forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

un noel raté

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N° 127 -> Critiques constructives jeu N°127
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lecrivaillone
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2013
Messages: 254
Localisation: oise
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Jan - 21:40 (2016)    Sujet du message: un noel raté Répondre en citant

Un Noel raté

Justine et Angéla papotaient à la terrasse fermée d’un café devant les Buttes Chaumont. Amies depuis la maternelle, elles ne s’étaient jamais quittées et aujourd’hui à quatre jours de Noel, Angéla avait insisté pour parler en urgence à son amie.
— Eh bien voilà : depuis trois ans chaque Noel, je fais en sorte que tout soit réussi pour le réveillon de Noel que, comme tu le sais, je passe avec les parents d’Éric.
Justine ne disait mot et écoutait attentivement en se demandant où son amie voulait en venir.
— Je continue, ce n’est pas facile je t’assure. Cette année, la mère d’Éric me téléphone avant –hier et me dit : Angéla je ne veux pas vous vexer mais tous les ans vous avez la gentillesse de vous occuper du réveillon et surtout du sapin, mais je n’en peux plus.
Inquiète je lui demande pourquoi. Elle me répond : je suis allergique et je ne supporte pas toutes ces fausses boules et guirlandes ! Je suis catholique pratiquante et je peux vous dire que Noel ce n’est pas le clinquant mais la réflexion. Ce sont ces satanés athées qui font des sapins Dieu n’a jamais demandé cela.
— T’imagine que je suis restée soufflée. Elle m’engueulait maintenant alors que depuis trois ans elle s’extasiait à chaque fois devant !
— Et alors ? Quel rapport avec moi ?
— Ben en fait j’ai dit que c’était toi qui voulais absolument faire un sapin et comme tu en achetais un pour toi tu en prenais un pour moi que j’emmenais chez ma future belle-mère.
— Je ne comprends toujours pas pourquoi je serais fâchée ?
— Tout simplement parce que j’ai dit que c’était toi qui venais le préparer chez elle pendant ses heures de travail et que tu me mettais devant le fait accompli.
Justine n’en croyait pas ses oreilles. Sa meilleure amie se servait d’elle depuis trois ans sans lui souffler mot de sa combine !
— Je te remercie de ta confiance, je comprends mieux. Il y a huit jours quand je vous ai invités tous pour le réveillon de cette année, ta future belle-mère m’a refusé poliment en disant qu’elle avait un autre réveillon de prévu.
— Tu sais tout peut s’arranger si on faisait ça chez moi et qu’on ne mette pas de sapin ?
— Fais ma biche, fais mais sans moi. Je veux bien passer pour une cruche mais je ne souhaite pas m’expliquer sur les sapins que j’aurais eu l’audace d’aller faire chez elle. Tu me mets dans une situation difficile. Je reste chez moi et fais ce que tu veux.
— Oh je n’aurais pas dû t’en parler, cette année on va faire un Noel sans sapin, ça me fait mal au cœur, j’aimais tellement ça !
— Mais en plus tu te fiches de moi ? Tu n’as qu’à en faire un chez toi où est ton problème ? Dis à cette brave femme que je suis partie à l’étranger dans de la famille.
— Si tu ne viens pas elle ne comprendra pas que je fasse toute seule un sapin étant donné que je lui répète que je ne sais pas le faire et que c’est toujours toi qui t’en occupe.
Justine se leva, enfila son manteau et n’embrassa pas son amie. Elle était trop vexée. Elle non plus ne ferait pas de sapin cette année, plus l’envie. Elle le faisait tous les ans mais là le cœur n’y était plus. Ce sera sa première année qu’elle passera un Noel sans sapin.


et puis comme j'en ai fait un autre pour une autre instance je vous le mets aussi c'est Noel non? lol


