forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un lit pour un sourire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°120 -> Critiques constructives jeu 120
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 4 896
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Ven 29 Mai - 19:56 (2015)    Sujet du message: Un lit pour un sourire Répondre en citant


Elle était là au milieu des fleurs de mai, elle avait mal dormi. Elle avait appris, avec le temps, à ne jamais bouger, à garder la pose, habituée qu'elle était à être sollicitée à toute heure par le Maître. Soumise à son bon vouloir, elle acceptait, obéissante et silencieuse, les affres de son rôle, puisqu'il en était ainsi, depuis toujours et à jamais.
Nul n'imaginerait jamais ce qu'elle avait dû endurer. Mais au moins garderait-on, si tout se passait bien, quelque souvenir d'elle.
Ses yeux cernés parcoururent l'atelier qu'un soleil pâle effleurait à peine encore. Quand arriverait-Il, elle ne le savait pas ; mais elle devait se tenir prête, comme elle l'était toujours : elle réajusta son voile, lissa son décolleté puis reposa ses mains l'une sur l'autre, dans un dernier soupir. Quand le Maître arriverait, il ne devrait pas deviner qu'elle s'était permis cette simple respiration, susceptible, selon lui, de déséquilibrer tout son travail.
Le Maître était connu pour son caractère excessif et pour ses sautes d'humeur – comme il en est pour tant d'artistes. Mais le génie de celui-ci semblait lui conférer des droits supérieurs encore, et certainement incontestables. C'est en toute connaissance de cause qu'elle avait ainsi répondu à l'annonce « Artiste cherche modèle pour chef d’œuvre. Amatrices s'abstenir. » Elle qui n'avait encore jamais posé avait pourtant tenté sa chance, et le Maître avait été séduit par sa beauté mystérieuse, lui dirait-on plus tard. Il l'avait engagée, mais à une condition : garder la pose aussi longtemps que nécessaire.
Elle avait accepté.
C'est ainsi qu'elle s'éveillait, chaque matin depuis des mois, assise dans cet inconfortable fauteuil de bois, vêtue de la même robe, ses cheveux parfois dérangés seuls témoins des rares courants d'air qui parvenaient à l'atteindre.
Le travail avançait, heureusement, elle le sentait : le peintre semblait ne plus s'attarder que sur les derniers détails – sur le décor, en particulier. Le jour où elle avait cligné des yeux à plusieurs reprises, incommodée par un insecte zonzonnant devant son visage, il n'en avait rien vu. Et de fait, il avait apporté, la veille, une brassée de fleurs qu'il avait disposées tout autour de son siège et jusqu'entre ses mains : il y avait là des anémones, des renoncules, des œillets et des narcisses, quelques gros camélias et des branches d'acacia en fleurs. Tous ces parfums charmaient ses sens agréablement réveillés.
Mais une entrée fracassante chassa ses pensées bucoliques :
– Ça ne va pas ! Non, ça ne va pas ! grommelait-il, se postant devant elle, le menton dans la main. Tout cela est ridicule ! Quelle idée stupide que ces fleurs !
D'un geste, il balaya le bouquet, manquant au passage de griffer le visage impassible.
– Ce mur du fond non plus ! Trop lisse ! Trop pâle ! Trop mort ! Viens là, Mona. Lève-toi !
Le modèle s'exécuta. Rester immobile était son métier, mais elle serait où l'on voulait. Et sa joie fut aussi muette qu'immense quand elle dut déplier ses membres endoloris.
Le Maître s'empara du lourd fauteuil qu'il poussa jusqu'à la fenêtre.
– Installe-toi ici ! Voilà… La terrasse de la loggia, voilà le décor qui te va ! Un peu plus de trois quarts…. Recroise tes mains… Regarde-moi… Ne bouge plus…
Il s'interrompit. Quelque chose encore semblait le contrarier.
– On gèle ici ! Je vais faire du feu.
Mona le regarda s'éloigner. Parvenu devant la cheminée, il extirpa quelques branches sèches du dessous de l'âtre et entreprit de les briser.
« C'est en coupant du bois que Léonard devint scie »… cette pensée ridicule afflua soudain à l'esprit de Mona, qui ne put s'empêcher de pouffer. Le peintre se retourne vivement :
– Qu'est-ce que… ?
Furieux, il s'approcha à grands pas :
– N'avais-je pas été clair ? Immobilité et obéissance ! Et d'abord, qu'est-ce qui… Mais… Mais c'est cela ! C'est cela, le détail qui manquait ! Ton sourire ! Ne bouge plus, au nom du Ciel !
Mona fut désarçonnée avant d'être soulagée : «Rester sérieuse, ou bien sourire ?? Il ne sait pas ce qu'il veut ! Mais il est vrai que chacun a ses petites manies» se dit-elle. «Quoi qu'il en soit, je ne sais pas si sa croûte a de l'avenir – mais ce qui est sûr, c'est que je dormirai bientôt dans un lit ! »
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Mai - 19:56 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 865
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Ven 29 Mai - 21:10 (2015)    Sujet du message: Un lit pour un sourire Répondre en citant

Pour ce tableau, Mona serait la contraction de Madonna, et donc Madame en Italien.
Tu sembles l'utiliser plutôt comme un prénom (tutoiement).

