forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Du renouveau dans l’art du haïku

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> SALON DE THE -> Le manège déjanté
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 18:22 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Une bizarre association d’idées, comme il ne s’en produit que pendant les vacances, où l’esprit, libéré du corps flottant sur le dos tel une étoile de mer à cinq branches au-dessus du gouffre amer se fait l’hôte indulgent des pensées les plus fantaisistes, se présenta subitement à mon cerveau, amolli par l’éloignement des soucis, la macération dans l’eau salée, et l’absorption de breuvages locaux plus ou moins alcoolisés. Une chanson trottait, ou plutôt flottait librement, dans ma boîte crânienne à peu près vide ; et pas n’importe quelle chanson ! Une de celles dont le refrain obsédant, au rythme envoutant et hypnotique, tourne en boucle à l’intérieur des parois osseuses de l’habitacle de la pensée en en cherchant désespérément la sortie. Cette ritournelle, connue de tous, aussi bien des révolutionnaires latino-américains, des auditeurs de Radio-Londres pendant l’Occupation, des humoristes sulfureux de Canal Plus, que des fabricants de klaxons, c’est la fameuse « Cucaracha », dont l’entêtante mélodie avait choisi je ne sais pourquoi ce jour-là de me bassiner le cortex.

Depuis que je me pique de poésie, ce qui est moins dangereux que de le faire d’héroïne, et cependant presque autant dérangeant pour l’esprit, mon ouïe est devenue hypersensible au rythme des paroles ; j’entends partout des octosyllabes, alexandrins, décasyllabes ; pas seulement dans les poèmes classiques ou les chansons populaires, mais aussi dans les propos de ma concierge, les discours des hommes politiques, les dialogues de séries américaines, et même dans le chant des oiseaux ; et même dans les mots qui composent ce texte ( !). Je ne pus m’empêcher d’analyser la scansion de ces trois… euh de ces trois… phrasicules : « la Cucaracha, la Cucaracha, et après je ne sais pas », distinguant nettement la découpe en cinq, cinq, et sept syllabes. C’est alors qu’une autre pensée, à laquelle ma récente culture wikipédienne, alliée à une plus ancienne tournure d’esprit mathématique et scolaire, ouvrit la porte d’entrée de mon bulbe rachidien où il restait encore de la place, y fit irruption. 5 + 5 + 7 = 10 + 7 = 17 ; dix-sept ? J’ai déjà vu ça quelque part… Charente Maritime ? Le septième nombre premier ? La chanson « At seventeen » ou sa platounette reprise par Claude François ? Le siècle de Molière ? Le nombre de promesses non tenues du Président ? Celui de ses maîtresses ? Le premier nombre hexadécimal formé de deux chiffres identiques ? La barrière franchie au triple-saut par le Polonais Józef Schmidt le 5 août 1960 à Olsztyn ? Le nombre maximal de traits d'une racine chinoise ? Non, rien de tout ça ! Restons dans la chanson et la poésie. Bon sang, mais c’est bien sûr ! Dix-sept, c’est le nombre de syllabes contenues dans un haïku, cette forme de poème japonais dont la vogue, depuis quelques décennies, comme une onde de choc venue du pays du soleil levant, déferle telle un tsunami sur le monde de la poésie.

Il me semble que l’attrait des occidentaux pour ce genre est surtout dû à la facilité qu’il y a de pondre un petit couplet de dix-sept pieds où la rime n’est pas nécessaire. Et que, même pour les « spécialistes », les subtilités qui résultent des contraintes ne sont pas vraiment perceptibles ; je pense qu’une approche moins grossière, nécessite une certaine maitrise de la langue nipponne et une bonne connaissance de la mentalité de ses locuteurs ; sans oublier de mentionner que cette impression est celle d’un humble vermisseau qui ignore tout de la culture de cet exotique archipel.

Pourquoi dix-sept ? (pour un haïku classique deux vers de cinq syllabes embrassant un autre de sept syllabes). Pourquoi pas dix-huit, vingt-trois, ou quinze ? Je n’en sais fichtre rien ! Si l’alexandrin me semble tout à fait naturel, si le nombre douze, avec ses nombreux diviseurs, m’apparait avec évidence comme un des plus propres à faire jaillir un rythme musical d’un assemblage de mots, la séquence 5-7-5 ne produit en moi aucun effet particulier. Et je subodore avec une quasi-certitude qu’il n’en va pas de même pour les sujets de l’Empereur. Une brève recherche sur le sujet m’apprend que même la notion de pied ou de syllabe diffère entre le japonais et les autres langues ; les articles qui en traitent parlant de mores, ou de temps, une syllabe japonaise pouvant parfois correspondre à deux dans une autre langue, ce qui offre aux orientalistes du monde occidental un assouplissement de règles auxquelles, de toute façon, ils ne comprennent rien au départ.

