forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Eclairs éternels

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°125 -> Critiques constructives Jeu N°125
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hopak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 501

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 10:36 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

ECLAIRS ETERNELS 


Vincent marche dans la campagne parmi les champs de blé ; les épis éclatants se balancent, malmenés par le vent et l'air s'emplit de cris grinçants et rauques et de battements d'ailes. Le ciel d'un bleu ténébreux s'allie à ses pensées déchirées d'éclairs. Cette lumière particulière, si belle, réussira-t-il à la faire jaillir de ce paysage arlésien qui le pénètre de sa splendeur ? Le tableau existera-t-il ? Ses yeux brillent, déjà il est captif du désir délirant de peindre. A la limite du chemin, il installe l' attirail qu'il tenait à l'épaule. Quelques heures plus tard, il replie le chevalet, range ses pinceaux et ses tubes de peinture ; déjà, le crépuscule a envahi l'espace, les astres de la nuit scintillent au firmament. Un cyprès, gardien figé de la nuit, le salue au passage, une brise tiède danse une valse lente, errante céleste. 
Il s'en revient d'un pas lent, fatigué mais heureux. Les lumières de la ville l'accueillent, la terrasse jaune du café resplendit parmi les bâtiments gris. La chaleur règne dans la rue pavée, les buveurs attablés parlent haut et les verres d'absinthe se vident avec régularité. Il s'assied, s'étire : qu'il est agréable, maintenant, de sentir l'amitié des camarades, de discuter avec fièvre de peinture, de chérir le plaisir du travail de cet après-midi magnifique. La nuit chaude incite à rester éveillé, une musique sautillante parvient jusqu'à lui. Il y a bal à la salle des Lices, l'assistance se presse à l'entrée, les rubans des arlésiennes s'agitent au rythme de la danse, les lampes sphériques illuminent la salle. De la multitude des danseurs se dégage un parfum sauvage de sueur, des éclats de rire transpercent le tapage et les musiciens déversent gaieté et langueur que les pieds, glissant sur le carrelage, entraînent avec eux. 
Vincent, ivre de mauvais vin et de musique, regagne sa demeure. Demain, après-demain, il ira derechef capturer les paysages lumineux. Le pinceau cernera deux paysans faisant la sieste près d'une meule après le travail épuisant, il prêtera vie au faucheur, être fragile dans l'immensité du champ, écrasé par la canicule, plaquera sur le tissu le bleu et le vert des hauteurs et des plaines, l'écarlate des vignes, le jaune des fleurs baignant dans l'éclat du matin : des images reflétant la flamme intime qui l'anime. 
Et quand, lassé du spectacle de la nature, il cherchera un sujet, c'est lui-même qu'il peindra. Sur un arrière-plan de virgules bleutées qui semblent s'agiter tels des serpents, il se représentera : le regard hanté dans un visage dur, déchiré par ses délires. Sa main nerveuse, énergique exprimera avec puissance l'âme inquiète de l'artiste. 
Dans sa pauvre chambre, il pendra au mur ses tableaux qui ne se vendent pas. Il se jettera sur le lit, l'esprit chargé de ceux qui restent à réaliser. Jusque dans ses rêves, il peindra, sans répit, utilisant avec vigueur les teintes vives dans sa recherche exaltée et créatrice, jusqu'à l'ultime heure de sa vie.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 2 Nov - 10:36 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 13:08 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

J’ai été dérouté par le titre, dont je n’ai pas bien vu l’adéquation avec l’histoire. J’ai balayé mes doutes sur le hors-sujet en tenant compte de la mention « largement interprété » figurant dans la consigne. Il n’est pas question du 125e anniversaire, mais on peut considérer que l’année de production justifie un hommage à l’artiste.

J’ai placé ces éclairs à la deuxième marche de mon podium, séduit par le style imagé. Derrière les mots, on voit défiler les tableaux du maître qui habitent notre mémoire. Les images sont connues, l’écriture y colle parfaitement. Un texte visuel très réussi !
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 842
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 15:32 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

1er sur ma liste, le texte convie d’emblée les sens et suit un rythme agréable réglé par une ponctuation soignée. Porté par le regard attentif et le point de vue actif du narrateur, le récit est attrayant. Les émotions et les pensées de l’observateur omniprésent sont fidèlement restituées. Aussi, l’immersion dans une journée de la vie de l’artiste est réussie.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 17:35 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

Si j'ai apprécié le style imagé, la maîtrise élégante de la langue, j'ai surtout aimé la manière dont tu permets au lecteur de s'approcher tout près du peintre, d'entrer dans sa peau, même, le temps d'une journée pareille à une autre, le temps de quelques phrases pleines de couleurs, de senteurs et de sonorités.

