homme devenu, faisant fi des moqueurs
C’est là que je connus la femme de mon cœur,
Là que j’osais un jour déclarer ma passion,
Précédant un carrosse et suivant un avion.

Aujourd’hui le grand champ, déserté des forains,
Est devenu parking, et moi, je suis marin,
J’ai connu les sept mers et les cinq continents,
Mais j’ai la nostalgie de mes courses d’antan.

Je n’accomplis jamais de plus grande croisière
Que celle où me menait cette barque légère,
Et si j’ai fait depuis trois fois le tour du monde,
Ce n’est rien à côté de ces milliers de rondes.

Enfin, l’exploration sur un bateau à voiles,
Le cours d’une planète autour de son étoile,
D’immenses galaxies l’incessant carrousel,
Ne sont qu’un grand manège, en l’espace éternel.

Le trajet de la terre, au sein du firmament,
Ne consiste-t-il pas, sempiternellement,
A quitter chaque jour un endroit de l’espace
Pour regagner un an plus tard la même place ?

Aux premiers jours d’avril, quand revient le printemps,
La douce nostalgie de mes courses d’antan
M’invite aux souvenirs de mon petit séjour
Sur cette vieille terre où je ne fais qu’un tour.
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Avr - 07:07 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mar 5 Avr - 19:13 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

Superbe poème mais petit podium Embarassed , même si le "Oh! combien de Marie, combien de Madeleine!" m'a fait longuement hésiter Okay
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 874
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Avr - 19:19 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

Sur mon podium. Rien à redire...
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 10:23 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

Je pourrais chipoter sur l'insuffisance ou même l'inexistence de certaines rimes (embarcation/évasion - passion/avion) mais je n'en ai pas envie tant j'ai savouré ton poème. L'enfant m'a embarquée sur l'humble nacelle, devenue fière caravelle, sous son

commandement ; avec lui, j'ai fait le tour du monde - géographique et historique.


Toutes plus poétiques les unes que les autres, les images tournoient, à la vitesse folle d'un manège.

Pour moi, ce poème, le plus abouti du jeu, s'est imposé très vite Numéro 1 de mon podium.
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 417
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 11:04 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

@Marixel : chipote ! Chipote ! Les CC sont faites pour ça. Et je serais bien ingrat de chipoter sur des remarques quand mon texte est arrivé en tête, surtout si elles sont assorties d’un compliment. Je ne demande aux lecteurs que de pointer sur des défauts, dans le but d’instruire et de m’améliorer. Cette précaution prise, je ne comprends pas tes exemples : embarcation/évasion - passion/avion, pour moi ça rime. Avis des spécialistes ?
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 12:46 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

Alain Kotsov a écrit:
@Marixel : chipote ! Chipote ! Les CC sont faites pour ça. Et je serais bien ingrat de chipoter sur des remarques quand mon texte est arrivé en tête, surtout si elles sont assorties d’un compliment. Je ne demande aux lecteurs que de pointer sur des défauts, dans le but d’instruire et de m’améliorer. Cette précaution prise, je ne comprends pas tes exemples : embarcation/évasion - passion/avion, pour moi ça rime. Avis des spécialistes ?


Oui, tu as employé des rimes en "on", cependant, au niveau de la sonorité, on entend "sion" (embarcation) et zion (évasion) dans le premier exemple ; dans le second on entend "sion" et "vion", cela dit, je ne suis pas une experte des rimes, moi je compose des poèmes à la manière d'un musicien qui ne connaît pas le solfège, quasi d'instinct. Je me suis mise très tardivement à la versification.

Alors, à la première lecture, je me suis fait la réflexion que le poème était un tantinet trop long et, puis, à la seconde, je me suis dit "non, finalement, il a su doser, par contre, il n'aurait pas fallu une strophe de plus".

Tu vois, ce sont vraiment des "chipoti chipota" qui n'ont vraiment pas lieu d'être. J'aurais l'impression de me montrer plus royaliste que le roi ou même de gâcher la fête, celle des sensations. J'aime ton poème, dans sa globalité.

J'ai aussi beaucoup apprécié la portée un peu "philosophique" des trois dernières strophes.
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 417
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 13:06 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

Merci pour cette explication
Mais je crois bien avoir raison

Sion et zion : la rime n’est pas très riche, mais moins pauvre que celle des deux « vers » qui précèdent, où seul le son voyel « on » est commun. On a le I en plus, qui est prononcé comme une consonne Y (ou jod). Si il y avait en plus un S ou Z commun (passion/ration, évasion/dérision) la rime serait vraiment riche, S-I-on, basée sur trois sons. Le minimum syndical, c’est la voyelle seule (exemple : Baudelaire, « une charogne » doux/cailloux). Ajoutons que si les deux consonnes appartiennent à un couple sourde-sonore (S-Z, T-D, P-B), bien qu’elles ne soient pas identiques elles participent de la richesse de la rime. C’est très visible chez Brassens.
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 618