IL FAIT FROID


Il fait froid. Il est 23 heures et toutes les lumières de l’immeuble sont allumées.
Francis, couché en chien de fusil sur ses cartons, enveloppé dans une vieille couette crasseuse, compte les fenêtres et essaie de voir l’intérieur. Les guirlandes des sapins scintillent. Nous sommes le 24 décembre.
Il vient de perdre son chien, mort de vieillesse il y a huit jours, là sur ce même trottoir. Il a dû aller le cacher dans le bois de Vincennes dans les fourrés, en pleurant de ne pas pouvoir lui offrir mieux.
Il entend au loin les rires et les cris de joie des enfants découvrant leurs cadeaux. Lui aussi a connu cela il n’y a pas si longtemps quand il avait encore du travail. Oh pas très bien rémunéré, mais il pouvait quand même payer un cadeau à sa femme et à son gamin. Jeanne était douée, avec peu, elle faisait des miracles. On allumait les guirlandes le soir pendant que la télé bavait ses feuilletons, ses femmes flics et toutes ces séries où bien sûr il faut qu’il y ait des poursuites avec des armes. Ah ! Fini le temps des gendarmes et des voleurs avec des bâtons, on ne joue plus à ce jeu. On le regarde en direct dans la vraie vie.
Ce sapin donnait un air de fête et de confort à leur F2. Et puis on le gardait au moins quinze jours jusqu’à ce que les épines jonchent le papier doré que Jeanne ne manquait pas de poser pour pouvoir mieux les enlever le jour venu.
Son fils est maintenant en pension complète dans une maison de redressement, ça ne s’appelle plus comme ça mais enfin cela veut dire qu’il a fait des bêtises de jeunes et que la société ne veut plus tolérer que les jeunes s’amusent. Forcément les bâtons des gendarmes ont été remplacés par des cutters et les vélos par des voitures plus ou moins volées. On ne peut pas laisser faire cela…
Jeanne ne s’est pas remise de l’arrestation de son petit comme elle aimait l’appeler. Elle a fait sa valise et s’en est allée chez ses parents à quatre cents kilomètres de Montreuil. Elle en voulait à son mari de ne pas avoir été assez ferme avec Gaétan.
Quand il s’est retrouvé seul dans cet appartement, il a tout d’abord pleuré en finissant tous les alcools de la maison. Puis il s’est endormi sur le canapé et pendant la nuit il avait pris sa décision.
Il arrêtait tout et partait à l’aventure en emmenant son chien.
Ils parcoururent quelques kilomètres, virent du pays, mangèrent, pas toujours à leur faim, mais ils étaient ensemble.
Et puis l’hiver est arrivé. Dormir à la belle étoile n’a qu’un temps. Il est revenu sur Montreuil, essayant de renouer avec ses vieux potes. Il avait tellement changé et était tellement sale, que deux ou trois ont essayé de lui faire la morale.
Il n’a pas aimé et a de nouveau décidé que cette fois c’était bien fini, il ne lui restait que la rue.
Ce soir, il fait assez beau, du moins il ne pleut pas. Alors les larmes aux yeux, il regarde de nouveau toutes ces fenêtres illuminées, ces sapins qui brillent et parle seul ou plutôt non, il s’adresse à son chien : tu vois Vic, cette année ce sera un Noel sans sapin pour moi. Toi tu en as plein autour de toi dans la forêt, moi je n’ai plus rien….
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 6 Jan - 21:40 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 09:44 (2016)    Sujet du message: un noel raté Répondre en citant

Pas évident d'être la première à plancher mais je me lance, en espérant que mes critiques seront plus constructives que blessantes.

Je n'ai pas retenu ton texte à cause d'une foultitude de raisons, pas rédhibitoires en elles-mêmes mais qui, mises bout à bout, ont gêné ma lecture.

La gravité du rendez-vous - "Angéla avait insisté pour parler en urgence à son amie" - contrastant avec la légèreté des propos, pourrait engendrer un plaisant effet humoristique si le portrait des personnages était accentué, voire caricaturé - les amies un peu femmes-enfants, la BM psychorigide, par exemple. Or, les dialogues manquent de saveur, de piment ; l'ensemble reste un peu plat.

En outre, ton texte aurait gagné à être retravaillé. Nous en avions déjà discuté, à l'occasion d'un autre jeu, et tu avais reconnu que tu accordais peu de temps à cette étape que je trouve indispensable. Cela se sent à la lecture, par exemple, contrairement à une idée reçue, les dialogues écrits en langage familier exigent énormément de travail afin de paraître naturels. Ici, j'ai eu l'impression que tu les avais alignés tels qu'ils te venaient, à l'esprit, au fur et à mesure du déroulement de l'histoire qui m'a semblé, d'ailleurs, un peu confuse - j'ai dû relire plusieurs fois pour comprendre les relations entre les personnages.

