forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le miroirdouble face

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu 118 B : Printemps des prosateurs -> Critiques constructives jeu 118 B Prose
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 217
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 15:39 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Le miroir double face

Mon client, mesdames et messieurs les jurés, fut, jusqu'à ce jour funeste du 20 mars 1959, un brave homme que rien ne destinait à se retrouver dans le box des accusés de ce tribunal.
Issu d'une famille nombreuse, gentil garçon bien élevé, il poursuivit une scolarité sans éclats, mais sans échecs non plus. Après un baccalauréat, obtenu de justesse, il entama une licence de droit à l'issue de laquelle, il devint clerc de notaire dans une modeste étude. Employé modèle, Jacques Morel ne rechignait jamais à faire des heures supplémentaires ni à aider ses collègues sur des dossiers difficiles, sans en tirer le moindre profit personnel. Un garçon sur lequel on pouvait compter, aux dires unanimes de tous. Il se maria, deux ans avant le drame, avec une jeune fille, vendeuse en parfumerie. Une vie simple et satisfaisante qui aurait pu durer toujours, si le destin n'était pas intervenu.
Ce soir du premier jour de printemps, alors qu'il rentrait chez lui, il croisa sur le trottoir, un homme qu'il ne connaissait pas, mais qu'il reconnut néanmoins ! Son parfait sosie ! Tous deux se figèrent, éberlués. Bernard Magne, son extraordinaire reflet reprit ses esprits très rapidement et l'interpella :
- Incroyable, n'est-ce pas ? Nous ne pouvons en rester là. Venez avec moi boire un pot au café, que nous fassions connaissance.
- Hé bien, c'est à dire, ma femme va s'inquiéter... répondit Jacques.
- Allons, allons, vous n'avez quand même pas peur de votre épouse, insista Bernard moqueur sur un ton autoritaire.
Et mon client, peu habitué à désobéir, le suivit sans plus tergiverser. Devant une bière, ils échangèrent leur curriculum vitae.
Alors que l'un était le fils unique d'un couple bourgeois, l'autre était le quatrième enfant d'une famille d'ouvriers, l'un avait fait de brillantes études universitaires et était désormais chef d'entreprise, l'autre était simple employé, comme vous le savez déjà. L'un se vantait de multiples conquêtes féminines, l'autre confiait son sage mariage. Plus ce dialogue avançait et plus Magne semblait s'ennuyer et s'y désintéresser. Il regardait sa montre sans cesse. Il finit par appeler le serveur :
- Je règle pour nous deux, puis il ajouta assez fort pour être entendu de tous les clients, je ne voudrais pas que tu aies des ennuis avec bobonne pour justifier ces frais inconsidérés...
C'est à ce moment que tout a basculé dans la tête de mon client. Un sentiment de révolte l'a assailli soudain. Toutes ces années de frustrations ignorées l'ont submergé. Pourquoi n'était-il pas cet homme si semblable à lui même, ce dominant qui n'hésitait pas à se moquer de sa vie ? Toute la rage qui s'était accumulée au fil des années se trouva focalisée vers cet être suffisant, imbu de sa personne. L'injustice de leurs destins si différents lui devint intolérable. Alors, il envoya son poing dans la figure de ce double afin de détruire leur trompeuse similitude. C'était sur lui même qu'il tapait inconsciemment et il n'avait en aucune manière l'intention de tuer, mais le coin de la table sur lequel tomba la malheureuse victime en décida autrement, au grand désespoir de mon client...
Avant de condamner Jacques Morel, mesdames et messieurs les jurés, réfléchissez bien au choc, puis à l'amertume que vous vivriez en vous retrouvant face à un autre vous même, qui au lieu de vous proposer de l'aide, vous renvoyait votre médiocrité au visage ? Ne seriez-vous pas tentés, vous aussi, de vous révolter avec une violence aussi aveugle qu'instinctive?
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 31 Mar - 15:39 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
unmondesansfautes
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2015
Messages: 75
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 16:00 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

He bien ça alors ! Très content d'avoir voté pour une Bretonne ! J'ai aimé ton histoire, Armorique : originale et bien construite. Merci !
_________________
unmondesansfautes.blogspot.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
unmondesansfautes
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2015
Messages: 75
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 16:03 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

"Eh bien" écrit comme ça... C'est encore mieux.
_________________
unmondesansfautes.blogspot.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 794
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 10:08 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Original et plaisant.
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 491
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 13:28 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Je pense sincèrement que ce texte méritait d'obtenir plus de points car le traitement du sujet est original et le récit est fort bien mené. Mais peut-être était-il le 5ème choix de beaucoup ? !

Sinon, deux choses :

" Plus ce dialogue avançait et plus Magne semblait s'ennuyer et s'y désintéresser. " ce n'est pas plutôt " s'en désintéresser " qu'il faudrait écrire ?

" Avant de condamner Jacques Morel, mesdames et messieurs les jurés, réfléchissez bien au choc, puis à l'amertume que vous vivriez en vous retrouvant face à un autre vous même, qui au lieu de vous proposer de l'aide, vous renvoyait votre médiocrité au visage ?"

Là, j'aurais mis plutôt "renverrait " , non ?


