forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum

forum du cercle maux d'auteurs
Ouvert à tous les passionnés de lecture et d'écriture!

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La révolte des palmes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu 118 B : Printemps des prosateurs -> Critiques constructives jeu 118 B Prose
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 491
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 15:06 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

La révolte des palmes

Le soleil s’aplatissait à l’horizon. Il enflammait le crâne pelé de la colline, sur lequel de rares mèches semblaient roussies par le crépuscule. Bakari repoussa sa casquette en arrière, le temps de s’éponger le front. La chaleur était lourde, elle écrasait la plaine, paralysait les hommes, emprisonnait les palmiers dans une brume tremblotante.

Il exécutait le même geste depuis des heures mais la tombée du jour ne lui rendrait pas sa liberté. Il devait attendre que son Maître, installé dans un rocking-chair, lève l’avant-bras. Un signe banal et froid, comme si le climat confisquait toute la chaleur disponible et qu’il ne restait plus rien pour imprégner ce geste simple d’un peu d’humanité. En attendant, Bakari faisait onduler la palme qu’il tenait serrée dans une main, pour créer l’illusion d’une brise alimentée par le balancement régulier de l’éventail de feuilles. Ce travail, il le partageait avec Youssou. A tour de rôle, ils brandissaient un ventilateur végétal pour rafraîchir leur Maître.

Bakari n’avait pas le souvenir d’avoir fait autre chose. Il croyait être né pour agiter une palme. Quel drôle de jeu pour un enfant ! Car Bakari était encore un enfant. Un enfant avec des rêves qu’il regardait s’envoler mais qui n’allaient jamais bien loin parce qu’on leur rognait les ailes. Son univers se limitait à la maison du Maître, le jardin et la cabane dans laquelle il dormait sur une paillasse. Parfois, sans cesser d’agiter son éventail, il levait les yeux vers la cime des palmiers dont les troncs alignés dessinaient les barreaux d’une prison à ciel ouvert. Il guettait un souffle de vent qui ferait danser les palmes. Le Maître lèverait alors l’avant-bras et Bakari pourrait se reposer.

Le soleil ressemblait à un fruit trop mûr dont le jus, gorgé de sucre et de chaleur, se répandait sur la colline, nappant peu à peu les pentes douces de coulis rouge. Bientôt, il disparaîtrait et la pénombre engloutirait la maison et le jardin mais la température resterait élevée.

Et Bakari continuerait d’éventer son Maître ...

Et puis l’obscurité fut totale. Au-dessus d’eux, les frondaisons semblaient figées dans une étuve. Tout était immobile. Seuls, le grincement du rocking-chair et le bruissement de la palme troublaient le silence de la nuit.

Soudain, Bakari perçut un grondement. Il leva la tête. Là-haut, les feuillages étaient brutalement sortis de leur léthargie. Une secousse se propagea d’arbre en arbre et toutes les palmes se mirent à griffer rageusement le ciel de leur ombre longue et pointue. C’était comme si une foule immense cédait à un vent de panique et se dispersait de tous côtés dans un brouhaha assourdissant. Un sifflement lugubre accompagnait le ballet fou des palmes. Bakari attendait un signe de son Maître mais ce dernier ne bougeait pas. Il regardait le ciel. Jamais un tel vent de révolte n’avait soufflé sur son domaine. Le Maître, c’était lui et la nature devait se soumettre ! Mais les plumeaux se contorsionnaient de plus belle. Le vent violent fit s’envoler la casquette de Bakari et lui arracha l’éventail des mains. Il ne pleuvait pas, c’était une colère sans larmes. Une colère terrible. Incrédule, le Maître leva un poing menaçant. Comment osait-on défier son autorité ?
Un craquement sinistre fit trembler Bakari. Il eut soudain très peur et courut jusqu’à la maison. Dès qu’il fut à l’abri, un déluge de palmes s’abattit sur le rocking-chair.
Les pales du ventilateur furent impitoyables…
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 31 Mar - 15:06 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bay
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 2 572
Localisation: romorantin-lanthenay
Masculin

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 15:24 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

