forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Facéties municipales

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°121 -> Critiques constructives Jeu N°121
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 687
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 10:31 (2015)    Sujet du message: Facéties municipales Répondre en citant

Le calme régnait d’une façon générale dans la bourgade de St Pétrin : quelques vols de poules ou de fruits et légumes, quelques empoignades entre jeunes gens avinés les samedis soir, rien de méchant. Mais M. le Maire était souvent pris d’idées farfelues, histoire de faire parler de sa commune. La dernière en date –avait-il vu à la télé un film canadien, un reportage sur Lyon ou Grenoble ? – s’avéra être la constitution d’une police montée. Après trois nuits d’insomnie, il parvint à ses fins.
Le premier dimanche de mai, à onze heures précises, la population fut invitée à se rassembler sur la grand-place où était dressée une estrade pour les officiels : le maire et son conseil et un obscur émissaire du Préfet. Les recrutés – le secret sur leur identité avait été bien gardé – devaient déboucher de la rue Jaurès et battre le pavé, allure martiale, droits sur leur monture, jusqu’à la place.
A 11 h 5, le cortège tant attendu fit son apparition. En tête, Paul, un fiérot qui ne rêvait que de quitter la ferme familiale, mine conquérante, à l’aise sur un splendide Lipizzan, cravache en main. Le suivait Eugène, le simplet, sec comme une pomme de pin, vautré sur une haridelle du troisième âge, la seule que son père ait consenti à mettre à sa disposition, l’air penaud de celui qui aurait voulu être partout sauf là ! Fermait la marche Jules, ses 100 kg débordant de son chandail, grimpé sur une bête de labour qui se traînait piteusement et stoppait pour flairer les poubelles.
Côté uniforme, il y avait beaucoup à dire. St Pétrin n’était pas riche, le maire avait donc fait ses recommandations aux postulants. Des casques, ils en avaient trouvé : des vert de gris, hérités de l’occupation allemande. Les bottes ? Leurs bottes de travail qu’ils avaient omis de nettoyer et portaient des traces de boue et de fumier. Quant à la veste noire, Paul et Jules n’entraient plus dans celle de leurs noces et Eugène n’avait que celle de sa première communion que sa mère conservait précieusement pour le benjamin. Bref, ce fut un piètre équipage en blousons dépareillés, échappé d’un western au rabais, qui approcha des officiels et de la foule d’où fusèrent les quolibets.
« Paul c’est-y le tiercé que tu vas courir ? T’as vu l’Eugène, à dada sur son arrière-grand-mère ? Jules, il flanche ton canasson ! Faudra moins forcer sur le sauciflard ! »
On s’étonna aussi de la présence de Nestor, un chien errant adopté par le bourg, qui avait pris la tête du cortège.
Les trois cavaliers une fois alignés à grand -peine au pied de l’estrade, les montures ayant déposé un présent parfumé sous le nez des autorités, provoquant l’hilarité générale, la fanfare municipale entonna une Marseillaise méconnaissable tant les interprètes s’efforçaient de réprimer leur fou rire.
Le maire, très digne, entamait son speech lorsqu’un individu cagoulé bondit sur l’estrade, pointa une arme sur son front puis prit la poudre d’escampette.
« Police montée, sus au terroriste ! » hurla l’édile. Le trio s’ébranla tout doux tout doux. Ce fut Nestor qui, rapide comme l’éclair, rattrapa le fugitif, un plaisantin armé d’un pistolet à eau, le mordit à la cheville et le contraignit à revenir sur la place. La police montée revint dans l’après-midi, épuisée, montures et cavaliers compris. Ce fut la fin de l’expérience.
***
Le maire, pas échaudé pour autant, a trouvé une nouvelle lubie : inviter une grande vedette de la chanson au bal du 14 juillet. Il paraît qu’il auditionne les sosies d’Aznavour !
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Juin - 10:31 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 11:58 (2015)    Sujet du message: Facéties municipales Répondre en citant

Plein d'humour là encore, l'un de mes 6 favoris, là encore, on sent que Danielle se plaît bien dans sa phase p'tite folie, pour notre plus grand plaisir.