Si des maladresses de style peuvent passer, lors d'un dialogue, elles sont moins acceptables dans les phrases du récit, surtout celle si importante de la conclusion. "Ce sera sa première année qu’elle passera un Noel sans sapin." [Je pense incorrect l'emploi de l'adjectif possessif "sa", il faudrait au moins écrire "ce sera la première année"]

PS :"Ce sont ces satanés athées qui font des sapins Dieu n’a jamais demandé cela." Dans ce passage, la ponctuation est absente, il faudrait un point ou au moins une virgule, après "sapins"

Une coquille : "...c’est toujours toi qui t’en occupe" (occupes).
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 225
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 10:27 (2016)    Sujet du message: un noel raté Répondre en citant

L'idée de départ est amusante. Un conflit belle-mère belle-fille c'est toujours porteur!!! C'est dommage de ne pas avoir été à fond dans cette idée. Avec des dialogues plus vifs, une vraie dispute entre les deux amies . Cela aurait été peut être plus drôle si cela avaient été des belles sœurs ?
La fin également gagnerait à être plus percutante, il me semble...
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 655
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 11:09 (2016)    Sujet du message: un noel raté Répondre en citant

Je suis de l'avis de Marixel. IL y avait là matière à un bon dialogue, à des répliques bien envoyées. Mais user du langage familier, paradoxalement, exige une attention particulière pour sonner vrai. C'est ce qui manque ici.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 762
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 12:15 (2016)    Sujet du message: un noel raté Répondre en citant

Pour le texte soumis au jeu : j'aurais préféré un texte plus incisif. Je suis restée sur ma faim...

Je n'ai pas encore lu l'autre...
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 13:22 (2016)    Sujet du message: un noel raté Répondre en citant

Personne n’a osé faire une cruelle allusion au titre. Je m’en abstiendrai. Ce noël n’est pas totalement raté, mais plus que les faiblesses de la forme signalées plus haut, c’est le fond qui souffre. L’histoire est alambiquée, confuse, et pas très passionnante. On a du mal à comprendre en quoi cette improbable décoration de sapin par procuration peut entrainer une telle fâcherie. ou il faudrait en rajouter une ou deux louches dans le comique, ou le dramatique. Je vais lire le deuxième de ce pas.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
lecrivaillone
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2013
Messages: 254
Localisation: oise
Féminin

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 15:25 (2016)    Sujet du message: un noel raté Répondre en citant

merci à vous tous et toutes et en fait je suis d'accord avec vous je me relâche de plus en plus quand je fais des jeux. C'est ennuyeux je vous l'accorde. je vais finalement arrêter de participer non pas comme certaines fois par colère, mais parce que sans vouloir ajouter de l'eau à vos moulins, je suis consciente que je bâcle. Et alors en lisant vos critiques, cela ne fait aucun doute.
Crying or Very sad

par contre personnellement j'ai bien aimé mon second texte comme quoi. Si j'avais attendu avant d'envoyer le premier c'est lui que j'aurais choisi. Cela n'aurait peut-être rien changé mais au moins, je l'aurais assumé Very Happy
en tous cas si j'en refais un, juré je m'appliquerai car je sais faire je vous assure Laughing
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 762
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 18:52 (2016)    Sujet du message: un noel raté Répondre en citant

Tout cela est perfectible, ne sois donc pas triste et prends ton temps, savoure tes relectures, laisse reposer ton texte... avant envoi.
Revenir en haut
lecrivaillone
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2013
Messages: 254
Localisation: oise
Féminin

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 15:44 (2016)    Sujet du message: un noel raté Répondre en citant

merci p'tit lu je m'y collerai
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 655
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Dim 10 Jan - 18:06 (2016)    Sujet du message: un noel raté Répondre en citant

Je suis d'accord avec toi lecrivaillone: le second texte est bien mieux réussi. Unité de ton, réalisme, tristesse qui ne tombe pas dans le pathos. L'ensemble coule bien.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 762
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Lun 11 Jan - 16:33 (2016)    Sujet du message: un noel raté Répondre en citant

danielle a écrit:
Je suis d'accord avec toi lecrivaillone: le second texte est bien mieux réussi. Unité de ton, réalisme, tristesse qui ne tombe pas dans le pathos. L'ensemble coule bien.


Je suis de l'avis de Danielle
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:53 (2018)    Sujet du message: un noel raté

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N° 127 -> Critiques constructives jeu N°127 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com