J’ai accordé la deuxième place à cette révolte végétale, qui rappelle « rester debout » que j’ai classé troisième. Pourquoi ces êtres inanimés, enfin presque, qui n’ont pas le droit de vote, et même qu’on abat pour fabriquer les bulletins, ne se révolteraient-ils pas contre leurs frères supérieurs qui leur causent tant d’ennuis ? Une façon originale d’aborder le thème. Et bravo pour la médaille d’or !
_________________
Livre en téléchargement GRATUIT
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 884
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 15:36 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Bravo Tonina, à la fois pour la beauté des images et pour le rythme et la musicalité des phrases, particulièrement bien adaptés au déchaînement progressif de la violence dans ce texte. Et j'ai été amusée de découvrir que ton idée de mettre en scène des arbres rejoignait un peu la mienne.
Sur mon podium, sans hésiter.
Revenir en haut
danielle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2010
Messages: 11 651
Localisation: St Etienne
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 15:50 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Mon coup de cœur pour le traitement original du thème, la tension qui monte graduellement et l’effet de surprise. La colère du lecteur grandit contre ce colon fainéant qui exploite de jeunes esclaves. Le lecteur souhaite qu’il se passe quelque chose, redoutant que le gamin ne prenne une initiative qui ne ferait que lui attirer les pires ennuis. Et Ô miracle, bonheur, ce sont les palmes qui se déchaînent pour infliger au « maître » la pire des punitions.
_________________
Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites. J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Elie
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2013
Messages: 496
Féminin

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 15:55 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Je reprends les mots de Danielle ! Bravo !

Dommage peut-être qu'il ait eu un frère jumeau avec "Rester debout !"
_________________
Rien à dire, tout à écrire...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 884
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 19:31 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Oui, c'est vrai Tonina! Moi qui croyais avoir eu une idée originale, il a fallu que tu viennes piétiner mes plates-bandes... Very Happy Very Happy
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 761
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 20:40 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

J'ai adoré pour l'originalité, le style vif et fluide. Chapeau !
Revenir en haut
Thaïs
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2013
Messages: 1 947
Localisation: Strasbourg
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 21:19 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Bravo Tonina pour ta victoire méritée

N°2 chez moi, ce beau texte m'a surtout emballée par sa chute, cette toute dernière phrase efficace et hilarante, magistrale. Une conclusion parfaite, laconique, mais qui dans son économie produit un fort effet.
_________________
"C'est mettre nos opinions à bien haut prix que d'en faire cuire un homme tout vif" Montaigne
http://montrucenplume.over-blog.com/
Revenir en haut
MamLéa
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2014
Messages: 3 789
Localisation: Lorraine (54)
Féminin

MessagePosté le: Mar 31 Mar - 22:35 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Que dire ? C'est parfait ! Mon 1er, qui méritait amplement la 1ère place. Comment lutter contre toi ?
_________________
“Il écrit si bien qu'il me donne envie de rendre ma plume à la première oie qui passe.”
Fred Allen
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 491
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 14:01 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Je suis heureuse que ce texte vous ait plu !
Merci pour vos commentaires, j'ai pris du plaisir à l'écrire et à réduire au silence ce tyran fainéant !

Mamléa, non, non, ça ne doit pas être parfait ! Mais merci pour le compliment !

Janis, pour faire suite à ce que j'ai écrit sur le fil à propos de ton texte, juste une petite comparaison. Tu as écrit :

" Une vague de protestation fit onduler la cime des arbres, certains rameaux se dressèrent comme des poings furieux ... "

et moi :

" Une secousse se propagea d’arbre en arbre et toutes les palmes se mirent à griffer rageusement le ciel de leur ombre longue et pointue. "

C'est ce qu'on appelle la rencontre des grands esprits, pas vrai ? Mr. Green
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 863
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 14:27 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

On n'imagine pas, en effet, une révolte arboricole qui ne soit pas un minimum éolienne... Rolling Eyes
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 491
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 17:06 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

DDDLV a écrit:
On n'imagine pas, en effet, une révolte arboricole qui ne soit pas un minimum éolienne... Rolling Eyes


Tu veux dire par là qu'on n'est pas spécialement des grands esprits alors?
Tu as sans doute raison !
Bon, je vais redescendre de ma cime alors Wink
Revenir en haut
janis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 3 884
Localisation: bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 17:31 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Mais oui, Tonina! Qu'est-ce qui t'arrive? A force de monter sur les plus hautes marches des podiums, serais-tu gagnée par la griserie des cimes , ou même pire, l'ivresse des canopées? Laughing Laughing
Revenir en haut
DDDLV
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2014
Messages: 863
Localisation: Ardenne
Masculin

MessagePosté le: Mer 1 Avr - 22:24 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Bien sûr, je fais régulièrement des commentaires sur le cerveau des membres du forum...

Ou alors, je dis juste que le vent est un moyen pour les arbres de faire du bruit, le moyen auquel on pense le plus facilement...

Mais si vous voulez absolument qu'il y ait une connexion un peu magique entre vous, je n'ai rien contre...

Je tente même de me joindre à vous, à l'instant même : Ma fille, qui doit avoir au moins une centaine de livres pour enfant (on ne se refait pas) a laissé ce soir sur mon bureau "Les animaux du bois de 4 sous, 1 : Le bois en danger".

