forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Papillon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°124 -> Critiques constructives Jeu N°124
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lunairement
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2011
Messages: 99
Localisation: Rennes
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 7 Oct - 11:02 (2015)    Sujet du message: Papillon Répondre en citant

Toujours le même endroit... Pour essayer de sortir de là, j'me reprend une cigarette, direction fenêtre, un peu d'air... Rien de ouf hein : les rejets des pots d'échappements et vue sur les apparts d'en face. Nulle part où s'échapper ; nulle part pour rêver.

Enfin bon faut pas trop s'plaindre. J'suis pas à la rue non plus, c'est pas l'enfer. Et puis mieux : pourquoi faire ? C'est pas comme si je n'avais jamais été dans des endroits plus beaux : paradis dorés ! En tout cas en apparence... Grandes pièces, baies vitrées, gens à ton service... Et ouais j'avais réussi à vivre dans des endroits comme ça fut un temps. Mais ça s'est révélé presque plus laid que cet appart. Les gens abusent de toi quand t'as du fric : ça te déshumanise ; ils t'envient tellement qu'ils pensent même plus qu'ils peuvent te faire du mal.

Dans ce monde-là j'étais même tombé amoureux. Elle s'appelait Charlotte et avait des yeux qui vous enivrait en une seconde. J'en devenais poétique, moi, le parvenu de la musique. J'me rappelle la première fois où elle m'a emmené chez elle. Quand je suis entré dans son ptit appart j'en revenais pas et je me suis demandé si dans le monde il existait un endroit aussi beau ! C'est que j'vous ai pas dit : Charlotte c'était une artiste. Et là, c'était le reflet de sa créativité : esquisses accrochées sur les murs entre des phrases écrites à l'encre noire, poufs rond autour d'une table sculptée, lumières tamisées, ... J'me rappelle qu'y avait même des papillons dans une cage qui volaient. Cet endroit il sentait la liberté à plein nez. Et la spontanéité.

Mais moi... J'étais amoureux et riche. Alors je l'ai retiré de son cocon ma Charlotte pour l'emmener vivre dans mon luxe à vomir. Pourtant j'en étais déjà malade de ma richesse... De ces gens ou trop snobs ou trop intéressés... De ces endroits trop grands au point que tu ne sais plus où aller... Bien sûr je l'ai pas forcée. Elle était heureuse, éblouie et puis elle en avait un peu marre de galérer. Je l'ai épousée...

Quand on est amoureux on s'attend jamais à souffrir c'est drôle. Pourtant c'est typique comme truc : l'histoire d'amour qui se transforme en cauchemar. Mais non, ça peut pas être celle là, pas la nôtre, ça serait trop bâtard ! Bien sûr, on n'a jamais voulu se faire de mal avec Charlotte. Mais je lui ai enlevé son oxygène. Elle a vite fané... Elle était pas adaptée. Moi non plus d'ailleurs. On n'était pas de ce monde. Et mine de rien, tout nous le faisait comprendre...

Oh, elle a fini par partir. Un mot dans la cuisine : "J'ai besoin de m'envoler. Je t'ai aimé". Et hop plus de Charlotte. Le début de la décadence. Mais ça ça se raconte pas. La jolie histoire d'amour d'accord, le chagrin romantique passe encore mais la déchéance on l'aborde juste comme ça. Trop laid de décrire les premières gorgées d'alcool puis l'habitude. La première dispute avec le groupe, l'incapacité à jouer correctement, les huées des fans, l'angoisse, les pleurs, encore plus d'alcool, l'oubli. Et si ça n'avait été que l'alcool...

Oh évidemment j'm'en suis plus ou moins sorti. La musique et le fric c'est fini ; l'autodestruction aussi. Mais pourquoi ? Pour les quelques gorgées d'air polluées entre deux bouffées de cigarettes ? On pourrait dire que j'ai assez vécu. J'ai vu le plus beau, je l'ai perdu ; pourquoi ne pas tout arrêter ? Au fond de moi je sais bien. L'espoir de retrouver un endroit comme ça avec plein de trucs aux murs, du bordel et un papillon. Et cette fois d'y rester...
_________________
"Le bonheur n'est jamais grandiose"
Huxley, Brave New World
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 7 Oct - 11:02 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lunairement
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2011
Messages: 99
Localisation: Rennes
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mer 7 Oct - 11:03 (2015)    Sujet du message: Papillon Répondre en citant

Désolée pour l'envoi tardif Rolling Eyes
_________________
"Le bonheur n'est jamais grandiose"
Huxley, Brave New World
Revenir en haut
ailleurs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2014
Messages: 378
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Oct - 08:57 (2015)    Sujet du message: Papillon Répondre en citant

J'ai eu du plaisir à lire ton texte. Un peu noir, mais tellement vrai. Dans beaucoup de sujets on tourne souvent dans les extrêmes, on a du mal à trouver le juste milieu. Une personne ayant reçu une éducation trop autoritaire va être complètement laxiste avec ses enfants, au lieu d'être raisonnable.

Et les gens sont tellement captivés par ce dernier sujet avec sans O qu'ils tournent en rond et n'aperçoivent pas tout, et notamment ton texte déposé un peu tardivement, mais néanmoins déposé.
_________________
"...la vérité et la justice sont souveraines, car elles seules assurent la grandeur des nations...tout peuple qui ne baserait pas sur elles son unique raison d'être, serait aujourd'hui un peuple condamné." Emile Zola
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 652
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 12 Oct - 09:13 (2015)    Sujet du message: Papillon Répondre en citant

Sur le fond, rien à dire:" l'histoire d'amour qui se transforme en cauchemar", le "poids" du fric qui ne fait pas nécessairement le bonheur, c'est traité de façon originale avec un fond de mélancolie mêlé d'humour. Personnellement, ce qui m'a gênée, c'est le mélange des styles: d'une façon générale style très familier( absence du Ne négatif, mais pas régulièrement) et relevé de temps à d'autre par des images très poétiques, de belles envolées et du langage soutenu.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Lunairement
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2011
Messages: 99
Localisation: Rennes
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 12 Oct - 16:33 (2015)    Sujet du message: Papillon Répondre en citant

Merci pour ton commentaire.
J'étais partie d'une envie de faire varier le langage en fonction des émotions de mon perso : déstructuration du langage pour accompagner le non-sens de sa vie actuelle et poésie pour montrer l'envolée amoureuse. Mais j'aurais peut-être du le faire de façon plus subtile ^^
_________________
"Le bonheur n'est jamais grandiose"
Huxley, Brave New World
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:22 (2018)    Sujet du message: Papillon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°124 -> Critiques constructives Jeu N°124 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com