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 18:31 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

Je ne suis point spécialiste : il se trouve seulement que c'est maintenant que je découvre les messages de bay et de marixel.
Je pense que bay a raison quand il dit que "passion" et "avion" riment : pasjɔ̃ (passion), avjɔ̃ (avion)" On remarque que ces deux rimes ont en commun deux signes, donc deux phonèmes, ce qui en fait une rime "suffisante". En fait, ce n'est pas tout à fait vrai car "j" (que l'on considère au choix comme une voyelle ou une consonne) est une semi-voyelle ou une semi-consonne, la rime repose donc sur un phonème et demi : donc entre 1,5 et 2 !!! Je chipote, certes, mais Baudelaire fait systématiquement la diérèse avec "ion" ---> ijɔ̃, ce qui ajoute une syllabe : "Où les soupirs des coeurs en adoration" (adorasijɔ̃ ---> /a/do/Ra/si/jɔ̃/)("Un voyage à Cythère")
Bref, marixel aurait raison si ce poème était un sonnet classique qui exige, en plus des rimes la présence de consonnes d'appui identiques (oiseaux - les eaux (wazo - lezo) (Stymphale - JM de Hérédia)(ici, Z est la consonne d'appui)
On peut reprocher à bay un vers de 13 syllabes : "De belles passagères avides d'évasion" = de/bel/le/pas/sa/gè/re /za/vi/de/dé/va/sion
On peut faire une remarque aussi à propos de l'océanoxien "O combien...") mais j'ai pour ma part utilisé par mégarde une expression de Nougarou....
il ne faudrait pas que j'oublie l'essentiel : voilà un bon et beau poème !
Revenir en haut
unmondesansfautes
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2015
Messages: 75
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Jeu 7 Avr - 08:42 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

Pour approuver ce concert de compliments : oui, un très beau texte !
_________________
unmondesansfautes.blogspot.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Yummy
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2016
Messages: 61
Localisation: marseille
Féminin Poissons (20fev-20mar) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Jeu 7 Avr - 08:56 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

Idem, très joli texte, c'est pas très pragmatique comme réflexion mais j'avais envie tout simplement, bravo Alain
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 809
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Ven 8 Avr - 08:35 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

Mon numéro un, pour la lecture agréable et rythmée malgré la longueur. N'étant point une spécialiste, je ne m'aventure pas plus loin...
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 417
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Ven 8 Avr - 13:39 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

Merci Tyu pour ces remarques. Surtout pour le vers boiteux, qui est une faute d’inattention ; et qui n’est pas un vers de 13 pieds mais un vers de 12 pieds pas du tout classique, comme on en voit dans les chansons (« ils naviguaient en pèr’ peinard » - dommage que père ne soit pas au pluriel, je n’ai pas trouvé d’exemple plus ressemblant, mais s’il l’était ça serait pareil) ; personne n’aurait l’idée de prononcer « pa-sa-gè-re-za », l’élision se faisant à l’hémistiche ; et il faudrait écrire « passagèr’s avides » ou « passagèr’ avides » si, comme moi, on veut taire le S. Si ce vers est le seul qui soit entaché de ce défaut, ça vaut le coup de le modifier pour augmenter l’indice de classicisme de l’ensemble. Voici ce que j’ai trouvé :