Excellente idée d'utiliser d'abord le présent afin de décrire la symbiose entre l'artiste et la nature ainsi que les échanges avec ses amis, puis d'employer le futur (demain, après-demain) pour souligner l'immuabilité de sa vie. J'ai eu l'impression que tu nous projetais un film, sur écran géant. Avec Vincent dans le rôle principal.

Merci pour ce joli moment.

Mon numéro 1.
Revenir en haut
cab
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 09 Aoû 2013
Messages: 259
Féminin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 19:23 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

Pas mieux que Marixel.
Elle très bien dit tout ce que j'ai ressenti à la lecture de ce texte.
je l'ai mis sur mon podium et à la relecture je regrette de ne lui avoir donné que la quatrième place.
Mais au détriment de quel texte aurais-je pu le classer différemment? C'est bien là que le bât blesse; Il faut donner un ordre Sad
Texte magnifique...
_________________
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle apprend à nager.
Revenir en haut
Yahoo Messenger
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 21:15 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

Un très beau texte comme un tableau au décor vivant et soigné, dans ses moindres détails, où l'on se retrouve petite souris dans l'intimité de l'homme plutôt que d'être classiquement confronté à sa légende et son talent. Une approche délicate et sensible Okay
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 789
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 22:09 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

Bingo ! Mon numéro 3, arrivé en 3ème position.
Évocation très vivante d'une journée du peintre. Peut-être que sa quiétude apparente, au début de la narration et à la fin, ne correspond pas aux tourments dont on peut supposer qu'il était victime et que tu n'évoques qu'à l'occasion de son autoportrait..
Quant au titre ?...
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 08:45 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

MamLéa a écrit:
Peut-être que sa quiétude apparente, au début de la narration et à la fin, ne correspond pas aux tourments dont on peut supposer qu'il était victime et que tu n'évoques qu'à l'occasion de son autoportrait..

C'est justement ce parfait dosage qui m'a fait apprécier ce texte. Si Vincent était un être tourmenté, en proie à de grands questionnements, sa prétendue "folie"est, aujourd'hui, largement mise en doute : les symptômes peuvent évoquer d'autres pathologies, pas uniquement psychiques. Vincent était un homme qui appréciait, aussi, la quiétude et la paix.

Quant au titre - Hopak me contredira si je me trompe - je pense que son explication réside dans cette courte phrase " Le ciel d'un bleu ténébreux s'allie à ses pensées déchirées d'éclairs."
On peut penser à des éclairs de folie, bien sûr, mais aussi à des éclairs de génie.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 651
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 09:57 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

Sur mon podium aussi. Un texte chargé de tristesse qui va droit au cœur. Moi non plus, je n'avais pas saisi le rapport entre le titre et les "éclairs de folie ou de génie."
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
hopak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 501

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 15:10 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

MamLéa, tu as bien saisi mon idée, c'est en effet à la folie et au génie que j'ai pensés en choisissant ce titre qui peut paraître obscur...c'est un comble pour des éclairs!
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 214
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 16:27 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

Très beau texte qui aurait sûrement été sur mon podium s'il avait davantage respecté le sujet. Il faut bien des critères de choix lorsqu'on se trouve devant de nombreux beaux textes.
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
hopak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 501

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 18:00 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

Armorique, je ne comprends pas ta remarque. En quoi ce texte ne respecte-t-il pas le sujet?
Mon message précédent s'adressait à Marixel et non à MamLéa. Sorry!
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 214
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 18:05 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

Je voulais dire que ce texte n'évoque pas le 125 ème anniversaire de la mort de Van Gogh selon moi. Ou alors, je n'ai pas tout compris, ce qui est possible...
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 789
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 21:10 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

hopak a écrit:

Mon message précédent s'adressait à Marixel et non à MamLéa. Sorry!

J'avais bien compris ainsi !
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
hopak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 501

MessagePosté le: Mer 4 Nov - 11:48 (2015)    Sujet du message: Eclairs éternels Répondre en citant

Armorique, quand on commémore l'anniversaire de la mort d'une célébrité, on ne parle pas souvent de sa mort mais plutôt de sa vie et de son oeuvre. Je n'ai pas vu la nécessité de m'étendre sur sa mort.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:48 (2018)    Sujet du message: Eclairs éternels

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°125 -> Critiques constructives Jeu N°125 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com