Agréable texte, et une chouette idée, que d'inventer une origine au sourire le plus célèbre.
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 806
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Mai - 21:31 (2015)    Sujet du message: Un lit pour un sourire Répondre en citant

Je ne sais pas si l'humour de Vinci lui faisait faire le jeu de mot "Léonard devint scie".
À côté de mon podium, bien que cette version du sourire de la Joconde soit amusante et le texte plaisant à lire.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Ven 29 Mai - 21:35 (2015)    Sujet du message: Un lit pour un sourire Répondre en citant

DDDLV a écrit:
Pour ce tableau, Mona serait la contraction de Madonna, et donc Madame en Italien.
Tu sembles l'utiliser plutôt comme un prénom (tutoiement).


Pas forcément ...
http://www.dailymotion.com/video/x1qpnlt_jacques-brel-les-remparts-de-varso…

Sinon, carton plein pour l'originalité, la chute amusante, j'ai juste été un poil perturbée par l'impression donnée qu'elle était depuis des lustres sur sa chaise, à y dormir sans quasiment bouger. Il fallait bien qu'elle s'alimente, la pauvre, sous peine de ne bientôt plus se ressembler, et il lui aurait bien fallu bouger pour ce faire. Et d'ailleurs... non, rien Embarassed
Je suis un peu terre à terre
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
PolluxLesiak
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 4 896
Localisation: Lyon
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Ven 29 Mai - 22:01 (2015)    Sujet du message: Un lit pour un sourire Répondre en citant

@DDLV : Je ne suis pas friande de rationalité ni de normalité... pour moi, Mona Lisa a pour prénom Mona, c'est tout simple. 
D'ailleurs....

@Thaïs : précisément, ma Mona est un modèle "professionnel", mais dans un (non-) sens absolu, c'est-à-dire qu'elle n'est pas une femme qui pose ; elle est un modèle et rien d'autre - tu as bien compris, elle est sur sa chaise depuis des mois, et elle n'a pas besoin de manger, de boire ni de se reposer... Je reconnais qu'en effet, les terre-à-terre comme tu dis l'être aient pu être déstabilisés Wink

@MamLea : J'avoue que j'ai eu un peu honte, en l'écrivant, de ma vanne à deux balles - mais j'ai eu envie de la tenter, pour voir... (j'ai vu !  )
Il faudrait sans doute que j'arrête d'envoyer des textes écrits à l'arrache et même pas relus... Bah, je me suis amusée et c'est le principal !
_________________
Lyon insolite...
Association Cœurs de Lyonnes
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 492
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Mai - 23:30 (2015)    Sujet du message: Un lit pour un sourire Répondre en citant

C'est mon choix numéro 3. Un texte dont j'ai apprécié l'originalité et l'humour. Le jeu de mots m'a fait rire ! Une version fantaisiste de la genèse du célèbre tableau qui m'a séduite !
Revenir en haut
Kissounia
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2015
Messages: 143
Localisation: Toulouse
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 30 Mai - 00:05 (2015)    Sujet du message: Un lit pour un sourire Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé cette explication originale du sourire de la Joconde, mais j'ai été perturbée moi aussi par le fait qu'elle n'ait pas bougé depuis des mois.
Et le problème qui m'est venu à l'esprit n'était même pas la nourriture...
Quant au jeu de mot... personnellement, il m'a bien plu ! Je suis plutôt bon public... Et puis il n'y a qu'une vanne à deux balles comme celle-là pour décrisper un modèle professionnel avec des sphincters à ce point hors normes... Wink
Pas loin du podium, chez moi...
_________________
La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous emmènera partout. (Albert Einstein)
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 656
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Sam 30 Mai - 09:43 (2015)    Sujet du message: Un lit pour un sourire Répondre en citant

Sur mon podium aussi. J'ai apprécié l'humour du texte, sans doute parce que je ne raffole pas de ce tableau et qu'il me rappelle la réflexion de ma chère maman disparue que j'avais emmenée il y a bien longtemps à Paris et notamment au Louvre. En découvrant la Joconde, elle avait murmuré, déçue: "C'est ça, rien que ça, la Joconde !"
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 772
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Sam 30 Mai - 11:41 (2015)    Sujet du message: Un lit pour un sourire Répondre en citant

Sur mon podium pour ta plume, tes idées qui me séduisent toujours et ton humour qui m'a fait pouffer !
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 728
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 31 Mai - 12:43 (2015)    Sujet du message: Un lit pour un sourire Répondre en citant

J'ai apprécié l'originalité de ton idée et surtout le fait de concevoir la femme qui pose en tant que telle : une femme qui pose et voilà tout, le modèle absolu, ce qu'elle est devenue d'ailleurs. Et puis la genèse du fameux sourire qui se moque, on a toujours l'impression qu'elle se fout de ceux qui la regardent, la Joconde, finaude : "Je suis une imposture ou pas ?" Vraiment, j'ai bien aimé la "posture" (si j'ose dire) que tu as choisie pour ce texte.

Au plaisir de te lire à nouveau ici.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:22 (2018)    Sujet du message: Un lit pour un sourire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°120 -> Critiques constructives jeu 120 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com