Voilà, vous n'avez rien contre les plans à trois j'espère ... Embarassed
_________________
"La meilleure preuve qu'il existe une forme d'intelligence extraterrestre est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter" Pierre Dac
Revenir en haut
Eyrlis
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2012
Messages: 855
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 15:10 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Mon numéro 2 !
Une bonne idée, une belle écriture, une montée en puissance jusqu'à un dénouement qu'on n'attend pas.
L'ambiance est là, les images sont belles.
Bravo !

_________________
"Le récit des choses douces à avoir et des jours doux à passer est vite narré, et guère passionnant à écouter ; tandis que les épisodes déplaisants, palpitants, voire affreux font souvent une bonne ou du moins une longue histoire." Tolkien
Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 615

MessagePosté le: Ven 3 Avr - 11:04 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Ce texte appelle qq remarques concernant l'emploi qui est fait des temps (ça répond à une question que tu as posée, PTIT LU)
Mais d'abord, une faute à signaler : "se limitait à la maison du Maître, le jardin et la cabane..." = "à la" qui précède "maison" doit précéder aussi les autres limites : à la maison du Maître, à le jardin et à la cabane..." Mais comme nous savons que "à le" n'existe pas : "se limitait À LA maison......., AU jardin et À LA cabane..."

Dans ce texte, Dame Tonina fait un usage remarquable des temps :
deux parties dans son texte : la charnière est : "et puis l'obscurité fut totale".
1ère partie : l'imparfait est majoritaire (un imparfait d'habitude très souvent) mais il y a aussi des futurs dans le passé. Un seul (je crois) PS. Ce paragraphe exprime l'habitude, c'est-à-dire ici l'immobilisme.
Et puis, renversement total de la situation avec la 2è partie : ce sont les PS qui sont majoritaires : on sort de l'habituel (le Maître n'a jamais vu une tornade pareille) et tout est mouvement.
Imaginons que Dame Tonina ait opté pour le présent de narration : les PS et les imparfaits deviendraient des présents. Et puis qu'est-ce que le présent ? ce moment mal délimité dans lequel nous barbotons et que Salvador Dali mesurait avec des montres molles ? On perdrait tout l'effet de contraste qui oppose PS et imparfait.
Et puis encore : qu'exprimerait un présent dans la dernière phrase ? (je cite de mémoire n'ayant pas le texte sous les yeux) : les palmes sont impitoyables. Qu'exprime ici le présent ? De quel présent s'agit-il ? Est-ce un présent "de vérité éternelle" ? (la somme des angles d'un triangle est égale à 180°, tout corps plongé dans un fluide reçoit..." ?) ou bien est-ce ce présent qui exprime les actions qui sont faites à l'instant même ?
Revenir en haut
Tonina
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2010
Messages: 3 491
Localisation: Seine et Marne
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Avr - 14:01 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

C'est vrai, Maître Tuy, maintenant que vous pointez du doigt ma faute, elle me saute aux yeux ! Je prends note, merci ...
Pour l'anecdote, j'avais commencé à écrire mon texte au présent et j'ai très vite changé d'avis.
Revenir en haut
ptit lu
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 6 761
Localisation: Grenoble
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Avr - 17:33 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Aucune question pour moi sur la concordance des temps, ici. Un récit à la 3ème personne tout à fait classique au niveau de l'emploi des temps. C'était juste en lisant le texte d'Armorique que je m'interrogeais : je pensais, visiblement à tort, qu'employer le passé composé au lieu du passé simple renforcerait le discours, le rendrait plus proche du lecteur qui se trouve interpeller au fil du texte.
Revenir en haut
Tyu
Conjonction volubile

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 1 615

MessagePosté le: Ven 3 Avr - 18:11 (2015)    Sujet du message: La révolte des palmes Répondre en citant

Je suis tout à fait d'accord avec toi, P'Tit Lu : il ne s'agissait pas de ce texte mais de celui d'Armorique. Il y a eu quiproquo et j'en suis responsable : je ne devrais pas parler d'un texte dans la rubrique où il est question d'un autre texte mais l'ordre et moi...
Bref, je voulais juste citer ce texte de Tonina où il semble bien que l'emploi classique des temps du passé fonctionne mieux qu'un possible présent.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:47 (2018)    Sujet du message: La révolte des palmes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    forum du cercle maux d'auteurs Index du Forum -> ARCHIVES générales -> Archives des jeux d'écriture -> Jeu 118 B : Printemps des prosateurs -> Critiques constructives jeu 118 B Prose Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com