Pour ceux qui s’intéressent aux détails :
J’ai dit pour ceux qui s’intéressent ! Tous ceux qui n’ont pas un nom qui commence par T et finit par U, dehors ! (Oui mon chien, brave Toutou, tu peux lire ; et toi aussi Audrey).
Peut-on garder les passagères ? Ou tout mot féminin qui, avec un E final, contient 4 pieds ? Difficile ! Il n’en reste que 2 pour faire 6, le mot ne devant pas être coupé à l’hémistiche. Derrière deux pieds ? « XX passagères / zavides d’évasion » (ou X, prononcer « Ix » représente un pied), non ! Entre deux pieds ? « X passagères X / avides… » (XpassagèreuzX), avec « des » par exemple : « des passagères X » (des passagèreuzX / avides…), il faut alors un adjectif, féminin, pluriel, sans E à la fin, autant dire impossible. Débarquez les passagères ! Il faudra trouver autre chose. Un mot plus court, féminin bien sûr ! (à moins que le bateau ne soit un voilier-steamer, ce que j’exclus !), et dont la finale « es » ne soit pas située juste devant « avides », et pas non plus un pied avant. Essayons « sirènes », et oublions le sens des mots, on ne fait que des essais. « Des sirènes émues / avides… » soit on prononce le S dé-si-rè-ne-zé-mu-za-vi-de…, et c’est moche, soit on produit un hiatus (deux voyelles consécutives). Amazones ? « des amazones ivres… » ? Même problème qu’avec les passagères, mais… C’est bien ce « es » à la fin des noms, et des adjectifs, qui cloche ; pourquoi le pluriel ? Ben oui, si on remplace des par une, on gagne un pied en utilisant un nom, ou un adjectif, commençant par une voyelle, et le E de l’autre mot s’entendra à merveille avec le A de avides. Ça marche aussi avec la sirène, sauf que le E de une sera prononcé. « Une belle amazone », « une accorte amazone », « une belle sirène »… ça colle. Et toujours pas avec passagère qui nous prend un pied et ne nous fait pas prendre le nôtre : un-e-bè-le-pa-sa-gèr, 7 pieds ! Cependant il y a un petit hic : le vers précédent ; si on le garde tel quel, le sens devient : « j’invitai (à mettre au passé simple), une fois, (même si le héros n’est pas belge), une fille. Il faut rendre le singulier pluriel, le narrateur est censé en avoir reçu un paquet, voir la strophe suivante. Parfois, plutôt souvent, est l’adverbe qui irait bien, mais il faut le caser. Alors on pourra utiliser l’imparfait, qui évite le hiatus de « j’invitai à ». Le sens deviendrait : « souvent j’invitais à monter dans mon embarcation, une belle sirène… ». Il faut élaguer pour inviter l’adverbe. Oui, « j’invitais souvent à monter dans mon embarcation », c’est trop long. On peut sucrer « à monter », mais ça fait gagner trop de place, il faut insérer un pied. Exemple : « très souvent j’invitais dans mon embarcation », pas mal ! Ou remplacer « à monter » par « à bord », mais l’adverbe, ou le mot de liaison, ne doit compter qu’une syllabe. Exemple : « Et j’invitais à bord de mon embarcation ». Il y a plein d’autres possibilités : « Lors, j’invitais… », « Et j’accueillais… », « J’invitais à s’asseoir dans mon embarcation »… Ne reste qu’à élire la meilleure, choix subjectif ; et on n’est pas certain qu’elle figure dans la sélection. Sirène ? Amazone ? Sirène ça sonne marin, amazone ça convient à la chevauchée sur quelque chose. Bon, la voici jusqu’à ce qu’on trouve mieux :


Très souvent j’accueillais dans mon embarcation
Une belle amazone avide d’évasion.

C’est pas fini, désolé ! Sur la diérèse de Baudelaire, je préfère, par goût personnel, considérer le I comme une consonne. C’est plus proche de la langue usuelle ; i-on dans admiration me paraît dysharmoni-eux. J’ai en tête ce vers de Lamartine : « s’exhale comme un son triste et mélodieux ». Mélodilleux sonne bizarre. Je crois que la règle à ce sujet est très compliquée ; doit (peut)-on dire : « des idi-ots », des chi-ens » ?

Maintenant le plus intéressant (Ah bon ?) : « O combien… » ; Tyu pointe évidemment sur l’emprunt, voire le « plagiat », ou la parodie, qui est évidemment volontaire. Là je me suis bien amusé ! Quand le texte a pris corps, que la marine et les bateaux y ont acquis une place prépondérante, ma muse n’a pu s’empêcher de me rappeler Oceano Nox. Remarquez (bonjour les chevilles !) que la première partie du vers ne diffère que d’une lettre (et du M passé en capitale), je n’ai pas choisi le prénom Marie par hasard, non plus que la rime en « èn » et le mot « capitaine ». Pour le prénom, j’hésitais ; j’aurais pu remplacer Madeleine par Ségolène…

Ben c’est fini !

_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 504
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Ven 8 Avr - 14:07 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

J'ai aimé ce voyage, l'interprétation un peu différente du thème et le rythme insufflé au poème : mon numéro 2 !
Revenir en haut
hopak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 505

MessagePosté le: Dim 10 Avr - 22:16 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

Un autre vers de 13 pieds "De tous les édifices installés sur le pré"...mais ces 2 vers claudiquant sur une jambe de bois ne m'ont pas empêché d'apprécier ce poème teinté d'une légère nostalgie. Mon n°1.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 687
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 11 Avr - 10:17 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

Aucun reproche à faire. Un excellent moment de lecture, des alexandrins (j'aime) et la bonne longueur pour moi. Il aurait fallu 3 places.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Alain Kotsov
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2016
Messages: 1 417
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Lun 11 Avr - 11:02 (2016)    Sujet du message: Circumnavigation Répondre en citant

hopak a écrit:
Un autre vers de 13 pieds "De tous les édifices installés sur le pré"...

Effectivement. J’espère qu’il n’y en a pas d’autres.
« De tous les bâtiments installés sur le pré » (bâtiments zinstallés…),
« De tous les bâtiments édifiés sur le pré », (é-di-fjé), écho en « é »,
« Parmi les attractions installées… »,
_________________

Invitation aux voyages
Pour liseuse et ordi, en Epub, en mobi, mes textes gratu-its.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:56 (2018)    Sujet du message: Circumnavigation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com