forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La poésie est au jardin

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°120 -> Critiques constructives jeu 120
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 07:37 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

La poésie est au jardin


Elle était là au milieu des fleurs de mai, elle avait mal dormi. L'impression d'entendre encore le martèlement lugubre persistait sous son crâne endolori par la migraine.

Elle enfouit son visage entre les grappes neigeuses, huma leur parfum capiteux, étreignit le tronc de l'arbuste qu'elle avait planté, de toutes les forces de son amour. Cela faisait sept ans déjà.

Elle emprunta l'allée du potager, s'imaginant qu'à son passage, les azalées déroulaient leur tapis rouge, les hampes arquées des Cœur-de-Marie faisaient la révérence, au son des trompettes des mandévillas.

La poésie est au jardin, pensa-t-elle en caressant les boutons nacrés du rosier, Pierre de Ronsard.

Quel silence derrière la haie vive séparant son terrain de celui de la maison voisine, rénovée par un couple de Parisiens. Habituellement, le mercredi, le pépiement des enfants égayait sa solitude.

En se rendant au marché, plus tardivement que de coutume, elle s'étonna des volets clos, des trottinettes abandonnées, sur le gravier de la courette. Ils ont dû partir en vadrouille et n'ont pas pris la peine de les ranger. Ça va les reposer, ils semblaient nerveux, ces temps-ci. On entendait souvent le père hurler, les gamins pleurer, parfois un fracas de vaisselle brisée, des bruits de meubles déplacés. Chacun ses misères, j'ai eu mon comptant de malheurs, conclut-elle, en relisant sa liste de courses immuable – jambon, biscottes, oranges, fromage, œufs, yaourts, ces maigres provisions lui suffisaient pour la semaine. Le cellier regorgeait de pommes acidulées de son verger. Elle cultivait légumes et herbes aromatiques, au rythme des saisons, sans autre engrais que du purin d'ortie. Elle s'enorgueillissait de ses produits bio qui la maintenaient en bonne santé, malgré ses quatre-vingt-deux ans.

Le soir, l'assiettée de potage, à peine avalée, elle sombra dans un sommeil sans rêves. À minuit, des coups sourds et réguliers la réveillèrent. Sapristi, le satané boucan recommençait ! Cette fois, elle n'allait pas se laisser faire !

Après avoir enfilé robe de chambre et charentaises, elle sortit sur la terrasse, écarta le feuillage bruissant du laurier-tin. Muni d'une pioche, le voisin creusait la terre, au pied d'un cèdre du Liban. Un grand sac en plastique noir gisait au bord de la fosse. Elle frissonna. Des images atroces envahirent son esprit troublé. Mon Dieu, et s'il avait assassiné sa femme ? Et où se trouvaient les petits ? Il fallait appeler la police !

Elle vacilla, la tête lui tournait. Elle perdait toute énergie, en cette période anniversaire de la mort de Joseph dont les cendres reposaient sous le lilas blanc.
Depuis son veuvage, elle n'aspirait qu'à le rejoindre. Sans regrets : ils n'avaient pas de descendance.

Elle se sentit lâche. Une bouffée de honte la submergea, vite balayée par la perspective des interrogatoires à n'en plus finir, des fouilles à ravager le sol, des paparazzi, de sa tranquillité détruite. Et puis, son cher époux lui avait assez reproché de jouer les concierges et même de divaguer. Il avait bien raison, elle n'était qu'une vieille folle ! Le sac contenait du terreau horticole et l'homme effectuait ses plantations, les nuits de pleine lune, à la manière des anciens. Elle avait vu un reportage, à la télé, ça s'appelait «Les savoir-faire oubliés». Il est vrai que chacun a ses petites manies, se dit-elle. Elle rentra, fureta dans la coiffeuse de sa chambre. Une fois couchée, elle enfonça les boules Quies au creux de ses oreilles.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 07:37 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 07:58 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

Mon n°1. Au-delà de la belle composition des phrases et des mots, de l'aspect de surface offrant une lecture harmonieuse, j'ai apprécié la structure du récit qui fait bien ressentir dans la première partie combien la dame tient à son jardin, ce qui justifie parfaitement l'argument de sa "petite lâcheté" finale.