Dernière édition par Tonina le Jeu 2 Avr - 21:08 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 22:03 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Très bonne idée de départ, je pense qu'il m'a manqué un peu plus de contraste entre les deux existences des sosies pour adhérer à la révolte. Jacques a certes une vie modeste, mais en l'état elle pourrait lui convenir, de même son double est assez fat et déplaisant mais j'oserais dire "sans plus". Du coup, l'intensité de la frustration et de la colère ne m'a pas semblé couler de source. Je crois que ton texte est un peu à l'étroit dans le format (?)
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
LYSBEL
Adjectif enthousiaste

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2013
Messages: 130
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 00:02 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Peut-être est-ce la conclusion, naturellement modérée, d'un l'avocat qui vient "neutraliser", dans la chute, le geste de révolte impulsive de J. Morel. C'est vraiment dommage car le texte est marquant par son originalité.
_________________
Il faut croire aussi en l'avenir malgré le passé et en Dieu malgré ses absences...
Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 615

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 05:16 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Une intrigue simple et efficace.
Je suis plutôt d’accord avec les remarques de Dame Tonina, mais j’en ajouterai qq unes :

« aux dires unanimes de tous » : ça a un bon goût de pléonasme : « aux dires unanimes de qq uns » nous semblerait étrange…
« une vie simple qui aurait pu durer toujours ». Toujours ? Vraiment ?
« moqueur » doit être entre 2 virgules.

« En » y » :
tout à fait d’accord avec Dame Tonina :
Se désintéresser >>> on se désintéresse de qq chose >>> on s’en désintéresse
S’intéresser >>> on s’intéresse à qq chose >>> on s’y intéresse
Les coupables ? Les prépositions « à » et « de ».

« l’ont submergé » : le choix du passé simple et de l’imparfait ayant été fait, ce PC surprend.

Ah ! On arrive à l’hypothétique !
Comme il y a beaucoup à dire, on verra ça demain.
Revenir en haut
Armorique
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 4 217
Localisation: Dinan
Féminin

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 10:08 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Merci à tous de vos critiques. Je vais reprendre mon texte et rectifier les maladresses.
Ma plaidoirie est un peu courte et cela m'a empêchée de raconter davantage de choses qui pourraient expliquer la révolte brutale de Jacques.
_________________
Il vaut mieux qu'il pleuve aujourd'hui qu'un jour où il fait beau. Pierre Dac
Revenir en haut
Eyrlis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2012
Messages: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 14:53 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

J'ai hésité pour ce texte qui est resté pas loin de mon podium.
Il est très original, agréable à lire et pile dans le thème.
J'en ai toutefois préféré d'autres.

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 615

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 16:59 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Il restait une question pas très simple : renvoyait ? renverrait ?
La phrase est relativement longue, elle contient des mots (impératif, gérondif, infinitif) qui n’interviennent pas directement dans le choix des temps et des modes mais qui risquent de faire perdre la vue d’ensemble de la phrase. On peut les écarter afin de la simplifier.
« Vous éprouveriez de l’amertume si un individu vous renvoyait une image négative de vous-même ».
Les verbes :
Ils respectent la règle la plus habituelle de la concordance des temps dans les phrases hypothétiques au présent : verbe de la principale au présent du conditionnel + verbe de la subordonnée à l’imparfait (à valeur de présent de l’indicatif : « s’il vous renvoyait maintenant… »).
Mais « si » est absent de la phrase originale. C’est bien le mot auquel on pense prioritairement lorsque l’on veut exprimer la notion de supposition mais il y en a bien d’autres (comme si, si tant est que, à condition que, pour autant que, dans le cas où, moyennant que, selon que etc…) et même, parfois, il n’y a aucun mot particulier : ainsi « Dans le cas où j’habiterais à Grenoble, je passerais tous mes W.E. en haute montagne » peut devenir : « j’habiterais à Grenoble, je passerais tous mes W.E. en haute montagne ».
Les deux verbes sont au présent du conditionnel : c’est à ce cas (absence de « si ») que s’apparente la phrase qui nous intéresse, je vote donc pour « renverrait »
Un exemple littéraire : « Vous m’offririez des fleurs, je les refuserais » (Montherlant).
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 491
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 18:07 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Merci Maître Tyu pour ces explications. Je réagis à l'intuition mais je suis incapable de le formuler , comme vous ...
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 762
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 18:11 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Tyu, je me demandais si jouer sur une concordance "présent/passé composé" ne serait pas intéressant sur ce texte, plutôt que l'imparfait/passé simple qui crée une certaine distance alors que le ton donne le sentiment que le narrateur se veut proche du lecteur et lui livre ce plaidoyer ?
Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 615

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 19:11 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Tu penses donc à un présent "historique" ou "de narration" avec le passé composé pour les actions antérieures. J'ai regardé ce que ça donnerait pour le 1er paragraphe : il n'est pas toujours aisé de faire le bon choix (présent ou PC ?)
Il était aussi possible d'utiliser imparfait/ PC, ce dernier temps appartenant à la langue orale rapprocherait l'orateur de son auditoire mais quand on oppose "les temps du discours" au "temps du récit", on pense surtout à l'opposition "oral/écrit" depuis que, hélas, le passé simple a disparu de la langue parlée.
Bref ! Il faut être réaliste : on écoute un avocat qui plaide !
Le PS est ici à la fois temps du récit et temps du discours car on peut penser que l'orateur a écrit sa plaidoirie avant de la dire.
Je pense qu'Armorique a fait le meilleur choix possible mais qu'elle a aussi fait un - juste un, je crois - petit faux pas.

Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 615

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 19:17 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 762
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 19:19 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Tyu, je m'incline devant tes arguments et devant la taille de ton message (pourvu que la taille des lettres ne soit pas représentative du courroux que j'ai pu déclencher avec ma mauvaise idée Mr. Green )
Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 615

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 19:26 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

point du tout : je n'ai pas fait le bon choix ! j'ai voulu corriger ça (d'où le message vide) mais en vain.
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 762
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 20:13 (2015)    Sujet du message: Le miroirdouble face Répondre en citant

Je sais, je te taquinais
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:23 (2018)    Sujet du message: Le miroirdouble face

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu 118 B : Printemps des prosateurs -> Critiques constructives jeu 118 B Prose Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com