forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Rester debout

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu 118 B : Printemps des prosateurs -> Critiques constructives jeu 118 B Prose
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 891
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 14:41 (2015)    Sujet du message: Rester debout Répondre en citant

Rester debout

Il était une fois, près d'un ruisseau, un paisible bois de peupliers, à l'ombre dansante desquels des promeneurs venaient se reposer ou pique-niquer. Les peupliers étaient ravis d'entendre des compliments sur l'élégance de leurs troncs et la beauté bruissante de leurs feuillages, qualités admirées qui contribuaient à faire de ce lieu frais et calme un endroit magique, aux dires des flâneurs.
Mais un jour, deux hommes pressés et parlant fort arrivèrent près du bois, à bord d'une camionnette bruyante. Tandis que le premier sortait de ses poches un carnet et une calculette, l'autre installait une lunette de visée servant à évaluer la hauteur des plus grands arbres. Parmi ceux-ci se trouvait le plus beau, le plus fier, le plus ombrageux de tous, Tonio, celui que ses frères, d'origine italienne comme lui, appelaient le « capo ». Tonio, qui avait l'ouïe très fine et comprenait le langage des hommes, sentit aussitôt un danger. Son inquiétude grandit lorsque montèrent jusqu'à sa tête les mots abattage, scierie , usine, cageots. Il attendit que les visiteurs se fussent éloignés pour s'adresser à ses frères. « Camarades ! », leur dit-il de sa belle voix de tribun populaire, « Soyons vigilants ! Nous sommes menacés . Ces hommes veulent nous abattre. Ils nous ont vendus ! Sur pied ! Et bientôt nous serons transformés en cageots à choux-fleurs. Est-ce que cette perspective vous réjouit ?» Une vague de protestation fit onduler la cime des arbres, certains rameaux se dressèrent comme des poings furieux, et l'on sentit le vent de la révolte s'agiter, enfler, gronder sous les feuilles... Tonio, laissa un instant monter la colère sous l' écorce , puis, lorsqu'il eut considéré que cette agitation avait assez duré, il réclama le silence, avant de s'écrier avec force. « Oui ! Camarades ! On nous a trahis! Nos ancêtres sont venus d'Italie pour vivre ici, debout ! Nous avons poussé, grandi, forci, supporté les pluies et les vents de ce pays qui n'est pas le nôtre. Nous avons prodigué de la fraîcheur et de l'ombre à ses promeneurs et ses troupeaux. Nous avons apporté de la beauté, de l'élégance à ses paysages de maigres haies et de chênes tordus... Et maintenant on nous sacrifie ! Tout ça pour quoi ? Pour l'argent... Ne nous laissons pas détruire par cette société mercantile! Qui a inventé la délocalisation ? Eh bien ! Ils vont voir ! » Les peupliers sentaient circuler dans leurs fibres la sève vive qui avait poussé jadis leurs pères à quitter leur pays pour s'installer sous des cieux plus cléments. Alors, la voix de Tonio, baissa d'un ton, puis de deux, se faisant de plus en plus susurrante, pour devenir un murmure persuasif destiné exclusivement à ses frères. Ce qui fut décidé cette nuit-là, nul homme ne l'entendit... Mais au petit matin, les promeneurs découvrirent une grande trouée claire dans le paysage, au bord du ruisseau. Le bois de peupliers avait disparu, faisant place à une prairie bien verte!

Le bruit court que des paysans d'une vallée reculée d'Italie ont été témoins d'un phénomène étrange : un bois de peupliers aurait poussé à cette date-là, en une seule nuit, près de leur ruisseau ! Ils prétendent même que, certains jours, quand flottent les calicots, les arbres se mettent en marche, descendent dans la plaine, encerclent les usines, et entonnent l'Internationale, incitant tous les Damnés de la Terre à se mettre debout. Mais qui, à part quelque vieux « rosso » nostalgique, pourrait croire à une histoire pareille ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 31 Mar - 14:41 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 14:46 (2015)    Sujet du message: Rester debout Répondre en citant