En outre, ce thème des lâchetés ordinaires et de la mauvaise foi m'interpelle toujours. Parfaitement mené comme ici, il a fait mouche Okay
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 492
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 09:52 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

J'ai hésité, pour la 4ème marche du podium. J'ai beaucoup aimé la façon dont tu croques ton personnage, si ordinaire ( c'est difficile d'être courageux ) et tu réussis à la rendre attachante, cette vieille dame, malgré ses œillères, son indifférence. Aucune critique constructive à formuler, un beau texte !
Revenir en haut
Alan
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2012
Messages: 398
Localisation: Saumur
Masculin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 10:19 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

j'ai beaucoup aimé ton histoire Marixel, la manière dont on se donne bonne conscience, on se rassure, est fort bien rendue ! S'imagine-t-elle des choses "l'héroïne", ou non ? Ah, toutes ces petites lâchetés quotidiennes ! Bravo et merci ! Mon numéro 2 !
Revenir en haut
Jodie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2011
Messages: 1 725
Localisation: Forêt profonde
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 16:14 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

Beaucoup aimé, moi aussi, ton personnage. Tu as parfaitement équilibré ton texte pour amener au final à la lâcheté ordinaire dont parle Thaïs. Nous sommes tous amenés d'une manière ou d'une autre à des compromissions, petites ou grandes, avec notre manque de courage dès lors que la tranquillité est en danger. S'engager ou se planquer ? A raison ou non ? Parano ou pas ?

Très bon texte, bravo.
_________________
God as a dead robin ; God as the eye of a dead robin ; God as your barely visible reflection in the eye of a dead robin
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 762
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 18:16 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

Excellent ! Quelle belle idée que celle de mettre en relief ces petites faiblesses si humaines, hélas ! Bravo Marixel ! Je pensais te voir sur le podium final, tu mérites un meilleur classement à mon avis.
Revenir en haut
Mélomaniac
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2014
Messages: 87
Localisation: Depuis peu en Moselle
Féminin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 22:06 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

J'ai l'impression d'être un peu passée à côté de ce texte. Je crois que sur le coup je l'ai écarté justement à cause de l'amertume qu'il m'a laissé en bouche, alors que c'était précisément son but.
Sinon il est bien construit et écrit, j'ai juste trouvé un peu décalé le ton employé pour parler du jardin dans les premières lignes (peu être un peu trop passionné?), par rapport au personnage d'une vieille dame qui aspire à la tranquillité...
Mais peut-être était-ce aussi le but?
Revenir en haut
Kissounia
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2015
Messages: 143
Localisation: Toulouse
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Jeu 28 Mai - 23:16 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

Très beau texte, qui laisse sur une impression de culpabilité collective, de lâcheté partagée par rapport à toutes ces petites (ou grandes) choses condamnables sur lesquelles on préfère fermer les yeux pour continuer juste à vivre (car en pleine conscience de toutes les horreurs du monde, la vie serait moche...) et qu'on justifie (avec l'assurance d'Alan quand il nie être l'auteur d'un texte) par des "de toute façon c'est trop tard", "je n'aurais rien pu faire", "ça ne me regarde pas" ou "ce n'est rien de bien grave".

Texte laissé à regret au pied du podium Sad
_________________
La logique vous mènera d'un point A à un point B. L'imagination vous emmènera partout. (Albert Einstein)


Dernière édition par Kissounia le Sam 30 Mai - 00:37 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Mai - 08:54 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

Merci à tous de vos commentaires

Les petites lâchetés ordinaires et autres pieux mensonges, oui, qui peut se vanter de n'y jamais avoir eu recours ? On ne se sent pas très à l'aise, sur le coup, on y repense, parfois, mais on se raisonne grâce à ces arguments, devenus presque des adages : "il faut bien vivre." "C'est humain." "On ne peut porter toute la misère du monde, sur les épaules." etc

Cette vieille dame n'est ni meilleure ni pire qu'une autre, elle veut juste la paix. Peut-être, avant son veuvage, aurait-elle signalé les agissements de son voisin, ne serait-ce que par réaction au sempiternel conseil de son mari : "ne te mêle donc pas des affaires des autres !" La lâcheté aurait été mise en exergue, au point d'en devenir insupportable. Oui, je l'imagine bien entreprendre sa petite enquête dans le voisinage ou, même, partir en "expédition", et d'une cabine, passer un appel anonyme à la police. A l'insu de son mari, avec le délicieux sentiment de mettre du piment dans son existence, voire d'une revanche, d'une petite vengeance. C'était le temps où elle vivait, pas celui où elle vivotait, en attente du grand départ.