Spontanément, puisque les uniformes sont de bric et de broc, j'aurais tendance à écrire :" Côté uniformes, il y avait beaucoup à redire", mais c'est une simple préférence perso, pour tant est que celles-ci aient quelque chose de constructif Mr. Green
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 865
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 16:16 (2015)    Sujet du message: Facéties municipales Répondre en citant

J'ai aimé la fin de la première phrase : Rien de méchant.

A force d'entendre "rien de bien méchant", j'ai tendance à reproduire la formule sans y réfléchir, ça fait du bien de constater qu'on peut prendre distance avec certains tics...
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 874
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 18:09 (2015)    Sujet du message: Facéties municipales Répondre en citant

À part la phrase finale qui à mon avis tombait comme un cheveu sur la soupe, j'ai beaucoup aimé ce texte...
La description des personnages est succu-truculente.
Mon numéro 4.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kissounia
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2015
Messages: 143
Localisation: Toulouse
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 22:07 (2015)    Sujet du message: Facéties municipales Répondre en citant

L'idée est drôle, mais j'ai moi aussi été gênée par la dernière phrase.
"Leurs bottes de travail qu’ils avaient omis de nettoyer et portaient des traces de boue et de fumier" : et qui portaient les traces... les bottes deviennent sujet. Et j'aurais mis une virgule après "travail".
_________________
La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous emmènera partout. (Albert Einstein)
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 687
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Dim 28 Juin - 08:32 (2015)    Sujet du message: Facéties municipales Répondre en citant

Pourquoi la dernière phrase vous a-t-elle gênée ? La conclusion ne peut-elle être une ouverture, tout en restant dans le thème de l'histoire? On rejoint l'intro: la maire repart pour une nouvelle facétie. Quant à la virgule, en effet, elle est peut-être nécessaire bien que j'avoue parfois perdre mon latin (je n'en ai jamais fait!) avec les corrections proposées par les uns et les autres, éditeurs compris, à propos de la ponctuation !

D'ailleurs, un auteur d'origine africaine, Alain Mabanckou, primé par l'Académie française, s'est affranchi de la ponctuation dans un roman. Personne ne lui en a voulu....enfin si, moi ! Mort de Rire
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Mélomaniac
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2014
Messages: 87
Localisation: Depuis peu en Moselle
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

MessagePosté le: Lun 29 Juin - 08:54 (2015)    Sujet du message: Facéties municipales Répondre en citant

J'ai bien aimé ce texte amusant, mais j'ai moi aussi bloqué sur la dernière ligne que j'ai trouvé superflue!
Revenir en haut
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 844
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Lun 29 Juin - 10:14 (2015)    Sujet du message: Facéties municipales Répondre en citant

Autant l'écriture sous différents aspects témoigne d'une plume aguerrie : Clarté, précision et fluidité ; autant l'histoire livrée ne m'a pas emballé. Et, comme évoqué par d'autres lecteurs, le dernier paragraphe me semblé être de trop. Le texte occupait toutefois la 5ème position sur ma liste générale.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Lun 29 Juin - 11:52 (2015)    Sujet du message: Facéties municipales Répondre en citant

Mon troisième. Traitement original du sujet, clarté de l’expression, et surtout humour. Ce texte a un côté farce provinciale qui rappelle « les copains » de Jules Romains, ou « Clochemerle ». J’imagine avec amusement quelle serait la réaction des vraies personnes photographiées si elles tombaient sur cette lecture !

Concernant la dernière phrase, je suis plutôt d’accord avec les réflexions exprimées plus haut, ça sonne bizarre.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 247
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Jeu 2 Juil - 13:32 (2015)    Sujet du message: Facéties municipales Répondre en citant

Mon numéro 4. Amusant léger, tout ce que j'aime. La dernière phrase ne m'a pas ennuyée mais elle n'est pas indispensable en effet.
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:05 (2018)    Sujet du message: Facéties municipales

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°121 -> Critiques constructives Jeu N°121 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com