forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Car les morts vont vite

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°121 -> Critiques constructives Jeu N°121
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alan
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 398
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 09:52 (2015)    Sujet du message: Car les morts vont vite Répondre en citant

Car les morts vont vite


Éléonore était assise à sa table de cuisine. Toutes persiennes closes, l’appartement baignait dans une douce pénombre, en ce début de soirée. Dehors, les cris sarcastiques des goélands morcelaient le silence et semblaient, du ciel, se moquer des tristes bipèdes qui s'agitaient dans leurs habitations et leur médiocrité, quelques mètres plus bas. Décatie, chenue, voûtée, Éléonore engouffrait dans sa bouche édentée des morceaux du plat qu’elle avait concocté, tandis qu’elle ne quittait pas du regard le petit écran. Les images sinistres de cadavres et de misère défilaient, sans vergogne. La spectatrice mâchait avec peine les bouchées et les horreurs qui lui parvenaient.
« Bah ! I’ feraient mieux de montrer un lac de sang, ça résumerait la situation ! » se dit-elle, avant d’éteindre le poste.
Repue, elle se leva puis, à petits pas, atteignit l'évier pour y faire la vaisselle. La besogne achevée, elle gagna le fauteuil du salon et s’y installa. La lumière vespérale coulait par les battants ajourés et perçait les rideaux, dessinant sur le carrelage, à ses pieds, une impalpable guipure mordorée.
« C’est bien toi le plus heureux tiens, là où tu es ! » déclara-t-elle tout à coup au mur d’en face, après quelques minutes de silence. Le ton était plein d’acrimonie :
« Oui, ça c’est sûr ! T’as de la chance d’être parti le premier, t’as pas connu la solitude, tu sais pas ce que c’est ! Une belle saloperie, la solitude, tu peux me croire ! Ah ça, on peut dire que tu m’as fait un sale coup, le jour où tu m’as laissé tomber… »
Nul n’a vu photographie répondre à d’injustes reproches. Pour toute défense, feu Guillaume, en habit d’écuyer, arborait une moustache lissée et un sourire contraint, derrière le cadre de verre. C'était une image jaunie, figée dans sa froide éternité, et qui restait obstinément, désespérément muette.
« Oh ! mon Guillaume, j’aimerais tant te rejoindre parfois, tu sais ! »
Éléonore n’eut pas fini d’exhaler ce blasphème qu’un vent glacial la saisit aussitôt. Et d’entendre, au loin, à peine perceptibles d’abord, mais ensuite de plus en plus distincts, des bruits de sabots sonnant sur le bitume, pareils à des chocs émanant de quelque abîme funeste. Elle s'effraya sur-le-champ, car elle pressentit confusément qu’on venait la chercher. Repentante, elle essaya de se concilier les mânes impétueux de son mari :
« Oh ! mais j’ai le temps, ch’uis pas pressée, il y a encore à faire ici, tu le sais bien ! »
Le martèlement, opiniâtre, ne se rapprochait pas moins de chez elle. Tourmentée, Éléonore se leva soudain et, fébrile, colla son front contre la persienne. Entre les lames, elle finit par apercevoir dans la rue un chien roux, lequel précédait une lente cavalcade constituée de trois hommes. Le groupe passa tranquillement sa route. Soulagée, la craintive s’écarta de la fenêtre et se moqua sans aménité de son attitude.
Pourtant, la vieille dame ne retrouva pas son calme. Elle se coucha, plus tard, avec un claquement lancinant dans le crâne. « C’est mon cœur qui bat à bride abattue, sans doute… » songea-t-elle.
Le lendemain, la veuve s'était volatilisée. Dès lors, personne ne la revit jamais plus. La voisine du dessus, réputée folle, ne laissait pas de dire qu’elle avait discerné à l'extérieur, au cours de la nuit, des hennissements, puis un départ précipité, comme celui d’un étalon s’en allant au grand galop. On resta résolument incrédule, même après avoir retrouvé, épars sur le sol de l’appartement déserté, des fragments de crottin.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Juin - 09:52 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alan
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 398
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 09:55 (2015)    Sujet du message: Car les morts vont vite Répondre en citant

Inspiré par une ballade allemande romantique : La ballade de Lénore, et d'un tableau d'Horace Vernet...
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 10:20 (2015)    Sujet du message: Car les morts vont vite Répondre en citant

Précision intéressante car je m'étais demandée si ton inspiration ne venait pas de là :

https://www.youtube.com/watch?v=w-8U4iw_Ic8

Comme souvent, sur mon podium, comme toujours bien écrit et dense, riche, réflexions (sur la vieillesse et la solitude) cohabitant avec l'humour (excellente chute des miettes de crottin Laughing ), bref un texte plein de sens et généreux, où il me semble que tu t'es fait violence dans ton choix de vocabulaire pour aller vers plus de simplicité et de facilité pour ton lecteur.