Mélomaniac a écrit:
j'ai juste trouvé un peu décalé le ton employé pour parler du jardin dans les premières lignes (peu être un peu trop passionné?), par rapport au personnage d'une vieille dame qui aspire à la tranquillité...Mais peut-être était-ce aussi le but?


J'ai voulu coller au sujet qui évoquait les fleurs de mai. Le jardin, lieu de beauté-havre de paix, est (et a toujours été) le royaume de la vieille dame. Elle emprunta l'allée du potager, s'imaginant qu'à son passage, les azalées déroulaient leur tapis rouge, les hampes arquées des Cœur-de-Marie faisaient la révérence, au son des trompettes des mandévillas. Elle est du style qui parle aux plantes (je ne me moque pas, depuis toujours, il m'arrive de parler aux arbres, aux plantes LOL), elle a dû choisir et planter chaque arbuste, chaque fleur, avec soin et amour.
J'ai été très gênée par le nombre de caractères : emportée par mon élan, j'avais largement dépassé la limite et j'ai dû sabrer, alors j'ai juste glissé une phrase concernant sa vie d'épouse - son mari lui reprochait souvent de jouer les concierges et de divaguer -, elle devait brider son imagination et rêvait souvent dans son jardin qui devenait aussi son antidote à la monotonie du quotidien, son refuge.

@Ptit Lu : il me semble que nous sommes trois ex-aequo à nous partager la quatrième place, c'est dire si les votes étaient serrés.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 655
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Ven 29 Mai - 09:47 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

Un texte ancré dans une triste réalité: les petites lâchetés ordinaires. Et tu trouves le moyen de l'habiller de poésie. Pourquoi je ne l'ai pas classé? L'humeur du jour, probablement ? Cela doit bien nous arriver à tous de penser avec un peu de recul :"Si je devais voter aujourd'hui..."
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
aimard
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 842
Localisation: Montreuil (93)
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Ven 29 Mai - 14:12 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

Il arrive que l'on passe à côté de l'essentiel lors de certaines lectures. Ce qui cette fois m'est arrivé pour l'évaluation de ce texte. C'est dire qu'en le relisant il aurait figuré dans ma liste des premiers (méa-culpa). Après relecture je renchéris (Mieux vaut tard que jamais !) aux remarques déjà émises par mes prédécesseurs.
_________________
Si tu trouves une route qui est sûre, suis la pendant longtemps.
proverbe Haoussa (Nigéria)
Revenir en haut
ailleurs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2014
Messages: 378
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Mai - 15:07 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

Si je devais re-noter je mettrais en 1ère place ton texte, en le relisant aujourd'hui, je l'apprécie mieux.Bravo, si je peux me permettre de dire avec mon niveau.
_________________
"...la vérité et la justice sont souveraines, car elles seules assurent la grandeur des nations...tout peuple qui ne baserait pas sur elles son unique raison d'être, serait aujourd'hui un peuple condamné." Emile Zola
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 762
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Sam 30 Mai - 11:43 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

Oui, Marixel, le classement est serré, mais je crois que la 1ère ou la seconde place étaient jouables La preuve en lisant les critiques ci-dessus Okay
Revenir en haut
Marixel
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2011
Messages: 5 296
Localisation: ...
Féminin

MessagePosté le: Mar 2 Juin - 20:12 (2015)    Sujet du message: La poésie est au jardin Répondre en citant

Merci à tous
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:53 (2018)    Sujet du message: La poésie est au jardin

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu N°120 -> Critiques constructives jeu 120 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com