Il faut en plus que le haïku (classique) soit en liaison avec une saison ; c’est une contrainte imposée par ses fondateurs. Pourquoi pas avec un animal ? un sentiment ? une pièce de moto ? Là encore, je confesse ma totale ignorance.

Dans ce genre, comme dans bien d’autres, les règles sont établies pour être transgressées. Le haïku occidental, indo-européen, ou africain, ou chinois, se réduit alors à un court poème, de préférence de dix-sept syllabes, de préférence « 5-7-5 », et basta !

Avec ça, il n’est pas difficile de composer le sien ; par exemple, tenez :

Au fond de la mer
Dorment des trésors enfouis
Les cadeaux des hommes.

Bon, ça ne veut pas dire grand-chose, c’est absolument inintéressant, mais ça m’a pris cinq secondes. En voilà un autre, bien plus signifiant :

Bon, c’est pas tout ça
Revenons à nos moutons
La Cucaracha.

En effet, prendre conscience du fait que la Cucaracha pourrait être considérée comme un haïku m’a donné l’idée d’en faire un modèle pour un sous-genre de ce type de poésie ; un texte de trois vers, de dix-sept syllabes au total, fait de deux pentasyllabes identiques, suivi d’un heptasyllabe. J’intitulerai ce sous-genre : haïkucaracha ; comme c’est moi qui l’ai inventé, je peux bien le baptiser, non ? Et ça sonne bien, n’est-ce pas ? Voilà qui ouvre la porte à un univers poétique aux dimensions insoupçonnées. Allez, en voici un :

Attends-moi ici
Attends-moi ici
Je n’en ai pas pour longtemps.

Waouh ! Je ressens la même impression que Christophe Colomb mettant le pied sur un nouveau continent ; ou Isaac Newton découvrant l’attraction universelle, la douleur et la bosse en moins.

On peut même, les contraintes étant peu strictes, s’en imposer de nouvelles ; par exemple, comme dans le haïku classique, traiter d’une saison :

L’été c’est super
L’été c’est super
On se baigne dans la mer.

A noter : cette œuvre possède une qualité supplémentaire : si les deux premiers vers riment entre eux (rien de plus normal puisqu’ils sont identiques !), ils riment aussi avec le troisième. Ce qui m’inspire une modeste remarque : le deuxième haïkucaracha jamais écrit, après la Cucaracha elle-même, donc avant que le genre fût créé et nommé ici même par votre serviteur, scandé par Pierre Dac sur les ondes de Radio-Londres :

Radio-Paris ment
Radio-Paris ment
Radio-Paris est allemand.

Peut s’enorgueillir de la même qualité : tous les vers riment entre eux, et de façon dite suffisante par les adeptes de la poésie classique, et qu’on peut aujourd’hui qualifier de riche.

Il est aussi possible, et de manière infinie puisque le genre n’en est qu’à ses débuts, de créer de nouveaux styles ; s’inspirant non pas des saisons mais de, je ne sais pas, quoi, par exemple des pièces de moto dont je parlais plus haut :

Le carburateur
Le carburateur
Est sous la pompe d’admission.

Je dois avouer que cet haïkucaracha, le quatrième écrit depuis son invention, et le sixième dans l’histoire de la littérature n’est pas le plus réussi ; d’abord, il implique, pour le respect de la règle, l’audacieuse élision du E de « pompe » ; et, plus grave, il ne correspond peut-être pas à la réalité, la moto, et la mécanique en général, étant un des rares domaines où mon esprit éclectique ne s’est jamais trop aventuré. Le cinquième, en revanche et pour conclure, sera de meilleure facture :

Je m’arrête ici
Je m’arrête ici
C’est fini pour aujourd’hui !
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 25 Aoû - 18:22 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 00:25 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Merci Bay, pour ce post qui m'inspire un haïkutosuisse

Rouge couteau suisse,
Ta lame s'aiguise
Sur les semelles du vent...
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 00:39 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Variantes pour le haïkutosuisse

Rouge couteau suisse
Ta lame découpe
De fines tranches de Brie.

