forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Innocence enfantine

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°123 -> Critiques constructives Jeu N°123
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 789
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 2 Sep - 11:44 (2015)    Sujet du message: Innocence enfantine Répondre en citant

- Pourquoi tu pleures ?

Pierrot avait entendu des sanglots en traversant le couloir. Il poussa la porte entrouverte de la chambre de sa petite sœur. Violette n'entendit pas grincer le parquet. Elle était assise au sol, dans un coin sombre de la pièce épargné par les rayons de la lune qui n'atteignaient que le lit. Ses bras entouraient ses jambes repliées, sa tête reposait sur ses genoux. Il ne vit que son dos agité de soubresauts réguliers.
Il s'approcha à pas feutrés. Elle sursauta à peine quand il mit ses bras autour de ses épaules.

- Pourquoi tu pleures ?

Violette posa son visage baigné de larmes sur l'épaule de son frère.
- Je…. je… la maî… la maîtres…

Pierrot sortit un grand mouchoir blanc de sa poche et essuya doucement les joues de Violette dont les spasmes reprenaient de plus belle dès qu'elle essayait de prononcer une parole.

- Il est tard. Il faut dormir. Demain, tu ne pourras pas te lever pour aller à l'école !
- Je… je ne veux pas y aller !
- Mais si, il le faut ! Toutes les petites filles de ton âge vont à l'école.

Pierrot prit sa sœur dans ses bras et la déposa dans son lit. Il glissa sa poupée Caroline à côté d'elle, rabattit le drap blanc et la borda soigneusement.
Quand il quitta la chambre après avoir embrassé Violette dont les pleurs s'estompaient, la pendule du salon tintait de douze coups cristallins.

La scène se reproduisit les jours suivants et Violette était de moins en moins consolable. Elle parvint enfin à expliquer à son frère les raisons de son désarroi :
- La maîtresse a défendu Marguerite qui a dit que j'avais un prénom couleur d'encre ! Et moi, j'ai été punie parce que je lui ai tiré les cheveux. C'est pas juste ! Et depuis, la maîtresse me fait un sourire méchant quand elle remplit l'encrier de mon pupitre !

- J'ai une idée, dit Pierrot. J'ai lu dans un livre comment on faisait au Moyen-âge pour jeter un mauvais sort à quelqu'un qu'on n'aimait pas…

Et c'est ainsi que le vendredi 13 avril, la pleine lune éclairait deux silhouettes dans le jardin. Sous le vieux tilleul, Violette, en longue chemise de nuit blanche volant au vent frais, portait sur ses bras la poupée Caroline vêtue du même tablier bleu que celui mademoiselle Rose, son institutrice. Pierrot, couvert d'une nappe rouge en guise de cape, accompagnait son incantation de gestes lents :

Abracadabra
Plus jamais tu ne rempliras
Saperlipopette
De ton encre violette
Malibumalodan
L'encrier de cette enfant !

Violette riait encore de bon cœur lorsque son frère la porta dans son lit. Il lui souhaita une bonne nuit tout en l'embrassant très fort sur chacune de ses joues où coulaient des larmes de joie.

- À demain, Pierrot !
- À demain, Violette !

***

Dimanche 20 avril - À la Une du quotidien Les Vosges Républicaines :
"L'autopsie de la petite Violette, âgée de 6 ans, décédée de façon mystérieuse, (voir notre article du samedi 14 avril) n'a fourni aucune conclusion quant aux raisons de la mort inattendue de l'enfant. D'émouvantes obsèques ont eu lieu hier dans la chapelle du village de Bonnefontaine-sur-Vologne, trop exiguë pour recevoir tous les parents, voisins et amis venus pour assister à la cérémonie. Les enfants de l'École des Sotrés où elle était scolarisée ont déposé l'un après l'autre un bouquet de violettes blanches sur le cercueil immaculé. Une cellule psychologique a été mise en place. Le frère de la défunte, âgé de 13 ans, encore en état de choc, est toujours hospitalisé dans un service de psychiatrie pour enfants."

_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 2 Sep - 11:44 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hégésippe
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 455
Localisation: Auderghem
Masculin

MessagePosté le: Mer 2 Sep - 12:32 (2015)    Sujet du message: Innocence enfantine Répondre en citant

C'est très joliment écrit, mais j'ai eu quelques difficultés à comprendre la chute.
Quel est le lien entre la mort de la fillette et le sort jeté sur l'encre ? Pure coïncidence ? Autre chose ?
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 2 Sep - 12:58 (2015)    Sujet du message: Innocence enfantine Répondre en citant

Mon n°3, j'ai beaucoup aimé l'idée de cette incantation, pleine de bonnes intentions mais qui se retourne contre les enfants, faute d'avoir été correctement interprétée par les puissances occultes auxquelles elle s'adressait. Certes, la maîtresse ne remplira plus jamais l'encrier de la petite... et du coup, le petit magicien se retrouve responsable d'un sort tragique.

Rudement bonne idée, bien traitée, bien écrite Okay
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 214
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mer 2 Sep - 15:10 (2015)    Sujet du message: Innocence enfantine Répondre en citant

J'ai bien aimé cette histoire, sauf que je n'ai pas compris de quoi la petite était morte et qui n'était pas "si innocent" . Cette interrogation m'a empêchée d'apprécier totalement le récit.
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 789
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 2 Sep - 18:06 (2015)    Sujet du message: Innocence enfantine Répondre en citant

Thaïs a bien compris tous les non-dits de mon histoire. La mort, on lui donne l'explication que l'on veut, je ne voyais pas l'intérêt d'y mettre une explication cartésienne.

Et puis, le côté Vosges-Vologne-mystère si vous voyez ce dont je parle... sous entendu.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:47 (2018)    Sujet du message: Innocence enfantine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°123 -> Critiques constructives Jeu N°123 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com