J’ai accordé la troisième place à cette révolte végétale, qui rappelle « la révolte des palmes » que j’ai classé troisième. Pourquoi ces êtres inanimés, enfin presque, qui n’ont pas le droit de vote, et même qu’on abat pour fabriquer les bulletins, ne se révolteraient-ils pas contre leurs frères supérieurs qui leur causent tant d’ennuis ? Une façon originale d’aborder le thème. Et bravo pour la médaille d’argent !
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2013
Messages: 496
Féminin

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 14:52 (2015)    Sujet du message: Rester debout Répondre en citant

Une fable écologique élégante, raffinée, et poétique à souhait. Lecture fluide et sonorités sublimes ! Histoire optimiste ! Un très bon moment !
_________________
Rien à dire, tout à écrire...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 687
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 15:31 (2015)    Sujet du message: Rester debout Répondre en citant

Mon N°2. je devais avoir la fibre écologique au moment des choix ! Mais surtout, j'ai senti beaucoup d'humour dans ce texte qui ne tournait en aucune façon à la leçon de morale.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 809
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 19:42 (2015)    Sujet du message: Rester debout Répondre en citant

L'humour qui s'est glissé dans cette fable m'a réjouie, merci Janis
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 874
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 09:14 (2015)    Sujet du message: Rester debout Répondre en citant

Conte (plutôt que fable ?) très poétique dont l'idée m'a bien plu. Peut-être un peu trop "compact".
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 12:16 (2015)    Sujet du message: Rester debout Répondre en citant

Très imagé, forcément bien écrit

Si je n'ai pas voté pour ce texte aux allures de fable, c'est en raison de sa conclusion et de ma sensibilité toute personnelle (et discutable) de lectrice. J'aurais aimé une autre fin.

Nous avons ici des arbres, immigrés de seconde génération, à qui l'on cherche des poux en dépit de services rendus (l'ombre apportée, par exemple). Pour "rester debout", ce qui peut aussi signifier conserver leur dignité, la solution finale est qu'en somme, ils rentrent "chez eux"; ce qu'ils font, s'en retournant en Italie.

Et je n'ai pu me défaire du regret de ne pouvoir me mettre sous la dent une fin plus optimiste. Je me doute fort, Janis, que te surprendra cette lecture de ton texte, mais elle m'a assez tarabustée pour me pousser à l'écarter de ma sélection. Si je l'évoque, c'est uniquement parce que je pense que dans l'hypothèse où tu voudrais retravailler ce récit à d'autres fins, cet aspect peut éventuellement gêner l'un ou l'autre lecteur (aux idées aussi tordues que moi Embarassed )
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 891
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 12:43 (2015)    Sujet du message: Rester debout Répondre en citant

En effet, Thaïs, ta lecture me surprend, car j'avais cru écrire une fin optimiste à ce conte. Je me disais que les peupliers qui symbolisent le courage, la fierté, la dignité, la liberté, avaient gardé leur sève, leur vitalité et que, de retour chez eux, ils continuaient à appeler à l'insoumission, à la révolte. Mais sans doute n'était-ce pas assez clair dans mon texte.
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 504
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 12:49 (2015)    Sujet du message: Rester debout Répondre en citant

Ah, Janis, tu dis que je marche sur tes plates-bandes mais c'est toi ( que je croyais être ma copine, pffff ... ) qui me fais de l'ombre, avec tes peupliers à l'ombre dansante !

Un très joli texte qui, bien sûr, rappelle un peu le mien mais je les trouve tout de même très différents : le tien est plein d'humour !
Revenir en haut
Eyrlis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2012
Messages: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 14:12 (2015)    Sujet du message: Rester debout Répondre en citant

Un vrai coup de cœur pour mon numéro 1 !
J'ai adoré l'idée, le ton du texte, la fin.
C'est en plus très bien écrit.
Excellent !

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:04 (2018)    Sujet du message: Rester debout

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu 118 B : Printemps des prosateurs -> Critiques constructives jeu 118 B Prose Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com