Rouge couteau suisse,
Le fil de ta lame
Te vaut le nom d'arme blanche.
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 864
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 09:12 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Je n'arrive pas à lire vos Haïku-caracha-tosuisse, biffez les mentions inutiles, autrement qu'avec la musique de la cucaracha.

Je l'ai maintenant en tête.

Neuf heures du matin
Neuf heures du matin
La journée va être longue
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 13:54 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

je m'aperçois, qu'hier soir, un peu tard, je n'ai pas lu le post de Bay en entier, et je n'ai pas vraiment respecté la consigne. qui consiste a répéter le premier vers
Alors aujourd'hui, je m'applique, en changeant de thème

Trois Américains,
Trois Américains...
A vous de trouver la suite.
.
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 864
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 14:08 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Ne pas confondre Haikucaracha et Haikutosuisse.

Si le premier implique une répétition du premier vers, le second nous en dispense.

(Source : Anthologie des Haïkus, Editions de la baie, 2017)

Et dans la rubrique "Janis deux sans trois", je viens d'avoir la révélation de l'Haïkucurbitacée.

Trente potirons
écluser moulte saké
trente potirons

Si on revient à l'architecture classique du Haïku, il s'agit ici de répéter le premier vers, mais au troisième.

Si d'aventure, nous devions terminer dernier au jeu 123, le sujet du 124 me semble tout trouvé.
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 26 Aoû - 16:43 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Pas étonnant que les trente potirons aient roulé du deuxième au troisième vers, après "moulte saké"... le poète ne maîtrise plus ses cucurbitacées!
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 864
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 09:21 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Avant ou après, ce poète là n'a jamais maîtrisé ne fût-ce que son ver solitaire...
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
hopak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 501

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 10:25 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Grand Ver Solitaire
Grand Ver Solitaire
Oublie de me grignoter.
Revenir en haut
hopak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 501

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 10:27 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Trois Américains
Trois Américains
Sur la lune ont débarqué.

...Même que c'est pas vrai!
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 864
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 11:04 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Et toujours cet air
Et toujours cet air
de cucaracha en tête...
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 11:45 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Haïkudtorchon

Essuyer des verres
Essuyer des verres
Use des torchons de lin.

Haïkugar

Femme vieillissante
Femme vieillissante
Ton jeune amant t'a comblée.
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 864
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 11:51 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Haïkurage

Trois américains
Trois américains
et leur train-train quotidien
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 12:48 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

haïkuvreur

Tuiles mal fixées
Tuiles mal fixées
Le vent les emportera.
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 864
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 13:35 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Haïkotsov

Lancer un machin
Lancer un machin
Et s'évanouir très loin.
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
hopak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 501

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 20:08 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Haïkud'vent

Dans les châtaigniers
Dans les châtaigniers
Ton jupon s'est envolé.
Revenir en haut
hopak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 501

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 20:12 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Haïkourou

Trois deux un zéro
Trois deux un zéro
Ariane a pris la tangente.
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 225
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 20:43 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

J'aime bien vos haïkus déjantés, cela m'a inspirée, en voici un de ma composition :
Haïkhumour

Rire un bon coup
Rire un bon coup
Ca vaut un beefsteak saignant
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 864
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 21:28 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Haïku du lapin

Manger des carottes
Manger des carottes
Bruce avait-il des lunettes?
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

En ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 886
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 27 Aoû - 21:44 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

haïkudakud

Gens debout serrés
Gens debout serrés,
Métro aux heures de pointe.
Revenir en haut
hopak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 501

MessagePosté le: Ven 28 Aoû - 17:38 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Haïkudeblues




Sanglots de saxo
Sanglots de saxo
Ta voix déchire mon coeur.
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 864
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Ven 28 Aoû - 20:39 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Associer la cucaracha au blues...

On tient le premier haïku macro-oxymorique...
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 864
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Sam 29 Aoû - 12:43 (2015)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku Répondre en citant

Haïkuna matata

Fallait rester zen
Fallait rester zen
Dans le métro ou ailleurs.
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:54 (2018)    Sujet du message: Du renouveau dans l’art du haïku

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> SALON DE THE -> Le manège déjanté Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com