C'est du reste l'un des aspects de ta plume que j'apprécie, cette impression à te lire d'avoir affaire à un auteur qui cherche moins à plaire qu'à faire plaisir. Généreux, quoi
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 10:59 (2015)    Sujet du message: Car les morts vont vite Répondre en citant

Belle écriture, qui rend palpable l’atmosphère glauque de ce triste logis où la vieille veuve n’a pour compagnie qu’une image jaunie de son défunt compagnon. Au final ce n’est pas elle, mais le récit lui-même qui est pris de folie. J’eusse aimé un peu plus d’explications pour expliquer la frayeur de la vieille ; le pas des chevaux doit évoquer pour elle le déplacement d’un corbillard. Je n’aime pas trop le titre. En résumé, c’est pas mal, même bien, mais le podium était trop étroit.
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 653
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 11:25 (2015)    Sujet du message: Car les morts vont vite Répondre en citant

Je vais me répéter. Je n'ai classé ce texte qu'en N°4 car je l'ai trouvé un peu loin de la photo et un peu lent à démarre. Par contre, le thème exploité " Une belle saloperie, la solitude,....) ne pouvait laisser indifférent d'autant qu'il était traité avec une patte remplie de sensibilité.

Belle performance, Alan, ton style s'affirme de jeu en jeu.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 863
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 17:11 (2015)    Sujet du message: Car les morts vont vite Répondre en citant

Comme toujours , un vocabulaire choisi au cordeau.

J'aurais mis le "tien" de la première phrase qu'elle adresse à son feu entre deux virgules.
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
Kissounia
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2015
Messages: 143
Localisation: Toulouse
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 27 Juin - 17:15 (2015)    Sujet du message: Car les morts vont vite Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé ton texte. J'aime ton style, même quand je comprends presque tous les mots Wink
J'ai beaucoup aimé la sensibilité avec laquelle tu abordes le thème de la vieillesse et de la solitude, du doute dans l'attente de la mort. J'aime également beaucoup la chute.
Mais comme Bay, j'ai été gênée par le titre, qui pour moi ne colle pas avec la suite. C'est ce qui fait que ton texte est resté juste au pied du podium.
_________________
La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous emmènera partout. (Albert Einstein)
Revenir en haut
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 842
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Lun 29 Juin - 18:39 (2015)    Sujet du message: Car les morts vont vite Répondre en citant

Thaïs a écrit:


C'est du reste l'un des aspects de ta plume que j'apprécie, cette impression à te lire d'avoir affaire à un auteur qui cherche moins à plaire qu'à faire plaisir. Généreux, quoi


Je reprends volontiers à mon compte ces propos de Thaïs (même si ça fait pas original), qui exprime bien ce que j'aurai voulu dire de ce texte et de ton style.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
Alan
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 398
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 30 Juin - 12:34 (2015)    Sujet du message: Car les morts vont vite Répondre en citant

Navré de répondre si tard, quelques préoccupations... Merci de vos retours ! Oui Thaïs, ce fut un supplice de faire disparaître certains mots au profit d'autres plus "simples" ! Je ne voulais pas que l'on me reconnaisse ! Mon inspiration se rapproche de ta vidéo, effectivement ! Et le titre est justement un vers "célèbre" de cette ballade traduite par Gérard de Nerval (oui je suis très "auteurs classiques" !). En tout cas merci de vos commentaires, il me faut continuer à "travailler" le style ! Mais je suis ravi de cette troisième place avec Thaïs, excusez du peu !
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 219
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Jeu 2 Juil - 14:20 (2015)    Sujet du message: Car les morts vont vite Répondre en citant

Beau texte, histoire étrange agréable à lire mais beaucoup trop loin de la photo....
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:25 (2018)    Sujet du message: Car les morts vont vite

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> JEU N°121 -> Critiques constructives Jeu N°121 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com